Code Geass / Lycée Ashford

Forum RPG Code Geass
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Un moment de reflexion dans les jardins [Zack ^^ ]

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Un moment de reflexion dans les jardins [Zack ^^ ]   Mar 22 Sep - 21:13

La journée avait plutôt bien commencé pour beaucoup de personne : le temps était parfait pour sortir. Une occasion idéale pour prendre l'air, flâner, faire les boutiques ou encore déclarer sa flamme à un être cher. Un vent d'espoir soufflait sur le palais en ce jour paisible. Étrange quand on connaissait la situation actuelle, le possible retour de Zéro et les attentats qui menaçaient l'Empire. Pour Rosa, la journée avait aussi bien commencé : la demoiselle avait pu se lever tôt sans trop de problèmes, prendre le temps de bien déjeuner pou enfin se préparer en toute tranquillité. Cependant, une fois qu'elle eut franchit la porte de sa demeure, ce fut le coeur serré qu'elle se mit en route pour le palais. Ses rêves lui avaient permit de passer une nuit paisible sans se soucier de quoi que ce soit mais maintenant la pauvre demoiselle était tout sauf calme. Le regard triste et l'air perdue, elle se savait que faire en ces temps de doutes et de troubles. Sa petite vie tranquille s'était vue boulversée depuis un certain temps sans qu'elle ne puisse rien y faire.

Sa soeur s'était retrouvée fiancée à Clovis Li Britania mais avait du pleurer sa mort peu de temps après, celui ci ayant été assassiné par Zéro. Maintenant, c'était à son tour d'être fiancée à une personne qu'elle ne connaissait pas, un prince de l'Empire dont elle ignorait malheureusement tout. Celui ci serait tombé sous son charme et souhaiterais l'épouser. Une telle chance n'était pas donnée à tout le monde c'est vrai, mais Rosa hésitait encore. Même si cet homme semblait fort charmant, elle n'était qu'une fille sans expérience. Elle n'avait jamais connu le grand amour ou encore trouvé un vrai petit ami. Sa première rencontre lui avait provoqué un grave traumatisme et donc elle se montrait très rétissente envers les hommes. Si vous connaissiez son histoire, sans doute la comprendriez vous. Le problème c'est que Rosa n'aime pas en parler, elle n'abordera jamais ce sujet en public. Même sa soeur n'en parle pas, ne voulant pas réveiller en elle une crise d'angoisse ou la faire tomber à nouveau en dépression. Maintenant, Rosa avait décider de cacher cette triste vérité aux autres, par crainte du regard que l'on porterait sur elle mais surtout à cause de toute a douleur qu'elle eut du mal à supporter.

Pour dire la vérité, elle les fuyait tout simplement, se cachant la plupart du temps derrière son aînée. Ce genre de comportement sucitait bien souvent les moqueries, voir de l'inquiétude dans son entourage. Son fiancée devait sans doute avoir été mis au courant de cette "tare" des plus étranges. Ce rendez vous au palais était un moyen de s'habituer à sa nouvelle vie qui commencerait après leur mariage. la date était encore à décider, mais le prince n'avait pas perdu de temps ! Il avait déjà offert une très jolie bague de fiançailles à la petite demoiselle. Celle ci l'avait d'ailleurs mise à son doigt, en guise de réponse et par politesse envers lu, même si elle angoissait beaucoup à l'idée de cette rencontre. Se rendre au palais pour cette visite improvisée lui permettrait peut être enfin de voir son visage, qui sait ?

Marchant lentement dans l'allée majestueuse du palais, elle hésita plusieurs fois à s'aventurer dans les chemins qu'elle ne connaissait pas. Un peu rêveuse, elle perdit rapidement son chemin et se retrouva dans un recoin du jardin des plus agréale à regarder. Décidant de s'accorder une pause pour observer ces merveilles de la nature, Rosa ne remarqua pas la présence d'un homme non loin d'elle, contemplant les quelques fleurs qui se présentaient à elle, un tendre sourire aux lèvres.



"Magnifique..."

Etonnant n'est ce pas ? La simple vue des fleurs semblait appaiser l'esprit de la noble demoiselle. Restait à savoir combien de temps garderait-elle cette paix intérieure et surtout comment réagirait-elle en voyant qu'elle n'était pas seule ! Continuant de poser son regard sur les fleurs, Rosa semblait ne plus être sûr Terre, se perdre dans ses rêves les plus mystérieux, un semblant d'harmonie parcourant son visage d'ange.

[HJ : Désolée, ce n'est pas très long >///<]
Revenir en haut Aller en bas
Zac Kurohikage
♦ Admin | Officier-Commandant ♦
♦ Admin | Officier-Commandant ♦
avatar

Masculin Nombre de messages : 1465
Age : 28
Date d'inscription : 15/08/2009

Carte d'identité
Grade/Niveau: Officier de l
Points de prestige:
0/0  (0/0)
Points de prestige à distribuer:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Un moment de reflexion dans les jardins [Zack ^^ ]   Mer 23 Sep - 2:26

[HRP: C'est impardonnable! *Sors son fouet * Pas grave ^_^]

Zac fut réveillé, comme chaque matin, par ses cinq réveils (un seul ne lui suffisait pas), et comme chaque matin, prit une douche d'eau brûlante afin de se réveiller, avant de prendre son petit déjeuner, de faire sa toilette, et d'enfiler des vêtements. Cependant, bien que les rituels matinaux furent les mêmes qu'à l'habituelle, la différence était que, cette fois, c'était à une heure du matin que le jeune homme se réveilla. Après s'être saisi d'une mallette qu'il avait préparé la veille, contenant tout ce dont il aurait besoin pour cette... opération, il se dirigea vers le hangar où reposait le Hades.
Il s'installa dans le cockpit, et après avoir vérifier une dernière fois s'il n'avait rien oublié, mit les moteurs en marche. L'instant suivant, il se trouvait dans les égouts de la ville de Tokyo... desquels il sortit, après quelques minutes, pénétrant l'océan pacifique, pour ensuite régler son GPS en direction de la cité de Pendragon, berceau du saint empire britannien.

Mais revenons plutôt aux évènements de la veille, histoire de rendre plus claire les raisons pour lesquels le jeune compte décida d'entreprendre un voyage aussi insolite.
C'était une journée habituelle au lycée Ashford: quelques heures de colle à distribuer tout en s'arrangeant (à coup de chantage) avec ses collègues, pour ne pas avoir à les surveiller, puis réprimer la ''révolte'' du club d'équitation qui s'était mis à harceler le conseil des élèves (à la demande de Milly), pour ensuite passer le reste de la matinée à fuir le proviseur, qui semblait décidé à vouloir lui confier le poste de surveillant général pour l'après-midi, le véritable porteur du titre devant lui-même se rendre à une réunion.... bref. C'est donc épuisé qu'il rejoint le QG des chevaliers noirs. Il en profita pour remettre son rapport sur les dernières améliorations des modèles Vincents utilisés par Britannia, à Zero... avoir voler, au passage, une part de pizza à C.C. (qui l'avait coursé dans tout le QG), il s'affala ensuite sur le sofa d'une salle vide, et sortit son ordinateur portable pour consulter les dernières nouvelles de l'empire (soit pirater les dossiers confidentiels de certains officiers de haut rang, qui avaient un peu trop confiance dans leur système de sécurité), tout en dégustant la part aux quatre fromages de chez Pizza Hutt.
C'est au bout d'une heure de recherches qu'il la trouva, la nouvelle qui allait le faire parcourir plusieurs milliers de kilomètres: l'arrivée de Desmond Lenoir à Pendragon... apparemment dans le but d'assister à une réunion dont le sujet n'était pas précisé.
Sa surprise était surtout due au fait que les informations concernant son oncle étaient presque toujours inexistantes. D'après ce qu'il avait découvert, c'est à dire pas grand chose, celui-ci travaillait pour une branche de l'empire qui avait un goût prononcé pour le secret; branche dont le dernier Kurohikage n'avait jamais pu découvrir le but. Tout ce qu'il savait, c'était que ce..groupe, travaillait sous les ordres directs de l'empereur, ne répondant à aucune autre autorité, quelle qu'elle soit.
Obtenir cette info, sur l'endroit où allait se rendre celui qui avait fait massacrer sa famille, était une occasion unique.
C'est la raison pour laquelle il s'était mis en route pour la capitale de l'empire, un jour avant la fameuse réunion. Il avait tout préparé pour son absence: il s'était excusé auprès du proviseur en lui faisant croire qu'il devait s'absenter pour prendre soin de son grand-père malade, ainsi qu'auprès du leader de l'OdCN, à qui il avait laissé entendre qu'il lui fallait s'isoler dans son hangar, pour effectuer quelques révisions sur le Hades, qui aurait été victime de graves problèmes techniques.

Après avoir mis son Knightmare Frame en sureté dans les sous-sols d'un hangar désaffecté, non loin de la cité millénaire de l'empire, il se rendit à l'appartement qu'il avait loué pour l'occasion, et alors que le soleil se levait, il se mit en route pour le palais, habillé en civil (avec une arme à feu et un couteau dissimulés sur lui).
Lorsqu'il atteint les portes du palais, ce fut pour être stoppé par une petite escouade de gardes impériaux, qui lui demandèrent vivement les motifs de sa visite.
''Oh, je suis le nouveau jardinier. Le capitaine Kino m'a convoqué pour que je commence dès ce matin.'' leur expliqua-t-il d'un ton jovial. ''Mais je parle, je parle. Voyez donc par vous-même.''
Il leur tendit une feuille totalement blanche. Le garde le plus proche le regarda d'un air suspicieux, avant de lui prendre le papier des mains, et de l'examiner attentivement... et de le lui rendre, l'air satisfait.
''Oui, tout m'a l'air en ordre, vous pouvez passer.
- Merci infiniment.''
répondit-il en remettant ses lunettes à verres fumés en place. Il ne pourrait utiliser son geass que quatre fois encore pour les prochaines vingt-quatre heures.
Une fois qu'on l'eût guidé jusqu'aux jardins, après une minutieuse fouille au corps (plus que trois utilisations possibles de ses pupilles), il jeta un coup d'œil à sa montre: encore huit heures avant l'arrivée de son cher oncle au palais. Jusque là, il devrait jouer les jardiniers. Il poussa un soupir, avant d'enfiler un des tabliers qui pendaient au mur, et de se saisir d'un des sécateurs du ''petit'' cagibi (qui faisait en fait la taille de son appartement, officiel du moins, à Tokyo), qui devait contenir autant d'ustensiles de jardinage, que tous ceux de la ville... non... du pays, réunis.

Après une bonne heure et demi de travail sur un bosquet, qu'il avait arrangé du mieux qu'il pouvait, il se mit à attaquer un carré de Lilas, en retirant ceux qui avait fané, et en en replantant d'autres pour remplacer ceux-ci, avant d'arroser le tout. Il continua ainsi pour plusieurs rangées de fleurs. Une fois tous les rosiers de la zone terminés, ils se retourna, et se rendit compte à ce moment là, à quel point ces jardins étaient immenses. Il s'essuya la sueur du front, utilisant un mouchoir (non utilisé, je vous rassure tout de suite) qu'il avait trouvé dans une de ses poches.
* Pourquoi est-ce que j'ai choisi jardinier? *

C'est alors qu'il remarqua la jeune femme qui se situait à quelques mètres de lui. Même si elle avait le dos tourné, Zac devina, d'après sa posture et la qualité de ses vêtements, qu'elle devait être une noble d'un certain rang. Surement devait-elle profiter de cette belle matinée pour se balader sans les jardins et...
* Non... Attendez un peu... * Ce n'était pas possible qu'une simple noble se ballade ainsi, seule, dans les jardins de l'empereur. Pour avoir accès à cet endroit, elle devait au mois posséder le titre de duchesse, voire, de princesse.
Dans les deux cas, elle devait avoir accès à un certain nombre d'informations confidentielles, et le jeune compte y vit une occasion de plus pour enrichir sa ''culture générale''. Il s'avança vers elle, se préparant à une joute verbale de haut niveau: une noble de ce rang allait être difficile à berner. Tout à coup, il ralentit sa cadence de pas. Étais-ce son imagination, ou cette silhouette lui était-elle familière?... Après quelques secondes d'hésitation, il décida finalement d'opter pour la première réponse pour le moment. Il secoua la tête, histoire de se remettre les idées en place, et parcouru les trois derniers mètres le séparant d'elle. Lorsqu'il fut juste derrière son dos, il remarqua qu'elle observait les Lilas dont il s'était occupé l'heure d'avant.
''Rien de tel pour combler un jardinier qu'une gente dame admirant avec tant de passion son travail''.
Il avait décider de l'aborder ainsi, en employant le ton humble et la politesse qui convenait lorsque quelqu'un de sa classe sociale... de sa fausse classe sociale, s'adressait à un noble.
La réaction de la jeune fille fut immédiate.

_________________



Merci C.C ♫
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.earllenoir.skyblog.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un moment de reflexion dans les jardins [Zack ^^ ]   Mer 23 Sep - 15:55

Tandis qu'elle nageait en pleine rêverie en admirant les magnifiques lilas bordant l'allée du palais, Rosa fut prise au dépourvue lorsqu'elle entendit la voix d'une personne juste derrière elle. Inutile d'être savant pour comprendre qu'il s'agissait d'une voix masculine. Toujours le dos tourné, le regard de la demoiselle changea et son pouls commença déjà à augmenter. Elle n'osait pas regarder cet homme en face, elle ne voulait pas qu'il devine sa faiblesse aussi facilement. Comble de l'ironie : il était jardinier ! N'aurait-il pas pu être soldat ? Ou garde ? Tout autre chose ? Le hasard faisait bien mal les choses à vrai dire et la situation devint rapidement incontrôlable. Tentant de se calmer en posant une main sur son petit coeur agité. Le pauvre garçon devait être bien mal à l'aise de ne recevoir aucune réponse de la part de la demoiselle. Si elle ne faisait rien il est certain qu'il insisterait pour continuer la discution : elle devait reprendre confiance en elle. Si elle ne montrait pas qu'elle avait peur, alors tout irait bien, il fallait que sa soeur soit fière d'elle quand elle rentrerait à la maison.

Mais au fait, pourquoi cela posait-il un problème qu'il soit jardinier ? Très simple : le premier amour de Rosa effectuait cette tâche dans leur demeure lorsqu'elle était jeune. Il était fort charmant mais c'était un Eleven. Même si elle savait qu'elle ne devait pas le fréquenter, Rosa ne pu s'empêcher de se confier à lui, lui ouvrant son coeur sans se douter de quoi que ce soit. Malheureusement celui ci ne partageait pas les mêmes sentiments... Il ne cherchait qu'à la manipuler et abuser de sa trop grande naïveté. La pauvre demoiselle en fit les frais et ne compris que trop tard les véritables intentions de cet homme. Encore simple adolescente à ce moment, Rosa fut alors victime d'une agression sexuelle violente qui marqua sa jeunesse. Par chance, sa soeur mit un terme aux agissements de cet homme, si bien que l'on entendit plus jamais parler de luia xu allentours. Un Eleven de moins disait-elle fièrement, histoire de calmer la frustration et l'angoisse de sa petite soeur encore choquée par cet acte barbare et méprisable dont elle avait été victime. Voilà dont les sombres raisons de sa peur des hommes, et plus particulièrement des jardiniers. Cette expérience l'avait rendue très méfiante vis à vis d'eux, mais plus globalement des Elvens. Même si Rosa n'était du genre raciste, les attentats suvenus depuis quelques années ne firent qu'augmenter sa peur, la rendant plus craintive et vulnérable.

Malgré tout, Rosa devait affronter cet inconnu. C'était de sa faute, elle aurait du être plus attentive et passer son chemin pour ne pas se retrouver dans une telle situation. Si seulement elle n'avait pas été attirée par les fleurs alors elle aurait pu éviter tout ce tracas... Tant pis, elle ferait avec, de toutes façons elle n'avait pas le choix. Pas question de s'enfuir en courrant cette fois, elle ne ferait pas honneur à son fiancé et à sa famille en agissant de la sorte. Non, elle devait lui adresser la parole. C'est ainsi qu'elle fit par se retourner pour se retrouver face à cette mystérieuse voix. L'homme en question semblait un peu plus grand qu'elle, souriant, les cheveux noirs. Ceux de Rosa étaient attachés en queue de cheval, noué par un grand ruban rouge, permettant ainsi de dégager pleine sa figure. Ses yeux dorés croisèrent le regard profond de son interlocuteur tandis qu'elle cherchait comment amorcer la discution maintenant qu'elle ne pouvait retourner en arrière. Les joues légèrement roses, Rosa s'efforçait de paraitre confiante dans le but de cacher ses faiblesses et sa peur. Après tout, qu'elle demoiselle ne rougirait pas face à un homme séduisant ?




"Bon-Bonjour..."

S'inclinant respectueusement devant l'élégant inconnu, Rosa continua alors la discution enclenchée plus tôt sur les fleurs qu'elle avait admiré depuis un petit moment déjà, lors de son arrivée dans le jardin. Il lui serait un peu gênant d'expliquer comment elle était arrivée ici mais qu'importe, il lui fallait improviser pour le moment et surtout garder son calme. Dans un endroit pareil elle ne risquait rien : au moindre problème il lui suffirait de crier et les gardes viendraient à son secours. Pas de panique à avoir donc : autant commencer ce petit dialogue en répondant aux remerciements du jardinier.

"Pour être franche j'aime beaucoup ces fleurs. Vous avez effectué un excellent travail. Cela a du vous prendre beaucoup de temps j'imagine. Les fleurs sont très belles mais aussi fragile, il faut s'en occuper avec attention."

Retrouvant un très léger sourire masquant son stress, Rosa décida alors de se présenter. Maintenant que la discution avait commencé c'était la moindre des politesses. Et puis au moins elle saurait à qui elle avait à faire lorsqu'il se présenterait. Étrangement ce garçon lui rappelait quelqu'un. Le jardinier qui l'avait souillé ? Non... Cette rencontre remontait à bien plus longtemps elle en était certaine... Peut être que lorsqu'il dirait son nom ses souvenirs reviendraient ? Ou bien peut être qu'elle se trompait, l'erreur est humaine après tout. Rosa se présenta donc, invitant implicitement le jeune homme à faire de même.

"Mon nom est Rosa, Rosa Mensen. Enchantée. Smile"
Revenir en haut Aller en bas
Zac Kurohikage
♦ Admin | Officier-Commandant ♦
♦ Admin | Officier-Commandant ♦
avatar

Masculin Nombre de messages : 1465
Age : 28
Date d'inscription : 15/08/2009

Carte d'identité
Grade/Niveau: Officier de l
Points de prestige:
0/0  (0/0)
Points de prestige à distribuer:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Un moment de reflexion dans les jardins [Zack ^^ ]   Jeu 24 Sep - 2:06

Lorsque la jeune fille se retourna, il fut tout d'abord vaguement étonné par son visage, dont la beauté dépassait ce qu'il avait imaginé. Cependant, sa réaction fut loin de tout ce à quoi il s'était attendu: elle parut tout d'abord troublée, ce qui eût pour effet de le troubler à son tour. Avait-il dit quelque-chose de mal? Alors qu'il n'avait prononcé qu'une simple phrase.
Dans ses yeux, Zac pouvait lire de la confusion. Voici qui était rare: une noble timide.
Elle rougit, avant de lui balbutier un timide ''Bon-bonjour.''
Elle s'inclina poliment. Il fronça les sourcils. Un noble s'inclinant devant un simple civil? Décidément, il était vraiment tombé sur un cas. Non pas que cela lui déplaisait, au contraire: elle l'intriguait de plus en plus.
Le jeune comte lui rendit humblement son salut, ne quittant cependant pas la jeune inconnue des yeux, à travers ses lunettes fumées.
Lorsqu'il se releva, il remarqua que son expression avait changée, était devenue plus assurée. Qu'est-ce qui avait bien pu la rendre aussi sure d'elle, tout d'un coup? Ou peut-être avait-elle juste été troublée par le fait qu'un jardinier ose s'adresser à une jeune femme de son rang, avant de se ressaisir?
Mais cela ne semblait pas être le cas, puisqu'elle se mit à le féliciter sur son travail, avant de lui recommander de bien s'occuper des fleurs, leur beauté n'ayant d'égale que leur grande fragilité.
Oui... elle l'intriguait de plus en plus. Mais plus que ça... quel était cet sentiment qui le turlupinait depuis qu'il l'avait aperçue pour la première fois? Pourquoi cette sensation de déjà-vu refusait-elle de le quitter?
''Je vous remercie pour ces mots encourageants. Je garderais vos conseils en mémoire''. Finit-il par dire.
N'étant apparemment pas décidée à s'arrêter en si bon chemin, son étrange interlocutrice le surprit une fois de plus... en lui souriant. Tout à coup, l'image d'un visage, portant le même sourire, lui traversa l'esprit en l'espace d'une fraction de seconde. * Qu'est-ce que... c'était que ça?*
''Mon nom est Rosa, Rosa Mensen. Enchantée.''
Rosa... si ce nom lui était si familier, pourquoi n'arrivait-il pas à le situer? Étais-ce une rencontre qui datait du temps où il vivait avec les Kurohikage? Non, la seule britannienne d'un âge similaire au sien avec qui il avait parlé à cette époque, était Euphie. Lors de ses voyages avec celle qui était liée à lui par cette promesse, qu'il avait juré de respecter?... Non plus.
Il l'observa plus attentivement, analysant chaque détail de son visage... et s'il ne réussit pas tout de suite à se remémorer une éventuelle rencontre avec elle qui aurait eu lieu dans son passé, il remarqua cependant l'insistance avec laquelle elle le dévisageait. Attendait-elle qu'il se présente à son tour?... question stupide. Bien sur que c'est ce qu'elle attendait. Il réprima un petit rire: dire qu'il l'avait abordé dans l'espoir de lui sous-tirer des informations, alors que maintenant, c'était lui qui se faisait sonder.
* Bien joué, Rosa. Je t'ai peut-être sous-estimée. Je m'en excuse sincèrement. *
Il se reprit rapidement, et ré-enfila le masque du jardinier serviable, qu'il avait failli laisser tomber l'espace d'un instant. Le jeune compte lui sourit.
''Mon nom est Ralph, Ralph Sandome. C'est un plaisir de faire votre connaissance, mylady.''
Il n'avait pas eu l'intention de lui mentir concernant son nom, mais s'ils s'étaient véritablement rencontrés dans le passé, il ne pouvait se permettre de lui dire la vérité. Il n'était pas venu ici pour pic-niquer, après tout.
Il la dévisagea attentivement, guettant la moindre de ses réactions... avant que son regard ne se pose une nouvelle fois sur ses yeux, dont la couleur rivalisait avec l'or le plus pur... son visage, qui avait conservé quelques traits infantiles... sa chevelure bleue, tenue par un ruban rouge... ce fameux ruban rouge.

[ ''Mais rends-le moiiiiii!'' hurlait la petite fille qui lui courait après.
''D'accord... après que l'ai attaché à cette branche, là-bas.'' lui répondit un Zac qui ne devait pas avoir plus de sept ans.
''Zac. Idiot!'' hoqueta-t-elle, les larmes aux yeux.
''Ne me dis pas que tu vas pleurer. C'est toujours pareil avec vous, les filles.
- Ah oui? Et en quoi, est-ce toujours pareil?''
demanda une voix derrière lui.
Et voilà, la trouble fête avait fait son apparition. Mais elle ne l'aurait pas si facilement.
''Pas si vite.'' lui dit la jeune fille en lui saisissant le poignet. Elle soupira. ''Il me semblait pour tant t'avoir dit de ne jamais faire pleurer une fille. Sinon, tu deviendras un de ces abrutis utilisant les femmes comme un divertissement.
- Lâche-moi!''
il tenta de se dégager, en vain. ''Lâche-moi, Lenee!
- A condition que tu lui rendes son ruban et que tu t'excuses auprès d'elle''.
déclara sa grande sœur.
''Pas envie. Lâche-moi!''
La pré-adolescente le prit par les épaules, et le força à la regarder dans les yeux.
''Je n'aime pas employer ces méthodes, mais on dirait que tu ne me laisses pas le choix: si tu ne fait pas ce que je te dis, je dirais aux parents que c'est toi qui a volé l'écran de communication du Hades.''
Le petit Zac s'arrêta net. Il jaugea sur le visage de sa sœur si elle était ou non sérieuse, avant de prendre un air boudeur.
''Tiens!'' dit-il en tendant le ruban rouge à son propriétaire. ''… Et pardon.'' s'empressa-t-il d'ajouter dès qu'il eût croisé le regard accusateur de Lenee.
''Ouii! Merci, Lenee... et merci, Zac.''
Les lèvres de la jeune Lenoir s'étirèrent en un sourire malicieux.
Alors que Zac décidait d'abandonner son air boudeur, il profita de l'occasion pour chaparder le portable de la poche de son ainée... qui lui courut après, aidée par la petite Rosa... ]


Rosa...
Il dû alors déployer un effort surhumain pour garder une expression neutre. Il la regarda une nouvelle fois, pour bien s'assurer qu'il ne se trompait pas... non. C'était bien elle. Grandie, embellie, mais bien elle.
Il se serait sûrement laissé emporter par l'élan de joie qu'il ressentait dans sa poitrine... si cette rencontre n'était pas aussi mal tombée.
C'était une véritable catastrophe. Si elle venait à le reconnaître, toute son opération tomberait à l'eau. Bien qu'elle ne semblait pas avoir beaucoup changée durant toutes ces années, ce n'était peut-être plus la Rosa qu'il avait connu. Si jamais elle le signalait...
Le jeune homme réfléchit à toute vitesse. Qu'avait-il comme option si le pire venait à arriver?
Le geass? Non. Il l'avait déjà utilisé deux fois, et aurait certainement besoin des trois dernières s'il voulait mener à bien ses projets sans se faire capturer. Mais il pourrait peut-être... * Temps mort! Lâche tout de suite cette idée, mon vieux: pas question de lui faire du mal. Elle est peut-être du camp adverse, mais elle reste une de tes amies d'enfance. * Il soupira intérieurement. Et dire qu'il croyait s'être endurci ces dernières années.
Une seule solution demeurait: prendre congé de la jeune noble. Mais pour aller où? Elle allait très certainement trouver suspicieux qu'un jardinier quitte les jardins. Et même s'il prétendait devoir retourner travailler, rien ne lui garantissait qu'elle interromprait sa promenade pour autant, et ils seraient quoi qu'il en soit, dans la même zone.
Zac ne trouva pas d'issue pour se tirer de ce mauvais pas. Il n'avait plus qu'à prier qu'elle ne le reconnaisse pas.
Il se ressaisit rapidement. * Oui. Autant continuer à jouer le jeu. *
''Permettez-moi de vous dire, que vous avez parfaitement choisi votre timing: rien de tel qu'une ballade lorsque le soleil n'est pas encore tout à fait au zénith. La température est idéale.'' Il ajouta. ''Mais si vous aimez les fleurs, alors vous devriez voir la partie des jardins réservés à l'Asie. Les fleurs Shiinoki importées du... de l'area 11, sont magnifiques''. Heureusement qu'il s'était repris à temps: il avait failli dire''Japon'', ce qui l'aurait mis dans une situation embarrassante... disons encore plus embarrassante qu'elle ne l'était déjà.
Allait-elle suivre son conseil et le laisser là? Zac croisa les doigts...

[HRP: Désolé, j'ai dû emprunter ta voix pour le flashback. S'il ne te convient pas, d'ailleurs, je peux le modifier: c'est ton personnage dont il s'agit, après tout ^-^]

_________________



Merci C.C ♫
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.earllenoir.skyblog.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un moment de reflexion dans les jardins [Zack ^^ ]   Jeu 24 Sep - 12:56

Lorsqu'elle accepta enfin de lui adresser la parole, Rosa remarqua que l'inconnu la fixait. Une réaction des plus normale dirons nous : c'était la première fois qu'il voyait son visage. Les yeux dorés de Rosa n'étaient pas des plus communs, elle avait l'habitude que les autres soient intrigués par cela. Et puis elle aussi l'observait, tâchant de se remémorer où elle avait bien pu rencontrer cet homme. Malheureusement rien ne lui venait à l'esprit, pas même un seul nom, une pensée, un souvenir... Si sa soeur avait été là alors elle l'aurait sans doute aidée à comprendre. Et puis peut être qu'elle se trompait aussi ? Quoi qu'il en soit, le mieux pour le moment était d'attendre d'en savoir plus sur cet étranger. De toutes façon elle en apprendrait en discutant avec lui, il lui faudrait faire preuve de patience et de tenacité. Et oui, Rosa était une grande curieuse, un vilain défaut pour la plupart des autres personnes qu'elle avait l'habitude de fréquenter à Britania.

Apparement, le jeune homme avait écouté les conseils de la demoiselle. Elle n'était pas une experte c'est vrai, mais elle connaissait quelques notions. Cette passion pour les fleurs lui avait été transmise par sa mère. Ce n'est d'ailleurs pas pour rien qu'on lui avait donné le nom de Rosa, un nom inspirant romance et tendresse. Depuis qu'elle était petite la demoiselle avait toujours aimé ces fleurs et s'en occupait lorsqu'elle le pouvait. Même si ce genre d'activité ne faisait pas très bon genre pour les nobles, Rosa se gardait bien d'en parler. Enfant, il lui arrivait même de réaliser des couronnes de fleurs pour enfin les mettre sur sa tête. Ainsi, elle ressemblait vraiment à une princesse, une princesse bien étrange. A cet âge là, jamais elle n'aurait imaginé qu'un jour on la demanderait en mariage...Bref, revenant à son interlocuteur, elle fut rassurée qu'il n'ai pas mal pris ses propos. Après tout c'était lui l'expert, pas elle !


"Et je vous remercie de les avoir écouté. Je pense cependant que vous vous y connaissez mieux que moi. "

Ce fut ensuite qu'il se présenta à son tour. Rosa espérait fortement que ce nom pourrait lui indiquer quelque chose, un quelconque souvenir. Ce ne fut malheureusement pas le cas. Jamais elle n'avait connu un Ralph Sandome, ou alors elle ne s'en souvenait plus. Tant pis se dit-elle, elle devait faire erreur. Lorsque celui ci se mit à l'appeler Mylady elle ne pu s'empêcher de rougir. C'est vrai, elle n'était pas habituée à ce titre. Bien sûr, on la prénommait parfois "Mademoiselle", ou encore "Ma chère", mais jamais Mylady ! Et pourtant, elle devrait s'y habituer lorsqu'elle serait mariée... En attendant, elle préféra mettre les choses au clair avec ce jeune homme, il ne devait pas se méprendre sur ce qu'elle était.

Elle réfléchit encore quelques secondes à ce nom étrange, pour trouver où elle avait pu le voir. Et toujours rien malheureusement... Rien à l'horizon si ce n'est de vagues souvenirs qu'elle ne voulait pas se remémorer. Le plus sage était donc de faire comme si de rien n'était, son traumatisme passé lui avait fait perdre goût à la vie autrefois. Le choc avait été tel qu'elle avait décidé de ne plus penser au passé. De ce fait, elle avait beaucoup de mal à se souvenir des choses remontant à avant son adolescence. Elle avait gardé de vielles photos bien sûr, mais celles ci étaient entreposées dans le grenier sombre de leur demeure, là où elle n'avait pas envie de s'aventurer pour le moment. Et oui, en plus d'avoir peur des hommes, Rosa avait peur du noir... Encore mieux !


''Enchantée Ralph. Au fait vous n'êtes pas obligés de m'apeller ainsi. Je ne sis pas encore princesse vous savez. ^^"

Elle avait parlé avec franchise, sans éprouver la moindre crainte ou le moindre soupson à l'égard de son interlocuteur. Son innocence avait pris le pas sur sa crainte finallement. C'est alors qu'il lui proposa de visiter la partie réservée aux fleurs d'Asie. C'était une invitation des plus intéressantes pour elle qui sembla tout de suite l'intriguer. En moins de temps qu'il ne faut pour le dire, Rosa accepta l'offre de Ralph, en espérant que celui ci n'y verrait pas d'inconvénients. Après tout, il était rare que les personnes de l'empire s'intéressent au Japon. la plupart d'entre eux considéraient les habitants de cette île comme des sous hommes, des esclaves sans identité propre. Ce n'était pas vraiment le cas de Rosa. Elle avait peut être peur d'eux, mais les comprenait dans un sens. Elle trouvait cela bien triste que leur culture soit perdue d'une telle façon. Cela la rendait plutôt triste en effet. Peu importe : c'était pour elle l'occasion d'en savoir plus sur cette nation qu'elle aimait tant !

''Vraiment ? Cela me ferait très plaisir de les voir. Cela changera des fleurs que j'ai l'habitude d'observer ici..."

L'idée d'aller voir des fleurs asiatiques plaisait beaucoup à la jeune fille. Éprouvant une fascination secrète pour le Japon, la petite demoiselle sembla très enthousiaste à l'idée de visiter ce jardin. Même si elle ne l'avait jamais confié à personne, Rosa conservait dans sa chambre plusieurs vêtements d'origine asiatiques telles que des kimonos, voir même une tenue d'étudiante ! Assez étrange n'est ce pas ? Bien sûr, elle avait enfermé tout ces trésors au plus profond de son armoire, de sorte à ce que personne ne vienne à trouver tout ça. Que pourrait dire sa sœur si elle savait ça ? Sans doute serait-elle déçue, humiliée, qu'elle se sentirait trahie... Voilà pourquoi Rosa n'avait jamais rien dit, elle ne voulait pas perdre sa confidente, lui faire de la peine. Maintenant que leurs parents n'étaient plus de ce monde il ne lui restait plus qu'elle, et personne d'autre. Les autres nobles ne lui rendaient pas souvent visite, et la famille du prince lui était encore inconnue à ce jour. Elle n'avait fait qu'entendre parler de son entourage, de la princesse Euphémia, Cornélia, le prince Schneizel... Ces noms lui étaient connus, mais elle n'avait jamais eut l'occasion de les rencontrer. L'occasion viendrait bientôt, lorsque son mariage serait enfin célèbre. A dire vrai Rosa souhaitait qu'il ait lieu le plus tard possible : organiser une telle cérémonie serait remarquée et pourrait attirer les terroristes : l'occasion de marquer un grand coup. Non, elle ne voulait pas que cela se produise... Pas tant que le risque était encore présent. Oubliant tout ces soucis pour l'instant, elle voulait continuer d'observer les fleurs pour se sentir plus à l'aise. Et puis quoi de mieux que d'être guidée par une personne qui s'y connaissait ?

"Pourriez vous m'y accompagner ? J'ai n'ai pas un très bon sens de l'orientation... Et puis comme ça vous pourrez m'en dire plus sur cette espèce. Smile"

Fixant maintenant le jeune homme dans les yeux d'un air rempli d'insouciance, Rosa espérait fortement qu'il accepte de lui montrer cet endroit fabuleux. De toutes façons son fiancé n'était certainement pas là, et puis qu'y avait-il de mal à visiter cet endroit ou il aurait passé son enfance ? Elle n'aurait qu'à venir le voir plus tard, une fois qu'elle aurait pu contempler les fleurs importées du Japon. Même si elle redoutait le moment de la rencontre avec ce prince, cette fois elle n'était pas seule. Ce jardinier n'avait pas l'air bien méchant et puis, comme elle l'avait remarqué, il y avait des gardes un peu partout. Si elle avait un problème, elle devrait crier, tout simplement. Continuant d'observer Ralph, Rosa attendit une réponse qu'elle espérait positive de sa part, en croisant les doigts.

[HJ : Pas de problème, ça me conviens très bien. Smile]
Revenir en haut Aller en bas
Zac Kurohikage
♦ Admin | Officier-Commandant ♦
♦ Admin | Officier-Commandant ♦
avatar

Masculin Nombre de messages : 1465
Age : 28
Date d'inscription : 15/08/2009

Carte d'identité
Grade/Niveau: Officier de l
Points de prestige:
0/0  (0/0)
Points de prestige à distribuer:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Un moment de reflexion dans les jardins [Zack ^^ ]   Ven 25 Sep - 1:50

''Vraiment ? Cela me ferait très plaisir de les voir. Cela changera des fleurs que j'ai l'habitude d'observer ici..."

Lorsqu'elle répondit de façon positive à sa proposition, Zac ressentit du soulagement... accompagné d'un petit pincement au cœur. Bien que s'éloigner de la jeune demoiselle soit devenu une priorité absolue, il ne pouvait s'empêcher de ressentir du regret à l'idée de devoir la quitter alors qu'il venait juste de la retrouver. Mais il n'avait pas le choix: il ne pouvait prendre le risque qu'elle le reconnaisse.
Alors qu'il s'apprêtait à lui dire au revoir, il s'interrompit, surpris par l'expression que son amie d'enfance affichait: dans son regard, s'était soudainement allumée une flamme d'intérêt.
La jeune femme était donc intéressée par les plantes japonaises? Elle avait décidément bon goût, ce qui était rare, pour un noble de Britannia. En fait la plupart d'entre eux passaient tout ce qui était originaire des colonies au second plan. C'est également pourquoi le coin réservé à l'Asie était situé tout au fond du jardin.
Enfin... le principal était qu'ils allaient pouvoir se séparer ici. * Dommage, Rosa. Peut-être nous reverrons-nous un de ces jours... une fois cette guerre terminée. *
Il commença à incliner la tête, s'apprêtant à faire ses adieux.

"Pourriez vous m'y accompagner ? J'ai n'ai pas un très bon sens de l'orientation... Et puis comme ça vous pourrez m'en dire plus sur cette espèce.''

Zac s'arrêta net. * Et m.... * . Il s'était fait avoir.
Le jeune compte pensa tout d'abord refuser... avant d'abandonner l'idée: il n'avait aucune raison crédible de refuser. Après tout, un jardinier ne pouvait avoir d'autre occupation ici que le jardinage, et pouvait très bien interrompre son travail si un invité du palais le demandait. Il aurait dû se sentir frustré, pris au piège... alors pourquoi ressentait-il ce sentiment de soulagement? Il secoua la tête. Il ne devait passe laisser emporter par ses sentiments. Pas maintenant. Il ne devait pas oublier pourquoi il était venu ici. Une telle chance de tuer cet homme ne se représenterait peut-être jamais.
De toutes les façons, il n'avait pas le choix: il devait rester avec elle pour le moment. Et puis après tout... il lui restait encore du temps avant l'arrivée de Desmond. S'il faisait attention, tout devrait se passer pour le mieux.

Il releva la tête, regardant Rosa droit dans ses yeux dorés, et s'inclina.
''Ce sera avec plaisir, demoiselle Mensen.''
Il lui sourit.
Normalement, l'étiquette aurait voulu qu'il tende le bras en direction de leur destination, le buste toujours incliné, avant de la guider, en gardant une distance respectable d'elle. Mais le jeune comte ne put résister à la tentation, son coté sans-gêne reprenant légèrement le dessus (comme à chaque fois qu'il était en présence de quelqu'un qu'il connaissait d'ailleurs).
Il lui proposa son bras.
Allait-elle accepter son offre? En tout cas, c'est ce que la Rosa de son enfance aurait fait.

Alors qu'il s'avançaient vers la coin réservé au Japon, Zac repensa à ce que la petite demoiselle lui avait dit, quelques minutes plus tôt: ''Je ne suis pas encore princesse vous savez.''
''Pas encore...?''. Cela signifiait-il qu'elle allait le devenir?
* Ce qui signifie que.... *. Oui, c'était sûrement ça. Il imagina l'espace d'un instant, son amie d'enfance, en train de jurer fidélité à un des fils de l'empereur... ce qui le froissa quelques-peu. Mais qui cela pouvait-être? Schneizel? Non. Zac en doutait: le mariage était la dernière priorité de cet homme. Odysseus? Cela ne l'étonnerai pas.
Il se demanda alors si elle avait désiré un tel engagement... bien qu'il en doutait: les mariages basés sur les sentiments étaient rares dans la famille impériale. A quelques exceptions près, peut-être: la 98ème impératrice... du moins, selon ses sources.

Lorsqu'ils passèrent les premiers bonsaïs, le jeune homme su alors qu'il étaient presque arrivés. Il se félicita d'avoir appris par cœur la configuration de cette partie du palais. Désormais, il savait que ces jardins possédaient une douzaine de lieux où il pourrait cacher (temporairement, bien sur), un corps, au cas où un des gardes se montrerait trop entreprenant.
En parlant des gardes...
Zac jeta quelques coups d'œil aux alentours, histoire de repérer ceux qui auraient la charge de la zone. * Cinq... six.... *
Neuf! Il y a avait neuf gardes en tout gardant cette partie du jardin.

Lorsqu'ils s'arrêtèrent, ce fut pour se retrouver face à un spectacle de toute beauté. Un petit ruisseau s'écoulait, pour aller disparaître dans le renfoncement d'un petit rocher. Un pont à la japonaise d'un rouge éclatant passait au dessus, menant à un petit champ de fleurs sauvages, importées de la contrée, autrefois appelée ''pays du soleil levant''.
Bien qu'il s'attendait à une disposition du genre, le jeune Lenoir n'en fut pas moins frappé par la beauté des lieux. S'il pouvait accorder un bon point à la famille de Charles Di Britannia, ce serait le fait qu'ils ne faisaient jamais les choses à moitié.
Il se ressaisit cependant rapidement: il était censé être un jardinier du palais, après tout. En tant que tel, ces lieux ne devraient pas lui être inconnu.

''Les Shiinoki dont je vous avait parlé sont derrière ce pont. Vous pourrez également y voir quelques arbres arborant des fleurs Mokuren''. L'informa-t-il.
Finalement, les heures de hanami (observation des fleurs au japon) que lui avaient fait subir les Kurohikage, se révélaient plutôt utile. Bien qu'il n'y ait pas porté un grand intérêt à l'époque, il avait appris bon nombre de choses à ce propos (les seules fleurs qu'il connaissait avant cela, étant les roses, les lilas, et les violettes).

''A propos, veuillez excuser mon impolitesse mais... quel est le nom du prince avec lequel vous comptez vous unir?''
Il l'avait fait. Ça avait été plus fort que lui. * Espèce s'abrutit. * Il tenta de se rattraper du mieux qu'il put.
''C'est que... c'est une grande joie pour nous, les gens du peuple... à chaque mariage d'un membre de la famille de... sa majesté.'' Le simple fait d'appeler ce.... mec, ''sa majesté'' lui donnait une sensation désagréable. Comme si il avait avalé quelque-chose d'avarié.

Il posa son regard sur la jeune femme, une partie de lui espérant qu'il ne l'avait pas froissé, et l'autre partie priant pour qu'elle se mette en colère, et s'en aille, faisant définitivement disparaître la menace de se faire reconnaître.

[HRP: j'ai fait exprès de décrire vaguement la marche vers le jardin japonais, pour te laisser la liberté d'accepter ou de refuser la proposition ^^.]

_________________



Merci C.C ♫
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.earllenoir.skyblog.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un moment de reflexion dans les jardins [Zack ^^ ]   Ven 25 Sep - 17:59

[Aucun soucis, ça me va. Wink]

Le jeune jardinier avait semblé ravi lorsqu'elle démontra porter de l'attention pour les fleurs japonais. Il en sut cependant beaucoup moins lorsqu'elle lui demanda de l'accompagner. Étrangement, la demoiselle eut l'impression qu'il se sentait mal à l'aise. Peut être était-ce lié au fait qu'il soit un simple jardinier et elle une noble, un rang social totalement différent donc. Il craignait peut être une répression de la part des autorités ? Cela était compréhensible compte tenu de la situation actuel à Britania. Néanmoins, Rosa ne voulait pas en rester là. Sans cet homme elle était persuadée de se perdre dans le palais. Plutôt voyager avec un connaisseur que seule, au risque de faire une mauvaise rencontre. ne attitude des plus naïves certes mais non dépourvue de bon sens. Rosa souhaitais vraiment voir ces fleurs, surtout depuis qu'il avait dit qu'elles étaient, selon lui, très belles. Pas question de rater un tel spectacle. Et puis cela lui permettrait peut être de pouvoir en savoir plus sur ce mystérieux jeune homme qu'elle ne reconnaissait pas ? De plus, tant qu'il restait avec elle, alors les gardes n'auraient rien à lui dire, si ? C'était tout ce qu'elle espérait, pour le moment.

"Si cela vous gêne je peux le comprendre... Mais vous avez ma parole : il ne vous arrivera aucun ennui ici. Étant fiancée au prince il a demandé à ce que je sois respectée au même titre que lui dans l'enceinte de ce palais... Ce n'est pas le cas partout mais au moins ici on s'occupe un peu de moi..."

Rosa avait parler sans mesurer véritablement la portée de ses paroles. Il était vrai que le prince avait donné des instructions aux soldats pour la mettre un peu plus à l'aise. Sans doute avait-il eut vent de son caractère particulier : sa grande timidité ainsi que sa peur maladive des hommes. Cependant il ne s'était pas encore donné la peine de la rencontrer, sans doute trop occupé pour cela... Elle ne cherchait pas à attirer la pitié de Ralph, loin de là ! Elle avait tout simplement parlé avec son coeur, comme si la crainte passagère qui l'avait suivit depuis son entrée dans le palais s'était finallement dissipée. Pour être plus clair, cette sensation de sécurité l'avait finalement mise en confiance assez bien pour qu'elle se mette à parler de façon aussi libre. De toutes façon que pourrait bien dire le jeune homme ? Il serait étonnant qu'il se mette à la critiquer. Peut être la trouverait-il bizarre ? Bah, il y avait du vrai dans le fond...

Ralph acepta de l'accompagner et l'invita à prendre son bras pour marcher jusqu'à ce coin du jardin. Sur le coup Rosa fut légèrement embarassée par ceci. Seulement, sa politesse et son sens de la courtoisie ne pouvaient lui permettre de refuser cette offre. Et puis ce n'est pas comme si il lui prenait la main ou commençait à la toucher. Ce genre de chose était conrante dans le monde de la noblesse. C'est d'aileur ce qu'elle trouva un peu osé de la part d'un jardinier. Mais après tout, pourquoi pas ? Après mure réfléction, la situation restait amusante. Cela lui offrirait un moment de complicité avec cet homme, sans aller plus loin. Rien à craindre d'un acte aussi banal. Et puis ce 'nétait pas ça qui risquerait d'attirer la jalousie du prince. En approchant timidement son bras de celui de Ralph, elle accepta donc son invitation, un léger sourire aux lèvres.

"Contente que vous ayez accepté... C'était très gentil de votre part..."

Et oui, rien ne l'obligeait à tant de générosité. Il aurait très bien pu refuser et la laisser là, livrée à elle même dans les jardins du palais. Pendant qu'ils marchaient Rosa regardait autour d'elle observant tout ce qui se présentait à elle. Cette partie du jardin était assez éloignée c'est vrai. Sans guide il eut été peu probable qu'elle parvienne à trouver cet endroit. C'était bien dommage d'ailleur, peu de gens semblaient le visiter. Mis à part les gardes assurant la sécurité, il n'y avait personne à part eux deux dans le grand jardin asiatique. Toutes sortes de fleurs avaient été cultivées dans ce jardin : des fleurs très exotiques, et surtout très belles. Il y avait des tas de ariétés que la demoiselle ne connaissait pas. Rien de mieux pour enrichir sa culture, se disait la noble dame.

Un grand pont leur permettait d'observer la beauté de ce spectacle asiatique. L'on pouvait même voir son reflet dans l'eau du ruisseau tant celle ci était claire et bien entretenue. Diverses fleurs ornaient l'immencité de cet endroit paradisiaque. Cependant, les fleurs dont avait parlé le jardinier se situaient plus loin. Voilà qui prolongerait leur promenade. Rosa était impatiente de les voir et se laissa guider sans crainte par le jeune homme, nemanquant pas d'observer chacune parcelle de végétation asiatique se présentant sous ses yeux.

"Entendu, je vous suis Ralph."

Alors qu'elle commençait à le suivre en direction du pont, elle fut surprise par la question que le jeune homme lui posa. Sérieusement, elle n'aurait pas cru une seconde qu'il oserait lui demander cela. Néanmoins elle n'y voyait pas de mal, après tout ce n'était pas bien grâve. Rien d'alarmant dans le fait de vouloir s'informer. Et puis ce n'était pas une information capitale. D'ici quelques mois, tout le monde serait au courrant alors peu importait à Rosa. La seule chose qui la mettait mal à l'aise était le fait que ce mariage restait une union arrangée, non basée sur les sentiments. Malheureusement elle n'y pouvait rien, c'était la cruelle loi des nobles...

"Ah... Oui bien sûr... Attendez..."

Sortant de sa poche la photographie que le prince lui avait adressé dans sa demande en mariage, la demoiselle la regarda un instant avant de la montrer à Ralph. Elle doutait fortement que celui ci le reconnaisse au premier abord. Rien de biené tonnant : le prince n'était pas connu dans cette partie de l'Empire, celui ci était un véritable voyageur. on ne comptait plus les provinces qu'il avait pu visiter. Il demeurait un véritable mystère pour son entourage, et encore plus pour sa future femme !



"C'est le prince Dios Vi Britania. Il n'est pas très connu du public, il s'occupe beaucoup des affaires étrangères de Britania. Sa peau est plus bronzée que celle des autres nobles, cela doit être du à ses nombreux voyages je pense. ^^"

Après cette brève description de son futur époux, Rosa jugea bon d'en dire plus à Ralph. Ses yeux ne mentaient pas, il donnait l'impression de vouloir en savoir plus sur la situation. Et puis c'était dans la nature de la demoiselle que de préciser les choses, simplement pour éviter les confusions. Ce n'était pas comme si elle révèlait des informations confidentielles. Qui s'intéresserait à un mariage ausis banal ? Rosa n'était qu'une noble banale, arrivée par hasard dans la famille Britania. Elle savait que jamais les autres princesses ne la considèreraient comme semblables. Elle resterait toujours à un niveau inférieur. Cependant on lui avait assuré que ce mariage était ce qu'il y avait de mieux pour elle. Cela lui permettrait de donner une nouvelle renomée à sa famille, pouvoir vivre comme une princesse de contes de fées, à l'abri du besoin et de la misère. Et puis cela rendrait sa soeur ainée tellement heureuse... Elle qui était encore affectée par la mort de Clovis... Chassant ces mauvaises pensées de son esprit, elle reprit alors la parole, d'un ton sincère, sans trop s'étaler non plus.

"Je ne l'ai pas encore rencontré, mais il m'a écrit puis m'a envoyé une bague. Nous devions nous voir aujourd'hui mais je pense qu'il est encore très occupé. Nous n'avons encore rien préparé pour notre mariage et même pas encore eut le temps de nous connaître. Cela prendra du temps..."
Revenir en haut Aller en bas
Zac Kurohikage
♦ Admin | Officier-Commandant ♦
♦ Admin | Officier-Commandant ♦
avatar

Masculin Nombre de messages : 1465
Age : 28
Date d'inscription : 15/08/2009

Carte d'identité
Grade/Niveau: Officier de l
Points de prestige:
0/0  (0/0)
Points de prestige à distribuer:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Un moment de reflexion dans les jardins [Zack ^^ ]   Sam 26 Sep - 2:26

Lorsqu'elle lui répondit positivement de la manière la plus naturelle du monde, Zac baissa la tête... afin de cacher le petit sourire qui était apparu sur le coin de ses lèvres. Certes, la danger qu'elle le reconnaisse demeurait, mais son comportement jusqu'ici lui avait montré que, bien qu'il la trouvait beaucoup plus timide et nerveuse qu'à l'époque, son amie d'enfance n'avait au final, presque pas changée, ce le qui le rassura.
Lorsqu'il jeta un coup d'œil sur la photo, il reconnu le visage avant même que son amie d'enfance ne prononce le moindre mot: il s'agissait de Dios Vi Britannia. Zac ne savait pas grand chose de ce membre de la famille royale, mis à part le fait qu'il était un fin négociateur, et qu'il était peu connu du grand public.


Lorsque la petite demoiselle l'informa qu'elle ne l'avait encore jamais vu en face, cela ne le surpris pas. Bien que ces circonstances ne soient pas vraiment courantes, une rencontre arrangée par les membres de la famille ayant habituellement lieu la plupart du temps avant la cérémonie, les cas dans lesquels les fiancés se rencontraient pour la première fois sur l'autel n'étaient pas si rares.
Mais ce qui l'inquiétait surtout, c'était l'univers dans lequel Rosa allait pénétrer une fois mariée: un monde de tromperie et de complots, celui dans lequel vivaient les enfants de l'empereur depuis leur plus tendre enfance. Allait-elle pouvoir tenir le coup? Dans tous les cas, il garderait un œil sur la jeune femme, dans le futur.
Zac soupira intérieurement. * Est-tu celle à féliciter pour ça, Éva? * Enfin... bien que l'ainée Mensen ait toujours chérie sa petite sœur, elle était, d'après ses souvenirs, très attachée aux valeurs superficielles de l'empire... et n'avait apparemment, elle non plus, pas beaucoup changée.
Il interrompit ses pensées dès qu'il s'aperçut que Rosa attendait qu'il réagisse.

''Je vois...'' dit-il finalement avec un sourire. ''Cette nouvelle me... réjouit. '' dit-il sur un ton aussi convaincant que ses mâchoires serrées le permettaient.

Cependant, le peu d'informations qu'elle lui avait donné n'était pas suffisant pour satisfaire sa curiosité. Étant conscient de l'imprudence de son comportement, il ne put se retenir, une fois de plus.

''Vous devez être folle de joie... Savoir que vous allez partager votre vie avec un prince. Ainsi, votre contribution à l'empire n'en sera que plus grande.'' Son ton légèrement ironique et provocateur était voulu: c'était la seule solution pour qu'elle lui révèle ce qu'elle pensait, ce qu'elle avait vraiment au fond d'elle... et pour avoir une chance de ne serais-ce qu'entrevoir la petite fille pleine d'énergie qu'il avait autrefois connue.

Quoiqu'il en soit, le jeune compte se promit de remédier à son ignorance dès qu'il rentrerait: quelques recherches poussées sur ce cher Dios s'imposaient.

Il se planta alors, devant elle, les mains derrière les dos, et son sourire, légèrement taquin, habituel affiché sur son visage. Cette fois, son impertinence avait-elle réussie à briser le mur de timidité de la petite demoiselle? C'est ce qu'il espérait.
Il repensa alors à son oncle, à sa venue imminente au palais. * Bah! Plus il y a de risques... *.
Son amour pour les défis avait repris du service... et celui-ci consistait à aller le plus loin possible... sans qu'elle devine son identité.
L'espace d'un instant, il était redevenu le petit garçon de sept ans, taquinant son amie, s'amusant de ses réactions...

[ ''Zac... caches-toi là et restes-y. Je vais les—''
Des coups de feu retentirent... et Lenee tomba morte. Le petit Zac observa avec horreur, à travers la grille du petit souterrain qu'ils avaient souvent utilisé pour sortir la nuit, en douce. Le corps de sa grande sœur, couvert de sang... Il ne sut combien de temps il était resté là, à regarder les yeux sans vie de celle avec qui il s'amusait quelques minutes plus tôt ... Tout ce dont il était sur à présent, c'est qu'il ne serait jamais capable de faire disparaître cette image de son esprit...]


...et c'était toujours vrai , même plus de dix ans après... même aujourd'hui.
Dire qu'il avait pris le risque de détruire ses chances... une nouvelle fois.

Il se ressaisit, et remis le masque du jardinier en place.
Il s'avança vers le champ de fleur qui s'étendait sous leurs yeux, et lui demanda de choisir celles qu'elle désirait. Pas terrible comme changement de sujet, mais tout de même mieux que rien.

C'est alors que son ventre se mit à gargouiller, rappelant au jeune compte que mis à part une barre chocolatée, il n'avait rien avalé depuis le dîner, la veille.

[HRP(j'en fait bcp, je sais Rolling Eyes ): désolé de faire de plus en plus court, mais comme la plupart de mes répliques nécessitent une réponse directe...]

_________________



Merci C.C ♫
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.earllenoir.skyblog.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un moment de reflexion dans les jardins [Zack ^^ ]   Sam 26 Sep - 16:25

Ralph avait fixé la photographie pendant un petit moment d'un air pensif. Peut être se posait-il des questions sur ce membre fort mystérieux de la famille ? l n'était pas le premier après tout. Habituellement, lorsqu'elle évoquait le nom de Dios, il n'y avait que peu de gens qui comprenaient de qui elle voulait parler. La chose changerait peut être avec ce mariage ? Peut être n'avait-il organisé tout ceci que pour regagner sa popularité ? Quoi qu'il en soit, maintenant qu'elle avait accepté, Rosa ne pourrait pas retourner en arrière. La bague à son doigt avait signifié très clairement son approbation. Son entourage l'avait encouragée à faire ainsi et elle s'y était pliée, bien qu'elle eut longtemps réfléchit aux bons et mauvais côtés de cette union.

Il y avait tout d'abord les devoirs de son fiancé, qui l'obligerait à se déplacer bien des fois et donc de parfois s'absenter. Le regard des autres princesses à son sujet, elle qui était si timide et renfermée devrait apprendre à se montrer en public et faire attention à son image. C'était quelque chose que l'on lui avait déjà enseigné par le passé mais qui devrait sans doute être revu. Rosa serait bien souvent un sujet de débat au sein de la famille royale : l'on se demanderait sans doute si elle serait digne d'en faire partie et de leur faire honneur. Il faudrait qu'elle dise adieu à tout ses kiminos et autres souvenirs du Japon qu'elle aimait tant... Ou du moins qu'ils soient bien cachés ! Rosa devait à tout pris éviter le scandale.

Il y avait néanmoins de bons côtés à cette union : son mari veillerait à ce qu'elle ne manque de rien. Elle vivrait dans le luxe et tout ses désirs seraient exaucés, comme le souhaiterais toute demoiselle. Quelle enfant n'a jamais rêvé d'être une princesse après tout ? Le jardinier ne semblait pas partager cette idée, où bienc 'était elle qi se trompait. La jeune noble sentait un soupçon d'amertume dans sa voix, comme si il serrait les dents. Voilà quelque chose d'étrange n'est ce pas ? Néanmoins elle préféra répondre sans y prêter trop attention.

"J'en suis... contente..."

C'est au moment où il reprit la parole qu'elle comprit l'ironie de la chose. Ce jardinier savait très bien comment tout se passait dans l'Empire, puisqu'il s'occupait du jardin iméprial. Sans doute avait-il rencontré bien d'autes personnes avanelle, ou entendu diverses discutions. Rosa ne pu s'empêcher de baisser la tête devant une remarque aussi blessante. Elle savait bien qu'elle resterait quelqu'un d'impuissant, une personne simplement destinée à offrir une descendance à l'Empeureur... De ce fait, cela faisait également d'elle une personne se plaçant contre la volonté de Zéro, ce terroriste effrayant luttant pour la libération du Japon. Son rôle était bien triste au final, et loin d'être celui qu'elle aurait pu rêver...

"Pas vraiment en vérité... Je ne pense pas que ma venue dans la famille impériale me permette d'aider le peuple... J'aimerai vraiment pouvoir donner mon avis, mais ce sera difficile tant qu'ils ne m'auront pas acceptée comme l'une des leurs..."

La réponse de Rosa sembla assez froide c'est vrai, mais elle traduisait facilement sa frustration compte tenu de son rôle. On lui avait assuré qu'elle participerait aux débats. Elle avait souvent espéré pouvoir donner son avis en faveur du peuple japonnais. Cependant elle était bel et bien consciente que la chose ne serait pas simple. L'Empeureur n'attendait qu'une chose d'elle : qu'elle se retrouve dans le même lit que son fils et qu'elle lui offre un enfant. Rosa se voyait déjà serrée dans les bras d'un homme encore inconnu et ne pouvant rien faire, comme la première fois avec le jardinier de la résidence Mensen... Elle frissona rien qu'à cette idée, cela ne faisait que lui rappeller de fort mauvais souvenirs. Le changement de sujet de Ralph tomba à point nommé, c'est le cas de le dire !

La demoiselle observa alors les différentes fleurs qu'il proposait. Il y avait tellement de choix, tellement de variétés magnifiques qu'il lui était difificle de dire laquelle aurait sa préférence. Cependant, en y réfléchissant bien, Rosa décida de ne pas couper ces fleurs. La raison avait l'air stupide c'est vrai, mais Rosa avait ses propres convictions. Selon elle les fleurs ne s'épanouiraient pas si elles étaient enfermées dans un vase. En vérité, il était très triste d'arracher une fleur à ses soeurs pour le plaisir d'une seule personne. Bien sûr, étant enfant cela ne l'avait pas empêché de faire des courones avec, mais cette époque avait changé, sa mentalité aussi. C'est ainsi que Rosa exprima son refus avec clarté et un soupçon de poésie.


"Ces fleurs sont toutes magnifiques à vrai dire. Mais je pense qu'il est préférable de ne rien ôter à ce jardin. Cela me ferai mal au coeur d'être obligée d'arracher une de ces fleurs pour décorer ma chambre..."

Lorsque le ventre du jeune homme gargouilla, Rosa ne se moqua pas. Habituellement c'était elle qui se trouvait dans cette situation et elle avait plus d'une fois reçu des moqueries à ce sujet. Notre belle demoiselle avait fort peu d'appétit le matin et donc il était rare de la voir avaler quoi que ce soit. La chose était problèmatique car à chaque fois, aux environs de onze heures, son ventre commençait à gargouiller. Parfois cela était plus tôt. De ce fait, elle avait souvent pris l'habitude d'avoir quelque chose à grignoter sur elle, comme ce jeune homme d'ailleurs.

"Oh ! Vous avez faim ? Si vous voulez on peut aller chercher quelque chose à déjeuner. Ainsi, j'aurais mangé avant mon rendez vous. ^^"

La demoiselle avait encore une fois pris la parole sans vraiment réfléchir. Elle parlait comme elle le ferait dans la vraie vie, sans prêter attention à la distance qui la séparait de ce jardinier en terme de classe sociale. Si les nobles de la cour avaient entendu de tels mots sortir de sa bouche alors il est clair qu'elle aurait reçu une bonne correction, ainsi que les habituelles indignations de ces gens là. Décidément, Rosa n'était vraiment pas faite pour cette vie...

[
Pas de problème, je ne me soucis pas du nombre de lignes. Il est rare que je RP avec des personnes en faisant plus de dix en géneral alors ça me va très bien. Wink]
Revenir en haut Aller en bas
Zac Kurohikage
♦ Admin | Officier-Commandant ♦
♦ Admin | Officier-Commandant ♦
avatar

Masculin Nombre de messages : 1465
Age : 28
Date d'inscription : 15/08/2009

Carte d'identité
Grade/Niveau: Officier de l
Points de prestige:
0/0  (0/0)
Points de prestige à distribuer:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Un moment de reflexion dans les jardins [Zack ^^ ]   Sam 26 Sep - 23:11

Zac fut quelques peu déçu du manque de réactivité de la jeune femme face à sa provocation. * On ne peux pas empêcher les gens de mûrir, hein?... *. Mais étais-ce vraiment de cela de quoi il s'agissait? Alors pourquoi la jeune noble affichait-elle un regard résigné?
Elle aurait donc encore des regrets...? Le dernier Kurohikage se retrouva alors face à un dilemme: devait-il tenter de la dissuader de faire aboutir cette union? Ou laisser les choses telles qu'elles étaient, en espérant que son amie d'enfance ne se retrouve pas dans une position qui la mettrait en danger, et qui risquerait de la priver de sa liberté pour le restant de ses jours?

Mais qui était-il pour juger, pour décider à sa place? C'était sa vie... sa décision. Devrait-il interférer, et l'empêcher d'obtenir un meilleur statut et plus d'influence...? Ce qu'au fond, elle désirait peut-être. * Mais as-tu bien analysé la situation dans tous ses angles? As-tu bien considéré toutes les alternatives, Rosa? *
Peut-être pouvait-il au moins l'aider à y voir plus clair.... mais chaque chose en son temps. Pour l'instant, sa priorité était tout autre. Mais si il pouvait glisser quelques insinuations, juste de quoi la faire réfléchir.
Cette partie allait être tendue. Il fallait s'y prendre sans lui donner la moindre indication qui ramènerait les pensées de Rosa trop loin dans le passé.
Oui... il allait le faire. Après tout, peu importe combien de temps s'était écoulé, cela ne changeait rien au fait qu'à une certaine époque, ils étaient comme frère et sœur...
Cependant, il fut interrompu dans ses pensées par des gargouillement provenant de son ventre.

Contre toute attente, la jeune demoiselle ne se moqua pas de lui, ce que ne manqua pas de relever le jeune compte... il ne put alors s'empêcher de penser que, si leurs rôles avaient été inversés, il n'aurait surement pas pu réprimer un éclat de rire.
En plus de cela, elle alla jusqu'à l'inviter à manger en sa compagnie, ce qu'aucun autre noble ne se serait abaissé à faire avec un simple jardinier. Il ne put s'empêcher de sourire... et de penser que les deux jeunes femmes, celle qui se tenait devant lui et Euphie, se ressemblaient sur ce point.
Bien qu'il fut tenter d'accepter, il pensa alors que ce genre de situation pourrait venir ternir l'image de la jeune noble si jamais ils étaient vus ainsi ensemble. Mais d'un autre coté... cela pourrait devenir intéressant... Oui, ça valait le coup de tenter. Même si elle se mettait en colère, ce dont il doutait, au moins, il était maintenant presque sur qu'elle ne le dénoncerait pas. Au pire des cas, il pourrait faire passer cela pour une plaisanterie.
Il jeta un coup d'œil rapide à sa montre: il avait encore quatre heures devant lui. * Parfait... *.

Tout d'abord, un début en douceur.
''Votre invitation m'honore, ma demoiselle. Mais aussi tentante soit-elle, je ne sais si je peux l'accepter: votre statut n'en souffrirait-il pas? Vous mettre dans l'embarras est la dernière chose que je souhaite.''

Ensuite, envisager la possibilité, en ne partageant pas immédiatement sa pensée.
Il fit mine d'avoir une idée.
''Mais attendez... oui, cela pourrait très bien... mais je ne sais pas si nous pouvons...Quoique... cela pourrait-être risqué...''

Après avoir attendu quelques secondes, histoire de la faire mariner, il lui fit finalement part de son idée.
''Puisque vous ne pouvez pas prendre le risque de vous montrer à un jardinier, ne vous montrez pas avec un jardinier.'' Il ajouta en réponse à son regard interrogateur, ''Retirer ce tablier et enfiler quelques vêtements, disons, plus appropriés, serait l'affaire de quelques instants.''

Il lui laissa le temps de digérer ce qu'il venait de dire, avant de reprendre, à voix basse:
''Je suis nouveau ici. Personne ne me reconnaîtrait... et personne n'ira s'imaginer que celui sur lequel ils poseront leurs yeux n'est en fait qu'un simple civil.'' Il amorça un pas vers elle. '' Ne vous méprenez pas.'', lui dit-il, ''Je ne cherche pas à profiter de vous pour me mettre dans la peau d'un noble. Mon seul but, est de profiter plus de votre présence, qui m'est fort agréable''.
Il planta son regard dans celui de la jeune femme.
''Qu'en dites vous... ma demoiselle?''

Il croisa ses bras, et attendit. Si elle refusait, il n'aurait qu'à prendre un air joueur, et lui annoncer qu'il s'agissait en fait d'une blague.
Mais si elle acceptait, il réussirait peut-être à lui redonner le goût de l'interdit, et celui d'aller à l'encontre des règles, avec la menace constante de se faire attraper... bref, tout ce qui faisait monter l'adrénaline du jeune Lenoir. Ce ne serait certes pas grand chose, mais cela lui rappellera peut-être, ne serais-ce qu'un peu, la jeune fille insouciante qu'elle était autrefois, et lui fera même, avec un peu de chance, se rendre compte des libertés auxquelles elle renoncerait en épousant ce prince.
Sans parler des moments qu'il pourrait alors partager avec son amie d'enfance...

_________________



Merci C.C ♫
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.earllenoir.skyblog.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un moment de reflexion dans les jardins [Zack ^^ ]   Dim 27 Sep - 16:30

La proposition d'aller déjeuner sembla étonner quelque peu le jeune Ralph. En effet, il ne devait pas avoir l'habitude de ce genre de situation. Elle non plus d'ailleurs ! Il était très étrange pour une noble de se comporter ainsi, surtout pour une future princesse de l'Empire. Et pourquoi, Rosa était ainsi, encore pleine d'innocence et d'insouciance. Habituellement, sa timidité envers les hommes la rendait craintive, méfiante. Cependant, cette fois ci, elle ne parvenait pas à voir Ralph comme les autres. Non, c'était comme si elle sentait qu'il ne lèverait pas la main sur elle. Intimement, elle avait toujours cet étrange sentiment de le connaître. Malheureusement, elle n'arrivait pas à retrouver ses souvenirs, ni même retrouver son nom. Peut être qu'il ressemblait fortement à une personne qu'elle avait connu par le passé ? Possible... Mais à qui ?

Ne trouvant aucune réponseà ses interrogations, Rosa continua la discution, écoutant avec attention ce qu'avait à dire le jeune homme. Celui ci était, bien entendu, un peu mal à l'aise de ce qu'elle lui avait proposé. La demoiselle pouvait le cmprendre : elle avait parlé sans réfléchir aux conséquences de cet acte. Ralph lui permit de redescendre sur Terre, de voir la réalité en face. Que dirait le prince si il la voyait ainsi ? Quelles rumeurs malsaines pourrait-on inventer à leur sujet ? Et oui, elle aurait du y penser... Un peu déçue, elle fut cependant surprise qu'il se soucie de sa personne. Habituellement, Rosa avait affaire à des personnes égoistes, qui ne pensaient qu'à soigner leur image. Dans le cas de Ralph, ce n'était pas pour lui qu'il s'inquiétait, mais pour elle !

Surprise, Rosa continua de le fixer sans savoir quoi dire. Ce fut une chance qu'il parvienne à prendre la parole à son tour, afin de trouver une alternative leur permettant d'aller déjeuner ensemble sans avoir d'ennuis. La chose semblait pourtant sans espoir mais Ralph semblait avoir une idée en tête. Il mit un peu de temps pour la proposer à la demoiselle, ce qui traduisait sans doute son caractère incertain. Peut être craignait-il un refus de sa part ? Surement, mais Rosa ne lâcha pas l'affaire et attendit qu'il crache enfin le morceau. L'idée était la suivante : changer sa situation pour se faire passer pour quelqu'un d'autre. De ce fait, Rosa n'aurait pas à subir la honte de déjeuner avec un jardinier, mais plutôt avoir l'honneur d'être un compagnie d'une personne de son rang.


"Je... Et bien... Cela me parait assez..."

Il est vrai que sur le coup, les mots manquaient pour décrire ce qu'elle pensait de cette idée. Il y avait de bons côtés : c'était pour elle le moyen de sortir un peu pour déjeuner et pouvoir aller rendre visite à son prince assez vite. En même temps, il y avait toujours le risque que l'on la suspecte de flirter avec quelqu'un d'autre que son fiancé. Mais dans ce cas... Pourquoi ne pas présenter Ralph comme un ami ? Cela enlèverait tout soupçon. Et puis il n'y avait pas vraiment de raison que cela tourne mal. Ce n'était qu'un déjeuner amical, une façon de remercier le jeune homme pour lui avoir fait découvrir cet endroit du palais, rien de plus. Oui, il n'y avait pas de quoi s'en faire finallement.

"Cela pourrait être... Amusant... ^^"

Retrouvant son air enjoué et innocente, Rosa ne voyait pas le mal qu'il y avait à accepter cette proposition. Ralph serait un excellent compagnon pour ce déjeuner, et rien ne les empêchait de pouvoir sortir sans attirer l'attention. Qui pourrait se soucier d'un banal déjeuner entre nobles ? Elle n'était pas encore princesse et donc pas constamment surveillée et escortée par une équipe de gardes du corps confirmés. Ainsi, pas de risque qu'ils soient suivis par qui que ce soit. Elle serait bien étonnée que le prince Dios El Britania envoie quelqu'un pour la surveiller, ce serait très mal venu, surtout peu de tmeps avant leur rencontre ! Non, il n'était pas comme ça... Du moins c'est ce qu'elle espérait !

"Alors... C'est vos tout débuts ici ? Je pensais que vous étiez là depuis plus longtemps. VOus avez l'air de bien connaître le palais... Enfin mieux que moi c'est sûr !"

Ce fut d'un air amusée que Rosa fit cette remarque. Il est vrai que Ralph avait 'lair de connaître très bien les lieux. Du moins, il avait été un bon guide pour ce qui était des jardins. Ainsi, elle savait à qui s'adresser si elle se perdait ! Et puis, comme il l'avait dit, si personne ne le connaissait ici, raison de plus pour utiliser la méthode du déguisement. Cette idée paru de plus en plus plaisante à l'esprit de Rosa. Cela faisait longtemps qu'elle n'avait pas partagé de moments de omplicité avec quelqu'un d'autre que sa soeur. Celle ci était encore en deuil par rapport à son fiancé, Clovis... de ce fait, Rosa évitait de trop lui perturber l'esprit. De plus, Eva était partie en voyage récément, sans doute celui lui avait changé les idées. C'est ce qu'elle espérait pour l'instant...

Cependant, une chose restait à trouver : un dégyuisement pour Ralph ! Tout dépendait bien sûr de la tenue qu'il portait sous son tablier. Dans le cas de Rosa, elle ne possèdait pas grand chose de masculin dans sa garde robe, ce qui serait problèmatique pour aider le jeune homme. Enfin, en ôtant son tablier, peut être que celui ci gardait une belle chemise, ou un élégant pantallon. Il ne suffisait de pas grand chose parfois pour tromper l'attention. Et puis pas besoin d'en faire trop non plus. C'est alors que, souriant de plus belle, Rosa donna alors sa réponse à Ralph, qui attendait dans l'espoir qu'elle se décide enfin.

"Je suis d'accord ! Mais nous devons rester discrets. Je ne voudrais pas que vous perdiez votre place ici à cause de moi ! Smile"

Toujours aussi insouciante, Rosa continuait alors de le regarder d'un air innocent. Pendant l'espace d'un instant, elle eut retrouvé sa vitalité et son sourire d'enfance qu'elle pensait avoir perdu avec le temps. Son coeur paraissait libre, comme si elle venait de sortir d'un mauvais rêve. Restait à svaoir combien de temps cette douce illusion parviendrait à la faire sourire, et quand elle reviendrait aux dures réalités de la vie, ou plutôt de sa vie...
Revenir en haut Aller en bas
Zac Kurohikage
♦ Admin | Officier-Commandant ♦
♦ Admin | Officier-Commandant ♦
avatar

Masculin Nombre de messages : 1465
Age : 28
Date d'inscription : 15/08/2009

Carte d'identité
Grade/Niveau: Officier de l
Points de prestige:
0/0  (0/0)
Points de prestige à distribuer:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Un moment de reflexion dans les jardins [Zack ^^ ]   Lun 28 Sep - 1:29

Lorsqu'il la vit hésiter, la poitrine de Zac se gonfla d'espoir. Allait-elle vraiment accepter? Le jeune compte retint son souffle.

"Cela pourrait être... Amusant... ^^"

Oui! Il avait gagné. Même si elle n'avait pas encore donné de confirmation définitive, il lut sur son visage qu'elle était déjà en train de chasser ses derniers doutes. Il fit cependant mine d'attendre qu'elle lui réponde de façon certaine, histoire de ne pas la brusquer.

Lorsqu'elle lui fit part de son étonnement quant au fait qu'il s'agissait de son premier jour de travail au palais, alors qu'il semblait le connaître si bien. Il lui répondit simplement qu'il avait juste ''...un bon sens de l'orientation.'', affichant son sourire taquin et mystérieux qu'on lui connaissait.
La jeune noble sembla se satisfaire de cette réponse... ou du moins, c'est ce qu'elle laissait paraître.

C'est alors qu'elle la lui donna enfin, la confirmation qu'il attendait. Ses lèvres s'étirèrent alors en un large sourire, et ses dernières craintes s'envolèrent. Il avait retrouvé son amie d'enfance, pour de bon cette fois. Elle lui conseilla cependant de rester discret, par crainte qu'il ne perde sa place. Il eut alors un petit rire. * Plutôt que de t'inquiéter pour moi, tu ferais mieux de te préoccuper de ce qu'il t'arriverait si nous nous faisions découvrir. *

Il jeta un coup d'œil aux alentours. Bien. Ils étaient dans un angle mort: aucun garde ne pouvait les voir. Le jeune homme couvrit alors les quelques centimètres qui le séparaient de la jeune femme, et lui passa le bras autour du cou, avant d'annoncer le début de l'opération ''déjeuner avant l'heure en compagnie de la damoiselle''. Il eût alors un ricanement en voyant l'air mal à l'aise de son amie d'enfance.

''Tout d'abord...'' continua-t-il, ''… il nous faudrait me trouver un petit accessoire. Et je crois savoir où me le procurer ''. Il s'inclina, et tendit son bras dans la direction de leur destination, respectant l'étiquette... cette fois, dans le seul but, bien sur, de la taquiner. ''Par ici, je vous prie, demoiselle Mensen''.

Ils quittèrent la zone réservée aux plantes asiatiques, et retraversèrent les jardins en direction du cagibi contenant le matériel de jardinage.
''Tout d'abord, il va me falloir ranger ce tablier. Après quoi, il me suffira de me procurer un foulard de soie, que je m'enroulerai autour du cou. Avec ma veste simple (de costume) et la chemise que je porte, cela devrait suffire pour me faire passer pour... disons un baron''
Cependant, en y repensant, ce ne serait peut-être pas aussi simple qu'il le pensait: le local où étaient rangés les uniformes des gardes était le seul endroit où il pourrait trouver ce genre d'accoutrement dans ce secteur... cependant, celui-ci serait probablement surveillé. Rosa n'aurait aucune excuse pour le faire ouvrir, et les assommer serait peut-être aller un peu trop loin pour la jeune demoiselle, en plus, cela risquerait de compromettre toute son opération. Non, il devait trouver autre chose.

Lorsqu'ils arrivèrent non loin de l'entrée du jardin, il rangea son tablier, découvrant sa veste bleue foncé au dessus d'une chemise blanche. Il se tourna vers son amie d'enfance afin de vérifier si celle-ci était toujours motivée. Alors qu'il l'observait à travers ses lunettes, il lui vint soudainement une idée. Mais allait-elle accepter? Il savait à quel point elle y était attachée mais... ce n'était pas comme si il avait l'intention de le lui voler.

''Excusez-mon impudence...'' il eut un sourire en pensant qu'il avait déjà été plus impudent qu'aucun citoyen de l'empire, ''… mais... ce ruban. La qualité du tissu ne fait aucun doute Si je le nouais autour de mon col que je relèverais, notre problème serait résolu.''



Il lu alors la réticence de la jeune femme.
Le regard boudeur de la petite Rosa, à qui il avait souvent piqué son son ruban, lui traversa l'esprit l'espace d'un instant.
Il tenta alors de la rassurer. ''Je vois bien qu'il vous est précieux. C'est pourquoi je m'engage à en prendre soin, et à vous le rendre intact dès que nous en aurons fini ''. Il lui tendit alors son auriculaire, comme il l'avait déjà fait tant de fois avec les Kurohikage. ''Ceci est une promesse... et comme cela, je suis sur que vous ne chercherez pas à vous échapper. '', ajouta-t-il d'une voix amusée. ''Faites-moi confiance''.

Zac savait très bien que son comportement risquait de remémorer de vieux souvenirs à la jeune noble. Mais maintenant qu'il s'était rassuré sur le fait que toutes ces années n'avaient pas vraiment changé son amie, il décida tout de même de prendre ce risque, si cela pouvait la mettre plus en confiance.

_________________



Merci C.C ♫
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.earllenoir.skyblog.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un moment de reflexion dans les jardins [Zack ^^ ]   Lun 28 Sep - 22:40

La bonne connaissance des lieux de Ralph semblait être due à son sens de l'orientation. Un don que ne possédait malheureusement pas notre futur princesse ! Et non : Rosa avait toujours eut le chic pour se perdre, un problème bien embêtant d'ailleurs... Cela l'avait souvent poussée à se retrouver au mauvais endroit et au mauvais moment, ayant engendré de profond traumatismes suite à de mauvaises rencontres... Ces traumatismes n'étaient que très rarement exprimés. La demoiselle évitait d'en parler, préférant laisser cette part d'ombre là où elle était, du moins pour l'instant. Le simple fait d'évoquer cette période lourde et difficile la rendait mélancolique, lui faisant partiellement revivre au fond d'elle même ces instants horribles qui marquèrent son adolescence.

La discussion prit fin pour un petit instant, le temps que Ralph pose son bras sur l'épaule de la demoiselle. Ce simple geste fit frissonner la demoiselle : le malaise commençait déjà à s'installer. Rosa se contenta de baiser la tête sans rien dire, se laissant guider tout en tentant de chasser tout ces mauvais souvenirs. De quoi pouvait-elle bien avoir peur ? Ce n'était pas comme si Ralph l'avait touchée à un endroit intime, ou fait des avances. Que craignait-elle exactement ? Sa phobie des hommes ne s'était pas entièrement dissipée au final. Le jeune jardinier devait sans doute lui aussi se demander ce qui pouvait bien ce passer. La timidité de Rosa n'était pas entièrement responsable de ce comportement, il existait des raisons bien plus profondes. Allaient-elles resurgir aujourd'hui ?

Le ricanement du jeune homme n'arrangea en rien les choses ! Cela ne fit que la rendre encore plus terrifiée. Son teint de pêche avait viré au blanc de la neige et ses yeux n'avaient plus la même innocence. Non : ils étaient grands écarquillés, comme si elle venait d'apperçevoir un fantôme. Voilà un curieux comportement en effet. Seul un psychanalyste confirmé saurait expliquer les raisons profondes de ce changement d'attitude aussi soudain, semblable de loin à de la schizophrénie. Effrayant non ? Et Ralph n'était pas au bout de ses peines malheureusement... Et cela ne changea pas même après leur entrée dans le cagibi puis leur arrivée au niveau de l'entrée du jardin. Rosa resta silencieuse tout en écoutant ce qu'avait à dire le jeune homme, cherchant comment elle le pouvait un moyen de se concentrer.


"Oui... Un... Un... Baron..."

Tels étaient les seuls mots qu'avait pu prononcé la demoiselle, reprenant ses esprits lorqu'il eut enlevé son bras et commencé à ôter ce tablier. N'ajoutant rien de plus pour le moment, elle essaya de chasser ses mauvaises pensées en observant le costume du jeune homme. En effet, il était plutôt élégant. L'habit ne fait pas le moine comme on dit. Sa belle chemise bleue témoignait de son bon goût. Ralph n'était pas qu'un jardinier, il devait posséder une certaine culture, cela se lisait dans sa façon de parler et d'agir... Le pire était cependant à venir : le pauvre garçon fit une demande que la demoiselle ne pu s'empêcher de voir comme une agression personnelle. Ce qui paraissait n'être qu'un simple prêt avait réveillé ses craintes : la jeune fille était maintenant aussi méfiante qu'un animal sauvage.

Ce tissu devait permettre à donner un aspect plus noble, plus élégant dirons nous, à Ralph. Ce n'était pas grande chose en vérité, rien de très osé dans la demande du jeune homme. Rosa voyait les choses différemment. Elle ne pouvait s'empêcher de voir le détachement de ses cheveux comme le début d'une agression. Une noble très pudique ? Pas tout à fait : ce geste avait une symbolique très forte dans l'esprit de la demoiselle. Cela remontait à quelques années déjà, ce souvenirs dont elle ne voulait plus entendre parler commençait déjà à se manifester de façon inconsciente, dans le plus grand silence, laissant la demoiselle en proie à ces terribles angoisses...

"N-N-Non..."

~ Flash Black : Début ~

Allongée dans l'herbe, contemplant la splendeur des astres en cette nuit étoilée, la petite Rosa se laissait aller en silence. Elle profitait innocemment du calme pour pouvoir observer ce spectacle offert par la nature. Les journées finissaient tard en ce début d'hiver et la pauvre fille n'avait pas vu le temps passer. Elle ne savait même pas quelle heure il pouvait être. Elle estimait que sa sœur l'aurait prévenue en cas de soucis, si jamais elle dépassait l'heure habituelle du couvre feu. Sans se douter de quoi que ce soit, elle gardait les yeux fixés vers les astres jusqu'à ce qu'une ombre vienne s'approcher d'elle. Encore très naïve, Rosa n'eut pas de crainte, imaginant qu'il s'agissait sans doute d'Éva, ou d'un domestique, elle n'en fut pas effrayée donc.

"Bonsoir mademoiselle Mensen..."

"Bonsoir Monsieur Hayama ! Vous venez regarder les étoiles vous aussi ? Smile"

Rosa ne se doutait manifestement de rien et avait très confiance en ce jeune homme. Elle le considérait comme un grand frère, une personne vers qui elle pouvait se tourner. Elle lui avait déjà révélé bon nombre de chose, lui ouvrant son coeur avec confiance. Malheureusement, la chose n'était pas réciproque, cet homme n'était pas attiré par les petites misères de la demoiselle, mais par bien plus...

"J'ai trouvé bien mieux à regarder que les étoiles ce soir... Mademoiselle Rosa..."

"Vraiment ? Qu'est ce que c'est ?" Demanda-t-elle avec insouciance, ne devinant que trop tard le réel sens des paroles du jeune homme ainsi que ses véritables intentions...

"VOUS !"

Sans plus attendre, il se rua sur elle, profitant de sa position allongée pour lui attraper les mains et les serrer ferment, empêchant la demoiselle de se débattre. L'homme commença alors ce qu'il avait prévu depuis le début, sous les oppositions incessantes de la demoiselle qui le priait de bien vouloir la laisser tranquille, sans réel succès malheureusement...

"Qu'est ce que ?...Arrêtez... Qu'est ce que vous faites ! "



~ Flash Black : Fin ~

Les mains sur son visage crispé et tendu, Rosa se remémora avec horreur l'intégralité de cette scène ! La pauvre fille tremblait comme une feuille rien qu'à penser au visage de cet homme au dessus du sens. Peu de personnes connaissaient la vérité sur cette triste nuit, il n'y avait que Rosa, Éva et enfin ce jardinier qu'elle prénommait innocemment "monsieur Hayama". Elle ne su jamais ce qu'il devint et tant mieux ! Cependant, la douleur qu'il avait laissé dans son esprit resterait présente éternellement elle...

"NOOON !!!"



Après avoir poussé ce cri effrayant, Rosa garda son regard fixé sur le jeune homme, ne sachant quoi faire ni quoi dire. Sur le coup, elle n'avait pas eut conscience de ce qu'elle faisant, plongée dans ces affreux souvenirs, faisant de son mieux pour oublier cette affreuse nuit... Elle n'osait même plus croiser le regard du jardinier, tant la honte s'était désormais emparée d'elle en cet instant...

[HJ : Désolée, cette fois ce sont mes paroles qui sont courtes :S. Si tu es bloqué dis le moi et j'utilise mon compte PNJ !]
Revenir en haut Aller en bas
Zac Kurohikage
♦ Admin | Officier-Commandant ♦
♦ Admin | Officier-Commandant ♦
avatar

Masculin Nombre de messages : 1465
Age : 28
Date d'inscription : 15/08/2009

Carte d'identité
Grade/Niveau: Officier de l
Points de prestige:
0/0  (0/0)
Points de prestige à distribuer:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Un moment de reflexion dans les jardins [Zack ^^ ]   Mar 29 Sep - 2:07

Bien qu'il se soit attendu à, soit un timide refus, voire même, avec un peu de chance, à une acceptation réticente, il n'aurait jamais pu prévoir la réaction de la jeune femme...
Tout d'abord, le regard de Rosa flotta dans le vague, avant de se remplir d'effroi.
Sa réponse fut si violente qu'elle le fit reculer de quelques pas.
* Mais qu'est-ce que... *
Il demeura immobile pendant les instants qui suivirent, incapable de remuer le petit doigt. Qu'est-ce qui lui prenais? S'était-il passé quelque-chose après son départ qui l'avait attachée à ce ruban à ce point? Non... quelque-chose lui disait qu'il ne s'agissait pas de cela. Mais alors, que c'était-il passé?
*M'aurait-elle reconnu? * Il secoua la tête. Cela n'aurait pas engendré une réaction aussi brutale.

C'est alors qu'il remarqua le visage empreint de honte de la jeune femme. Celle-ci avait baissé les yeux... ces yeux encore légèrement écarquillés par la peur. Quelque-soit les souvenirs qui les ait traversés, ils durent vraiment être effroyables.

Il ne su alors pas vraiment quel comportement adopter. Après tout, ce n'était pas tout les jours qu'il devait faire face à ce genre de situation.
Peut-être avait-il été un peu trop entreprenant avec elle. En tant que noble, elle ne devait effectivement avoir l'habitude d'avoir ce genre de rapports avec un simple civil. Il devait s'éloigner, prendre ses distances avant que...

Il s'avança vers elle, et lui saisit la main.
''Calmes-to... Calmez-vous ''. lui dit-il d'un air rassurant. * Mais quel abrutit... * ces fichus sentiments. Ils finiraient par le faire tuer un jour.
''Il ne peux rien vous arriver ici ''. Il lui sourit. '' Je ne vous ferais rien. Je vous en donne ma parole ''.

Le jeune compte n'eût pas le temps de dire autre chose... que la porte du cagibi vola en morceaux. Zac se positionna devant son amie d'enfance, afin de la protéger d'éventuels éclats de bois.
Plusieurs gardes firent alors irruption dans la pièce, et les encerclèrent.
Cependant, les regards étonnés sur leur visages laissaient penser que ceux qu'ils menaçaient maintenant de leurs armes n'était pas ce à quoi ils s'attendaient.
'' Baissez vos armes! Baissez vos armes je vous dit! '' Les soldats s'exécutèrent.
L'officier à la tête de la petite escouade s'avança vers eux, et s'inclina légèrement devant la jeune noble.
'' Pardonnez-moi demoiselle Mensen! Un Des jardiniers m'a signalé avoir entendu un cri provenant de cet endroit. Est-ce que tout va bien? ''

Zac contracta ses mâchoires. La situation ne pouvait pas être pire. Si jamais il venait à se faire arrêter, il perdrait l'occasion d'accomplir ce pourquoi il était venu jusqu'ici.

* Non... Pas question de laisser passer ça... *
Il sentait maintenant son pistolet collé à sa poitrine. Son couteau était dans sa ceinture. Si ça tournait mal, il pourrait toujours...
C'est alors que son regard se posa sur la jeune demoiselle. Elle, qui n'avait connu que la vie confortable des palais, avait-il le droit de la faire entrer dans un monde dans lequel régnait la mort et la violence? Il repensa à son regard empli d'effroi... étais-ce en réalité déjà le cas?
De toutes les manières, elle finirait bien par se retrouver dans ce genre de situation si elle venait à épouser Dios El Britannia. Complots et combats faisaient après tout partis de la vie de chaque membre de la famille impériale... même ceux qui faisaient tout pour les éviter. * N'est-ce pas, Euphie? *
Il reporta son attention sur les gardes. Il lui restait toujours le pouvoir des rois. Mais l'utiliser maintenant signifiait prendre un risque énorme. Trois utilisations ne seraient pas de trop pour mener à bien sa vengeance et s'enfuir.

Il ne lui restait qu'une seule solution. Si elle ne marchait pas, ces hommes perdraient leur vie ici. Afin d'éviter que la situation ne prenne cette tournure, il aurait besoin de la coopération de Rosa.
Il croisa son regard, et la supplia des yeux. Si elle ne parvenait pas à comprendre alors...

Un rire amusé sortit de la bouche du ''jardinier''.
'' Je vois, je vois! Mais ne vous en faites pas...'' il jeta un œil aux gallons de son interlocuteur ''… lieutenant ''. Il amorça un pas vers l'officier, un air amical sur le visage. '' Lady Mensen et moi-même, visitions les jardin lorsque je lui demandais ce qu'il pouvait bien y avoir dans cet... endroit. Son cri était en fait dû à un coup de vent qui a apparemment claqué la porte un peu trop brusquement. C'est d'ailleurs pourquoi je vous remercie d'avoir puni le... malfaiteur ''. ajouta-t-il d'un air amusé en désignant les morceaux de porte qui jonchaient le sol. ''Bien que vous y soyez peut-être allés un peu fort.'' Il conclut en éclatant d'un petit rire insouciant.

L'officier l'observa alors avec attention. ''Et vous êtes?''
Zac hésita l'espace d'une fraction de seconde. Il était entré en tant que jardinier sous le nom de Ralph Sandome. Si cela se savait, cela pourrait lui compliquer sa visite au palais, durant les heures qui le séparaient de l'arrivée de son oncle... De plus, un noble aurait moins de problème à circuler dans ces couloirs.
''Solon''. répondit-il finalement. ''Solon Xiphias, baron au service de sa majesté... et cousin des Mensen ''.
Il s'en voulait de demander autant de complicité de la part de la jeune demoiselle. Mais un officier de ce niveau n'oserait jamais importuner un parent d'une fiancée de prince. Un tel acte reviendrait à s'en prendre à la famille du prince, lui même. D'autant plus qu'un simple lieutenant n'oserait jamais remettre en doute la parole d'une telle personne, assurant ainsi son silence pour la suite. Rosa ne risquerait rien... enfin, si bien sur, le baron Xiphias n'était pas associée à l'assassinat d'un éminent compte de l'empire.
* Je n'aurais qu'à cacher mon visage lorsque le moment sera venu... *

Cependant, la suite des évènements dépendait maintenant de la jeune femme. Elle devait avoir deviné qu'il n'était pas juste un simple jardinier. Allait-elle aider un homme à l'attitude on ne peux plus suspecte, dont elle ne savait absolument rien?
* Qu'un bain de sang s'en suive ou pas. La vie de ces hommes dépends maintenant de toi. *

Son regard partit se plonger dans celui de son amie d'enfance à travers ses lunettes à verres fumées.
* Allez. Montre-moi quelle est ta réponse, Rosa Mensen. *

[HRP: Pas de problème ^^. Mais fait intervenir Dios si tu veux: il y a de bonnes chances que je fasse arriver ''tonton'' à mon prochain post.]

_________________



Merci C.C ♫
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.earllenoir.skyblog.com
PNJ
Admin
avatar

Nombre de messages : 28
Date d'inscription : 22/02/2009

MessageSujet: Re: Un moment de reflexion dans les jardins [Zack ^^ ]   Mar 29 Sep - 16:37

Personnage:
Nom: Dios El Britania
Fonction: Prince de l'Empire, fiancé de Rosa et frère de Scheizel.


Décidant de quitter le palais pour s'offrir un moment de détente, le prince fut alerté par un cri. Une chose bien inhabituelle dans ce palais si calme. Même si ses absences régulières ne lui permettaient pas d'être au courant de tout, Dios se souvenait des moments qui bercèrent son enfance alors qu'il n'était encore qu'un petit garçon. Ce palais lui évoquait beaucoup de souvenirs, un petit havre de paix à l'abri de la guerre. Effectivement, le jeune homme n'avait jamais réellement prit part à cette guerre, espérant que l'affaire se résoudrait d'elle même. L'arrivée de Zéro avait chamboulé bien des choses. La belle Euphémia avait perdu la vie et l'image de l'Empire en avait pris un coup. Cet évènement compliqua fortement la tâche de Dios : chargé de rallier d'autres nations à l'Empire pour étendre leur domination.

Ce travail l'obligeait à voyager constamment, et donc ne pas s'occuper des affaires de la Zone 11. Cependant, depuis qu'un soit-disant retour du terroriste masqué avait été annoncé, l'Empire était sur le qui vive. Il avait été demandé au jeune prince de rester quelques temps au plais, le temps que les choses se calment. on ne savait où Zéro se cachait : pas question de courir de risques. Quelques petites vacances improvisées pour le prince. Oui, il prenait tout cela un peu à la légère, estimant que cela ne le concernait pas tellement. Écarté du pouvoir depuis le début et n'ayant que peu d'affinités avec les autres membres de sa famille, il n'était pas là pour réparer leurs erreurs. Un simple spectateur en somme.

Au cours d'une soirée mondaine avec les "grands" de l'Empire, il rencontra la veuve de Clovis. Celle ci avait une sœur cadette, Rosa, dont la timidité et l'esprit docile attirèrent sans mal le regard du prince. L'observant en silence, il fit des recherches à son sujet et tomba sous le charme. Cette fille avait quelque chose de différent des autres. Ses yeux dorés étaient magnifiques, et elle n'avait pas l'air aussi présomptueuse que les autres princesses. Elle était la personne parfaite pour lui, offrant la possibilité à Dios de trouver satisfaction en sa compagnie. Au cours de ses recherches, il découvrit que la pauvre fille était effrayée par les hommes. Encore plus intriguant qu'il ne le pensait ! Au moins elle ne manquerait pas de personnalité et lui permettrait d'apprendre à la connaître et l'aimer davantage.

Mais ne nous méprenons pas ! Le prince avait beau être beau comme un coeur et très romantique, il s'agissait d'un véritable coureur de jupons... Le nombre de ses conquêtes était d'ailleurs très élevé. Dans ce cas, pourquoi choisir une compagne ? Peut être pour se stabiliser ? Hum... Non... Le but de Dios n'était pas vraiment de se marier jusqu'à ce que la mort les sépare et tout le tralala. Il souhaitais approcher Rosa, sortir avec une personne "différente" de celles qu'il avait rencontré par le passé. Une trophée de plus à son tableau de chasse dirons nous... Enfin, rien ne dit que ses sentiments ne changeront ps en tombant sous le charme de la demoiselle ? Et puis, en lui offrant la place de princesse, il était certain qu'elle ne pourrait qu'accepter !

Descendant les quelques marches qui séparaient l'entée du palais au jardin, il fit alors plus gardes braquer leurs armes en direction de l'intérieur du cagibi. Intrigué, le prince s'avança à leur rencontre. C'est alors qu'il reconnu le visage de sa future épouse : Rosa Mensen ! Celle ci était assez pâle et ne semblait pas vraiment au mieux de sa forme. Peut être avait-elle vu un insecte ? Une araignée ? Dios avait l'habitude de ce genre de situation avec les autres princesses. Il suffisait d'apercevoir une créature rampante pour les faire tomber dans les pommes ! Pas très étonnant donc. Il y avait un homme avec elle, un noble semble-t-il. S'approchant, le prince fut immédiatement repéré par les gardes qui le laissèrent passer en le saluant avec respect.


- Et bien, voilà bien de l'agitation aujourd'hui. Pourriez vous donc m'expliquer ce que vaut tout ce remue ménage ?

Affichant un air souriant en direction de la demoiselle et du baron, il les salua à son tour, histoire de détendre l'atmosphère. Ayant entendu la présentation du jeune homme, il fut tout naturel pour lui que de dissiper ce malentendu. Il n'avait pas l'air d'en vouloir à la vie de sa bien aimée, ni même de se montrer agressif. Dios ne craignait rien et préféra éviter de compliquer les choses. Se plaçant face à la jeune noble, il essaya de la rassurer. Il est vrai que les soldats avaient manqué de tact en défonçant cette porte. Que dirait Scheizel, ou encore l'Empeureur si ils l'apprenaient ? Surtout pour un incident aussi mineur. Autant arrêter les frais maintenant et faire comme si de rien n'était :

- Allons ma chère, ne vous mettez pas dans de tels états. Cela ne vous va pas du tout ! Je préfèrerai vous voir sourire maintenant...

Le jeune homme semblait mal à l'aise à cause des soldats. Quoi de plus naturel, il avait risqué d'être fusillé par la garde ! C'est pourquoi Dios préféra faire comprendre à ceux ci que le mal était réparés, ils n'avaient plus rien à faire ici. Même si il ne connaissait pas personnellement le jeune baron, il ne semblait pas douter de sa sincérité. Du moins pour le moment. Il voyait mal Rosa se mettre à fréquenter quelqu'un d'autre avant leur mariage. Et puis si c'était le cas, que pourrait-il lui reprocher ? Lui qui était un vrai libertin... Pas de fâcheries aujourd'hui donc. Dios reprit alors la discution avec Solon.

- Baron Xiphias? Je vous remercie d'avoir veillé sur ma fiancée. Je me présente, Dios El Britania, pour vous servir.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://code-geass-rpg.forumactif.com
Zac Kurohikage
♦ Admin | Officier-Commandant ♦
♦ Admin | Officier-Commandant ♦
avatar

Masculin Nombre de messages : 1465
Age : 28
Date d'inscription : 15/08/2009

Carte d'identité
Grade/Niveau: Officier de l
Points de prestige:
0/0  (0/0)
Points de prestige à distribuer:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Un moment de reflexion dans les jardins [Zack ^^ ]   Mar 29 Sep - 20:22

Le jeune compte ne put obtenir la réponse qu'il souhaitait de Rosa.... puisqu'un homme, apparemment d'appartenance noble pénétra dans la pièce. Il portait une longue tenue, dont le teint clair était d'autant plus accentué par son bronzage.
Un coup d'œil à son visage suffit à Zac pour l'identifier: il s'agissait de Dios El Britannia, prince de l'empire, et fiancé de Rosa.
Mais qu'est-ce qu'il venait faire à la capitale? N'était-il pas connu pour toujours être en voyage?

Il s'avança tout d'abord vers les gardes pour les réprimander, avant de saluer ceux que ces derniers menaçaient de leurs armes un instant plus tôt. Apparemment, celui-ci avait tout entendu de leur conversation avec le lieutenant. Après leur avoir sourit, il fit quelques pas en direction de sa bien aimée, qu'il rencontrait pour la première fois, et lui glissa quelques mots rassurants.
Étais-ce son imagination, ou est-ce que son amie d'enfance avait l'air mal à l'aise? Quoiqu'il n'y avait au final, rien d'étrange à cela: tout d'abord elle se faisait demander son aide pour mentir à des gardes de Pendragon, avant de voir débarquer tout azimut son fiancé qu'elle n'avait encore jamais vu en face, et qui se comportait comme s'ils se connaissaient depuis déjà un certain temps.
Mais bien qu'inattendue, l'arrivée de Dios arrangeait en partie le faux baron: désormais, il était sur de ne pas à avoir à tuer les gardes devant la jeune noble. Mais d'un autre coté, cela mettait celle-ci dans une situation d'autant plus embarrassante, car maintenant, le prince avait entendu son mensonge, ce qui rendrait son choix encore plus difficile à la jeune femme. Choisirait-elle de prendre le risque de l'aider? A mentir à l'homme avec qui elle allait probablement passer le restant de ses jours? Ou démentirais-t-elle, ce qui forcerais Zac à faire un choix devant lequel il n'avait pas envie de se retrouver: celui de répandre ou non, le sang de ces gardes. Bien sur, il ne ferait pas de mal aux deux nobles: il tenait trop à Rosa pour ça... ou du moins, à la Rosa qu'il avait connu. Le pire qu'il pourrait leur infliger, serait de leur faire perdre conscience, de les attacher, et de les mettre dans un coin dans lequel on ne les retrouvera pas immédiatement .

Dans tous les cas, pour le moment, il devait tâcher de garder un air naturel, et de répondre à Dios, qui venait de s'adresser à lui.
Il se mit à genoux... bien qu'un tel geste avait tendance à le refroidir quelques peu.
'' C'est un plaisir, et un honneur de vous rencontrer, your highness. ''

Lorsque le prince le lui demanda, il se releva. Zac remarqua alors qu'il dépassait le frère de Schneizel d'environ un ou deux centimètres.

C'est alors que l'officier qui s'était tenu à l'écart, s'avança, et posa un genoux à terre devant le prince.

''Je suis sincèrement désole, votre altesse. Commettre un telle erreur, menacer avec nos armes une future membre de la famille royale ainsi qu'un de vos futurs parents par alliance... Notre comportement est inexcusable ''. Le soldat transpirait de plus en plus. '' C'est juste que... depuis l'arrivée du compte au palais... nos supérieurs nous mettent d'autant plus de pression ''. Il se ressaisit rapidement. '' Mais ceci n'excuse en aucun cas notre attitude. Veuillez nous punir de la manière qui vous plaira ''. Finit-il par dire en prenant un air résigné.

Zac fronça les sourcils. Avait-il bien dit un compte? Le sang déserta tout à coup son visage. *Non... Il n'est censé arrivé que dans quelques heures... Ce pourrait-il que...? *
Il devait s'en assurer. Si cet enflure était au palais, alors il était en train de perdre de précieuses secondes.
Le jeune homme fit appel à toute sa volonté pour rester calme, et parla avec la voix la plus contrôlée dont il était capable.

'' Ah? L'arrivée d'un compte mettrait vos supérieurs dans un tel état?'' Il se força à sourire. '' Puis-je vous demander de qui il s'agit? Si cela se trouve, c'est une de mes connaissances ''.
Les secondes durant lesquelles l'officier hésita, jeta un rapide coup d'œil au prince, et réfléchit quelques secondes aux mots qu'il allait prononcer, passèrent comme des heures pour le jeune Lenoir.

'' Je n'en suis pas sur ''. dit-il, toujours à genou. '' Mais si je me rappelles bien, il est venu au Palais pour assister à une réunion de haute importance. Il s'agit du compte... '' il leva les yeux au ciel, l'air pensif.
''Lenoir ''. reprit un de ses hommes. ''Le compte Desmond Lenoir.
- C'est bien ça.''
Confirma le lieutenant. '' Le compte Lenoir est arrivé à Pendragon, voilà maintenant... un quart d'heure ''. Il tourna son regard vers le récemment auto-baptisé baron Xiphias. ''S'agit-il bien d'une de vos connaissances? Euh... Quelque-chose na va pas, mylord? ''

Le visage de Zac était soudainement devenu livide. * Ce mec... il serait donc déjà là? * Il serra les poings. Rien que de penser que celui responsable du massacre de sa famille était ici, dans le même édifice que lui, fit ressurgir toute la rancœur et la haine qu'il avait accumulé depuis que sa sœur était tombée morte sous ses yeux. Et lui qui perdait son temps ici...
Il devait quitter cet endroit... Dans l'instant...
Sa main se mit en mouvement, et se dirigea lentement en direction de sa veste. S'il parvenait à se saisir de son arme à feu maintenant...

C'est alors que ses yeux se posèrent sur la jeune noble qui se tenait à moins d'un mètre de lui. Sa main s'arrêta... avant de remonter jusqu'à son nez, qu'il gratta, afin de justifier son geste.
Il ne pouvait pas faire ça. Du moins, pas devant elle, s'il pouvait l'éviter.
Il se calma.
La réunion de Desmond prendrait surement quelques temps, surtout s'il elle avait autant d'importance pour mettre la garde impériale sur le qui-vive. Il avait encore du temps.
Il prit une longue inspiration, avant de reprendre sur le ton le pus naturel du monde

''Non. Le nom me dit bien quelque-chose, mais je ne parviens pas à le ressituer.'' Il eut alors un long soupir.

*Maintenant, sortir d'ici... de la manière la plus douce possible. *

_________________



Merci C.C ♫
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.earllenoir.skyblog.com
PNJ
Admin
avatar

Nombre de messages : 28
Date d'inscription : 22/02/2009

MessageSujet: Re: Un moment de reflexion dans les jardins [Zack ^^ ]   Mer 30 Sep - 0:39

Dios fut soulagé de voir que la tension commençait à se dissiper. Non pas que la situation le gênait, pas du tout, cela mettait un peu d'animation dans cette journée. Et puis cela lui permettait de rencontrer enfin cette douce demoiselle qu'était la fiancé dont il était tombé sous le charme rien qu'à l'évocation du nom. Ce Solon ne serait pas un concurrent, encore moins si il était un cousin de la famille. Bien que les relations incestueuses étaient parfois courante dans le milieu aristocratique, Dios ne se faisait pas de soucis. Il laissait couler, comme toujours, sans agir. Telle était sa philosophie, attendre et voir ce qu'il se passait, ne jamais prendre de décisions trop hâtives. Cette position était bien plus confortable après tout, lui apportant sécurité. Tant qu'il ne mettait pas son nez dans des affaires trop compliquée,s alors il n'avait rien à craindre, n'est ce pas ?

Se tournant alors vers le garde qui avait pris la parole, le jeune prince sembla amusé de la conduite des soldats. Le surmenage les avait amenés à en arriver là. Et bien ! Décidément, Dios était plus tranquille lorsqu'il était en voyage. Se contentant de soupire, il préféra ne pas apporter plus de soucis à ces pauvres hommes. Ils n'avaient pas la même chance que lui : d'être né dans une famille royale. Ils évoquèrent le nom d'un compte, encore une personne dont le jeune homme avait dut entendre parler mais n'avait pas fait attention. Il fit mine de s'y intéresser puis acquiesça d'un sourire. Si il devait se souvenir de toutes les personnes qu'il avait pu rencontrer, alors il aurait de quoi tenir un annuaire !

Sans vouloir déstabiliser les soldats, il fit preuve de compassion à leur égard. L'important pour lui était qu'il n'y ait pas de blessés et que la porte soit réparée avant l'arrivée de Schneizel. C'était le mieux à faire si ils ne voulaient pas d'ennuis ! Quand à lui, il n'en parlerait pas, pas besoin d'attirer des problèmes à ces pauvres gens qui, après tout, ne faisaient que leur travail. Rosa allait bien et c'était l'essentiel. Au moins, il avait pu rencontrer un membre de sa famille, une bonne rencontre donc. Un nom à ajouter à la liste des invités pour le mariage se dit-il. Quand à la pâleur de Rosa, il pensait qu'il s'agissait encore du choc. La demoiselle n'avait sans doute pas l'habitude de ce genre de situation, ce n'était pas bien inquiétant.


"Tout va bien, je pense que ce ne sera pas nécessaires. Faites réparer cette porte rapidement et ce sera comme si rien ne s'était passé. Je ne dirais rien à vos supérieurs, tant que cela ne se reproduit pas, c'est bien compris ? Vous pouvez maintenant disposer messieurs."

Toujours aussi calme et souriant, Dios ne semblait pas vraiment prêter attention à ce qu'il se passait. De toutes façons ce n'était pour lui que pures banalités, il y avait tellement plus grave dans la vie. Et puis au moins il aurait accomplit son premier de devoir de prince au palais, mais pas de quoi amplifier son orgueil. Se passant une main dans les cheveux il jeta un bref coup d'œil au sol, jonché de débris. La réparation prendrait du temps, mais si l'on s'y mettait rapidement alors tout irait bien. Pas de quoi s'en faire. Cependant le garde avait parlé d'un hôte entré dans le palais quelques instants plus tôt. Si Dios était resté à l'intérieur sans doute l'aurait-il croisé. Il décida de réparer son erreur pour ne pas ternir son image.

Se tournant vers les jeunes gens, il inclina légèrement la tête en signe d'excuse. Le devoir l'appelait : il devait filer avant que l'Empereur ne lui tape sur les doigts pour avoir manqué à ses devoirs de prince. Malgré son attitude habituellement désinvolte, Dios ne tenait pas vraiment à dégrader ses relations avec son géniteur, surtout si il voulait garder sa place. Et puis cela ferait très mauvais genre face à sa future fiancée que de faire l'école buissonnière, lui qui avait un rang aussi haut placé !

"Bien, j'aurai aimé discuter plus longtemps avec vous ma chère, mais je suis attendu. Je ne voudrai pas manquer cette réunion moi non plus, cela serait bien mal avisé. Et puis je me dois d'aller saluer ce cher compte Lenoir. Sur ce, je vous salue."

Il déposa un baiser de gentleman sur sa main avant de saluer alors le jeune Solon. En vérité, celui ci semblait lui ressembler sur quelque points : il n'avait pas l'air de se souvenir des noms. Un point commun des plus banals en effet mais qui eut le mérite de faire sourire le prince de plus belle. Il le salua donc à son tour, avec respect.

"Au plaisir de vous revoir, cher Baron. Je vous confie ma dulcinée pour le reste de la journée. "

Son départ fut aussi rapide que son arrivée. Nul doute qu'il ne soit partit vers le palais, comme il l'avait mentionné plus tôt. Le petit discours adressé à Solon n'était là que dans le but de détendre l'atmosphère et taquiner la demoiselle, rien de bien méchant. Restait à espérer que Rosa soit plus causante la prochaine fois qu'ils se reverraient. La demoiselle avait été muette pendant un certain temps. Encore un train de caractère lié à sa grande timidité. Quoi qu'il en soit, les choses avaient tout juste commencées pour le petit couple, ils avaient encore le temps de se connaître et s'apprécier. Dios partit donc le coeur tranquille, gardant son charme et son mystère bien particuliers.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://code-geass-rpg.forumactif.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un moment de reflexion dans les jardins [Zack ^^ ]   Mer 30 Sep - 1:06

Le pauvre Ralph avait sans doute été désemparé en voyant l'état secondaire de la petite demoiselle. Il n'y avait sans doute pas été préparé. Dans son entourage, mis à part Éva, personne ne savait vraiment comme gérer ce genre de crises. Avec le temps, celle ci pensait que ce genre de choses n'arriverait pas, que ça se serait calmé, enfoui profondément dans sa mémoire. Un simple ruban avait suffit à tout faire ressurgir précipitamment. Rosa avait conservé sa peau blanche et ses mains sur son visage tendit que Ralph tentait désespérément de la faire revenir à l'état normal. La pauvre fille était tout aussi désespérée que lui en cet instant. Malgré ce changement brusque de comportement, le jeune garçon lui témoignait toujours le même soutien, le même respect. Certains auraient déjà craqués et l'auraient traités de folle puis auraient fuis.

L'arrivée des soldats ne changea pas grande chose, si ce n'est qu'ils effrayèrent un peu plus Rosa. Par chance, Ralph avait réussit à s'adresser à elle un peu plus tôt, de sorte à la calmer, la faire revenir à la réalité. Il n'avait pas l'intention de lui faire quoi que ce soit. Il avait fait une erreur bête, qu'il n'aurait jamais pu deviner, voilà tout. Rosa reprit donc ses esprits au bon moment, gardant cependant un air légèrement craintive à l'arrivée des soldats.

L'un d'eux s'adressa à elle, pour s'excuser de cette arrivée des plus fracassantes. La demoiselle paru assez mal à l'aise de devoir expliquer ce qui s'était passé. Ralph eut cependant la bonne idée de prendre la parole en premier ce qui arrangeait justement la jeune fille, assez gênée à l'oral. Il expliqua qu'un coup de vent avait effrayé Rosa, une excuse tout à fait plausible et qui expliquerait son cri. Après tout, les gardes devaient avoir l'habitude de ce genre d'incident, ce n'était pas comme si un crime avait été commis. De plus, Rosa avait reprit ses esprits et paraissait moins effrayée qu'auparavant. Elle confirma alors les dires du jeune garçon, histoire d'éviter toute confusion et en terminer avec cette affaire rapidement.


"Oui, c'est bien le claquement de la porte qui m'a effrayée, c'était un bruit assez brusque et violent, je n'aime vraiment pas ça... Désolée du dérangement messieurs..."

Le garde qui les avait interpellés interrogea alors Ralph, de sorte à connaître son identité avant de disposer. Heureusement que celui ci avait enlevé son tablier, qu'est ce que ce serait si ils avaient surpris un jardinier seul avec la jeune noble ! La discutions aurait pu s'arrêter là, si seulement quelqu'un n'était pas intervenu. Il s'agit du prince Dios, le fiancé de Rosa ! C'était la première fois qu'elle le voyait en vrai et fut totalement subjuguée par son charisme et l'aura de gentillesse qui émanait de sa silhouette. Elle ne savait que dire en sa présence, se contentant de le fixer, le rouge commençant à teindre ses joues. Rosa se mit alors à incliner respectueusement sa tête, se persuadant qu'il ne s'agissait pas d'un rêve cette fois : elle avait enfin rencontré son prince...

"Prince Dios...Bonjour..."

- Allons ma
chère, ne vous mettez pas dans de tels états. Cela ne vous va pas du
tout ! Je préfèrerai vous voir sourire maintenant...


"Je... Entendu !...^^"

Rosa se força alors à sourire, dans l'espoir de contenter son fiancé. Celui ci ne semblait pas en colère de voir sa fiancée en présence d'un autre homme. Au contraire même, il avait cru à ce qu'avait dit Ralph, se présentant comme un baron cousin des Mensen. Cependant, restait à voir comment ils allaient pouvoir se sortir d'ici. Rosa devait-elle rester avec le jardinier avec qui elle avait proposé de déjeuner ou plutôt accompagner son prince ? Elle ne savait pas du tout comment faire tourner la situation à son avantage, ou encore comment éclipser. En vérité, elle ne savait même pas ce qu'elle voulait...

C'est ainsi qu'elle resta muette pendant la durée de la discussion, écoutant attentivement ce qu'il se disait. Les soldats s'excusèrent de plus belles face au prince, gênés de l'avoir dérangé. Ils expliquèrent alors les raison de leur surmenage, ce qui amusa un peu Ralph. Rosa entendit alors un nom qui ne lui était pas inconnu : celui de "Lenoir". Ce nom lui rappelait quelques souvenirs, mais d'où l'avait-elle entendu ? Est ce qu'il y avait un lien entre cet homme et la soudaine pâleur de Ralph ? Rosa avait de plus en plus de doute maintenant concernant son accompagnateur. Nul doute qu'elle chercherait à en savoir plus une fois qu'ils seraient seuls.

La chose arriva plus vite que prévu, car le prince préféra aller retrouver cet homme pour participer à la réunion.Sans doute leur chemin se recroiserait-il à la fin de cette entrevue, n'est ce pas ? Même si leur rencontre fut de courte durée, le prince ne manqua pas d'embrasser la main de la demoiselle pour s'en excuser : un signe de raffinement qui ne manqua pas de la séduire. Rosa se mit alors à regarder la silhouette du jeune homme s'en aller au loin, puis les garde reprendre leur poste avant de poser les yeux sur Ralph, prenant la parole une nouvelle fois.

"Excusez mon attitude de tout à l'heure... Je suis vraiment désolée... Et si nous allions déjeuner maintenant ?"
Revenir en haut Aller en bas
PNJ
Admin
avatar

Nombre de messages : 28
Date d'inscription : 22/02/2009

MessageSujet: Re: Un moment de reflexion dans les jardins [Zack ^^ ]   Jeu 1 Oct - 0:32

Personnage:
Nom: Desmond Lenoir
Fonction: Comte de l'empire/Dirige plusieurs laboratoires de l'ordre du Geass





'' Monsieur le compte!'' appela un des gardes en entrant dans la pièce et après s'être incliné respectueusement. ''On m'a chargé de vous conduire jusqu'à la salle dans laquelle aura lieu la réunion. Si mylord voulait bien se donner la peine de me suivre. ''
L'homme qui se tenait debout face à la fenêtre se retourna pour faire face au soldat. Il le dévisagea longuement avec ses yeux d'un gris profond, surmonté par d'épais sourcils aussi argentés que ses longs cheveux qui lui encadraient le visage.
Sur le col de son habit, était visible le symbole du saint empire, en dessous duquel se trouvait celui que portaient chaque membre de l'ordre auquel il appartenait. Un ordre qui n'avait de comptes à rendre qu'à sa majesté l'empereur lui-même.
En obtenant le statut de compte de la famille Lenoir, il avait, de par ce titre, pu entrer au service du garçon sans âge, le chef de cette organisation: l'immortel V.V.
C'était d'ailleurs ce dernier qui l'avait envoyé ici, au palais de Pendragon, afin d'assister à une réunion ayant pour but de faire le point sur les derniers territoires annexés, alliés, ainsi que sur ceux à soumettre. Après tout, il était primordial pour l'aboutissement de leur plan que tous les temples reliés à l'épée d'Akasha soient sous leur contrôle.

''Euh... mylord?
- Allons-y.''
répondit-il. '' Je vous suis.
- Yes, mylord!''


Desmond Lenoir emboita le pas du garde, le suivant à travers un labyrinthe de couloirs, passant par plusieurs halls aussi spacieux et grandioses les uns que les autres. Rien à voir avec les laboratoires souterrains auxquels il était habitué. Enfin, il n'allait pas se plaindre: c'était dans ces ''trous à rat'' que se cachait la véritable face de l'empire, que se préparaient ses principaux projets. Et surtout, c'est là-bas qu'était étudié le phénomène menant à l'immortalité, le pouvoir des rois, le Geass.

Finalement, ils entrèrent dans une pièce, assez spacieuse et éclairée, dans laquelle se trouvait une longue table, entourée d'une vingtaine de chaises, d'ailleurs presque toutes occupées.

''Ah! Quand on parle du loup... Avez-vous eu un bon voyage, Desmond?
- Hmmm... moui. Et vous, Dorian? Comment se passent les affaires dans l'Area 18?''

L'homme soupira
'' Eh bien, comme vous le savez, nous avons eu quelques problèmes avec certaines zones d'Europe. Enfin, rien d'insurmontable pour Britannia, bien sur.
- Bien sur...''
répéta le compte, dont l'esprit était déjà ailleurs. Alors que le général Dorian lui faisait un compte rendu de la situation à l'Est, le comte Lenoir balaya la salle du regard.
Schneizel n'était pas encore arrivé.
De tous les princes du saint empire, le deuxième était celui dont Desmond se méfiait le plus. Il était, certes, loyal à Britannia, mais était aussi un peu trop ambitieux et intelligent... pour son propre bien.
Le dernier Lenoir (officiellement, du moins) espérait que le premier ministre de sa majesté ne devienne pas une menace pour leur plan. Mais si cela venait à arriver... alors il lui suffirait d'un seul mot de l'empereur pour régler définitivement le problème. * Oui... Exactement comme à cette époque... *


[ ''Monsieur Lenoir... Non... Je devrais dire, compte Lenoir.'' L'homme à qui le soldat s'adressait sourit alors qu'il entendait ces dernières paroles. '' Tout c'est déroulé comme vous l'aviez demandé. Votre frère, ainsi que votre belle-sœur et leur fille ont été abattus à bout portant, et la résidence à été détruite à coup de Sakuradite. Il ne reste plus rien. Personne ne pourra remonter jusqu'à vous, peu importe à quel point ils vous soupçonneront. '' Il reprit rapidement, alors que le regard du nouveau compte devint soudainement glacial: '' Nous n'avons pu trouver votre neveu. Cependant, nous sommes surs qu'il était dans le bâtiment lorsque nous l'avions investi. Rassurez-vous, il n'y a aucune chance qu'il ait pu échapper à l'explosion. ''
Desmond Lenoir se retourna, et avança vers son bureau.
''Et qu'en est-il... d'elle?'' demanda-t-il finalement.
Le soldat hésita.
''Elle... n'était pas dans la résidence, ni nulle part aux alentours d'ailleurs. Mes hommes sont en train de ratisser la région, mais nous n'avons pas beaucoup d'espoir. Apparemment, la rumeur racontant qu'elle aurait quitté la ville s'avère vraie. ''
Le comte lâcha un juron.
''Très bien... Vous pouvez disposer.
- Yes, Mylord!''


Lorsqu'il se retrouva seul dans ses quartiers, Desmond fit tomber d'un geste violent le vase qui se trouvait su son bureau. * Encore... Elle m'a encore échappée! *
Il se massa les tempes, tentant de se calmer.
Il porta alors son regard sur le jardins qui s'étendaient au dehors, derrière les grands vitraux qui recouvraient presque entièrement le mur du salon principal de l'ambassade Britanienne au Japon.
* Peu importe. Je finirais bien par la retrouver. Ce pays n'en a plus pour longtemps. Et lorsqu'il sera réduit à l'état de colonie, je te jures que tu n'auras nulle part où te cacher. Je te retrouverais. Et pendrais ta vie... ainsi que ton immortalité. * ]


Bien qu'il n'ai toujours pas retrouvé la ''jeune'' fille, il ne perdait pas espoir, et se servait de son influence au sein de l'ordre pour la faire rechercher secrètement. V.V ne devait rien savoir. Le comte n'était pas sur qu'il le laisse faire.

Ses pensées furent interrompues par l'ouverture des portes de la salle... par lesquelles le prince Dios El Britannia entra.



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://code-geass-rpg.forumactif.com
Zac Kurohikage
♦ Admin | Officier-Commandant ♦
♦ Admin | Officier-Commandant ♦
avatar

Masculin Nombre de messages : 1465
Age : 28
Date d'inscription : 15/08/2009

Carte d'identité
Grade/Niveau: Officier de l
Points de prestige:
0/0  (0/0)
Points de prestige à distribuer:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Un moment de reflexion dans les jardins [Zack ^^ ]   Jeu 1 Oct - 2:13

Lorsque le prince Dios déposa un baiser sur la main de la jeune femme, Zac n'aurait su dire ce qui l'irritait le plus: la fait que ce bureaucrate soit aussi proche d'elle, ou alors la réaction de l'intéressée, qui semblait ne pas trouver la chose désagréable.
Le jeune Kurohikage sourit. Depuis quand étais-t-il devenu jaloux? Ou alors étais-ce tout simplement son instinct qui lui hurlait d'éloigner son amie de cet homme... ce qui au fond, revenait plus ou moins au même.
Enfin, du moment qu'il partait...


"Bien, j'aurai aimé discuter plus longtemps avec vous ma chère, mais je suis attendu. Je ne voudrai pas manquer cette réunion moi non plus, cela serait bien mal avisé. Et puis je me dois d'aller saluer ce cher compte Lenoir. Sur ce, je vous salue."


Zac avala sa salive de travers. Venait-il bien de dire qu'il ne voulait pas manquer cette réunion? Cette même réunion à laquelle allait assister son oncle? Si c'était le cas, c'était mauvais... très mauvais.
Dios était l'un de ceux qui avaient vu son visage... et le seul dans ce cas là qui allait se retrouver dans la même pièce que sa cible. Le jeune comte soupira. Pourquoi la situation se compliquait-elle à chaque instant qui passait?
D'abord l'heure du meeting avait été modifiée, et maintenant...
* Attends une minute. Ne me dis pas que... *
Il devait vérifier. Même si cela risquait de rendre le fils de l'empereur soupçonneux, il préférait prendre le risque et se prouver qu'il avait tort.

Alors que le prince se tournait vers lui pour le saluer, Zac poussa une exclamation, et fit mine de se rappeler de quelque-chose d'important.
'' Cela me revient. Il me semble avoir entendu parler de cette réunion. Ne s'agit-il pas celle censée se dérouler dans la salle la plus grande de l'aile Est?''
Dios eut l'air quelques peu surpris par sa question: comment un simple baron pouvait-il savoir? Alors que cette information était censée être confidentielle.
''J'ai entendu le général Dorian en parler à un autre officier ''. Se justifia-t-il, un sourire aux lèvres. En réalité, il avait put obtenir l'information concernant la réunion en piratant les dossiers de ce cher Dorian.
Le prince lui répondit finalement que c'était le cas... mais que l'endroit avait été changé.

* Bordel de... *
Ses craintes s'étaient confirmées. Bon sang, ne pouvaient-ils pas simplement s'en tenir à leur plan de départ?
D'autant plus que lui demander où elle se trouvait ne ferait qu'augmenter ses soupçons envers le faux baron... peut-être même envers sa ''cousine''. Après tout, elle avait confirmé sa version. Mieux valait ne pas trop insister. Bien qu'il n'eût pas l'air très futé, Dios était tout de même un prince de l'empire. Qu'il joue la comédie pour dissiper la méfiance de ses interlocuteurs ne serait pas surprenant.
* Quoique... j'ai beau dire, il n'a vraiment pas l'air très futé. * Peut-être pouvait-il essayer de... Il secoua la tête. Ce n'était pas le moment de prendre de tels risques... du moins, pas tant qu'il était avec Rosa. Tout cela sans compter que le fiancé de la petite demoiselle ne lui aurait surement pas révélé cette information confidentielle.

Finalement, après avoir salué poliment le jeune compte, Dios El Britannia quitta la pièce, suivi des gardes.
Il se retrouva de nouveau seul avec la jeune femme. Maintenant, il devait trouver un prétexte pour s'éloigner d'elle: la mettre en danger était la dernière de ses intentions.

Au moment où il ouvrit la bouche pour prendre congé, celle-ci le coupa (involontairement), et, après s'être excusée pour son attitude quelques instants plus tôt, elle lui proposa d'aller manger.
Bien que l'envie ne lui manquait pas de partager un repas avec son amie d'enfance, il ne pouvait pas se permettre de perdre plus de temps. Il devait se rendre sur les lieux de la réunion... mais il se rappela qu'il n'avait aucune idée du nouvel emplacement où elle aurait lieu.

C'est alors que son regard se posa sur Rosa. Avec un peu de chance, peut-être pouvait-elle... * Non. Elle ne sait probablement rien. *
Mais son rang de future princesse la rendait beaucoup plus importante qu'un simple baron, insignifiant dans ce palais.
Cependant, lui demander une telle chose signifiais l'impliquer une fois de plus dans ses combines, ce que Zac voulait éviter par dessus tout. Il lui avait déjà beaucoup demandé. Mais si le pire venait à arriver, si elle décidait de l'aider et se faisait prendre, il n'aurait qu'à prétendre qu'elle avait été son otage tout le long, la lavant de tout soupçon.

Il regarda sa montre. Il fallait qu'il agisse avant l'arrivée de Schneizel: si la garde personnelle du second prince venait s'ajouter à celle déjà présente, ses chances de réussite seraient énormément amoindries. Il n'avait plus le choix. Il lui fallait faire vite.

Il planta son regard dans celui de la jeune noble.
'' Je suis désolé, ma demoiselle, mais j'aurais une faveur à vous demander.''
Il prit une longue inspiration, le temps de bien sélectionner les mots qu'il allait utiliser.
'' Pardonnez-moi, mais... pourriez-vous demander à un de ces officiers à quel endroit exactement se trouve cette salle? Vous pourrez prétexter avoir un message à transmettre au prince.'' Face à l'expression de la jeune femme, il ajouta d'un ton jovial: '' Mon grand père est un des généraux y assistant, et je m'inquiète pour sa santé, vous comprenez? Ce genre de réunion le mettent dans un tel état de stress. ''

Une excuse très stupide, et pas du tout crédible.
Mais, au fond, ce n'était pas comme si une simple excuse pouvait justifier une telle demande. Non, en fait, rien ne pouvait le justifier... à part peut-être la vérité. Une vérité qu'il n'était cependant pas disposé à la lui avouer... du moins, pas tant qu'il n'y serait pas forcé, tant qu'elle ne parviendra pas à se souvenir de lui...

Ne quittant pas Rosa des yeux, il attendit sa réponse...

_________________



Merci C.C ♫
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.earllenoir.skyblog.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un moment de reflexion dans les jardins [Zack ^^ ]   Jeu 1 Oct - 19:26

Alors que le prince avait quitté le jardin, Ralph se montrait de lus en plus bizarre. Quelque chose semblait le tracasser, il ne se comportait plus avec la même assurance qu'auparavant. C'était comme si quelque chose ne s'était pas passé comme il l'avait prévu, comme si il était troublé par un évènement quelconque. La demoiselle n'avait rien dit pour le moment, laissant le temps de réflexion lui apporter quelques hypothèses. Elle avait des doutes sur le jeune jardinier, c'était certain, mais elle ne pouvait rien dire tant que rien de confirmait ses craintes. Ce n'était pas la peine de se ridiculiser une seconde fois. De plus, si ses accusations étaient fausses, elle perdrait sans doute l'amitié du jeune homme, et ce serait plutôt regrettable dirons nous.

Rosa était peut être de nature silencieuse, mais elle n'était pas stupide. Elle avait bien compris que quelque chose n'allait pas, et ce dès l'arrivée de Dios. Tandis que les deux hommes avaient discutés entre eux, elle s'était contentée d'écouter avec attention. Bien sûr, ce n'était pas toujours très poli de se mêler de ce qui ne la regardait pas. Cependant, dans ce cas là, il y avait bien quelque chose qui la concernait. Ralph s'était adressé à son futur époux pour lui demander où avait lieu cette réunion. Mais en quoi cela pouvait-il donc le concerner ? Rosa aurait pu passer à côté de cela, mais elle fut manifestement intriguée par tout cela. Qu'est ce que cherchait réellement ce jardinier, qui semblait en savoir plus qu'il ne voulait le dire...

Les doutes de Rosa furent malheureusement confirmés lorsque Ralph lui demanda cette fois ci un service. Il ne se sentait pas très à l'aise et eut besoin de rassembler du courage pour lui adresser la parole. C'était clair cette fois : il cachait quelque chose. Malheureusement, la petite Rosa ne pouvait pas deviner ce qu'il allait lui demander, c'est pourquoi elle se contenta d'attendre. Qui sait, peut être qu'il se dévoilerait de lui même ? Qu'il expliquerait son comportement étrange ? Hum... Non ce serait bien trop facile ! Manifestement, elle devrait trouver ses réponses par elle même, tout en l'écoutant attentivement.

Ralph lui parla alors d'un grand père aux problèmes de santé. Curieux qu'un simple jardinier ait des contacts au sein même du palais, cela semblait vraiment saugrenu. Rosa avait beau avaler n'importe quoi, on ne lui ferait pas le coup cette fois. Irritée, elle se sentait manipulée, trahie... Elle devait dire ce qu'elle avait sur le cœur si elle voulait en finir pour de bon. Cependant, si il avait bel et bien un membre de sa famille en état de faiblesse, la demoiselle s'en voudrait de n'avoir rien fait alors qu'elle pouvait agir... Quelle galère ! Elle soupira donc pour enfin reprendre la parole, fixant son interlocuteur de ses yeux dorés, sans détourner son regard cette fois.

"J'accepte d'entrer dans cette salle si cela peut vous être utile... Mais je dois y émettre une condition."

Rosa laissa quelques secondes de blanc, histoire que le jeune homme prenne au sérieux ce qu'elle avait à lui dire. Finit de jouer : elle ne plaisantait pas et tiendrait bon jusqu'à ce qu'elle obtienne ce qu'elle voulait ! Il n'était peut être pas dans ses habitudes de se montrer aussi peu docile (c'était le contraire en général !), mais cette fois ci elle avait de bonnes raisons de douter. Elle avait invité le jeune homme à déjeuner, l'avait complimenté sur son travail et quelque peu aidée face aux gardes : il devait maintenant jouer franc jeu si il ne voulait pas la perdre pour de bon...

"Je ne demanderais qu'une chose : dites moi qui êtes vous réellement... Suis en train de parler à Ralph le jardinier ? Ou Solon le baron ? Ou n'êtes vous aucun de ces personnages ?"
Revenir en haut Aller en bas
Zac Kurohikage
♦ Admin | Officier-Commandant ♦
♦ Admin | Officier-Commandant ♦
avatar

Masculin Nombre de messages : 1465
Age : 28
Date d'inscription : 15/08/2009

Carte d'identité
Grade/Niveau: Officier de l
Points de prestige:
0/0  (0/0)
Points de prestige à distribuer:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Un moment de reflexion dans les jardins [Zack ^^ ]   Ven 2 Oct - 1:31

Il sut qu'elle ne serait pas dupe dès l'instant où il eût terminé de prononcer sa demande. Enfin, ce n'est pas comme si il s'était attendu à ce qu'elle le croie. Un mensonge aussi peu vraisemblable: un jardinier abordant une noble, demandant à se faire passer pour un baron pour manger avec elle, mentant sans sourciller à la garde impériale ainsi qu'à un prince, écoutant les conversation des officiers, et ayant un général pour grand-père. Vu comme ça, il était vrai que tout ceci était un morceau un peu trop gros à avaler.
Mais d'un autre coté, il s'était acculé lui même... ou plutôt, il s'était fait acculé par un souvenir, celui de la petite fille avec qui il avait souvent joué pendant son enfance.
Maintenant, elle allait surement lui demander de la laisser tranquille, et de quitter le palais... voire même, le dénoncer. Après tout, elle avait beau être son amie d'enfance, ils avaient tous les deux grandis désormais, et appartenaient à deux camps opposés.
Imaginez-vous alors sa surprise, lorsqu'elle lui répondit:

"J'accepte d'entrer dans cette salle si cela peut vous être utile... ''
Il la regarda avec de grands yeux ronds. Était-elle sérieuse? Si Rosa pensait vraiment ce qu'elle disait, alors...
''… Mais je dois y émettre une condition."
Il eût un petit sourire. * Voilà qui te ressembles plus. * Qu'elle l'aide sans poser de questions l'aurait certes aidé, mais ce manque de jugeote l'aurait également déçu.
Son sourire s'élargit lorsqu'elle demeura silencieuse dans le but de le faire mariner. Voici un coté de la jeune demoiselle qu'il préférait, caché derrière ce masque de timidité et de maladresse.
* Finalement, nous ne sommes pas si différents, toi et moi... * Chacun portant un masque, qu'il le sache ou non, et chacun utilisant ce masque pour protéger quelque-chose. Que ce soit sa propre identité, afin de continuer à vivre de la manière dont il souhaitait, ou sa propre personne, afin de se préserver d'un passé qu'elle désirait oublier...
Et maintenant, ces masques commençaient peu à peu à glisser. Quant à savoir s'ils se retireraient totalement, ou se remettraient en place...

C'est alors qu'elle lui exposa sa condition, celle que le jeune compte avait redouté. En échange de son aide, elle lui demandait la vérité.
Une telle requête était tout ce qu'il y avait de légitime, au vu du risque qu'il lui demandait de prendre. En effet, si elle lui indiquait le chemin à suivre vers cette salle de réunion, et qu'il lui mentait, cela ne présagerait rien de bon pour les officiels qui y assisteraient. La seule manière de s'assurer de ses intentions, était effectivement d'entendre la raison véritable que cachaient son comportement ainsi que ses demandes suspectes.
Cela, Zac pouvait le comprendre... mais s'y résoudre était une toute autre affaire. Lui dire la vérité maintenant, signifierai lui faire plus confiance qu'à tout ceux à qui il tenait à Ashford, lui faire plus confiance qu'à Zero lui-même. Ce serait lui faire autant confiance qu'à elle.
Mais d'un autre coté, s'il rejetait la condition de la jeune femme, il n'obtiendrais pas ce qu'il désirait. Bien sur, il pourrait toujours utiliser le geass pour se faire passer pour elle, voire, pour un autre officiel. Mais une telle chose aurait eu par la suite de trop grosses répercussions sur l'avenir de la petite demoiselle, la rendant peut-être même suspecte de haute trahison.
Une idée lui traversa alors soudainement l'esprit. Peut-être que s'il donnait l'illusion d'être Schneizel... Il écarta cette pensée dans l'instant: le premier ministre de l'empereur, demandant son chemin à un garde? Ce serait encore moins crédible que la piètre excuse du grand-père qu'il avait sortie à Rosa.
Zac jeta un coup d'œil nerveux à sa montre. Chaque seconde qu'il perdait ici diminuait peu à peu ses chances de mener ses projets à bien.
Il soupira. * On dirait que... tu as gagné pour cette fois, Rosa Mensen. *

Il ne lui restait plus qu'une solution: lui dire la vérité... ou du moins, en partie. Lui parler de tout ce qu'il avait vécu depuis était inutile. Il en viendrait directement à l'essentiel. Mais il ne devrait pas s'y prendre n'importe comment: de simples paroles lui apprendraient peut-être ce qu'elle désirait savoir, mais ne lui rapporteraient pas ce qu'il désirait lui rendre: les images, les sensations... ses souvenirs.

''Dis moi, Rosa...'' Il avait abandonné son ton doucereux, ainsi que ses bonnes manières. Le moment était venu de jouer cartes sur table. ''… Est-ce que le nom de ce... compte, qu'à mentionné ton cher fiancé tout à l'heure, ne t'as rien remémoré?'' Il la regarda droit dans les yeux. ''Pas même la moindre sensation familière? Comme si tu l'avais déjà entendu quelque part?''
L'expression de la jeune fille en disait long sur son état de confusion. Il la laissa réfléchir quelques instants, avant de décider de l'aider encore un peu, histoire de la mettre sur la bonne voie.
Le regard du jeune Lenoir se posa sur le ruban rouge noué dans ses cheveux. Ce bout de tissu, qui avait déjà été l'intermédiaire entre elle et ses souvenirs quelques instants plus tôt. Il allait encore devoir l'utiliser.

D'un mouvement rapide, il tira sur l'extrémité du ruban, défaisant le nœud qui retenait ses magnifiques cheveux bleus, et s'en empara. Zac s'écarta vivement de son amie d'enfance, maintenant le bout de soie hors de la portée de son propriétaire.
L'expression du jeune homme était devenue taquine, voire enfantine. '' Maintenant, voyons voir ce que je vais en faire. L'attacher à cet arbre là-bas me paraît être une bonne idée. Qu'en penses -tu?''Tel un gamin, il alla gambader un peu plus loin. '' Qu'est-ce qu'il y à, Rosa? Tu vas appeler Lennee, petite trouillarde?'' Il ricana.

Parler ainsi de sa sœur lui raviva la cicatrice qui le brûlait depuis ce jour, cette cicatrice qui lui enflammait le cœur, qui l'emplissait de colère, et de haine...

_________________



Merci C.C ♫
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.earllenoir.skyblog.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un moment de reflexion dans les jardins [Zack ^^ ]   Ven 2 Oct - 10:40

Le jeune jardinier ne sembla pas vraiment désemparé par les questions de Rosa. Au contraire : il souriait d'un air bienveillant, comme si il s'y était attendu. La demoiselle demeura silencieuse jusqu'à ce qu'il accepte de réponse, croisant les doigts pour qu'il ne lui mente pas une nouvelle fois... Et pourquoi d'ailleurs l'avait-il fait ? Avait-il de mauvaises intentions ? Quel cause défendait-il ? Elle n'en savait rien, et tout se mélangeait successivement dans son esprit, si bien qu'elle avait beaucoup de mal à se concentrer. Cependant, cela ne l'empêchait pas de maintenir son regard doré fixé sur le jeune homme. Même si elle n'était pas des plus sûres d'elle, Rosa tentait de paraitre calme, ne pas se laisser avoir par ne serait-ce quelle stratégie abusive...

L'homme accepta enfin de lui répondre, mais de façon détournée cette fois. En réponse à la question, il avait proposé une nouvelle question, adressée à la demoiselle. Celle ci cru tout d'abord qu'il se moquait mais son regard ne mentait pas : il semblait bien sérieux. Voilà qui n'arrangeait pas la demoiselle, qui n'appréciait pas vraiment qu'il la fasse tourner en rond ainsi. Malgré cela, il lui fallait continuer à prêter attention à ce qu'il disait, afin de comprendre le message qu'il essayait de faire passer. Cela semblait assez difficile pour elle que d'analyser ces informations. Et si ce n'était qu'une stratégie vicieuse destinée à la manipuler, la rendre indécise et vulnérable ? Non, ce serait bien trop facile, et cet homme n'avait pas l'air d'utiliser ce genre de méthodes.

Il mentionna le nom du compte entré dans le palais quelques instants plus tôt. Ce nom lui était quelque peu familier : il s'agissait de la famille Lenoir. Dans le temps, ceux ci et les Mensen se fréquentaient pas mal, mais quel était le rapport avec lui ? Rosa tenta alors de comprendre, de rechercher dans ses souvenirs ne serait-ce qu'un nom, un élément qui la mettrait sur la bonne voie. La jeune fille ne pouvait pas rester de marbre, elle semblait assez frustrée en effet. A cause de tout ce qui lui était arrivé lors de son adolescence, Rosa avait perdu l'habitude de chercher dans ses souvenirs, ce qui rendait les choses assez floues, sans même qu'elle ne l'ait demandé. C'était dans l'ordre des choses : après avoir fermé son esprit de façon aussi brutale, il était difficile de réussir à le pénétrer totalement.

C'est alors que Rosa baissa légèrement les yeux, se détournant du regard de Ralph pendant un petit instant. Oui, ce nom lui rappelait quelque chose... Mais quoi donc ?! Cela ne lui plaisait pas tellement que de se trouver dans une telle situation, c'est pourquoi elle continua à chercher en silence. Lenoir... Cette famille avait été souvent présente pour elle et Éva. Lorsque les deux jeunes filles étaient encore chez leurs parents, il leur arrivait de jouer avec les enfants de cette famille. Rosa eut alors un flash, une image de quelques secondes finit par parvenir à son esprit, ce qui eut l'effet de la faire frissonner un instant et écarquiller les yeux. Il s'agissait de deux personnes : un jeune garçon et une demoiselle plus âgée. Rosa les connaissait, elle en était certaine...

"Se pourrait-il que..."

Elle n'eut pas le temps de terminer sa phrase que le jeune homme chipa son ruban, d'un geste rapide et élégant, détachant ses cheveux. Ceux ci étaient maintenant complètement lâchés et flottaient au gré du vent. L'image de ce garçon lui attrapant son ruban ravivait ses souvenirs d'enfance. Ce petit garçon était donc Ralph ? Cela ne signifiait plus qu'une chose : Ralph n'était pas un simple jardinier... Il était tout simplement le petit garçon de son souvenir, celui avec qui elle avait passé une bonne partie de son enfance ! La chose fut parfaitement claire lorsqu'il aborda le sujet d'une certaine Lenee, autre demoiselle avec qui Rosa avait noué de la complicité. Celle ci était un peu plus âgée, elle avait toujours défendue la jeune noble comme elle le pouvait, remplissant ainsi la fonction d'Éva lorsque celle ci n'était pas en leur compagnie.

"Non ! Rend le moi ! >///< "

Tout ces souvenirs donnaient mal à la tête à Rosa, tout en éclaircissant ses idées. Si heureuse d'avoir retrouvé son ami d'enfance, des larmes se mirent à perler sur ses joues. Comment avait-elle pu douter de son ami ? Et lui comment avait-il pu lui mentir ? Pourquoi ne s'était-il pas comporté tout de suite comme un noble ? Qu'était devenue Lenee ? Tant de questions et si peu de réponses malheureusement...

"Zac... Je... Pourquoi tu..."
Revenir en haut Aller en bas
Zac Kurohikage
♦ Admin | Officier-Commandant ♦
♦ Admin | Officier-Commandant ♦
avatar

Masculin Nombre de messages : 1465
Age : 28
Date d'inscription : 15/08/2009

Carte d'identité
Grade/Niveau: Officier de l
Points de prestige:
0/0  (0/0)
Points de prestige à distribuer:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Un moment de reflexion dans les jardins [Zack ^^ ]   Ven 2 Oct - 22:32

Lorsque la jeune femme se mit à lui courir après en lui hurlant de lui rendre son ruban, avec une voix tout aussi confuse qu'amusée, Zac comprit que sa tentative avait marché... et que cette fois, il avait retrouvé son amie d'enfance pour de bon.
Il sourit. Pas d'un de ses sourires feints qu'il utilisait à tout bouts de champs, mais d'un sourire véritable, celui du petit garçon qu'il avait un jour été.
Il arrêta de courir, et fit face à la petite demoiselle. Des larmes avaient commencé à couler sur son jolie visage souriant... ce qui eût pour effet de le mettre mal à l'aise. Il ressentit alors de la chaleur s'accumuler sur ses joues. * Qu... Ne me dites pas que je suis en train de rougir. * Une telle chose ne lui était plus arrivé depuis... et bien, depuis qu'il était entré par accident dans la chambre d'une certaine fille aux cheveux noirs alors que celle-ci était en train de se changer, en fait. Enfin bon, ces deux situations n'avaient rien à voir.

"Zac... Je... Pourquoi tu..."

Le jeune compte se rapprocha d'elle, et lui posa une main sur la tête, lui ébouriffant les cheveux. Il éclata de rire en regardant le résultat: une crinière bleue désordonnée lui retombant sur le visage, ce qui n'eût pas l'air de faire totalement plaisir à celle qui semblait venir de sortir de son lit à l'instant.
Zac interrompit cependant ses gamineries lorsqu'il aperçut quelques gardes, non loin, qui les observait d'un air qui voulait surement dire '' Et sa se dit vouloir diriger l'empire?''.

Il reporta alors son attention sur Rosa, qui le regardait maintenant avec insistance. Elle devait avoir tant de question à lui poser... et il avait si peu de temps pour lui répondre. Son expression ramena un peu de sérieux dans l'esprit du jeune homme.
Alors que la jeune fille réarrangeait ses cheveux, il fit quelques pas en direction du carré de roses, à quelques mètres de là.

'' Ça faisait longtemps, hein, Rosa?'' Il se retourna vers elle, un sourire aux lèvres. ''Maintenant que j'y pense, j'ai l'impression que ça fait une éternité... que c'était une autre vie.'' Ce qui, en quelques sorte, était le cas. '' J'imagine que tu dois te demander ce que je fait là, déguisé en jardiner, en train de te demander de poser une question à un garde sur une réunion qui ne me concernes pas.'' Il prononça ces dernières paroles sur un ton amusé.
'' Mais tout d'abord... as-tu par hasard entendu parler de ce qui est arrivé après notre départ pour le Japon?''

Son regard scruta le visage de son amie d'enfance.
* Apparemment pas... * Ce qui ne l'arrangeait pas vraiment: annoncer ce genre de nouvelle n'était jamais une partie de plaisir... surtout lorsqu'il s'agissait de sa propre famille.
Il prit quelques secondes pour réfléchir à la manière dont il allait lui annoncer. Par où devait-il commencer. Peut-être par...
* Oh et puis au diable la délicatesse. * Après tout, ce n'est pas comme si il y avait une bonne façon d'annoncer ce genre de choses.

'' En vérité... ils sont tous morts.''

Un lourd silence s'instaura entre eux. Seulement le bruit du vent et de quelques oiseaux se faisait entendre aux alentours.
Le jeune compte poursuivit, sans quitter Rosa des yeux.

'' C'est arrivé la veille de la réunion au terme de laquelle, Britannia obtint du Japon l'augmentation de leur part de sakuradite. Ils ont tout d'abord assassiné nos parents, avant de monter dans la chambre de Lenee. J'y étais allé pour la provoquer à un duel de polochons.'' ajouta-t-il avec un petit sourire nostalgique. '' Lorsqu'elle a entendu les coups de feu, elle m'a forcé à entrer dans le passage derrière la petite grille cachée par son lit. Elle s'est ensuite faite abattre sous mes yeux...''

Il lui raconta ensuite comment il avait vu les yeux de sa grande sœur s'éteindre, comment il s'était enfui, et avait par la suite erré sans but, sans avoir conscience du temps qui s'écoulait.
Bien qu'il lui parla avec un ton plutôt détaché, indifférent, il revoyait chaque image à mesure qu'il progressait dans son récit, et du déployer de gros efforts pour que sa voix ne trahisse aucune émotion. Pourquoi faisait-il cela? Lui même ne saurait vraiment l'expliquer. Peut-être ne voulait-il tout simplement pas qu'elle puisse lire de la souffrance de son visage, pour ne pas la choquer plus. Ou alors cherchait-il peut-être tout simplement à se protéger lui-même...

Lorsqu'il termina son voyage dans le passé, il examina le visage de la jeune femme, tentant de deviner ce qui se tramait derrière ces magnifiques yeux dorés, légèrement déformés par le choc.

Il se rapprocha de nouveau de Rosa, et posa ses mains sur ses petites épaules. ''C'est pourquoi j'ai besoin de ton aide, Rosa. '' lui dit-il d'une voix douce. ''Il est celui qui est responsable de tout ça. Crois-moi. Mon oncle... Desmond Lenoir manigance quelque-chose. Il a assassiné sa propre famille pour obtenir le titre de compte. Je le connais, il ne désirerait pas ce titre sans raison. Il a toujours été ambitieux, certes, mais pour lui, le pouvoir a toujours été un moyen et non une fin.'' Et aussi douloureux que ce soit, Zac dut admettre que c'était quelque-chose qu'ils avaient en commun. Mais cela n'excusait pas tout. Aucune justification qu'il pourrait lui sortir ne pourrait le faire pardonner.
Cet homme devait mourir...
''Quoiqu'il prépare, il y a toutes les chances que cela nuise à l'empire, comme à... '' Il s'interrompit. Dire ''comme à Zero'' n'aurait pas été la chose la plus intelligente à faire. Lui parler de son lien avec le leader l'OdCN était inutile pour le moment...

Bien que vrais, tout ces arguments n'étaient que des prétextes. Rien que la haine avec laquelle il avait prononcé le nom de cet homme en témoignait. Tout ce qu'il désirait, était la vengeance pure et simple.
Il se redressa, et tout ce qui restait de son sourire s'évapora.
'' Rosa, tu as dit que tu acceptais d'entrer dans cette salle. Mais sache que si tu le fais, tu t'exposera à un risque: celui d'être considéré comme ma complice. Tu pourrais même devenir une traîtresse à l'empire. Ne connaissant pas la zone dans laquelle ils ont décidés de déplacer la réunion, je ne saurais dire quelles seront les chances de succès. C'est pourquoi Je te le redemandes encore une fois: Rosa, veux-tu réellement m'aider? Veux tu vraiment risquer ta place dans cet empire... pour un simple souvenir?''

Il était clair qu'il aurait pu tourner la chose de manière à la rendre plus enclin à l'aider, mais maintenant qu'elle savait à qui elle avait affaire, il ne voulait plus lui mentir s'il pouvait l'éviter. Et si elle acceptait, il voulait qu'elle soit pleinement consciente de ce à quoi elle s'exposait.
Il croisa les bras, et attendit sa réponse...

_________________



Merci C.C ♫
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.earllenoir.skyblog.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un moment de reflexion dans les jardins [Zack ^^ ]   Sam 3 Oct - 20:59

Rosa ne rêvait pas : son fidèle ami d'enfance, le fier Zac, était bel et bien là en face d'elle. Comment avait-elle pu ne pas le reconnaître ? Elle qui était si proche de lui dans le passé ? Les jeunes gens s'amusaient toujours comme des fous entre eux. Il est fort dommage que le destin les ai séparés, mais ils étaient maintenant réunis ! Rosa n'avait aucun doute maintenant sur la sincérité du jeune homme, puisqu'elle savait qui il était. Cette fois ci, elle pouvait vraiment croire n'importe quoi. Après tout, jamais il ne l'avait trahie autrefois, cela n'allait pas changer comme ça. Il n'avait aucune raison de lui mentir en plus, car jamais leur disputes de gamins n'avaient étés violents. Quelques taquineries d'enfant, mais jamais au delà de ça.

Rosa sécha ses larmes, bien que toujours aussi émue de le retrouver en de pareilles circonstances. D'autant plus qu'il y avait de bonnes chances qu'ils se revoient à l'avenir. Même si elle devait princesse, elle n'abandonnerait jamais un ami ! Souriant de plus belles, Zac n'eut pas de mal à comprendre les milles et unes questions que voulaient lui poser Rosa et était bien prêt à lui répondre, sans mensonge cette. Du moins, c'est ce qu'elle espérait, et c'était légitime, non ? il est vrai que voir un ami issu d'une auguste famille se retrouver dans la peau d'un simple jardinier suscitait l'étonnement, croyez le bien ! Même si elle n'émettait encore aucun jugement, Rosa savait qu'il n'avait surement pas eut la même chance d'elle, sur le plan social tout du moins.

Pour répondre, il commença à lui poser une question : qu'est ce qui avait pu se passer pour lui et Lenee ? Ou même l'ensemble de sa famille ? D'après Rosa, ils avaient sans doute eut des complications. Des problèmes financiers peut être ? Ce genre de choses arrivait fréquemment lors des guerres, ce qui n'avait rien de bien étonnant en vérité. Peut être un accident ? Hum... C'était envisageable, mais ce serait bien triste, et Rosa n'avait pas envie d'imaginer ce qui avait bien pu se passer en vérité. Elle se doutait que quelque chose s'était mal passé et avait déjà quelques appréhensions quand à la réponse de son cher ami. C'est ainsi qu'elle répondit timidement à celui ci :

"On ne m'a rien raconté... Et même Eva n'en savait rien..."

La vérité arriva enfin, lorsque le jeune homme reprit la parole pour raconter en détail sa triste mésaventure. Comme quoi, il n'y avait pas que Rosa qui avait eut des problèmes après leur séparation, loin de là même... Tous avaient étés exterminés : Zac était l'unique survivant d'un massacre organisé. Lui aussi avait donc perdu ses parents. Mais ce n'était pas le pire : il avait vu toute la scène, plus spécifiquement celle où Lenee avait été assassinée, alors qu'il n'était qu'un enfant... Inutile de mentionner combien Rosa avait été choquée par cette nouvelle, il lui fut très difficile d'exprimer ses regrets à son ami, tant elle était scandalisée...

"Je... Mais... Je suis... Désolée... Je ne savais pas... "

Comment avait-on pu reprendre la vie d'une personne comme Lenee ? Comme avait-on pu massacrer une famille entière ? Pourquoi toute cette violence ? Comment Britania avait-elle pu monter un coup pareil ? Rosa était complètement déboussolée et se remit à pleurer. Grande sensible qu'elle était, c'était inévitable de toutes façons...

"Pourquoi... Lenee était si... gentille... C'est tellement... injuste..."

Alors qu'elle continuait de pleurer, le jeune garçon lui fit enfin part de ce qu'il voulait, lui expliquant alors quels étaient ses motifs aujourd'hui. Malgré tout, la vengeance ne pouvait rien engendrer de bien positif. N'étant pas une adepte de la violence, ce qui la distinguait de sa soeur aînée, Rosa avait du mal à accepter le fait que ce Desmond soit tué dans le palais, peut être même sous ses yeux. La dmeoiselle n'était pas stupde : Zac montait un coup, il cherchait à l'éliminer. De plus, un tel acte pouvait mettre Dios en danger ! Rosa ne savait plus du tout où elle était, ni même quoi penser. Qui devait elle protéger ? Quelle valeur défendait-elle ? Tout cela était tellement confus...

Est ce que Dios serait capable d'une telle chose lui aussi ? Où bien est ce que Desmond serait capable de les assissiner tout les deux pour prétendre au titre de prince ? Non impossible... Rosa divaguait et cela ne présageait rien de bon ! Non, elle devait penser à autre chose, ce n'était pas une bonne chose que d'avoir toutes ces suspitions. Pour avoir les idées claires, elle devait analyser la situation de façon beaucoup plus calme, céder à la panique ne l'aiderait pas, ni elle, ni Zac, ni Dios. Cela n'aiderait personne et la demoiselle le savait bien. Il fallait qu'elle prenne en compte tout ce que Zac avait à lui dire pour faire son choix, même si cela signifiait le questionner encore, bien qu'elle n'aimait pas le voir si triste et devoir lui rapeller de douloureux souvenirs.

- Quoiqu'il prépare, il y a toutes les chances que cela nuise à l'empire, comme à...


Cette phrase, Zac ne la finit pas, ce qui intrigua encore plus la petite demoiselle. Le fixant encore avec son intérêt et sa curiosité pouvant se lire dans ses yeux, Rosa essayait de comprendre le message qu'il avait voulu faire passer. Cherchait-il a la protéger ? Pensait-il que cet homme pouvait nuire à son amie d'enfance ? Hum... Non, ils ne s'étaient rencontrés qu'aujourd'hui et il ne pouvait avoir monté tout ce plan dans le sel but de la protéger. Elle n'était qu'un souvenir après tout... Mais pourquoi Zac cherchait-il à défendre l'Empire alors que, permis aux, il y avait l'assassin de sa famille ? Décidément, Rosa avait bien du mal à comprendre sa logique...

"Je ne suis pas sûre de saisir Zac... Comment compte tu faire pour te venger de cet homme ? Tu es seul dans ce palais, personne ne te laissera entrer et à la moindre trace d'agressivité tu risque d'être fusillé ! Si l'on t'identifie comme le meurtrier alors tu sera sans doute condamné à mort...Sais-tu au moins les risques que tu cours en faisant cela ? La mort de cette homme est-elle si importante pour toi ?"

Rosa avait beau parler, elle avait dit qu'elle accepterait d'entrer dans cette salle et ne manquerait pas à sa parole. N"anmoins elle ne cachait pas à quel point elle avait peur. Oui, elle était vraiment terrifiée à l'idée de ce qui risquait de se passer une fois qu'elle serait à l'intérieur. Elle croiserait le regard d'un homme qui mourrait dans les instants à venir sans rien pouvoir faire pour empêcher son destin, tout en sachant que celui ci avait fait supprimer sa douce Lenee, une amie très précieuse à la gentillesse infinie. Monstre ou victime ? Quel regard Rosa porterait-elle sur cet homme unefois qu'elle aurait vu son visage pour de bon ? Que ferait-elle lorsqu'il se présenterait à elle ? Que prétexterait-elle pour entrer ? Tout deux n'avaient en plus aucune idée de l'endroit où celle ci se déroulerait, ce qui réduisait les chances de réussir.

"Officielement je suis en déjeuner avec mon cher cousin Solom... Je ne manquerais pas à ma parole, sois en sûr..."

Malgré l'inhabituelle assurance qui semblait se dégager de Rosa, il lui était bien difficile d'exprimer ses craintes au sujet de toute cette expédition. Cependant, elle avait peut être une idée pour les aider. Peut être avait-elle finallement un moyen de savoir où se déroulerait la réunion... Ce serait risqué, mais il est fort possible que ça marche. Rosa proposa donc son idée à Zac, en espérant que celui ci accepte la chose. Une chance que Rosa soit la fiancée du prince au final...
"Pour entrer j'ai déjà ma petite idée... Mais ne compte pas sûr moi pour tuer qui que ce soit à l'intérieur, je ne ferais qu'entrer pour commencer, après on verra... Mais pour ce qui est del'endroit de la réunion, il me suffirait de prétexter une urgence à un garde et il me le dira après avoir vu ma bague, j'en suis certaine !"
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un moment de reflexion dans les jardins [Zack ^^ ]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un moment de reflexion dans les jardins [Zack ^^ ]
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» RP commun : Pâques [dans les jardins du Lycée]
» Un bon moment en liberté dans le camp avec Mon ami indien. Mais il falait qu'une jument arrive??!( parachute)
» Promenade dans les jardins. [ Aelalia ]
» [Moment fort 3] Dans la réserve, on entend de ces choses !
» Il y a un moment dans la vie où l'on veut être heureux... J'ai atteint ce moment. ~Anabeth

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Code Geass / Lycée Ashford :: RPG :: Autres zones :: Palais de l'Empereur-
Sauter vers: