Code Geass / Lycée Ashford

Forum RPG Code Geass
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Un moment de reflexion dans les jardins [Zack ^^ ]

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Zac Kurohikage
♦ Admin | Officier-Commandant ♦
♦ Admin | Officier-Commandant ♦
avatar

Masculin Nombre de messages : 1465
Age : 28
Date d'inscription : 15/08/2009

Carte d'identité
Grade/Niveau: Officier de l
Points de prestige:
0/0  (0/0)
Points de prestige à distribuer:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Un moment de reflexion dans les jardins [Zack ^^ ]   Dim 4 Oct - 2:33

Avant de lui répondre, son amie d'enfance lui demanda si prendre tous ces risques dans le seul but de voir Desmond mort valait vraiment la peine. Il était vrai que Zac s'était lui-même plusieurs fois posé cette question. Si rien d'autre ne s'était passé après ce drame qui avait marqué son enfance, peut-être aurait-il abandonné cette idée de vengeance, se disant que c'était de toute façon impossible. Mais ça n'avait pas été le cas, et quelques années plus tard, il perdait une deuxième famille. Après quoi, lorsqu'il rencontra celle à qui il devait sa survie, et obtint le pouvoir des rois, il comprit que l'inaction et l'oubli n'étaient que des excuses dont le seul but était de justifier la faiblesse, l'impuissance, et la peur... de s'y résigner. Mais maintenant qu'il avait reçu le pouvoir d'agir, il n'avait plus d'excuse pour se cacher. Il n'avait plus d'excuse pour abandoner et se dire qu'au final, tout était pour le mieux, et que le vengeance ne valait pas le coup.

''Je dois le faire.'' dit-il simplement. '' Autrement, je ne serais pas capable d'aller de l'avant... ni de vivre en paix. Je sais bien que ce n'est pas ce qu'ils auraient souhaité que je fasse... Mais revenir en arrière maintenant reviendrait à renier tout ce pourquoi j'ai vécu ces dernières années... Et ça, c'est quelque-chose que je refuse de faire.'' avoua-t-il. ''Tu comprends?''

C'était vrai. Il ne pouvait plus faire marche arrière désormais. Mais d'un autre coté... il se refusait de perdre qui que ce soit d'autre.
Desmond. Quoiqu'il prépare... cela ne pouvait pas être un simple petit projet visant à lui faire gravir les échelons dans la hiérarchie de la noblesse britanienne. Il valait mieux y mettre un terme dès maintenant... à son ambition, comme à sa vie.
Tout dépendait maintenant de la réponse finale que lui donnerait Rosa. Elle lui avait déjà fait la promesse de l'aider en échange de la vérité. Mais le jeune compte voulait s'assurer de la détermination de la jeune femme.... qu'elle ne se sente pas obligée de rendre ce service pour le petit garçon qu'il avait été. Cependant, il était tout de même resté évasif sur le ''comment''. Il lui en parlerait une fois qu'il connaîtrait sa réponse définitive.

"Officielement je suis en déjeuner avec mon cher cousin Solon... Je ne manquerais pas à ma parole, sois en sûr..."

Zac se mit à retenir son souffle sans même s'en rendre comte. Allait-elle vraiment accepter de se mettre ainsi en danger pour lui? Allait-elle l'aider, tout en sachant ce qu'elle risquait? Tout ensachant ce que tous ceux qui seraient à cette réunion, y compris Dios, risquaient?

Lorsqu'elle lui révéla enfin sa réponse, le jeune homme se détendit, et un grand sourire éclaira son visage: elle l'aiderait. Elle avait choisi de l'aider en toute connaissance de cause.
Amorçant quelques pas vers elle, il lui prit la main lorsque celle-ci fut à portée.
'' Merci.'' lui souffla-t-il. '' Si tu savait à quel point ce que tu viens de me dire représente pour moi. '' Il lui posa le dos de la main sur sa paume, et lui ouvrit les doigts. '' Tu viens de me donner la possibilité de régler mes comptes avec le passé, ainsi que de me rendre une amie qui m'était autrefois très chère... et qu'il l'est d'ailleurs toujours.'' Il lui posa son autre main fermée sur celle de la jeune femme, qu'il tenait déjà.
'' Ne t'en fais pas, je ne laisserai rien t'arriver, et ne te demandes de tuer personne. Tout ce que tu auras à faire, c'est de me guider jusqu'à lui.''
Il retira sa main, et referma celle de la jeune demoiselle. '' Je ferais en sorte qu'aucun soupçon ne pèse sur toi. Une fois que tout ceci sera terminé, tu pourra continuer à vivre ta vie de la manière dont tu le désires.''
Il avait prononcé ces dernières paroles avec insistance, l'air de dire '' Ne laisses personne te marcher sur les pieds''. Il se demanda alors si le fait que le visage du frère de Schneizel lui ait traversé l'esprit à ce moment précis, était lié au conseil qu'il venait juste implicitement de donner à Rosa.

Il s'éloigna alors de quelques pas, avant de s'incliner, sa main désignant la sortie des jardins. ''Après vous, mylady.'' la taquina-t-il, avant de se détourner.

Il ne su alors quelle avait été la réaction de la jeune fille lorsque celle-ci ouvrit la main... mais eut un sourire narquois en l'imaginant. Pour cela, il remercia mentalement (pour la énième fois) les Kurohikage et leurs précieux enseignements.
Maintenant, ils avaient un prétexte pour aller voir ce cher Dios.

[ HRP: A propos, ce que mon perso a donné au tiens, c'est le ruban... surmonté de l'anneau de fiançailles de Dios. Non, mon perso n'avait pas prévu de l'utiliser tout de suite. Juste un réflexe... et le fait qu'il n'a jamais eu de sympathie pour les dirigeants de l'empire ^^. Bonne soirée =) .]

_________________



Merci C.C ♫
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.earllenoir.skyblog.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un moment de reflexion dans les jardins [Zack ^^ ]   Dim 4 Oct - 15:43

Reprenant ses esprits avec beaucoup de mal, tâchant de ne pas penser au triste sort de cette pauvre Lenee, Rosa continua à écouter ce que Zac avait à lui répondre au sujet de ce qu'il comptait faire. Selon la demoiselle, la vengeance n'était pas la meilleure réponse qu'il pourrait trouver à l'appaisement de ses souffrances. Tuer un homme parce qu'il a tuer : oeil pour, dent pour dent. Cette devise était bien souvent celle d'Eva, qui ne laissait jamais rien passer sans avoir pris le temps de se venger convenablement... Rosa pouvait comprendre à quel point on pouvait en vouloir aux autres de leurs actions. Elle même en voulait à quelqu'un il y a longtemps. Cependant, jamais elle n'aurait été capable de se venger, accordant bien trop d'importance à la vie pour se le permettre...

Zac avait bien compris la façon de penser de sa jeune amie, c'est ce qu'il exprima en s'adressant à elle. Il savait que ce n'était une "bonne chose", qu'il allait devenir lui aussi un meurtrier au même titre que son oncle. Faire ce genre de chose pourrait lui faire perdre beaucoup, comme l'amitié de Rosa peut être ? Comment pourrait-elle accepter de le regarder alors qu'il aurait bientôt les mains souillées par le sang ? Ce serait bien difficile en effet, mais il était têtu, et Rosa était consciente du fait que lui faire changer d'avis serait une mission quasi impossible. Il n'y avait que trop souventpensé, il ne pouvait pas abandonner ce but qu'il s'était forgé au fil du temps. Non, c'était impossible, tout simplement inconcevable...


"Je comprend... Mais sache que ce n'est toujours pas une bonne raison selon moi... Je n'ai jamais vrament été pour la vengeance... "

Rosa n'ajouta rien de plus cette fois ci, se contentant de garder les yeux fixés sur le jeune garçon, réfléchissant à ce qu'elle pourrait bien faire pour l'aider. Qu'aillait-il lui demander ? Que devrait-elle faire une fois entrée dans cette salle ? Ce serait bien difficile en effet d'établir un plan précis alors que la situation devenait de plus en plus urgente, mais la demoiselle tentait tout de même de garder son sang froid. Zac réussit à l'appaiser en la remerciant et lui rendant son ruban d'un geste doux et affectueux. Cette scène toucha Rosa, qui se sentit tout de suite comprise par le jeune homme. Il n'était pas pour rien son ami d'enfance, et la connaissait bien à vrai dire. Retrouvant le sourire, Rosa sentit cependant quelque chose d'autre dans le creux de sa main lorsqu'elle la referma.

Posant son regard à cet endroit précis pour comprendre de quoi il s'agssait, elle écarquilla les yeux en reconnaissant la bague de Dios ! Comme Ralph avait-il réussit à la chaparder ? Légèrement troublée, elle fit comme si de rien était et la remit à sa place. De quoi aurait-elle l'air si elle se rpésentait à son fiancé sans cette bague ? Cela semblerait bien sûr très suspec. La taquinerie de Zac était bien motivée par quelque chose, Rosa en était sure, mais elle préféra ne pas faire de commentaire. Inutile de compliquer la situation davantage. Zac cherchait peut être à lui faire apsser un message implicite en faisant cela ? Possible, mais en tout cas, Rosa fut rassurée par ses paroles bienveillantes à son égard.

Zac était resté le jeune garçon protecteur et aimant qu'elle avait connu durant son enfance. Malgré le temps qui les avait séparés, il ne l'avait pas oubliée et ne l'oublierait pas. C'est d'ailleurs ce qu'il lui expliqua, en lui promettant qu'il ne laisserait rien lui arriver. Même si Rosa était maintenant à Britania, il ne la considérait pas comme une ennemie. Mais d'ailleurs, quel était le camp de Zac ? N'était-il qu'un smple noble en guise de vengeance ? Un vagabon ? U teroriste ? Elle n'en savait rien, et ne voulait pas compromettre leur amitié en demandant trop de choses. C'est pourquoi elle se mit à sourire, touchée par les mots de son vieil ami, lui répondant alors d'une voix douce et apaisée :

"Ravie de l'entendre. Je ferais de mon mieux je te le promet... Et je te conduirais jusqu'à Desmond, mais... Je voudrais aussi..."

S'interrompant timidement, ne sachant comment exprimer sa requête, Rosa prit le temps de se ressaissir pour expliquer à Zac ce qu'elle souhaitais. la demande pouvait paraitre banale mais elle avait de l'importance pour Rosa. Même si Zac avait promit qu'il ne lui arriverait rien, il y avait aussi une autre personne à qui tenait la jeune femme dans cette pièce...

"Promet moi... Qu'il n'arrivera rien au prince Dios non plus... Je... Je sais qu'il fais partie de l'empire mais... Je suis certaine qu'il n'est pour rien dans tout ça... Alors... S'il te plait... C'est un homme bon et généreux... Il ne mérite pas ça..."

Même si Rosa ne connaissait pas Dios de façon personnelle, elle en avait apprit sur lui parle biais de ses recherches. Celui ci n'avait jamais participé à la guerre, ni même organisé d'attaques sur les territoire. Il s'occupait plutôt des relations "internationnales", entre Britania et les pays voisins. Un ambassadeur on pouvait dire, mais surtout quelqu'un de bien. Rosa ne savait vraiment comment le décrire, mais elle n'arrivait pas à voir ne serait-ce qu'une once de méchanceté à travers cet homme. Il était son fiancé et s'était engagé à la rendre heureuse. Rosa ne voulait pas finir comme Eva, à se lamenter sur la mort d'un fiancé sans avoir pu le connaître, alors qu'ils étaient si près du but...

Un peu honteuse, Rosa réussit à garder son calme pour finallement se diriger vers le palais, suivie de Zac.
Entrant alors à l'intérieur d'un air le plus naturel possible, elle interpella alors le premier garde qu'elle aperçut. Celui ci était assez jeune, sans doute un nouveau d'après ce qu'elle pouvait voir. Néanmoins, il n'eut pas de mal à la reconnaître, même si il se montra un peu plus suspicieux face à Zac, qu'il ne reconnu pas vraiment. Rosa lui offrit un charmant sourire pour lui demander une information. Simple mais efficasse, elle alla droit à l'essentiel. Ce garçon avait peut être l'air sympathique, il restait tout de même un homme inconnu, et dieu sait à quel point Rosa pouvait se montrer angoissée en leur présence...

"Bien le bonjour monsieur. Rosa Mensen... Pouriez vous m'indiquer le lieu de la réunion où le prince Dios se trouve ? J'ai une information de la plus haute importanceà lui annoncer..."

"Bonjour Mylady. J'aimerais vous le dire mais on a été très clair sur le sujet, c'est une information confidentielle et..."

"C'est ennuyeux... Diso pourait avoir de gros ennuis si je ne le prévient pas... Vous ne savez donc pas quel jour nous somes aujourd'hui ?"

"C'est à dire que... Et bien... !C'est dans le second bâtiment... L'entrée de la salle se trouve à l'angle, non loin d'un escalier..."

"Je vous suis reconnaissante de nous avoir donné ces informations. Je ne dirais rien à vos supérieurs c'est promi."

"Bien... Mes excuses mademoiselle... "

"Vous êtes pardonné. Merci encore."

Marchant dans la direction indiquée par le jeune homme, Rosa avait gardé son calme, cachant son stress vis à vis de la discution avec cethomme. Elle avait eut en réalité très peur qu'il ne découvre le pot au rose mais apparement, il semblait lui même bien plus anxieux qu'on sache qu'il avait donné une information dite "secrète" à une noble, même une fiancée. Rosa avait bien choisit son jour pour entrer dans la sale. Nous étions le jour de l'aniversaire de mort de Clovis, ex-fiancé de sa soeur ainée : Eva. Rosa allait donc prétexter d'entrer dans la salle pour faire une minute de silence. C'était un projet louable et personne n'aurait sans doute de soupson à ce sujet, si ? Les femmes étaient bien connues pour être attachées à ce genre de traditions et Rosa pourrait ainsi pénétrer dans la salle sans trop de mal.

suivie par Zac, elle s'arrêta non loin de la porte en question. Il n'y avait plus que quelques mètres qui les séparaient de Desmond et de Dios. Restait à savoir ce qu'elle ferait une fois entrée. Rosa avança donc d'un pas timide vers les portes, les gardes la laissèrent entrer après l'avoir reconnue. Son air triste et grave laissait comprendre le pourquoi de sa venur, c'est pourquoi ils ne se mirent pas en travers de son chemin. La voici maintenant à l'intérieur. Que faire ensuite ? Les joues légèrements roses, elle vit tout les regards des membres présents ici se poser vers elle tandis qu'elle croisait les doigts pour que Zac fasse vite...

[Hj : Voilà, je suis entrée. Logiquement, Zac est derrière moi, je ne savais pas si il fallait que mon personnage prenne la parole où non donc je te laisse faire. Si je dois éditer, dis le. Wink]
Revenir en haut Aller en bas
Zac Kurohikage
♦ Admin | Officier-Commandant ♦
♦ Admin | Officier-Commandant ♦
avatar

Masculin Nombre de messages : 1465
Age : 28
Date d'inscription : 15/08/2009

Carte d'identité
Grade/Niveau: Officier de l
Points de prestige:
0/0  (0/0)
Points de prestige à distribuer:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Un moment de reflexion dans les jardins [Zack ^^ ]   Lun 5 Oct - 1:53

Apparemment, ses paroles étaient parvenues à rassurer le jeune demoiselle, qui lui parlait maintenant d'une voix calme, un sourire aux lèvres.
Il sourit à son tour, et repensa à l'état d'esprit dans lequel il avait quitté le Japon le matin même. Il était alors empli de pensées sombres, de vengeance, concentré sur les préparatifs du meurtre qu'il allait commettre, ne pouvant penser à autre chose qu'au corps de cet homme, qui serait étendu mort à ses pieds quelques heures plus tard.... Alors que maintenant, il ne pouvait s'empêcher de sourire, le cœur léger, que même la pensée l'homme à qui il vouait toute sa haine, ne pouvait chasser. Mais au final, cela ne fit que renforcer sa détermination: s'il voulait préserver ces moments de paix, il fallait qu'il le fasse... qu'il tire un croix sur cette partie de son passé une bonne fois pour toutes.
Il repensa alors aux paroles qu'avait prononcé son amie d'enfance quelques instants plus tôt, le fait qu'elle n'ait '' jamais vraiment été pour la vengeance ''. Il y avait très certainement du vrai dans ces paroles, il en était très conscient... mais parfois, un mal était nécessaire pour en vaincre un autre. Le leader de l'ordre des chevaliers noirs avait raison... Zero avait raison.

C'est alors que Rosa parut soudainement mal l'aise, comme si elle avait quelque-chose de gênant à lui demander. Zac soutint son regard, l'encourageant à se jeter à l'eau.
Sa requête concernait son fiancé, le prince Dios. Elle désirait sa parole qu'il ne lui arriverait rien, que le jeune compte assurerait sa sécurité aussi bien que la sienne, car il était ''un homme bon et généreux '', et qu'il ne méritait pas de courir un tel risque.
Les mâchoires de l'ami d'enfance de Rosa se contractèrent alors qu'il entendit ces paroles. Il n'était pas sur que le frère de Schneizel soit aussi altruiste qu'elle le décrivait. Certes, ces activités se limitaient à négocier avec les pays voisins... officiellement du moins. Mais cela ne voulait rien dire: Carine ne s'était encore mêlée à aucun conflit, ce qui ne l'empêchait pas d'être de nature sadique, et de tirer plaisir de la violence. Dios avait lui aussi grandit dans ce milieu, dans le monde impitoyable de la famille impériale, les destinant tous à grandir à 'image de leur père. C'est alors que le visage de Euphie traversa son esprit. Il soupira. * Peut-être pas tous... *.
Peut-être Dios était-il, lui aussi une exception. Dans tous les cas, Zac s'était déjà mis en tête de garder un œil sur ces deux tourteaux là, à l'avenir, histoire de s'assurer que tout se passe bien pour son amie d'enfance.
Enfin... il pouvait toujours faire en sorte que Dios s'en sorte avec plus de peur que de mal pour cette fois. Après tout, il n'était ni son ennemi, ni celui de Zero... pour le moment. Et si cela pouvait rassurer Rosa, alors...

'' C'est d'accord.'' finit-il par dire. '' Il n'arrivera rien à Dios.''

Ils se dirigèrent finalement en direction du palais, Zac fermant la marche. Ils pénétrèrent dans le hall par lequel le jeune Kurohikage était arrivé. Celui-ci balaya discrètement la pièce du regard. Parfait! Aucun des gardes ayant escorté le jardiner Ralph Sandome jusqu'au jardin ne se trouvait ici.
Il emboîta le pas à Rosa lorsque celle-ci se dirigea vers le soldat le plus proche, qui s'inclina en les voyant arriver, saluant respectueusement la future princesse, avant de faire de même avec son ''cousin'', ne le quittant cependant pas des yeux... dans lesquels le jeune homme put lire de la méfiance.

Rosa entreprit alors de tisser son mensonge, sur un ton, certes un peu timide, mais beaucoup plus assuré que lorsqu'elle avait rencontré ''Ralph'' pour la première fois. Zac l'observa avec quelque-chose pouvant s'apparenter à de la fierté, alors qu'il regardait son amie d'enfance se mettre le garde dans la poche en l'apitoyant tout d'abord, puis en jouant sur les privilèges que lui donnaient son lien avec un prince de l'empire.

Lorsqu'ils furent sur la route de la salle se situant au premier angle du second bâtiment, Zac ne put s'empêcher de donner une petite tape dans le dos de son amie.
'' C'était une magnifique performance, digne d'une actrice.'' la complimenta-t-il. '' Tu devrais faire du théatre''.
Sans crier gare, il rapprocha son visage de celui de la petite demoiselle... et lui chuchota à l'oreille. ''Bienvenue dans le monde de la clandestinité'', avant de se redresser, et d'attacher les derniers boutons de sa veste, remontant son col, ne laissant ainsi visible qu'une partie de son visage.
Quelques minutes plus tard, ils se retrouvèrent devant une porte, un peu plus large que la moyenne, devant laquelle se trouvaient quatre gardes. Un regard suffit à Zac pour deviner qu'il ne s'agissait pas de gardes normaux: leurs uniformes étaient différents, ainsi que leur carrure, la façon dont il se tenaient, et leurs regards examinant le moindre recoin de leurs visage, de leurs corps, analysant leur moindre mouvement. Il s'agissait de la garde rapprochée impériale. Ces soldats d'élites n'étaient affectés qu'à l'enceinte du palais. Ils étaient entraînés spécialement dans le but de protéger Pendragon d'une quelconque attaque.
La performance de Rosa suffit cependant à les faire s'écarter, les laissant entrer dans la pièce. Les muscles du compte Lenoir légitime se contractèrent. Là, dans cette pièce, se trouvait l'homme qui avait assassiné sa famille, celui qui avait réduit son enfance à néant... celui qui n'avait désormais plus que quelques instants à vivre.
Lorsqu'ils passèrent le pas de la porte automatisée, qui se referma derrière eux, un des gardes posté à l'entrée les annonça:

'' Membre de l'illustre famille Mensen, fiancée de sa majesté le prince Dios El Britannia... le demoiselle Rosa Mensen.'' Il hésita ensuite, son regard tourné vers le jeune homme se tenant à coté d'elle.
Zac garda cependant le silence, ainsi que sa tête baissée. Non loin, à l'aute extrémité de la table, se trouvait l'homme qu'il avait désiré voir mort depuis, voilà maintenant dix ans. Maintenant sa patience allait être récompensée... maintenant il allait enfin pouvoir effacer cette existence de la surface de la terre. Un sourire reflétant une joie malsaine apparut sur son visage.

Rosa se tourna alors vers lui, attirant l'attention du jeune homme qui la regarda à son tour, avant de se rapprocher d'elle.

'' Je tiendrais parole. '' lui chuchota-t-il sur un ton rassurant. '' Fais moi confiance. ''
S'il passait à l'action maintenant, Rosa deviendrait alors, elle aussi, une suspecte. Après tout, elle était celle qui l'avait conduite ici. Pour éviter que cela ne se produise, une seule solution demeurait.
Il lui posa une main sur l'épaule. '' Je suis désolé ''.

C'est alors qu'il l'attira brusquement vers lui, et porta sa main libre à la poche intèrieure droite de sa veste... de laquelle il sortit une arme à feu. Sans perdre la moindre seconde, il glissa le calibre sur la tempe de la petite demoiselle.
La seconde suivante, plus d'une cinquantaine d'armes étaient pointées sur lui, et plus de la moitié des officiels assis à la table située au centre de la pièce, se levèrent.
Ignorant leur plainte, il s'assura que la sécurité de l'arme qu'il tenait était toujours bien en place: pas question de faire courir à Rosa plus de risques inutiles. Il garda cependant son pouce devant, pour ne pas que les soldats ne le remarquent.

Il releva la tête, montrant son visage à l'assistance... qui ne put que l'entre-apercevoir, pendant moins d'une seconde. Ses lunettes relevées au dessus de sa tête, laissèrent à l'air libre les deux yeux du jeune compte, dont les pupilles flamboyantes attira les regards de toute personne présente dans cette pièce (mis à part son ''otage'', bien sur).
C'est alors que tous les visages des officiels, ainsi que des gardes, devinrent blêmes... avant de regarder tout autour d'eux d'un air hagard, et de marcher les mains tendues devant eux, comme s'ils étaient aveugles.
* Et d'un petit univers sans son ni image pour nos amis. * Lorsqu'il avait utilisé le geass sur eux, il avait alors imaginé un monde entièrement blanc, dans lequel ils ne pourraient entendre aucun son, ni même voir leur ombre. Ils pourraient se cogner les uns aux autres qu'ils ne le remarqueraient même pas... sauf pour Dios, qui se trouvait maintenant au milieu d'un jardin... avec un troupeau de nain barbus qui le plaquaient au sol.

Cependant, cette utilisation-ci n'était pas encore terminée: il n'avait pas détaché son regard des yeux de son oncle... celui pour qui il était venu jusqu'au cœur même de l'empire. Celui-ci, bien qu'ayant l'air de soutenir son regard, ne voyait rien de ce qui se trouvait devant ses yeux.
Le geass que Zac avait copié il y a quelques années lui permettait de maintenir l'illusion autant de temps qu'il le désirait, du moment qu'il ne brisait pas le contact visuel. Pour les autes, elle ne durerait qu'une minute.... ce qui serait amplement suffisant pour faire ce qu'il avait à faire.
Car en ce qui concernait Desmond, le monde dans lequel celui-ci allait avoir l'occasion de pénétrer, serait loin d'être aussi ''doux'' que celui dans lequel évoluaient tous ceux qui les entouraient.
Le jeune Lenoir se concentra alors sur ce qu'il désirait lui faire voir. Il devait faire vite: il n'avait pas une seconde à perdre.
Il donna une pression rassurante sur le bras de Rosa... avant de se plonger dans les yeux de son cher oncle.

[HRP: Pas de pb ^^. C'est plutôt à moi de m'excuser, vu le peu de manœuvre que je te laisses. Mais ne t'en fiat pas, après mon prochain post, Rosa retrouvera sa liberté de mouvement ^^.
En attendant, si tu veux que je réédite... eh bien, tes désirs spnt des ordres, Mylady. Smile ]

_________________



Merci C.C ♫
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.earllenoir.skyblog.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un moment de reflexion dans les jardins [Zack ^^ ]   Lun 5 Oct - 11:44

Il avait fallu que Rosa rassemble tout son courage pour oser faire
cette demande à Zac. Même si il était son ami, elle avait toujours du
mal à savoir trouver le ton juste pour s'adresser à lui, surtout
maintenant qu'elle connaissait ses intentions. Il était difficile de
savoir quelle serait sa réaction suite à une telle demande. Bien sûr,
rien ne laissait dire qu'il avait quelque chose contre Dios, ils ne se
connaissaient pas et celui ci n'avait rien fait de mal. Cependant, il
était à la tête de Britannia, en tant que Prince, et représentait donc,
pour Zac, tout ces monstres qui avaient gâché son enfance et lui
avaient pris sa famille, toutes ces personnes avides de pouvoir et sans
scrupules pour parvenir à leurs fins... malgré tout, Rosa avait réussit
à faire sa demande, et Zac l'avait écoutée.

Il lui donna alors sa parole qu'il ne ferait rien à Dios. Cette
résolution l'avait peut être un peu contrarié. C'était normal après
tout : voir une amie se marier à un Prince issu d'une famille de
meurtrier, ce n'était pas la meilleure des nouvelles. Cependant, Rosa
avait confiance en son ami, elle ne voulait pas douter de sa sincérité.
Il ne ferait rien si il le promettait, elle en était certaine.
Confiant, elle lui afficha un sourire soulagée tandis qu'ils se
dirigeaient vers le palais, traversant les majestueuses allées les
menant jusqu'au bâtiment principal. Sur le chemin, Rosa tentait tant
bien que mal de garder son calme, de sorte à ce que leur plan ne soit
pas compromis par un trop grand stress émotionnel de la demoiselle.
Jetant un coup d'œil timide en direction de Zac, elle lui adressa
quelques mots, à peine audibles...


"Merci..."

Après avoir discuté avec le garde, la demoiselle se sentit une
nouvelle fois soulagée. Son petit manège avait réussit. Habituellement,
elle n'aimait pas mentir mais cette fois ci, elle n'avait pas d'autre
choix si elle voulait venir en aider à Zac. S'éloignant du jeune
soldat, suivie par le principal intéressé, elle tâchait de trouver ses
repère dans le palais. C'était, rappelez vous, la première fois qu'elle
y entrait, ce qui expliquait pourquoi elle pouvait paraitre si
angoissée à l'idée de se tromper d'endroit, de se perdre et avoir l'air
d'une véritable gourde aux yeux de Zac...Malgré tout, celui ci semblait
avoir apprécié la prestation de la demoiselle et la qualifia de "très
bonne actrice", un compliment qui ne manqua pas, vous vous en doutez
bien, de la faire rougir.

Après quoi, il cru bon de continuer la plaisanterie pour la taquiner un
peu. Sa remarque augmenta cependant le stress de Rosa : était-elle en
train de devenir une criminelle ? Non, elle ne devait pas penser, Zac
ne faisait que plaisanter bien sûr, il n'y avait rien d'autre derrière
tout ça. Se concentrant sur cette certitude, elle se mit alors à
réfléchir à ce qu'elle pourrait bien faire pour entrer dans la pièce.
S'approchant de la salle à grands pas, le rythme cardiaque de la
demoiselle ne faisait que s'augmenter secondes après secondes. Tout
était en train de s'emballer et elle devait conserver le contrôle sur
ses émotions. Se concentrant son l'itinéraire à suivre, les voici
maintenant face à la porte qui les séparait de leur but...

L'examination des gardes fut de courte durée, ils n'eurent pas de mal à
reconnaître en Rosa la fiancée de Dios El Britannia, qui se trouvait
dans la pièce en ce moment même ! Ouvrant les portes pour l'annoncer,
elle entra donc d'un air confiant, dissimulant ses craintes et
conservant tout ce qu'il lui restait de courage pour affronter tout ces
regards pointés en sa direction. Zac fit cependant tout son possible
pour l'aider à rester calme, elle devait lui faire confiance et tout
irait bien. Oui, tout irait bien... Avançant de quelques pas, elle
entendit alors Zac s'adresser à elle d'un ton illustrant son malaise :

- Je suis désolé

Rosa
n'eut pas le temps de comprendre ce qu'il voulait dire par là quand
elle se retrouva dans ses bras, ne pouvant se débattre, un arme à feux
pointée en sa direction. Suite à cette provocation, les gardes prirent
Zac dans leur ligne de mire, près à tirer dès que l'ordre serait donné.
La situation semblait catastrophique : Zac risquait de mourir dès qu'il
la relâcherait. Il devrait la tuer si il voulait vivre... Non ! Il
avait dit que tout irait bien alors pourquoi ? Rosa était de plus en
plus angoissée et se retenait de pleurer en cet instant où tout passait
si vite. Allait-elle finir comme Clovis ? Et abandonner Eva ? Non, elle
ne devait pas mourir, pas maintenant, pas ici...

Tandis qu'elle tâchait d'évacuer tout sa pression, Rosa fut alors
complètement dévariée par le comportement étrange des soldats. Ceux ci
avaient l'air perdus, comme si ils n'étaient pas conscient de ce qui se
passait autour d'eux. Que leur arrivait-il ? Qu'avait fait Zac ? Rosa
n'y comprenait rien mais ne bougea pas, se contentant d'observer la
situation sans rien faire. Zac plongea alors son regard en direction de
celui qu'on nommait Desmond Lenoir, l'assassin de sa famille. Terrifée,
elle ne pu s'empêcher de se poser des questions, surtout après avoir vu
le comportement des plus bizarres de Dios, comme si celui ci était pris
d'une folie étrange, un rêve éveillé, une illusion...

"Que se passe-t-il Zac ? Qu'est ce que tu as fait ?"

[Pas de problème, cela rend la situation plus réaliste je trouve. ^^]
Revenir en haut Aller en bas
PNJ
Admin
avatar

Nombre de messages : 28
Date d'inscription : 22/02/2009

MessageSujet: Re: Un moment de reflexion dans les jardins [Zack ^^ ]   Lun 5 Oct - 21:12

'' Bien que je comprennes la décision de sa majesté par rapport à l'ex-U.E, je maintient qu'une soumission pure et simple par la force serait la méthode la plus efficace. ''
Le représentant du gouvernement colonialiste de l'Area 18 esquissa un rictus. '' Dans ces cas là, pourquoi n'allez-vous pas le lui dire vous-même? Je suis sur que son altesse sera très intéresse par votre... point de vue. '' dit-il sur un ton narquois.
L'autre lui lança un regard assassin.

Desmond Lenoir soupira. Voilà maintenant plus d'une demi-heure qu'ils débattaient inutilement. Il posa sa tête sur une de ses paumes, et regarda par le fenêtre. Le ciel commençait à s'obscurcir. Allait-il bientôt pleuvoir?
Il se ressaisit. S'ennuyait-il tellement que penser à la météo était le seul divertissement qu'il ait pu trouver? Il reporta son attention sur les bureaucrates véreux qui l'entouraient... avant d'observer avec plus d'attention le prince Dios El Britannia qui semblait écouter l'évolution du débat avec attention.
Desmond avait entendu dire que cet homme, malgré sa réputation de coureur de jupons, était l'un des plus fins négociateurs de l'empire. Le voir à l'œuvre pourrait être intéressant.

Les minutes passèrent, s'écoulant comme des heures pour le comte, dont l'esprit s'en était retourné à divaguer sans but précis.
Tout ce cirque était inutile. Ils avaient terminé de parler de ce pourquoi on l'avait envoyé ici dès les dix premières minutes. L'Area 13 était presque entièrement sous contrôle. Il ne leur restait plus qu'à terminer les installations dans les temples d'Europe et en Asie du Nord pour que la jonction de Ragnarok soit prête à l'utilisation. Mais avant cela, il lui restait encore une chose à faire. Peu importait pour lui le succès ou non des plans de l'empereur... du moment qu'il parvenait à mettre la main sur elle.

C'est alors que quelque-chose d'inattendu se produisit: sans que personne ne daigne donner d'explication, la porte de la salle s'ouvrit... laissant deux jeunes gens entrer.
Lorsqu'un des gardes annonça la fiancée du Prince Dios, l'étonnement se lut sur tous les regards.
Que venait-elle faire ici? Surement devait-elle savoir que malgré son titre, elle n'avait en aucun cas l'autorisation de pénétrer en ces lieux. Et qui était cet homme qui l'accompagnait? Apparemment, même le garde ne semblait pas le connaître.

C'est alors que quelque-chose que le compte n'aurait jamais cru voir un jour à Pendragon se produisit: l'inconnu se saisit brusquement de la jeune femme, et pointa une arme en direction de sa tête. * Un terroriste? Ici? *
C'est alors que l'ambiance monotone qui régnait encore quelques secondes plus tôt changea en l'espace de quelques secondes, transformant la salle de réunion en un terrain de tension.

'' C... comment ose-t-il? Au beau milieu de la citée impériale.
- C'est inadmissible!
- Tuez-le donc.''


Cette bande de hyènes... ne pouvaient-ils pas garder leur bouche fermée au lieu de déblatérer des paroles inutiles?

L'attention de l'assistance fut soudainement attirée par le regard du jeune homme, qui avait relevé la tête.
*Mais qu'est-ce que...? *
Les instants suivants ne furent que formes floues, parsemées de couleurs. La salle de réunion avait disparue de son champ de vision, ainsi que tous ceux qui s'y trouvaient.
C'est alors qu'il sentit ses pieds toucher le sol... dont le bruit de contact résonna tout autour de lui. Il regarda à droite, puis à gauche... et ne vit rien d'autre que la froide obscurité qui l'entourait maintenant de toutes parts.
C'est alors qu'une porte apparut juste devant lui. Après quelques secondes d'hésitation, il tendit sa main vers la poignée, et l'ouvrit sans difficulté. C'est alors qu'il se retrouva dans une pièce dont les murs étaient recouverts de sang. Sans qu'il n'ai eu le temps de faire le moindre pas, la porte claqua derrière lui, le faisant reculer. Le bruit provenant de sous ses pieds attira alors son attention: des ossements. Le sol était jonché d'ossements.
Mais que se passait-il à la fin? Tout cela ne pouvait être qu'un rêve... alors pourquoi paraissait-il si réel? Tout à coup, une début de réponse lui vint à l'esprit. S'il s'agissait vraiment de ce à quoi il pensait alors...
Le compte sentit quelque-chose lui agrippant la cheville. Il baissa de nouveau les yeux, et vit un des squelettes, dont les mains osseuses enserraient ses chevilles, escaladant ses jambes petit à petit. Lorsque leurs regards se croisèrent, le mort-vivant s'interrompit, et ses mâchoires s'ouvrirent. Le son qui en sortit n'avait rien d'humain... il ne ressemblait même pas à une esquisse de langage.
Le noble se couvrit alors les oreilles, tentant de protéger ses tympans: le son aigüe qui résonnait maintenant dans la pièce, lui torturait non seulement les oreilles, mais faisait vibrer jusqu'à ses os. Il posa un genoux à terre, hurlant de douleur.

'' Tu souffres, n'est-ce pas? Ce n'est rien comparé à ce que tu mérites... enflure!''

Sans crier gare, la douleur s'était arrêtée. Il se rendit alors compte qu'il était recroquevillé au sol, ses membres encore tremblants.
Il se relava cependant tant bien que mal, et fit face à la silhouette qui était apparue devant lui. Un coup d'œil aux alentours lui révéla qu'ils n'étaient plus dans la pièce aux ossements. Non... les murs de la salle dans laquelle ils se trouvait étaient étrangement familiers: ils était dans le salon principal de l'ancienne résidence Lenoir, au Japon. Celle qu'il avait fait détruire lors de l'assassinat de son frère et de sa famille.
Il reporta son regard sur l'homme qui se tenait devant lui. Ce dernier afficha un sourire mauvais.

''Je vous en prie, asseyez-vous. '' lui dit l'inconnu.

C'est alors qu'une chaise se glissa brusquement sous lui, le forçant à s'asseoir. Lorsque ses poignets heurtèrent les accoudoirs, des lanières en cuir en sortirent, y attachant ses avants-bras tellement serré, que la circulation de son sang en était coupée.

''Maintenant, discutons un peu. '' proposa-t-il. Il n'aurait pas employé un ton différent s'il avait invité une vieille connaissance à boire une tasse de thé.

''Qu... Qui est-tu?'' articula-t-il avec difficulté. ''Pourquoi--'' la corde qui apparut entre ses deux mâchoires, le faisant saigner au niveau des lèvres, l'empêcha de terminer sa phrase.

'' Non, non... Ça ne va pas aller, pas du tout. '' l'homme se rapprocha de lui, et lui susurra, '' C'est moi qui pose les questions, pas l'inverse. ''

Une deuxième chaise apparut à proximité de celui qui le torturait, et ce dernier s'y assit.
Ils étaient maintenait installés l'un en face de l'autre. Pourquoi ce visage lui était aussi familier?

''Maintenant, tu vas m'expliquer ce qui t'a poussé à assassiner ta propre famille. Et ne me racontes pas d'excuses stupides du genre 'je vouais le titre de mon frère'.''
Tout à coup, son visage s'éclaira. ''Oh, je sais!'' dit-il, un sourire joyeux aux lèvres. '' Nous allons jouer à un jeu. Qu'en dis-tu? Le principe est simple: je vais t'interroger, et si ta réponse ne me convient pas ou si tu me ment, tu auras mal. Amusant, tu ne trouves pas?''

Sans attendre de réponse, il reposa son dos sur le dossier de sa chaise.

''Bien... commençons.''


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://code-geass-rpg.forumactif.com
Zac Kurohikage
♦ Admin | Officier-Commandant ♦
♦ Admin | Officier-Commandant ♦
avatar

Masculin Nombre de messages : 1465
Age : 28
Date d'inscription : 15/08/2009

Carte d'identité
Grade/Niveau: Officier de l
Points de prestige:
0/0  (0/0)
Points de prestige à distribuer:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Un moment de reflexion dans les jardins [Zack ^^ ]   Lun 5 Oct - 21:30

Cela faisait déjà quelques secondes que Desmond Lenoir était plongé dans l'illusion que Zac contrôlait maintenant en temps réel. Il menait l'interrogatoire à travers l'image de lui-même qu'il avait projeté dans l'esprit de son oncle, au moyen de la torture. Bien sur son corps ne subissait pas vraiment de dommage... mais le réalisme de l'illusion faisait en sorte qu'il en ressente la douleur.

Assis en face de sa cible, dans la représentation imaginaire de l'ancienne résidence Lenoir, ''Zac'' attendait une réponse.
Les liens de Desmond se resserrèrent, lui pressurisant les avants-bras.
''Je t'écoute.'' lui dit-il. '' Pourquoi as-tu tué ta... non.. notre famille? ''

Le regard du compte illégitime s'illumina de compréhension. Il étudia le visage du jeune homme assis devant lui. Il reconnut les traits de son frère, les traits d'un Lenoir.
Un sourire apparut sur son visage.

'' Je vois... Je dois admettre que j'avais eu un doute lorsque cet abrutit m'a rapporté qu'il ne t'avaient pas abattu eux-même. Ils m'avaient garantis que tu étais mort dans l'explosion. Mais il avait tort, n'est-ce pas?... Mon cher neveu.'' Il eut un petit rire. '' J'aurais du m'en rendre compte plus tôt. Tu est le portrait craché de ton père... quoique certains traits appartiennent à Hel--''
Sa phrase fut interrompue par un flot de sang qui sortit de sa bouche. Une douleur insupportable l'avait pris au niveau de l'abdomen. Lorsqu'il abaissa les yeux, ce fut pour voir une lance lui transperçant le ventre.
Zac était maintenant debout, les poings sérés.

'' Je ne veux pas entendre son nom sortir de ta bouche... Est-ce clair?
- Limpide...''
chuchota Desmond entre deux inspirations saccadées.
''Bien.'' Le jeune compte se rassit. ''Maintenant, réponds à ma question, si tu ne veux pas que des fourmis te rongent les pieds.''

Malgré sa paleur, son oncle parvint à sourire '' C'est un geass intéressant que tu as là.'' L'hémorragie devint plus rapide lorsque la lance se tourna dans la plaie. Desmond hurla.
''Dépèches-toi de répondre.'' siffla le jeune homme.

Il soutint le regard de son neveu l'espace d'une seconde, avant de répondre. '' C'est... C'était pour elle.'' Il prit une longue inspiration. '' Je savais qu'elle... surveillait de près la famille de , alors... j'ai tenté à plusieurs reprises d'aller lui parler. Mais Mark faisait semblant de ne rien savoir à chaque fois que je lui en parlais.'' Les yeux de l'oncle de Zac brûlaient de colère alors qu'il poursuivait son récit. '' Il savait ce que je voulais... Mais il ne voulait pas me le donner. Il voulait garder tout ce pouvoir pour lui seul.
- De quoi est-ce que tu parles?''
s'impatienta Zac. ''Qui est 'elle'? ''
Desmond Lenoir planta son regard dans celui de son neveu.
'' Tu devrais le savoir... Je l'imagine difficilement ignorer le dernier survivant de la progéniture de mon cher frère. Non... elle ne le pouvait pas.... Elle a sans doute voulut s'assurer que tu survivrais. Je ne vois pas d'autre raison pour laquelle elle t'aurais donné le geass.''

Le sang de Zac déserta son visage. Il ne pouvait pas parler d'elle.
'' Je vois que tu est confus.'' lâcha le compte illégitime. ''Laisses-moi éclairer ta lanterne. Après toutes ces années, c'est le moins que je puisse faire... mon neveu préféré.''
Le jeune homme lui lança un regard plein de haine. Alors que Desmond s'attendait à une nouvelle vague de douleur, celle-ci n'arriva pas. Il en comprit la raison bien assez vite: le jeune homme jouait avec ses nerfs. Il ne voulait pas qu'il s'attende à la douleur, mais que celle-ci le prenne au dépourvu.

Ne prononçant pas un mot, le jeune compte lui fit signe de poursuivre.
Il n'avait pas le choix.
'' Celle qui t'as donné ce pouvoir... était bien une jeune femme répondant au nom de S.S, n'est-ce pas?'' Zac acquiesça d'un hochement de tête. ''Ne t'es-tu jamais demandé pourquoi elle est venue à toi? Pourquoi t'as-t-elle donné ce pouvoir?
- Je le lui ai demandé.''
lâcha son interlocuteur. '' Elle n'avait pas l'intention de me le donner.
- Alors, c'est qu'elle ne jugeait pas nécessaire que tu le possède... ou alors elle ne voulait pas que tu soit tenté de faire une tentative... comme celle-ci. Peu importe la raison. Ce qui compte, c'est pourquoi elle est tout d'abord venue à toi. As-tu une petite idée?''


Zac commença à perdre patience. La lance progressa de quelques centimètres à travers le corps de sa victime, le faisant hurler à pleins poumons.
'' Je t'interromps tout de suite. Si tu continues avec tes devinettes, je te ferais souhaiter la mort, tellement la douleur sera insupportable.'' cracha-t-il. ''Ne me fait pas perdre mon temps!''
Temps qu'il commençait à lui manquer d'ailleurs. Certes, il avait monté cette illusion de sorte à donner l'impression que le temps s'y écoulait plus lentement. Mais cette capacité demeurait tout de même limitée.

'' Elle est... notre ancêtre.'' finit-il par dire. '' La mienne... la tienne... celle de ton père...''
* Quoi?! * Mais qu'est-ce qu'il racontait? Y avait-il été un peu trop fort avec la torture?

Desmond sembla voir dans le regard de son neveu que celui-ci ne le croyait pas, et eu un petit rire.
''Crois-moi ou pas. Cela m'est complètement égal. Cela ne changera rien à la vérité: S.S est la fondatrice de la maison Lenoir... et a surveillé ses descendants depuis lors.'' Il prit une profonde inspiration, tentant de surmonter la douleur qui lui déchirait les entrailles.

Zac demeura immobile pendant quelques secondes. '' Notre... ancêtre? ''
C'était absurde. Et en même temps, cela expliquait beaucoup de chose... notamment le fait qu'elle l'ait appelé par son nom avant même qu'il ait eu la chance de se présenter, et aussi la fait qu'elle connaissait l'emplacement du Hades avec exactitude. Le Hades... maintenant qu'il y pensait, l'histoire que lui avait raconté son père lui revint à l'esprit. 'après lui, ce knightmare aurait été donné à la famille Lenoir par une jeune fille à la chevelure d'un noir profond. Cela correspondait à la description de la fille au tatouage. Cela correspondait à S.S.

Mais maintenant n'était pas le moment de débattre de la véracité de ces paroles. Il restait encore une chose qu'il désirait savoir.

'' Donc, si je comprends bien, tu as assassiné ta propre famille... uniquement pour avoir le geass?''
C'est alors que son oncle explosa de rire.
'' Tu.. Tu crois que j'aurais pris tout ces risques... uniquement pour obtenir ce pouvoir ridicule? Je t'aurais cru plus malin que ça, Zac. Non... ce que je désirais... que je désire encore aujourd'hui, c'est son immortalité.''

Le jeune homme fronça les sourcils. Il savait que S.S était immunisée contre la mort. Elle le lui avait elle même expliqué. Il y avait donc un moyen de transférer ce pouvoir? Si tel étais le cas, cela expliquerait beaucoup de choses: de la motivation de Desmond jusqu'à la fuite de la 'jeune' fille lorsque celle-ci avait vu arriver les troupes britaniennes.
Zac se leva de sa chaise, et s'éloigna de quelques pas.

''J'imagine que le fait que tu soit au courant pour le geass a quelque-chose à voir avec tes activités ces dernières années.'' dit-il. '' L'empereur est donc lui aussi lié à ce pouvoir.'' Il se retourna. '' Est-il lui aussi à la recherche de S.S?''

Face à l'hésitation de son oncle, le jeune compte décida de l'encourager à répondre. Le manche de la lance se souleva, infligeant encore plus de souffrance à celui qu'elle transperçait.

'' IL N'EN A PAS BESOIN!'' hurla-t-il.
''Ah? Et pourquoi cela?''

Zac se rendit alors compte que Desmond arrivait à sa limite. Il devait obtenir un réponse avant qu'il ne perde conscience.

''Réponds-moi!''
'' Il a déjà... une autre source... de... du... '' Ses paupières étaient à moitié fermées.
Une autre source? Cela signifiait-il un autre comme S.S?

Il ne put avoir la réponse, car des coups sourds se firent entendre quelque-part derrière lui. Les hurlements de son oncle avaient dus alerter les gardes postés à l'extérieur. D'un geste rapide, il enclencha le verrou de sécurité de la porte.
Peut importait cette interruption. Bien qu'il avait encore des questions à lui poser, il en avait tiré plus ou moins ce qu'il désirait savoir. Il ne restait plus qu'un problème à régler.
Il jeta un coup d'œil à sa montre: il ne restait plus que quelques secondes de divagation aux victime de son geass dans cette pièce.

C'est alors qu'il sentit le corps tremblant de son amie d'enfance contre lui. Il n'y avait rein d'étrange à son état: n'importe qui aurait ressentit au moins une once d'effroi devant les hurlements qu'avaient poussé cet homme, maintenant ratatiné sur lui même, un peu plus loin dans la pièce. Cependant, il ne put se défaire du sentiment de culpabilité qui lui nouait la gorge (par rapport à Rosa, et non à son oncle, bien sur).

Délicatement, il retourna son amie d'enfance, et la regarda dans les yeux, après avoir remis ses lunettes à verres fumés en place.
'' Ferme les yeux.'' lui chuchota-t-il. '' Le cauchemar est presque terminé.''
Il lui sourit, avant de se redresser... et de pointer son arme à feu en direction de son oncle.
Le coup de feu retentit au même moment que les gardes d'élites parvinrent à défoncer la porte.

Zac fit volte face, dévoilant une nouvelle fois ses pupilles.
Les soldats qui venaient d'entrer s'écartèrent tout d'abord, comme pour éviter de se faire écraser par quelque-chose d'énorme, avant de faire demi-tour, et de partir en courant dans la direction opposée.
* Les voilà en train de poursuivre un homme chauve de deux-mètres cinquante, vêtu d'une grenouillère. * Bien sur, il avait également fait en sorte que lui et Rosa deviennent invisible à leurs yeux.

Un grognement provenant de derrière lui, lui rappela que leur temps était compté. Déjà l'illusion commençait à se dissiper.
Il jeta un dernier regard au corps ensanglanté de Deslond Lenoir, avant de se détourner pour faire face à la petite demoiselle.
Il lui tendit la main, ne sachant si après tout ça, elle allait, ou non, accepter de la prendre.

Les hangars à Knightmares n'étaient pas loin, ils devaient faire vite. S'il pouvait se faire passer pour un pilote de l'empire en usant la dernière utilisation de son geass qui lui restait...

[HRP: Juste une petite précision: Rosa a pu entendr les réponses de Desmond, mais pas les répliques du ''Zac'' de l'illusion, puisque celui-ci n'existait, et ne répondait, que dans la tête du compte.
Bonne soirée ^_^ ]

_________________



Merci C.C ♫
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.earllenoir.skyblog.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un moment de reflexion dans les jardins [Zack ^^ ]   Mar 6 Oct - 0:02

Maintenant libérée de l'étreinte de Zac, Rosa ne bougeait pas d'un millimètre. Elle ne risquait rien, il le lui avait promis, mais pourquoi se sentait-elle alors aussi mal à l'aise ? Sans doute à cause de ce qui était en train de se passer sous ses yeux. Les soldats semblaient complètement dévariés, Dios se trainait par Terre et Desmond était maintenant torturé par Zac. Cette vision suffisait à écoeurer la demoiselle. Altruiste, il était normal qu'elle se sente mal en voyant la souffrance d'autrui, mais elle n'était pas non plus insensible à la douleur cachée de son vieil ami. Celui ci plongeait son regard ardent en direction des membres de la salle, sans même prendre la peine de répondre à Rosa. Était-il possible qu'il ne l'entende plus ? Ou bien alors n'avait il pas la possibilité de lui répondre, tout simplement ?

Alors qu'elle scrutait du regard l'immensité de la salle, elle sursauta en voyant Desmond souffrir tel un martyr. Tremblant comme une feuille, la jeune noble se mit les mains devant les yeux, elle ne voulait pas supporter ces images encore, non c'était trop difficile pour elle. Elle n'osait pas imaginer ce que Zac faisait subir à cet homme et pourtant ne voulait pas le considérer comme une mauvaise personne. Ce sadisme émanant de son ami d'enfance l'effrayait considérablement. Ses doigts fins s'entrouvrirent à quelques occasions, histoire de voir quand ce calvaire prendrait-il fin...


- C'est un geass intéressant que tu as là.

*Geass... Quel est ce Geass ?*

N'ayant rien d'autre à faire que d'attendre en silence, Rosa ne pu qu'entendre toute la conversation ou du moins, les paroles prononcées par Desmond, qui semblait pris de folie étrange, comme si il parlait à un fantôme. Cependant, il semblait que son discours soit réservé à Zac, il avait employé le terme de "neveu" : pas de doutes là dessus. Rapidement, Rosa se retrouva perdue dans les mots étranges qu'avaient prononcés le compte. Celui ci mentionna un terme des plus intrigants, un nom qu'elle n'avait jamais entendu parler auparavant, ni dans un salon mondain, ni de la bouche de sa soeur, même pas dans ses rêves les plus fous. Ce mot était le suivant, un mot qui n'avait rien d'humain à première vue... La réponse ne tarda pas à venir, Desmond répondait à des questions muettes, inaudibles pour Rosa en tout cas.

- Celle qui t'as donné ce pouvoir... était bien une jeune femme répondant au nom de S.S, n'est-ce pas?

Un pouvoir... Voilà ce qui expliquait peut être l'attitude bizarre des personnes de la salle ? Zac possèderait donc un véritable pouvoir, qui lui permettait de manipuler ces personnes à sa guise ? Cela dépassait tout ce qu'aurait pu imaginer notre petite demoiselle et l'effrayait davantage. Elle ne savait que dire, que penser, que faire face à cette révélation... Ces informations... N'était-ce que les divagations d'un mourant ? Où bien un secret bien caché de l'Empire. Dios était-il au courant ? Le Geass était-il dangereux ? Trop de choses se bousculaient dans son esprit, si bien qu'elle avait du mal à garder son calme, tremblant de plus belles et laissant ses larmes perler le long de ses joues pâles.

Desmond continuait de parler de ces choses étranges, il mentionna un nom très étrange, une certaine S.S qui aurait offert à Zac son pouvoir. Voilà qui sortait du cadre de la fiction, c'était carrément une histoire de magie, de sorcellerie ! Il était difficile pour Rosa de savoir ce qui était vrai et ce qui ne l'était pas, surtout quand elle ne connaissait pas grand chose de la situation. Tout lui était inconnu, personne le lui avait une seule fois mentionné l'existence de cette femme, ni même cette histoire de pouvoir. Vérité ou mensonge ? Encore une fois : réel mystère. Et pire était à venir !

En effet, Desmond n'avait pas encore tout raconté : il parla alors de l'origine de leur famille : cette S.S serait leur plus ancienne membre. Techniquement cela était impossible, complètement impossible ! Si elle avait pu donner un pouvoir à Zac tout en ayant fondé cette famille, elle aurait plus de cent ans, voir plus peut être. Deux cent, milles ? Cela était impossible ! IMPOSSIBLE ! Et pourtant, Rosa ne pouvait s'empêcher d'avoir des doutes. Toutes ces choses avaient l'air stupides, mais si elles étaient vraies, alors elles permettraient d'expliquer bien des choses. Mais la question était surtout : voulait-elle y croire ?


"Pourquoi... Qu'est ce que ça veut dire..."

Les interrogations de Rosa trouvèrent enfin leurs réponses lorsque Desmond, encore une fois, répondit à cette voix silencieuse. Il ajouta une information au sujet de S.S : celle ci était immortelle ! Voilà comment elle avait pu à la fois fonder la famille Lenoir et rencontrer Zac ! Cependant, cela restait tout de même très fantaisiste, de la folie ! Et puis, cela ne justifiait pas la mort de Lenee non plus... Rien n'aidait Rosa à comprendre ce qui se tramait dans son dos, rien ne lui permettait de lever le voile sur ce mystère, ce qui la frustra davantage.

- Tu.. Tu crois que j'aurais pris tout ces risques... uniquement pour obtenir ce pouvoir ridicule? Je t'aurais cru plus malin que ça, Zac. Non... ce que je désirais... que je désire encore aujourd'hui, c'est son immortalité.

"L'immortalité... Le Geass... Un pouvoir..."

Alors que Desmond poussait son dernier souffle dans une lente agonie, Zac revint dans sa direction. Il tenta de la rassurer mais rien ne semblait vraiment pouvoir aider Rosa à ce moment. Il avait tenu sa promesse certes, mais lui avait également mentit... Il ne lui avait rien dit au sujet de ce Gess, S.S et ce pouvoir étrange. Il aurait du la mettre au courant, et surtout lui dire ce qu'il comptait faire ! Desmond était peut être un monstre, mais le torturer de cette façon sous les yeux d'une fille n'était pas la meilleure méthode. Ses larmes coulant maintenant à flots, elle repoussa avec une violence inhabituelle celui qu'elle avait aidé quelques instants plus tôt. Se protégeant avec ses bras et évitant de croiser son regard, elle tenta tant bien que mal de le chasser de cette pièce.

"Vas t'en ! Ne me touche pas !"

Ce furent des mots bien cruels qui sortirent de la bouche de la petite demoiselle tandis qu'elle cherchait à se remettre de ses émotions, détournant son regard du corps de Desmond baignant dans son sang. Elle n'avait rien certes, mais avait assisté à tout, et ce n'était pas le meilleurs spectacle dont pouvait rêver une future mariée...
Revenir en haut Aller en bas
Zac Kurohikage
♦ Admin | Officier-Commandant ♦
♦ Admin | Officier-Commandant ♦
avatar

Masculin Nombre de messages : 1465
Age : 28
Date d'inscription : 15/08/2009

Carte d'identité
Grade/Niveau: Officier de l
Points de prestige:
0/0  (0/0)
Points de prestige à distribuer:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Un moment de reflexion dans les jardins [Zack ^^ ]   Mar 6 Oct - 2:10

"Vas t'en ! Ne me touche pas !"

Fut la réponse à laquelle le jeune compte eut droit.
Dans le regard de la jeune demoiselle, il put lire de la confusion, de la colère, et de la peur.
Zac ne baissa pas sa main pour autant. Ce n'étais pas encore fini. S'échapper sans elle ne serait pas un problème... mais juste la laisser ici, dans cet état, était également hors de question.

Mais au fond, n'étais-ce pas lui qui désirait qu'elle l'accompagne? Refusant d'en rester là, de quitter son amie sans pouvoir s'expliquer? Oui... c'était surement ça.

Devait-il laisser Rosa ici? Après tout, cela rendrait la théorie de l'otage plus crédible: s'en débarrasser après utilisation. Ainsi, les chances que quelqu'un puisse soupçonner la jeune femme seront d'autant moins grandes.
Étais-ce ce qu'il devait faire?
Au final, il se ferait peut-être haïr par Rosa... une fois qu'il l'aurait quitté, elle irait sans doute rechercher des réponses à ses questions. Elle parlerait du Geass à Dios... ou irait chercher du coté des parties d'ombre de l'empire, mettant sa vie en en danger. Peut-être parviendrait-elle à trouver des réponses à ses questions... l'empereur pourrait les lui fournir. Elle entrerait alors à son service, et pourrait peut-être même se retrouver face à son ami d'enfance... en tant qu'ennemie.
Et même si elle venait à se retourner contre l'empire, n'acceptant pas de s'allier à ses plans, quels qu'ils soient, elle serait alors entraînée dans un monde de violence et de combats.

Zac sourit de sa propre bêtise: ''un monde de violence et de combats''. A quel genre de scène croyait-il qu'elle venait d'assister? Elle était dores et déjà plongée dans ce monde, désormais.
Mais la laisser ainsi n'était pas la meilleure solution... il fallait au moins qu'il puisse s'expliquer, lui donner ne serais-ce qu'une esquisse de réponse.

Les gardes et les officiels regardaient tout autour d'eux, l'air hagard, comme s'ils essayaient de déterminer l'endroit où ils se trouvaient.
Ils n'avait plus de temps.

Lui saisissant le poignet d'un mouvement fluide, le jeune compte traîna son amie hors de la pièce, avant de se mette à courir, revenant dans la direction par laquelle ils étaient venus. La zone dans laquelle était censée se trouver la salle de réunion avant que l'endroit ne soit modifié, était celle qu'il connaissait le mieux... celle dont il avait appris par cœur les plans. Or, il savait qu'un hangar se trouvait non loin de l'aile Est.

Ils arrivèrent à un croisement. * Bon. Si je me souviens bien... *
Après une seconde d'hésitation, il bifurqua à gauche. Aucun garde. Bien! La nouvelle du géant (l'illusion qu'il avait utilisé pour éloigner les gardes) se dirigeant dans la direction opposée devait y être pour quelque-chose.

Alors qu'il courait en direction des hangars, tenant toujours fermement la main de Rosa dans la sienne, il prit sur lui de tenter une approche.

'' Je suis désolé.'' lui dit-il finalement.
Ils passèrent devant un couloir. * Non, ce n'est pas celui-là. *

'' J'imagine qu'après ça, tu ne dois plus du tout avoir confiance en moi. '' Il ralentit un peu la cadence, de sorte à ce qu'il puisse se tourner, et la regarder dans les yeux. '' C'est vrai. Je t'ai caché beaucoup de choses... et je n'aurais surement pas l'occasion de tout t'expliquer maintenant. '' Il jeta un coup d'œil en direction du couloir suivant. * Ici. *
Ils prirent le couloir menant droit à leur destination.
'' Cependant, je veux bien répondre à quelques-unes de tes questions. Je ne ta garantis pas que je pourrais répondre à tout... mais du moins, je ne te mentirais pas. Je te le jures. ''

Il s'arrêta devant une porte, et lâcha enfin la main de Rosa. Mieux valait ne pas aller plus loin pour le moment: des gardes se trouvaient certainement de l'autre coté... et la scène à laquelle la jeune noble venait d'assister l'avait assez chamboulée pour la journée... et celles à venir, d'ailleurs.
'' Le hangar par lequel je compte m'enfuir se trouve derrière le hall de l'autre coté de cette porte. '' lui expliqua-t-il. '' Tu peux t'en aller et retrouver ton fiancé si tu veux. Tu n'auras qu'à dire que je t'ai relâchée, et tu ne devrais pas avoir de problèmes. '' Il lui sourit. '' Ne t'en fait pas trop pour Dios. Il aura juste une gueule de bois. Ne t'étonnes pas, cependant, s'il ne se souvient pas de grand-chose des minutes ayant précédé... note entrée. ''
Il s'adossa contre le mur.
'' Par contre, tu peux aussi rester, et me poser autant de questions que tu voudras pendant la minute qui suivra. Comme je te l'ai dit, il y en a certaines auxquelles je ne pourrait pas répondre... mais je tiendrais ma promesse, et ne répondrais rien d'autre que la vérité. ''
Il croisa les bras, et se contenta de la fixer, un sourire encourageant sur le visage.

Quoiqu'elle choisisse maintenant, il n'avait plus d'autre choix que de respecter sa parole: que se soit satisfaire sa curiosité, ou du moins en partie... ou de la laisser partir, avec de fortes chances que leur amitié soit brisée à jamais...

[HRP: désole si tu voulais que nos persos se séparent dans le salle de réunion. On peux toujours changer ça si tu veux. Wink ]

_________________



Merci C.C ♫
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.earllenoir.skyblog.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un moment de reflexion dans les jardins [Zack ^^ ]   Mar 6 Oct - 13:12

Scandalisée par ce à quoi elle venait d'assister quelques instants plus tôt, Rosa continuait de pleurer et de trembler. Elle n'aimait pas la violence, et encore moins le sang ainsi que le sadisme. Cela la mettait tellement mal à l'aise qu'elle ne savait véritablement comment se sortir de là. Rester dans cette salle qui empestait l'odeur du cadavre baignant dans son sang ou prendre le risque de fuir et d'être prise pour une criminelle ? Rosa ne trouvait nulle réponse à ses interrogation, et ce bien qu'elle eut essayé d'y remédier encore et encore. Zac n'avait rien ajouté suite au comportement de la demoiselle. Sans doute devait-il être lui même surpris de la tournure qu'avaient pris les choses aussi rapidement. Cependant, il réussit à trouver une solution à cet épineux problème.

Attrapant la main de Rosa d'un geste alliant rapidité et précision, il la tira hors de la salle malgré ses protestations et ses nombreuses tentatives pour se libérer de son étreinte. Zac n'avait pas changé depuis leur enfance : il avait toujours eut l'avantage sur le plan de la force physique. Tout deux étaient maintenant en train de courir, comme des voleurs, fuyant le palais à toute vitesse. Les choses s'étaient passées si vites que la pauvre fille n'avait pas véritablement analysé la situation. Elle s'était mise à courir elle aussi, n'ayant pas d'autre choix si elle ne voulait pas se retrouver par terre plaquée au sol. Ses jambes obéissaient à une seule et unique volonté : celle de fuir toute cette violence et s'en aller très loin.

Zac ne la lâchait pas, il tenait fermement sa main et refusait de la laisser partir. Son étreinte n'était cependant pas douloureuse, il ne lui faisait pas mal mais s'assurait simplement de ne pas la perdre. Pendant leur folle course, il accepta alors de prendre la parole, ce qui surpris quelque peu la demoiselle. Celle ci ne savait quelles étaient les intentions du jeune homme après qu'il était atteint son but et donc se montrait assez intriguée lorsque celui ci commença à parler. La première chose qui sortit de sa bouche fut une excuse, simple mais sincère, adressée à sa tendre amie qu'il avait malencontreusement choquée avec toute cette histoire. Il semblait être conscient que lui mentir n'avait pas été une bonne solution et il comptait réparer son erreur cette fois ci.


"C'est un peu tard pour les explications je crois... Mais je peux accepter tes excuses pour le moment... Je pense..."

La tête baissée, Rosa s'adressait à Zac d'un ton mêlant la tristesse et un peu d'angoisse. Elle ne s'était pas tout à fait remise de ce qui s'était passée et n'y comprenait pas grand chose. D'un côté, Zac avait tenu sa promesse : celle de ne pas la mettre en danger et épargner Dios, elle n'avait rien à redire sur ce point. Cependant, il lui avait caché cette histoire de Geass, de pouvoir bizarre et d'immortalité. Rosa ne cherchait pas à obtenir ce genre de choses, elle s'en moquait éperdument. Sa vie était déjà remplie de trop de problèmes comme ça, pas la peine d'en rajouter. Ce qu'elle voulait savoir, c'était la véritable nature de ces choses, quelle était la vérité, simplement. Bien sûr, elle aurait voulu demander plus de choses à Zac, mais elle ne pouvait pas dans le peu de temps qu'il lui restait.

Il lui proposa alors une alternative : soit elle repartait avec son fiancée et ne saurait rien de tout ça, soit elle restait avec lui et pourrait lui poser autant de questions qu'elle voudrait. Voilà qui était insensé ! Rosa le regarda d'un air frustrée et très en colère contre lui. Cette méthode ne lui plaisait pas du tout en vérité et elle ne pouvait pas prendre de décisions sans y avoir bien réfléchit. Peut être aurait-elle accepté dans d'autres circonstances, si seulement Zac lui avait tout dit depuis le début... Cependant, là n'était pas le cas, et elle ne pouvait se résoudre à partir avec lui alors qu'il n'avait pas été honnête. Rosa retenait ses larmes pour donner sa réponse au jeune homme, ne sachant toujours pas si elle prenait la bonne ou la mauvaise décision.

"C'est du chantage ! Je ne l'accepte pas... Tu ne peux pas me contraindre à un tel choix..."

Le sourire du jeune homme ne manqua pas de frustrer encore plus la demoiselle qui se mit alors à sangloter quelques instants. Cela faisait, au total, trois fois qu'elle s'effondrait en larmes dans ce laps de temps si court, ses yeux étaient rouges et ses lèvres humides. Elle était triste, ou triste. Cela ne faisait que quelques heures qu'elle avait revu son ami d'enfance et ils allaient maintenant se séparer à nouveau, peut être pour toujours. Rosa lui en voulait beaucoup : pourquoi avoir tout gâché ainsi ? Prise entre deux feux, elle continuait d'inonder son visage de larmes incessantes tout en s'éloignant à reculons de Zac. Les soldats la retrouveraient bientôt et elle serait sans doute soumise à un interrogatoire. Cependant, elle devait donner sa réponse au jeune homme, et vite !

"Pourquoi tu as fait ça ?! Si seulement tu avais... Je... Je ne peux pas venir avec toi et tu le sais ! Je dois repartir et toi tu dois t'en aller loin d'ici !"

[HJ : Désolée, c'est un peu plus court que d'habitude. Et ne t'en fais pas, tes Rp me conviennent parfaitement, y a pas de soucis. Wink
Par contre, il est normal que Rosa ne puisse venir avec Zac, c'est par rapport au prochain Rp (fête de l'Académie) ou elle doit être présente en tant que fiancée, et non aux cotés de l'ODN. ^^]
Revenir en haut Aller en bas
Zac Kurohikage
♦ Admin | Officier-Commandant ♦
♦ Admin | Officier-Commandant ♦
avatar

Masculin Nombre de messages : 1465
Age : 28
Date d'inscription : 15/08/2009

Carte d'identité
Grade/Niveau: Officier de l
Points de prestige:
0/0  (0/0)
Points de prestige à distribuer:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Un moment de reflexion dans les jardins [Zack ^^ ]   Mar 6 Oct - 15:24

Les paroles de Zac n'eurent pour effet que de bouleverser d'avantage son amie. Ses larmes eurent l'effet d'un poignard sur le cœur du jeune compte... qui comprenait cependant son ressentiment.
Le choix qu'il lui avait laissé n'était effectivement pas des plus faciles: rester au palais sans garantie de le revoir, ni d'obtenir aucune réponse à ses questions, ou abandonner ce qui avait été sa vie jusqu'à aujourd'hui, ainsi que son futur avec Dios...
C'était un choix cruel... mais le seul auquel Zac ait pu penser sur le moment: les chances qu'il retourne à Pendragon étaient quasi-nulles. Sauf peut-être si Zero venait à mener ses troupes sur la cité impériale... un jour...

Mais au fond, le jeune compte c'était douté de ce qu'elle allait lui répondre... ou plutôt, de la seule réponse qu'elle pouvait vraisemblablement lui donner.
Cependant, même s'il s'y attendait, l'entendre n'aurait pas été moins dur si il avait eu un quelconque espoir.

Il garda néanmoins le sourire, ne voulant pas donner plus de chagrin à son amie. Passant sa main sur le visage angélique de Rosa, il lui sécha ses larmes.
'' Je comprends.'' lui dit-il. ''Tu n'as pas à te justifier.''

Il se baissa, de sorte à ce que leurs têtes soient à la même hauteur.
'' J'ai été vraiment été très heureux de te revoir. Même si ce n'était que pour un temps aussi court... j'ai vraiment eu l'impression de revenir douze ans en arrière. Tu m'as également permis de régler mes comptes avec mon passé.'' Son ton devint amusé. '' On dirait que j'ai une dette envers une future princesse. ''

Il rapprocha d'avantage son visage, et lui chuchota à l'oreille.
'' Merci, Rosa... et encore pardon.''

Se redressant, il lui posa une main sur la tête, et ses lèvres s'esquissèrent en un sourire narquois .
'' Mais il n'empêche. Tu t'es découvert un vrai talent aujourd'hui. Peut-être que tu devrais abandonner ton titre de noblesse et te lancer dans une carrière d'actrice.'' ricana-t-il en lui ébouriffant les cheveux (pour la deuxième fois en moins de deux heures).

Les adieux furent cependant interrompus par des voix, qui se firent entendre au loin.
Zac, après avoir jeté un coup d'œil rapide derrière la petite demoiselle, lui fit face, plongeant ses yeux dans ceux de la petite demoiselle.

'' Je dois y aller. ''
Il soutint son regard d'or encore quelques secondes, avant de se détourner.

Il avait amorcé un pas vers la porte... lorsqu'une idée lui traversa soudainement l'esprit.
Maintenant qu'il l'avait retrouvée, la perdre une nouvelle fois n'était pas quelque-chose qu'il pouvait accepter si facilement... c'est pourtant ce qui se passerait s'il passait cette porte. C'est pourquoi...

Il porta sa main à la poche de son pantalon, et en sortit un téléphone portable. Après l'avoir allumé, il parcourut la liste des numéros... qu'il effaça dans son intégralité à l'exception d'un seul: le sien.

Lorsqu'il se fut retourné, il lui tendit l'appareil.
'' Prends-le.'' dit-il. '' Avec ça, tu pourras me contacter sans risque, dès que tu le voudras: chaque appel émit par ce portable sera sécurisé, non traçable.'' Il lui sourit. '' N'hésite pas à appeler si jamais tu as besoin d'aide... ou si Dios te fait des misères.'' ajouta-t-il avec un air malicieux.

Après lui avoir transmis le code permettant de débloquer le téléphone, il lui fit une dernière fois ses adieux.

Une fois la porte passée, il se retrouvera face à deux gardes... qu'il mit rapidement hors d'état de nuire. Il traversa le petit hall, après quoi il pénétra dans le hangar. Là, il retira ses lunettes , et utilisa son geass (la dernière fois pour les prochaines vingt-quatre heures) sur un des officiers pilotes qui s'y trouvait, lui montrant un ordre de mission imaginaire, selon lequel il devait explorer les environs au cas où l'intrus viendrait à sortir de l'enceinte du palais.

Il monta alors dans un modèle Vincent, qu'il pilota jusqu'à l'extérieur de la ville, non loin de l'entrepôt dans lequel il avait caché le Hades,dont il connaissait désormais les origines. * S.S ... *
Il fallait qu'il la retrouve. Il fallait qu'il l'entende de sa propre bouche... sinon, il ne pourrait jamais totalement l'accepter.

Lorsqu'il activa son Knightmare, il s'assura du bon fonctionnement de chaque système: personne n'aurait du y avoir accès... mais on ne savais jamais.
Une fois rassuré, il décolla... et entreprit d'annihiler le Vincent qu'il avait utilisé pour venir jusqu'ici. Ainsi, ils penseraient que le pilote parti en mission de reconnaissance se sera fait abattre.

S'élevant parmi les nuages, il activa le boost, et fila comme une flèche à travers le ciel surplombant le saint empire.
Alors qu'il observait l'horizon, il repensa à tout les évènements de la journée. A son amie d'enfance retrouvée, à sa vengeance qu'il avait enfin pu accomplir... ainsi qu'à toutes les questions qui se bousculaient dans sa tête.
Une fois de retour, devrait-il parler de sa petite escapade à Zero? Il serait surement intéressé par certaines informations qu'il avait obtenu.
* Non. Pas pour le moment... * Il attendrait d'en savoir un peu plus sur l'homme masqué avant d'aller lui faire des confidences.

Alors qu'il survolait le pacifique, sans qu'il n'y pense, sa main se posa sur la commande du communicateur du Knightmare.
* Oh, et puis pourquoi pas? *
Il entreprit de composer son numéro... ou plutôt son ancien numéro de téléphone.
Lorsque Rosa répondit, un sourire éclaira son visage. '' Salut! Quoi de neuf depuis... eh bien, la dernière demi-heure en fait. Dios s'est remis de sa gueule de bois?''


Le ciel commença à s'obscurcir. Surement une tempête se préparait-elle.
Les premières gouttes de pluie commencèrent à tomber alors que la Hades disparaissait à l'intérieur d'un nuage chargé d'eau, en direction de la ville de Tokyo...

[HRP: Et voila ^^. Il fallait bien que ça se termine un jour. Nooooooon! (sauf si tu veux ajouter quelque-chose).
En tous cas, j'ai adoré RP avec toi (^_^).
Nos persos se reverront sans doute à la fête costumée.
En attendant, à toi l'honneur du dernier post, mylady... ]

_________________



Merci C.C ♫
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.earllenoir.skyblog.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un moment de reflexion dans les jardins [Zack ^^ ]   Mer 7 Oct - 2:28

Même après toute la colère que pouvait avoir déversé Rosa sur le jeune garçon, celui ci ne semblait pas triste, ni même en colère à son tour. Au contraire, il comprenait les sentiments de la jeune fille et ne voulait pas la faire passer pour la méchante de l'histoire. Il lui avait laissé le choix, elle avait fait celui qui lui paraissait le plus sensé. Même si il fut difficile à Rosa de trancher elle avait pris sa décision et ne reviendrait pas là dessus, ce qui était fait était fait, rien ne changerait... Finalement, c'était comme un retour au point de départ, comme si Zac n'était jamais revenu... Rosa pensait pouvoir vivre naturellement, oublier ce qui c'était passé quelques instants plus tôt avec le temps, mais elle savait aussi combien cette épreuve serait difficile.

De plus, malgré la gentillesse de Zac, Rosa ne parvenait pas à se calmer. Ses sanglots continuaient tandis qu'elle écoutait ce qu'il avait à lui dire, même si elle savait que ces douces paroles ne faisaient que retarder les adieux et donc augmenter ses regrets et sa tristesse. Le jeune homme avait l'air désolé, véritablement. Il ne pensait certainement pas qu'elle accepterait, et gardait son sourire rassurant sur les lèvres. Avec un élégance et son raffinement naturel, il sécha les larmes de la demoiselle puis continua la discussion, il voulait dire lui aussi ce qu'il avait sur le coeur et ne voudrait pas laisser sa jeune amie dans un état aussi misérable. Sa gentillesse naturelle avait reprit le pas sur son sadisme de tout à l'heure, il était redevenu le Zac Lenoir qu'elle connaissait depuis sa jeunesse.

Se mettant à la hauteur de la jeune fille pour lui parler d'égal à égal, le compte continua son discours, plongeant dans le regard doré de la demoiselle. Il ne cherchait pas à se justifier, ni même à la convaincre de le suivre. Son but était tout autre : il voulait la remercier de tout ce qu'elle avait fait, mais surtout lui dire à quel point il avait été heureux de la revoir. Ils avaient tout deux passé un bon moment ensemble, hormis cet attentat dans la salle de réunion qui s'était déroulé de façon violente et morbide, leur promenade dans les jardins leur avait permit de partager un moment d'intimité. Le plus important dans tout ça, c'était qu'ils se soient revus, qu'ils sachent tout deux ce qu'était devenu l'autre pendant ces douze longues années.


"Zac... Moi aussi je suis heureuse de t'avoir revu... J'étais contente... Mais... Si seulement cela s'était passé autrement..."

Il s'excusa alors en parlant d'une voix tendre à la demoiselle. Celle ci ne sanglotait plus, même si son cœur était lourd en ces instants fatidiques. Zac allait bientôt s'en aller, et peut être ne le reverrait-elle plus jamais. Peut être se ferait-il arrêter et exécuter. Peut être qu'il quitterait le pays pour s'exiler. Tant de choses étaient possibles, et ils n'avaient aucun moyen de se contacter pour garder ce lien intact. Rosa en était effondrée et refusait d'y croire, bien que c'était la pure vérité. Elle ne pouvait abandonner Dios ainsi, même si elle ne voulait pas non plus abandonner un ami de longue date. La situation était très difficile à gérer pour dire la vérité, mais Rosa avait déjà fait son choix, même si cela l'avait obligée à mettre de côté son affection pour Zac.

"Je te pardonne... Tu devais le faire... Et tu ne pouvais pas savoir que je... Enfin... Promet moi seulement qu'on se reverra... Et puis... Que nous irons déjeuner tout les deux... Puis nous promener comme avant..."

Cette requête n'avait rien de banal pour Rosa : elle et Zac pensaient déjeuner ensemble, mais l'arrivée de Desmond avait gâché ce moment de bonheur. Les jeunes gens n'avaient donc pas pu mettre au point ce rendez vous, et Rosa voulait être sûre de le revoir un jour. Même si les chances pour qu'ils se retrouvent devenaient difficiles en ces temps de crises, surtout après le meurtre d'un noble de Britannia, la futur princesse voulait absolument le revoir, au moins une fois, s'assurer qu'il allait bien et partager un autre moment de bonheur en sa compagnie, en dépit de tout ce qui pouvait les séparer. Un moment de détente rempli d'insouciance en compagnie d'un ami, voilà ce qu'elle demandait, rien de plus.

"Hey !"

Zac lui ébouriffa à nouveau les cheveux, ce qui contraria légèrement la demoiselle qui n'aimait pas voir sa chevelure en bataille. Un simple de coquetterie féminine semblerait-il. Cependant, elle se remit à sourire rapidement, après la plaisanterie de Zac, qui avait légèrement détendu l'atmosphère, du moins pour quelques instants seulement avant les adieux.

L'arrivée de nouvelles personnes en leur direction avait avancé ce moment, si bien que Rosa se retrouva assez démunie et ne sut quoi répondre lorsque Zac commença à s'éloigner. Celui ci fit alors volte face et lui offrit un objet. Intriguée, Rosa ne comprit de quoi il s'agissait que lorsqu'elle le prit dans ses mains. Il s'agissait bien d'un portable. Ainsi, elle pourrait tout de même continuer de communiquer avec Zac malgré la distance qui les séparait. Ce présent faillit re-déclencher une crise de larmes chez la demoiselle, une chance qu'elle ait déjà suffisamment pleuré pour éviter la catastrophe ! Elle lui souria d'un air comblée, comme une enfant venant de recevoir ses cadeaux de Noël.

"Oui ! J'appellerai... C'est promis !"

Zac quitta finalement la pièce pour s'enfuir. Les soldats firent alors irruption aux côtés de la demoiselle, qui prit soin de cacher le portable dans sa poche pour ne pas se le faire confisquer. Voyant les traces de larmes sur ses joues, les gardes s'inquiétèrent à son sujet et commencèrent à la questionner pour comprendre ce qui avait bien pu se passer. Rosa ne leur indiqua pas la direction qu'avait pris Zac, retenant tant que possible les gardes à son chevet et s'efforçant de demander des détails sur ce qui se passait en salle de réunion, s'inquiétant pour Dios et les autres. Les soldats n'y virent que du feu et ne reprirent leur course poursuite qu'une dizaine de minutes plus tard, Zac était sans doute déjà loin maintenant...

Dios avait été transporté en lieux sûrs dans ses quartiers privés. Rosa avait prévu de lui rendre visite après qu'il se soit reposé. Quand au cadavre de Desmond, il fut transporté à la morgue et la réunion fut écourtée, la date des funérailles était encore inconnues. Quand elle marcha dans les couloirs en attente de nouvelles un peu plus gaies, Rosa reçut alors un appel de Zac qui la surpris. Vérifiant que personne ne pouvait l'entendre, elle décrocha alors.

"Tu es inconscient voyons ! Tu as de la chance que nous ne soyons pas sur écoute... Pour Dios il va bien, il est dans ses quartiers et se repose, je pensais aller le voir tout à l'heure. Les soldats sont partis à ta recherche et le corps de Desmond a été déplacé... La salle est en cours de nettoyage et le bâtiment à été évacué. Et de ton côté ? Où es tu ? Que fais-tu ?"

La discussion se poursuivit alors pendant quelques minutes, jusqu'à ce que la demoiselle aille rejoindre son bien aimé.

[HJ : FIN DU RP. ]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un moment de reflexion dans les jardins [Zack ^^ ]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un moment de reflexion dans les jardins [Zack ^^ ]
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» RP commun : Pâques [dans les jardins du Lycée]
» Un bon moment en liberté dans le camp avec Mon ami indien. Mais il falait qu'une jument arrive??!( parachute)
» Promenade dans les jardins. [ Aelalia ]
» [Moment fort 3] Dans la réserve, on entend de ces choses !
» Il y a un moment dans la vie où l'on veut être heureux... J'ai atteint ce moment. ~Anabeth

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Code Geass / Lycée Ashford :: RPG :: Autres zones :: Palais de l'Empereur-
Sauter vers: