Code Geass / Lycée Ashford

Forum RPG Code Geass
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Retrouvailles au coeur de la terre mère... [Lelouch]

Aller en bas 
AuteurMessage
Zac Kurohikage
♦ Admin | Officier-Commandant ♦
♦ Admin | Officier-Commandant ♦
avatar

Masculin Nombre de messages : 1465
Age : 28
Date d'inscription : 15/08/2009

Carte d'identité
Grade/Niveau: Officier de l
Points de prestige:
0/0  (0/0)
Points de prestige à distribuer:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Retrouvailles au coeur de la terre mère... [Lelouch]   Dim 25 Oct - 20:04

Zac n'avait pas perdu la moindre seconde. Après avoir quitté rapidement la maison qui avait vu sa famille mourir, et dans laquelle il vivait désormais, il était monté dans un Hades flambant neuf, et avait quitté la ville de Tokyo par le chemin habituel: les égouts de la métropole.
Alors qu'il enfilait son nouveau manteau manufacturé par son ancêtre, ce qu'il n'avait pas prit le temps de faire dans sa hâte de partir, il activait d'une main le communicateur de son Knightmare.

'' Non mais sa va pas de partir sans rien dire comme ça? '' aboya S.S à travers l'écran juste devant lui. '' Au fait, tu le mets à l'envers. ''

Zac jeta un coup d'œil rapide à son habit. Il soupira, avant de le retirer. '' Les Carbonara sont sur le feu. '' lui dit-il alors qu'il passait son bras droit dans la manche adéquate, cette fois. '' Elles ne devraient pas tarder à être cuites, maintenant. ''

L'immortelle lui sourit, l'air satisfaite. '' Merci. ''
Et avant que le jeune homme n'ait eu le temps de faire quoique ce soit, elle coupa la communication.
Poussant un juron, il finit d'enfiler son vêtement, avant de la rappeler.
'' Qshoi? '' lâcha-t-elle, des spaghettis dépassant de ses lèvres. '' Qu'eche ki ya? ''

Réprimant une réplique cinglante, Zac lui dit:'' J'aurais besoin que tu m'envoie les dernières mises à jour sur les tours de garde à Pendragon. Je parle surtout de la sécurité à l'extérieur du palais. Le téléchargement devrait être terminé à l'heure qu'il est. ''

Après avoir avalé une nouvelle bouchée de pattes, dont la taille impressionna Zac, elle lui lança un bref '' Attends deux secondes. '', avant de disparaître de l'écran.

Au loin, il commençait déjà à voir les côtes rocailleuses du sol Britannien, ce qui déclencha chez lui un petit sourire, empreint de fierté. Les nouvelles Energy Wing qu'il avait installé dépassaient de loin toutes ses espérances. Rien à voir avec son vieux Float System. Il avait également hâte de tester les autres petites améliorations qu'il y avait apporté.

Après quelques secondes, ses pensées furent interrompues par un petit bruit provenant de son ordinateur de bord, et l'instant suivant, S.S était réapparue dans le champ de sa caméra.
Il ouvrit le dossier qu'il venait de recevoir, afin de vérifier si tout était bien là.

'' Merci. '' dit-il finalement. '' Tu as bien fait ce qu'il fallait? ''

Elle leva les yeux au ciel, exaspérée. '' Oui, j'ai bien changé le mot de passe, et mis à jour les systèmes de sécurité. '' Elle ajouta: '' Mais dis-moi. A-t-on vraiment besoin de faire ça après chaque utilisation? ''

'' Eh oui. '' Il sourit. '' Après tout, ce n'est pas comme si j'étais le seul sachant manier un ordinateur sur cette planète. On n'est jamais trop prudent. '' Il repensa alors à un certain compte de l'empire ainsi qu'à son assistante, et le fil à retordre que lui avaient donné ces deux là lorsqu'il avait tenté de pirater les dossiers du département scientifique commandé par l'ex-second prince.

''Bon, si tu n'y vois pas d'inconvénient, il y a une émission que je ne veux surtout pas rater.
- L' émission sur la cuisine italienne?''

S.S eut soudainement l'air étonné.
'' Comment le sais-tu? ''
Le jeune compte dû faire de gros efforts pour ne pas éclater de rire.
'' Un simple coup de chance. '' Il reposa alors son dos sur le dossier de son siège. '' A plus tard. ''
'' Hmmm, hmmm.''* SLUURRP! * ''Chalut. ''

Lorsqu'il arriva enfin à Pendragon, il survola l'entrepôt dans lequel il avait caché le Hades, la dernière fois qu'il était venu à la capitale. Cette fois cependant, son terrain d'atterrissage serait tout autre. S'il en croyait les informations que lui avaient envoyé S.S, la zone dans laquelle il pénétrait, était celle gardée par le capitaine , un officier venant tout juste de recevoir ces gallons... exactement ce qu'il lui fallait. Quelqu'un avec plus d'expérience aurait été plus difficile à tromper.

D'un geste nonchalant, il accepta la communication entrante.
'' Au pilote non identifié. Vous êtes en train de survoler une zone totalement proscrite à tout Knightmare ou autre véhicule aérien. Veuillez décliner votre identité. ''

Zac joignit ses mains, et fit craquer ses jointures. Enfin, cela commençait.
'' Je dispose d'une autorisation écrite. '' annonça-t-il sur un ton décontracté. '' Si vous me laissez me poser, je me ferais une joie de vous la montrer. ''

Il était maintenant entouré d'une dizaine de Knightmares Frames modèle Vincent. Le silence radio perdura pendant quelques secondes, avant qu'une voix différente de la précédente se fasse entendre dans son cockpit.
'' Ne déviez pas de votre trajectoire. Vous allez être emmené au hangar le plus proche. A la moindre déviation, vous serez abattu, est-ce clair?
-Limpide. ''
répondit Zac sur un ton jovial.
* Aaah! Ces bizuts de l'armée... *

Il fut par la suite, escorté jusqu'à un bâtiment, non loin du palais.
Avant de descendre du Hades, le jeune homme prit bien soin de verrouiller les commandes de l'héritage familial, de sorte à ce personne possédant la clé uniquement, ne puisse l'activer.

La suite des évènements se déroula au bon vouloir du dernier Kurohikage. Grâce à son Geass, il put leur présenter la fameuse autorisation, signée par l'empereur lui-même, qui lui offrit l'accès au palais, et lui servit de sauf conduit jusqu'au leader d'empire.

Il fut cependant agréablement surpris lorsqu'il fut emmené jusqu'aux jardins. Y pénétrer de nouveau lui remémora de bons souvenirs des moments partagés avec son amie d'enfance. Il se demanda alors où est-ce qu'elle se trouvait à cet instant précis. Il avait gardé un œil sur elle depuis leur séparation, vérifiant chacun de ses déplacements. Cependant, il ne l'avait plus contactée depuis quelques temps, et s'interrogeait sur la manière dont elle avait vécue ces changements, qui avaient changé la face du monde.

Non loin devant lui, il aperçut une silhouette, qui était plus que familière.
Vêtu d'un habit blanc orné de fils d'or, ses cheveux mi-longs lui tombant sur la visage, Zac eut l'impression que c'était hier la dernière fois qu'il avait vu celui qui était encore, il y a quelques temps, le vice-président du conseil des élèves.
Et dire que ce même lycéen et Zero avaient été la même personne durant toutes ces années, et ce, au nez et à la barbe du monde entier. Sans parler du sang imperial qui coulait dans ses veines.
Le jeune pilote n'était d'ailleurs, toujours pas parvenu à surmonter la frustration qui avait élu domicile en lui, lorsqu'il avait découvert la vérité de la bouche de Tôdô: comment n'avait-il put pas s'en rendre compte par lui-même?

'' Le comte Zac Lenoir, your majesty. '' La voix grave du garde impérial l'arracha à ses pensées. '' Comme vous l'aviez demandé. ''

Lorsque l'empereur de Britannia tourna sa tête vers eux, Zac put alors voir de près à quoi ressemblait le... étais-ce un béret?... que portait Lelouch sur sa tête: assortit à son vêtement, et orné du motif de l'œil, source de pouvoir de l'empereur actuel.

L'expression qui s'afficha alors sur le visage de celui qui était désormais, l'homme le plus puissant au monde, provoqua un petit rire chez l'ancien surveillant.

'' Cela faisait longtemps, n'est-ce pas, Lelouch? Tu ne croyais quand même pas que j'allais fermer les yeux après tous les cours que tu a séché. ''
Ses lèvres s'étirèrent e un sourire narquois.

''Comment osez-vous vous adresser de la sorte à sa majesté? '' s'indigna un des gardes, pointant son arme dans sa direction. '' Vous allez vous agenouiller, et vous excuser dans la seconde. Sinon... ''

Zac se tourna dans leur direction. Il les avait oublié.
S'il voulait avoir une véritable conversation avec l'ancien leader des Chevaliers Noirs, il devait se débarrasser des oreilles en rab.

Il reporta alors son attention vers Lelouch.
'' Tu t'en occupes ou tu préfères que je le fasses? '' dit-il en désignant leur entourage d'un signe de tête.

_________________



Merci C.C ♫
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.earllenoir.skyblog.com
Lelouch vi Britannia
{ ~ ♦ ~ Admin + Empereur + Futur Tyran? ~ ♦ ~ }
{ ~ ♦ ~ Admin + Empereur + Futur Tyran? ~ ♦ ~ }
avatar

Féminin Nombre de messages : 3009
Age : 25
Date d'inscription : 26/02/2009

Carte d'identité
Grade/Niveau: Empereur
Points de prestige:
0/0  (0/0)
Points de prestige à distribuer:
666/0  (666/0)

MessageSujet: Re: Retrouvailles au coeur de la terre mère... [Lelouch]   Lun 26 Oct - 19:12

L'annoncée d'un certain comte Lenoir tira Lelouch de sa rêverie. Il vit une silhouette s'avancer, étrangement familière malgré les vêtements destinés à passer inaperçus dans sa cour. Il vit se définir les cheveux foncés, le regard moqueur, la peau pâle.... Et le regard carmin. Il ne put empêcher un air surpris de prendre place sur son visage. Cet homme amenait tant de souvenirs avec lui! Il avait l'impression d'entendre encore les rires de Milly, Shirley et Rivalz sous le bruit de ses pas. Il pouvait encore voir les expressions espiègles des autres en regardant son sourire. Il avait été un précieux lien entre l'Ordre des Chevaliers Noirs et le lycée. Une personne digne de confiance, qu'il pensait avoir perdue.

Et pourtant, Zac se tenait devant lui. Il savait sûrement la vérité. Non. Il savait la vérité tout court, pas de toute à avoir. Quelle était la raison de sa venue alors? Voulait-il se venger de l'avoir manipulé, lui ainsi que tous les autres? Ou pouvait-il compter sur lui? Il ne ressentait pourtant aucune haine, aucun mépris dans ses propos. Il semblait juste... content de le voir. Et lui? Que pensait-il alors? Comment réagirait-il face à cet ancien membre de ce groupe qui l'avait trahi?
Le jeune Empereur retient un soupir. Il avait une chance sur deux d'avoir un allié qui se révélerait fort utile. Et une chance sur deux de se faire un autre ennemi mortel.

D'un geste de la main, il congédia ses gardes:


- Sortez d'ici. Je dois parler de choses privées avec le Comte. Ne me dérangez sous aucun prétexte.

Sa voix était sèche. Il vit les yeux de ses hommes s'illuminer légèrement de l'habituelle lumière rouge qui accompagnait l'utilisation du Geass. Puis, ils s'inclinèrent, le saluèrent et sortirent. Sourire aux lèvres, Lelouch se tourna vers Zac.

- Je suis navré vraiment. J'ai été... disons un peu occupé ces derniers temps. On peut passer l'éponge pour cette fois, non?

Il parlait d'un ton léger, détendu. Même s'il ne connaissait pas réellement ses intentions, il ne pouvait s'empêcher d'être heureux de le revoir. Il n'avait pas été particulièrement proche de lui, non. Mais il lui rappelait de bons moments, passés dans un climat de confiance. Une confiance qui lui manquait, à présent. Pour être certain d'être écouté et respecté, il devait employer la force. Seul son Geass lui garantissait ses armées. Avant, il n'avait pas besoin de cela. Avant, sa force de persuasion suffisait.

* Oui, mais avant, tu étais le symbole de la liberté et non pas un tyran qui a trahi tout le monde.*

Retenant un ricanement mauvais, il fixa ses yeux dans ceux de son interlocuteur. D'un geste souple, il enleva les lentilles qui recouvraient ses iris. On pouvait voir l'étrange symbole à la place des pupilles.


- Je suppose que tu es courant pour ça?

Il avait mis une inflexion dédaigneuse dans le "ça". Il regroupait à la fois son pouvoir, sa véritable identité, tout ce qu'il avait fait. Il voulait savoir jusqu'à quel point le jeune homme était proche de la vérité, jusqu'à quel point il le connaissait. Et aussi savoir ce qu'il attendait exactement de lui. L'incertitude dans laquelle il se trouvait l'agaçait. Il avait la désagréable impression que ce n'était pas lui qui menait le jeu. Et cette position de vulnérabilité dans laquelle il se trouvait l'irritait au plus haut poing. Il était celui qui contrôlait tout, normalement. Et voir ses défenses ainsi brisées par un homme seul, même s'il était un ancien allié, n'était pas très agréable à accepter. Il se demanda un instant s'il pourrait utiliser le Geass contre lui, si la situation tournait mal.
Cela l'aurait embêté. L'idée qu'il avait contrôlé l'OdCN sans avoir besoin de son pouvoir lui plaisait. Il n'avait pas envie de tout gâcher maintenant.
Était-ce sa fierté qui se manifestait , Ou le regret d'avoir perdu des hommes qui lui avaient pourtant accordé sa confiance? Il ne saurait le dire... Et quelque part, il n'a pas envie de connaitre la réponse. Il a déjà assez de choses à régler comme ça sans avoir besoin d'y ajouter des souvenirs amers.

Calme, insolent sur son trône, il attendait la réponse, quelle qu'elle soit.

_________________



Dis-moi, Invité... Sais-tu qui je suis réellement ?

Merci mon ex-future-belle-filleuh ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zac Kurohikage
♦ Admin | Officier-Commandant ♦
♦ Admin | Officier-Commandant ♦
avatar

Masculin Nombre de messages : 1465
Age : 28
Date d'inscription : 15/08/2009

Carte d'identité
Grade/Niveau: Officier de l
Points de prestige:
0/0  (0/0)
Points de prestige à distribuer:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Retrouvailles au coeur de la terre mère... [Lelouch]   Mar 27 Oct - 2:42

Lorsque Lelouch ordonna à ses gardes de quitter les lieux, Zac ne put s'empêcher de ressentir un soupçon de déception: étant d'excellente humeur, un peu d'exercice n'aurait pas été de refus. Enfin, le résultat était là: ils se retrouvaient tous deux seuls.

Un grand sourire sur ses lèvres, le jeune compte reporta son regard sur l'ancien élève d'Ashford. Pour accepter de se retrouver ainsi seul avec lui, l'adolescent devait vraiment avoir une grande confiance en son pouvoir... ou alors, lui faisait-il confiance?
Non. Quelque-chose lui disait qu'il ne s'agissait ni de l'un, ni de l'autre. Sûrement voulait-il simplement accéder à sa requête, afin de le faire parler, connaître ses véritables intentions.
Dans tous les cas...

'' J'imagine que oui. Mais tu me revaudra ça. '' répondit-il à la demande du jeune homme de ''passer l'éponge'', un air malicieux sur le visage.
* En m'offrant mon propre hangar... * Son sourire s'élargit.

Bien sur, il devait tout d'abord s'assurer des véritables motivations de Lelouch, ce jeune homme qu'il ne connaissait au final, que très peu... voire pas du tout. Il devait savoir si celui qui se tenait devant lui était bien celui qu'il avait autrefois connu, ou encore si le masque de Zero représentait en fait celui qu'il était réellement.
En ce qui concernait Zac, il aimait à penser, que ces deux personnes n'étaient que deux facettes d'un seul et même individu, chacune représentant un trait de sa personnalité. En tous cas, c'est ce genre de personne qu'il voudrait suivre.

A travers ses lunettes fumées, il dévisagea le jeune homme. Malgré son accoutrement, et l'aura de puissance qui se dégageait maintenant de lui, il eût du mal à y voir autre chose que l'ado brillant et feignant, mal à l'aise avec les filles, qu'il avait connu il n'y a pas si longtemps.

Il soupira.
'' Si tu savais à quel point cela m'avais surpris. Découvrir que l'élève le plus absent de l'académie était en fait mon supérieur. '' Il eut un petit rire. '' Tout le travail que tu m'as donné. Le directeur n'arrêtait pas de me harceler à propos du fait que je ne parvenais pas à te faire revenir en cours. Si j'avais su que tu étais Zero, je t'aurais rendu la vie un peu plus impossible au QG de l'ordre. ''

Quand Lelouch retira ses lentilles, révélant des pupilles, flamboyantes de la lumière générée par le pouvoir des rois, Zac réajusta ses verres, par réflexe: si jamais son regard venait à croiser le sien, son Geass... son véritable Geass, celui que lui avait offert son ancêtre, risquerait de réagir par lui même. De plus, la perspective de perdre toute volonté, même pendant un court instant, ne lui plaisait guère.

'' Oui, il se trouve que je suis au courant pour tes yeux. Tôdô a eu la délicatesse de me dire que tu était toi aussi, un possesseur de ce pouvoir. '' Les yeux du jeune compte s'attardèrent sur ceux de l'empereur.
Il se mit alors à faire les cents pas.
'' Zero, dont la réputation de faiseur de miracles avait surpassé celle de n'importe quel figure historique, et ayant transformé la face du monde, doit en fait sa réussite à un pouvoir millénaire. ''
S'arrêtant de marcher, il prit une pose dramatique. '' Si le monde venait à apprendre la vérité, il perdrait alors sa confiance en l'Ordre des Chevaliers Noirs, et la révolution éclaterait en Britannia. '' Il fit ensuite quelques pas vers un carré de Lilas, le même dont il s'était occupé, quelques mois auparavant. Il lança alors à l'adolescent un regard rieur par dessus son épaule. '' Afin de se protéger, ainsi que leur organisation supranationale, ceux-là même qui t'ont trahis, sont obligés de protéger ton plus grand secret. Tu ne trouves pas ça amusant? ''

Se retournant, il se retrouva alors face à face avec Lelouch.
'' J'imagine que tu te demandes si je fais parti de ceux cherchant à provoquer ta perte.''
Portant alors sa main à la boucle de sa ceinture, il en sortit une lame de quelques centimètres. Soudain, sans crier gare, il bondit en direction de l'empereur britannien, et stoppa le tranchant de la lame à quelques millimètres de sa gorge. Il demeura ainsi, immobile, pendant quelques secondes.
'' Porter atteinte à la vie de l'homme le plus puissant du monde est décidément bien facile. '' Lui susurra-t-il à l'oreille.
Il sourit. '' J'espère que cela t'aura retiré tout soupçon à mon égard: si mon but était vraiment de t'ôter la vie, je l'aurais fait ici et maintenant. ''

Au bout d'un bref instant, il se ravissa, et éclata d'un rire goguenard.
'' Eh bien , si cela peux te rassurer, la réponse est non. Si je suis venu ici, c'est pour me trouver un nouvel employeur, le précédent ayant officiellement pris sa retraite. ''
C'était vrai. L'homme masqué était désormais mort aux yeux du monde.

Il sortit alors une paire de barres chocolatées de sa poche intérieure, et en tendit une au jeune homme. Après quoi, il se laissa tomber sur l'herbe, et entreprit de défaire le papier recouvrant la sienne.
Le temps des petites cachoteries était désormais révolu. S'il voulait connaître toute la vérité, il allait lui aussi devoir jouer cartes sur tables. Lelouch ne lui révèlerait sûrement pas tout ce qu'il savait, ce qu'il projetait, sans contrepartie.
Seulement une fois sur des intentions du jeune détenteur du pouvoir des rois, le dernier Lenoir pourrait-il alors prendre lui-même sa décision.

Mâchonnant le caramel caoutchouteux, ses lèvres s'esquissèrent en un sourire malicieux.
'' J'aurais cependant, quelques questions à te poser, Lelouch. ''
Il prit alors une seconde pour réfléchir à la manière dont-il allait présenter la chose, et secoua finalement la tête.
* Autant y aller de la manière la plus directe possible. * Ce qui était une chose dont il n'avait pas vraiment l'habitude, mis à part lorsqu'il était avec S.S.
Avec elle, il avait d'ailleurs étudié de profil de chaque membre des Chevalies Noirs et de tous les officiels de l'empire dont ils avaient pu obtenir les fichers personnels. Or, de tout ce monde, personne ne correspondait plus à celle qu'ils recherchaient, que la mystérieuse associée de Zero, celle à qui Zac s'était fait un devoir de voler des parts de pizza à chaque occasion qui s'était présentée: la fille aux cheveux verts, C.C.
Mais une interrogation demeurait: était-elle la même qui avait participé aux recherches sur le Geass menées par l'empereur, et auxquelles Desmond Lenoir avait activement participé?

Enfournant une nouvelle bouchée chocolatée dans sa bouche, il posa une main au sol, derrière lui, et huma une longue bouffée d'air frais, qui lui apporta l'odeur des multiples fleurs qui jonchaient les sols de ce jardin.

'' Je voudrais savoir si la personne qui t'a offert ce pouvoir, a pris part aux petites expériences dirigées par ton cher père. '' dit-il finalement. '' Et si tu avais vu... le Monde de C. ''

Alors qu'il attendit patiemment une réponse de la part du fils de Charles Di Britannia, il se laissa une nouvelle fois emporté par le flot de ses pensées. Lelouch avait-il pénétré le Thought Elevator? Et si oui, par quelle entrée? Qu'y avait-il vu, ou découvert?
Lui-même y avait pénétré en suivant les instructions de S.S, qui l'avaient conduit jusqu'à la porte en Iran, à l'Ouest de l'ex-Fédération Chinoise.

La question cependant qui lui brûlait la langue en ce moment même, à laquelle il s'assurerait d'obtenir une réponse, celle qui était à l'origine de sa réticence à s'allier à l'adolescent... il devait savoir...

[HRP:
Juste un petit rappel:
-Monde de C: la conscience collective de toute l'humanité (l'espèce de sphère lumineuse surplombant l'épée d'Akasha), rassemblant les pensées, les souvenirs, les sentiments de chaque individu sur Terre.
-Épée d'akasha: Temple (ressemblant à des ruines romaines) bâti au sein du Thought Elevator par Charles et V.V, dans le but de ''tuer les Dieux''.
-Thought Élevator: monde se trouvant derrière la porte (le ''ciel'' entourant l'épée d'Akasha), crée il y a des millénaires par une civilisation inconnue.

Bonne soirée ^^]

_________________



Merci C.C ♫
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.earllenoir.skyblog.com
Lelouch vi Britannia
{ ~ ♦ ~ Admin + Empereur + Futur Tyran? ~ ♦ ~ }
{ ~ ♦ ~ Admin + Empereur + Futur Tyran? ~ ♦ ~ }
avatar

Féminin Nombre de messages : 3009
Age : 25
Date d'inscription : 26/02/2009

Carte d'identité
Grade/Niveau: Empereur
Points de prestige:
0/0  (0/0)
Points de prestige à distribuer:
666/0  (666/0)

MessageSujet: Re: Retrouvailles au coeur de la terre mère... [Lelouch]   Mer 4 Nov - 18:49

Attentif, Lelouch l'écoutait parler. Il ne put retenir un léger sourire de lui effleurer les lèvres à la mention de ses absences. Il avait en effet donné pas mal de fil à retordre au surveillant. Ses nombreuses escapades ne passaient pas inaperçues et il devait en plus trouver une excuse à chaque fois. Cette période lui paraissait si loin à présent... Avant, il pouvait encore profiter de quelques moments de paix. Avant, il pouvait encore laisser tomber quelques-uns de ses masques. Mais à présent, il avait l'impression de devoir mentir partout où il allait. Non pas que le mensonge le dérangeait... Il y était habitué. Seule la présence d'Alisha l'aidait. Elle seule lui permettait de se retrouver vraiment.

Zac lui offrirait-il une autre possibilité de trouver une personne de confiance? Ou ne serait-il rein d'autre que l'un des nombreux adversaires à éliminer? La réponse ne tarderait pas. Pourtant, le jeune homme continuait à parler, sans vraiment entrer dans le vif du sujet. Une phrase retient néanmoins l'attention du jeune Empereur.


'' Oui, il se trouve que je suis au courant pour tes yeux. Tôdô a eu la délicatesse de me dire que tu était toi aussi, un possesseur de ce pouvoir. ''


* Aussi? ....*

Ses sourcils se froncèrent alors qu'il prenait en compte ce que ce simple mot pouvait suggérer. Zac connaitrait-il plus d'informations que les autres sur le Geass? Serai-il...

Lelouch fut interrompu dans ses réflexions par la lame qui s'était posée sur son coup. Le mouvement avait été rapide. Pourtant, il ne bougea pas. Il lui suffisait d'un mot. Un seul mot, un seul ordre pour mettre fin à cette situation pour le moins embarrassante. Il était sur de lui. Peut-être n'aurait-il pas dû l'être autant, en fait. Il partait du principe qu'il pourrait soumettre à sa volonté son interlocuteur dès qu'il le souhaitait. Il ne pouvait pas se douter que la situation était légèrement différente. Comment aurait-il réagi, dans ce cas?
Mine de rien, il se mettait dans des situations difficiles à cause de sa trop grande confiance en lui. Elle lui avait causé quelques ennuis.
Le couteau partit aussi vite qu'il était venu. Le jeune Britannien retient le réflexe, logique, qui le poussait à passer sa main sur la peau fine de sa gorge, pour vérifier si elle toujours intacte.

Un sentiment de frustration, d'humiliation lui nouait la gorge. Il n'aimait pas être en position d'infériorité. Il s'était senti vulnérable, l'espace d'un instant. Il retient avec peine le sourire amer qui menaçait de courber ses lèvres. Une fois de plus, c'était à cause des membres de l'Ordre des Chevaliers Noirs qu'il se sentait ainsi. Il se rappelait de leurs regards sur son visage découvert, de la déception de Kallen, de la haine qu'il avait vue dans leurs yeux. Il était tellement facile pour eux de lui tourner le dos. C'était pourtant lui qui leur avait donné cette puissance! Lui qui leur avait offert la liberté. Lui qui avait donné des années de sa vie pour leurs foutus idéaux. Peut-être n'avait-il pas été sincère... mais le résultat était là! de quoi se plaignaient-ils?


- Les hommes sont décidément bien ingrats....


La réflexion lui avait échappé, dans un soupir. Il eut une légère grimace.

- Et je te trouve bien présomptueux.... Mais je suppose que tu as des raisons de m'en vouloir. Menacer ma vie parce que j'ai séché quelques cours me parait tout de même un peu trop cher payé.

Il n'avait pu s'empêcher d'utiliser un ton ironique. Il ne lui en voulait pas vraiment... Lui-même serait était toujours prêt à profiter de la moindre opportunité. Mais il lui ferait payer cela, sans aucun doute. Une petite revanche, pour lui faire regretter de s'être moqué de lui. Une petite vengeance sans grande importance, entre futurs alliés peut-être?

Le changement de comportement de Zac ne le dérouta que très peu. Il savait à quoi s'en tenir avec quelqu'un qui avait une double, si ce n'est une triple-identité. N'était-il pas pareil, au fond?
D'un geste machinal, il attrapa la barre chocolatée que lui tendait le jeune homme et s'installa dans l'herbe, à ses côtés. Pour une personne extérieure, la situation présente devait avoir l'air surréaliste. L'Empereur, assis à côté d'un homme à l'air noble, en train de manger du chocolat... Ridicule, à la limite. Mais quelle importance?

La question que lui posa ensuite le jeune Compte le mit mal à l'aise. Elle lui rappelait des événements trop récents... Une trahison qui avait laissé une plaie encore à vif. Il devait pourtant répondre. Il comprenait que, maintenant plus que jamais, il devait se montrer sincère pour gagner la confiance de son interlocuteur. De nouvelles bases devaient être posées. Il n'avait plus droit aux mensonges et aux faux-semblants. Le jeune Empereur prit une légère inspiration et commença.
Il laissa de côté les histoires de famille. Cela n'intéressait personne et il ne voyait pas l'utilité d'étaler tout cela.

Il lui parla alors des ruines de l'île Kamine, d'un rêve commun pour changer le monde, de la présomption de mortels qui avaient cru dépasser les Dieux. Il lui parla de l'affrontement qui avait eu lieu dans le monde du C, e ce qui devait en résulter. Il resta évasif sur sa fin, se contentant de lui expliquer que tout cela avait pris fin. Il n'entrait pas dans les détails. Il hésita à parler de C.C... La question était pourtant claire. Mais il n'arrivait pas à deviner quelle réponse il attendait exactement. Une chance sur deux de se tromper. Décidément, cet homme amenait avec lui de nombreuses questions!


- C'est ... possible. Il faut croire qu'elle a était un élément important dans toute cette machination... Pourquoi ne lui poserais-tu pas toi-même la question?


Il évitait de répondre franchement, une fois de plus. De plus, il n'aimait pas dévoiler la vie des personnes proches de lui. A défaut de lui faire totalement confiance, même après tout cela, Lelouch respectait C.C. Il savait ce qu'elle avait vécu, enduré. Il savait aussi qu'elle n'apprécierait pas qu'il parle d'elle. Il fuyait, en quelque sorte. Mais on ne pouvait pas le lui reprocher. D'ailleurs, si Zac voulait vraiment des réponses à ses questions, il pourrait la rencontrer en personne dès qu'il souhaitait.
Lelouch l'observa furtivement. Il savait qu'il n'avait répondu qu'en partie à sa question. Mais il ne pouvait pas se permettre plus, pour le moment. Il avait lui aussi ses propres interrogations.


- J'ai moi aussi quelque chose à te demander. Tu peux refuser de répondre à l'une de mes questions, si tu le souhaites.


Il trouvait cela plus équilibré ainsi. C'était plus juste, en quelque sorte. Un peu puéril, mais il ne s'en sentirait pas coupable.

- Quel est ton objectif? Et que connais-tu exactement sur le Geass?

Il lui faudrait peut-être du temps avant de découvrir tout ce qu'il y avait à savoir sur celui qui lui faisait à présent face. Ses réponses amenaient de nouvelles interrogations. Chaque question en entrainait une autre. Possédait-il le Geass? Si oui, qui le lui avait donné? Si c'était le cas, à quoi servait-il? Lavait-il utilisé pour le compte de l'Ordre des Chevaliers Noirs? Pourquoi y était-il entré? Et pourquoi déciderait-il de le suivre lui, plutôt que le groupe? Qu'avait-il à offrir et à demander?
Possédait-il, lui, Lelouch, le pouvoir de l'aider à atteindre son but, quel qu'il soit? La réponse devait certainement être oui. Sinon, il ne serait pas là.


* La journée promet d'être intéressante...*

_________________



Dis-moi, Invité... Sais-tu qui je suis réellement ?

Merci mon ex-future-belle-filleuh ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zac Kurohikage
♦ Admin | Officier-Commandant ♦
♦ Admin | Officier-Commandant ♦
avatar

Masculin Nombre de messages : 1465
Age : 28
Date d'inscription : 15/08/2009

Carte d'identité
Grade/Niveau: Officier de l
Points de prestige:
0/0  (0/0)
Points de prestige à distribuer:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Retrouvailles au coeur de la terre mère... [Lelouch]   Jeu 5 Nov - 1:58

Pourquoi ne lui poserait-il pas lui-même la question? C'était là une excellente idée. Après avoir mis les choses au clair avec le jeune empereur, il irait rendre une petite visite à la ''jeune'' fille aux cheveux verts.

En attendant, il remarqua cependant la vaguesse de l'explication de l'adolescent, ce qui lui fit pousser un soupir. Si seulement il pouvait ne rien garder pour lui, pour une fois. Mais d'un autre coté, Lelouch ne serait pas Lelouch sans cela. D'autant plus que son hésitation laissait imaginer au jeune compte, quelle genre de relation avaient ces deux-là, c'est à dire, beaucoup plus proches qu'ils ne l'avaient laissé paraître lorsqu'ils fréquentaient encore le QG de l'Ordre des Chevaliers Noirs. Pour qu'il la protège ainsi...

Haussant les épaules il enfourna une nouvelle bouchée de barre chocolatée, avant de réajuster ses lunettes qui avaient glissé de quelques millimètres.

'' Très bien.'' Finit-il par dire. '' J'irai parler à Pizza-girl plus tard. ''

Observant l'adolescent avec attention, Zac était à l'affut de la moindre de ses réactions, du moindre pli sur son visage.

Il l'écouta ensuite l'assurer qu'il n'aurait pas répondre à la question qu'il était sur le point de lui poser. Son ton indulgent, et la précaution avec laquelle il lui parlait, firent sourire le jeune Lenoir.
L'ex-secrétaire du conseil des élèves semblait sélectionner soigneusement le moindre de ses mots, comme s'il voulait éviter de dire quelque-chose qui pourrait lui faire faire sortir sa lame de nouveau, pour terminer son geste, cette fois. Une précaution au fond, inutile: le dernier des Kurohikage n'avait aucune intention de s'en prendre Lelouch. La seule chose susceptible de le faire douter, serait la réponse qu'il lui donnerai... ce qu'il s'était vraiment passé à ce moment là...

Lorsqu'il lui posa enfin sa question, Zac eut l'air pensif.
Son objectif, hein? L'ancien surveillant de l'académie ne put s'empêcher de lever les yeux aux ciels en entendant cette question. Bien que très clair à ses yeux, il n'était pas sur de la manière dont il devait présenter la chose.
Il ne pourrait pas parler de ses motivations sans mentionner sa famille. Or, toute l'histoire des Lenoir le faisait revenir à la fondatrice de cette maison, celle qui lui avait offert le pouvoir des rois... l'immortelle S.S.
* Hmph...! * Révéler l'existence de son ancêtre, mentor, et amie, ne lui plaisait guère. Toutefois, s'il devait jouer carte sur table et parler du Geass, c'est là quelque-chose qu'il ne pourrait éviter.
* Je n'ai pas le choix, n'est-ce pas? *
Après avoir laissé s'échapper un profond soupir, il reporta son regard sur Lelouch. Autant s'en tenir à ses intentions de départ: en finir avec les cachotteries.
Il tâcherait tout de même de rester vague an ce qui concernait S.S.

Affichant un petit sourire, il entreprit alors de laisser ses masques glisser.

Tout d'abord, il se débarrassa d'un geste de l'une des questions de l'empereur de Britannia. Rabattant ses paupières, il retira ses lunettes à verres fumées, et les tendit dans la direction de l'adolescent. Prendre le risque de le lui montrer directement représentait un risque trop grand, pour eux deux: son Geass n'étant pas vraiment contrôlable...

'' Tiens. Mets-les. '' son sourire prit une nuance malicieuse. '' J'aimerais bien voir ce que donne la combinaison avec ton... accoutrement. ''

Une fois ce danger écarté, il finit par ouvrir les yeux, laissant la lumière du soleil pénétrer directement ses rétines, ce qu'il ne faisait que rarement. Il plissa légèrement les paupières. Cependant, cela fut loin d'être suffisant pour, ne serais-ce que dissimuler la lueur de braise provenant de ses pupilles, dont la partie inférieure était décorée du symbole du pouvoir des rois.

Ses lèvres s'étirèrent d'autant plus lorsqu'il vit l'expression du jeune héritier.
'' Effectivement.'' dit-il sur un ton amusé. '' Les lunettes vont bien avec le motif de l'œil. Encore un peu, et tu serais prêt pour aller t'enrôler chez un opticien. ''

Terminant sa barre chocolatée, il froissa l'emballage, et le fourra dans l'une des poches de son pantalon.
Un simple regard en direction de l'ancien élève d'Ashford lui permit de deviner que le nombre de questions que celui-ci avait à lui poser venait de doubler... au minimum.
Voulant éviter cela, Zac s'empressa de reprendre la parole.

'' Eh oui. Il s'agit bien du Geass. '' lâcha-t-il comme s'il était un journaliste annonçant une nouvelles fracassante à ses téléspectateurs. '' Le pouvoir des rois dans toute sa splendeur. ''
La main qu'il avait posé sut l'herbe un peu plus tôt, vint à la rencontre de la mèche qui lui était tombée sur l'œil droit.
Et voilà, il l'avait fait. Il avait retiré ses lunettes pour la première fois devant quelqu'un d'autre que celle qui lui avait donné ce que ces verres avaient dissimulé à son entourage, durant toutes ces années... et étrangement, cela lui procura un sentiment de satisfaction. Comme s'il était soulagé de pouvoir partager ce secret avec quelqu'un d'autre, avec une personne qui n'y était pas aussi liée que S.S l'était.

Rendant à son expression un semblant de sérieux, il reprit.
'' Si je me suis allié à Zero, à toi... c'était surtout pour ce que tu représentait. Et je ne parles pas de notions grandiloquentes telles que la liberté ou la justice. Mais simplement du fait que, bien que tu nous manipulait tel le joueur d'échec que tu es, tu te battais en poursuivant tes propres objectifs.
Tu te cachait derrière ce masque... et pourtant, tout ce que tu as accompli... cette volonté d'anéantir cet empire que tu diriges maintenant... je compris ne pouvaient être tirés que de simples idéaux. ''

Recourbant légèrement son dos, il posa ses avant-bras sur ses cuisses croisées.
'' C'est pour cela que je t'ai suivi: contrairement à Charles, qui poursuivait des idéaux dépassés, qui semblait à tout prix vouloir se raccrocher au passé... toi, Zero, tu cherchais à satisfaire tes désirs personnels, qui s'étaient avérés concorder en partie avec le rêve de ceux que tu avais pris sous tes ordres, celui de libérer le Japon. C'est d'ailleurs, également la raison pour laquelle je t'ai aidé: afin d'obtenir ce que je voulais. ''
Se redressant, il planta son regard dans celui de Lelouch.
'' Je te dois d'ailleurs, des remerciements. ''
Après tout, sans l'homme masqué, qui sait ce qu'il aurait fait. Il ne se serait sans-doute pas intéressé d'aussi près aux mouvements de l'empire, et aurait probablement raté l'occasion d'assouvir sa vengeance. Lui et Rosa ne se seraient peut-être jamais retrouvés.
Ne pas s'enrôler dans l'Ordre aurait également signifié quitter le Japon... ainsi que laisser derrière ce qu'il avait appris à apprécier, à aimer: ses jours passés à l'académie...

'' Je m'étais suis toujours demandé ce que tu cherchais à protéger, ce qui te donnait une telle force, une telle détermination.'' Reprit-il. '' Et maintenant que j'ai ma réponse, maintenant que le masque est tombé, il me faut te poser une autre question: que comptes-tu faire, Lelouch?
Quel est ton objectif, maintenant que tu es à la tête du même empire que Zero avait promis de détruire? ''
Il le dévisageait maintenant intensément. '' Fais-tu ça pour, comme moi, protéger tous ceux qui te sont chers? Les élèves de l'académie? Ta... non... tes sœur?
Pour rétablir la paix dans le monde? Ou alors... ''


En réalité, la réponse de Lelouch ne lui importait pas autant qu'il le laissait croire: l'adolescent pourrait lui répondre ''Conquérir le monde pour satisfaire mon ambition personnelle.'', qu'il le suivrait quand même. Zac avait, après tout, une dette envers lui.
Toutefois, il préférait savoir pour quoi il se battait.

Il avait encore à poser la question qui déterminerait son choix définitif.



[HRP: Dis moi tout de suite si tu trouves que j'ai été trop entreprenant en décrivant tes réactions, Rilu-chan. ^^]

_________________



Merci C.C ♫
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.earllenoir.skyblog.com
Lelouch vi Britannia
{ ~ ♦ ~ Admin + Empereur + Futur Tyran? ~ ♦ ~ }
{ ~ ♦ ~ Admin + Empereur + Futur Tyran? ~ ♦ ~ }
avatar

Féminin Nombre de messages : 3009
Age : 25
Date d'inscription : 26/02/2009

Carte d'identité
Grade/Niveau: Empereur
Points de prestige:
0/0  (0/0)
Points de prestige à distribuer:
666/0  (666/0)

MessageSujet: Re: Retrouvailles au coeur de la terre mère... [Lelouch]   Jeu 5 Nov - 13:13

Soulagé que le jeune homme se satisfasse des ses réponses, il accepta les lunettes qu'il lui tendait, bien qu'il soit un peu surpris.

* Comment ça mon "accoutrem... *

Sous les paupières entrouvertes, il pouvait voir la lueur carmine du Geass luire. Le symbole, semblable au sien, était imprimé dans ses pupilles.
Lelouch comprenait la nécessité de protéger alors son regard. Lui-même avait eu quelques légers... soucis quand son Geass avait envahi ses deux yeux. L'amertume lui obstruait la gorge alors que l'image d'Euphemia lui revenait en mémoire. D'un geste instinctif, il remonta les lunettes sur son nez pour être certain qu'elles ne glisseraient pas.


- J'ai la désagréable impression que tu m'as peut-être dépassé en matière de secrets... Moi qui me croyais le meilleur dans ce domaine, j'ai un rival non négligeable.

Son ton était léger, amusé. Il ne pouvait pourtant pas détacher le regard des iris rouges en face des siennes. Elles le fascinaient. En fait,ce pouvoir le fascinait depuis le début. Il voulait savoir tout ce qu'il était capable de faire, tout ce qu'il pouvait offrir. Qui sait, peut-être Zac pourrait-il lui apprendre des choses qu'il ne connaissait pas encore?

Il devait d'abord lui demander en quoi consistait son pouvoir... mais avant... Oui, avant... Il l'écouta parler de son choix, calmement. Les réponses ne l'étonnaient pas vraiment. Il se doutait bien que la libération du Japon, défendre les faibles et tout ce qui allait avec ne l'intéressait pas. Quelque part, ils étaient semblables tous les deux... Ils portaient une série de masques qu'ils devaient à présent faire tomber, pouvaient profiter d'un pouvoir qui leur offrirait la chance de réaliser leurs rêves. Ce qu'il ne savait pas, c'est qu'ils possédaient en plus le soutien d'une Immortelle et qu'ils avaient eu quelques... différends avec leur famille.

Mais pour Lelouch, seul le fait qu'il pouvait compter sur son aide comptait, pour le moment. Il savait tout ce qu'un autre Geass pouvait offrir (Rollo n'en était-il pas le parfait exemple?) et avait en plus une idée des talents de Zac, grâce à son travail au sein de l'Ordre des Chevaliers Noirs.
Oui, il savait que s'il avait sa parole, il n'avait pas à craindre de trahison. La méfiance restait pourtant là, comme une plaie à vif. Il avait beau savoir qu'il les avait tous manipulés sans scrupules, il ressentait de la déception envers les Chevaliers Noirs, en plus de l'envie de se venger, même s'il savait qu'il n'en ferait rien. Il n'était encore qu'un gamin arrogant, au fond...

La question que lui posa ensuite le jeune homme ne put l'empêcher de le faire sourire. Il allait réponse, sans hésitations "Un monde où Nanaly pourra vivre heureuse", mais quelque chose l'en empêcha. Était-ce vrai? Se battait-il toujours pour Nanaly? Était-il toujours prêt à tout sacrifier pour elle? Il chassa la réponse de sa tête avant qu'elle n'ait le temps de se former. Il savait qu'il avait changé, bien sur....Tant de choses s'étaient passées! Mais avait-il changé au point de perdre de vue son objectif de départ? Quand il pensait au mot bonheur maintenant, la vision des cheveux clairs de sa petite sœur tombant sur ses yeux ouverts et dégageant un sourire heureux s'estompait doucement. Ce qu'il voyait à présent, c'était Alisha à ses côtés...
Il n'avait pourtant pas oublié Nanaly! Il ne pouvait pas l'avoir oubliée! Elle restait la personne la plus importante pour lui! Elle était sa raison de vivre!


* En es-tu sur?*

Sa bouche était sèche et il tourna le regard vers le jardin. Comment offrir une réponse correcte à Zac alors que lui-même se perdait? Comment lui expliquer qu'il n'était rien d'autre qu'un égoïste qui n'était plus capable de tout donner pour sa jeune sœur? Comment lui expliquer que retrouver Alisha avait tout chamboulé? Comment lui expliquer qu'il voulait maintenant leur bonheur, à eux, avant celui de Nanaly?

Cela ne changeait pourtant rien. Il aimait Alisha. Mais il voulait aussi Nanaly voir heureuse. L'un n'exclut pas l'autre. Son objectif restait le même qu'auparavant. Il construirait un monde meilleur, où il pourrait être aux côtés de tous ceux qui l'aimaient. Peu importait qui comptait le plus à ses yeux. De telles questions ne feraient rien d'autre que le blesser et le faire douter. Il ne devait pas oublier que tout restait lié. Mais il ne pouvait s'empêcher de s'en vouloir. Encore une autre raison de se sentir à la longue liste qu'il avait déjà en sa possession.


- Mon objectif, hein? Au fond, je veux ce que tout le monde cherche. Je veux un monde nouveau, sans ces guerres. Je veux un monde où je pourrai vivre avec ceux que j'aime sans ces barrières insurmontables que nous, humains, dressons nous-même. Je veux un monde qui pourrait m'offrir ce que je désire sans pour autant m'enlever ce qui m'est cher.


Il eut un sourire sans joie. A cet instant précis, il ressemblait vraiment au Prince déchu qu'il était toujours resté, au fond. Il savait que ces souhaits paraissaient naïfs. Puérils. Irréalisables. D'ailleurs, il n'y croyait qu'à moitié. Il savait qu'il avait été capable de beaucoup, jusqu'à maintenant. Mais créer une rébellion et avoir la présomption de tenter un exploit qui n'avait jamais été réalisé, depuis le commencement, était différent. Il s'attaquait à un projet trop grand, qui finirait sans doute pour l'avaler tout entier. Qui le ferait suffoquer par ses pertes. Qui lui volerait ses souvenirs heureux pour les remplacer par d'autres, moins joyeux. Qui l'obligerait à lâcher prise sur ce qu'il ne voulait en aucun cas perdre.

- C'est stupide n'est-ce pas? Un tyran qui veut la paix... Un homme n'ayant fait que mentir et tromper les gens qui souhaite vivre sans avoir payé pour ses péchés. Un imbécile qui blesse ceux qu'il veut protéger pour dire ensuite qu'il veut juste leur bonheur.... Mais c'est malheureusement ce que je cherche. A toi de voir si tu es assez... motivé pour me suivre.

[HRP: Pas de souci, c'est super *.*
J'espère que ça te convient aussi et que mon Lulu n'est pas un peu trop... euh... naïf? gentil? Breeeef]

_________________



Dis-moi, Invité... Sais-tu qui je suis réellement ?

Merci mon ex-future-belle-filleuh ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zac Kurohikage
♦ Admin | Officier-Commandant ♦
♦ Admin | Officier-Commandant ♦
avatar

Masculin Nombre de messages : 1465
Age : 28
Date d'inscription : 15/08/2009

Carte d'identité
Grade/Niveau: Officier de l
Points de prestige:
0/0  (0/0)
Points de prestige à distribuer:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Retrouvailles au coeur de la terre mère... [Lelouch]   Jeu 5 Nov - 19:50

La réponse de Lelouch, bien qu'arrivant sans surprise, fit rétrécir le sourire de Zac.
* Vivre avec ceux que tu aimes sans barrières... hein? *

Un rêve que l'adolescent ne pourrait certainement plus réaliser désormais. Vivre sa vie auprès de ceux qui l'aimaient, et qu'il aimait... n'était plus qu'une vision appartenant au passé. Comment cela pouvait-il en être autrement? Alors qu'il avait choisi de persévérer sur la voie du carnage. Il n'avait plus de masque derrière lequel se cacher désormais. Son visage était connu du monde entier. Où qu'il aille, il lui serait impossible de vivre en paix... à moins qu'il ne s'exile complètement, de manière encore plus radicale qu'il l'avait fait en se faisant passer pour mort, huit ans auparavant.

Le jeune compte laissa retomber sa tête, et eut un petit rire nerveux.
Quel abrutit il était. Et lui qui pensait qu'il ne s'agissait que d'un plan comme un autre, concocté par l'ancien élève d'Ashford, dont ce dernier serait, au final, sortit victorieux.
Il n'avait pas su voir le sacrifice que le jeune empereur avait fait.
Il ne s'agissait plus de victoire ou de défaite: en montant sur le trône, Lelouch s'était lui même marqué au fer rouge, comme ennemi potentiel du monde, devenant ainsi pour le reste de la planète, la cible à abattre.
Il n'y avait pas de retour pour ce chemin là... ni aucune échappatoire. Il ne pourrait pas enlever un quelconque masque pour à nouveau reprendre le cours d'une deuxième vie au sein de ceux qui lui étaient chers. Il avait sacrifié son bonheur pour le reste du monde... et pourquoi? Pour voir ceux qu'il aimait vivre heureux.

'' Est-ce là le prix à payer? '' demanda-t-il à voix basse. '' N'y avait-il aucun autre moyen que celui-ci?
Tu dis que tu désire vivre heureux avec ceux qui te sont cher. Dans ces cas là, pourquoi as-tu sacrifié ce rêve? ''


C'était une question stupide. Zac en était conscient. Il était clair que la paix ne se ferait pas, ou du moins, pas de façon durable, sans sacrifice. Et quel meilleur plan y avait-il, que celui de devenir l'ennemi du monde, afin de l'unir? C'était un plan génial, très ''Zeroesque'', à sa manière... sauf que cette fois, ce n'était pas qu'une poignée de pays, mais chaque être humain sur cette terre, qu'il comptait manipuler.
Aucune autre solution ne serait aussi efficace, ni radicale.

Relevant les yeux, il plongea son regard de braise dans celui de son interlocuteur au sang impérial... et lui sourit... d'un sourire véritable, cette fois.
'' C'est effectivement très stupide,... '' dit-il en haussant les épaules. '' … mais humain. Et j'imagine que ta tête de linotte n'aurais pas pu trouver quelque-chose de plus simple. ''
Le jeune homme soupira, et pris l'air exaspéré qu'il avait maintes fois utilisé dans le passé, pour réprimander Lelouch sur ses absences en cours.
'' Il faut toujours que tu ailles chercher les solutions les plus compliquées qui soient, celles qui te font le plus souffrir. Enfin... '' Il détourna les yeux, et observa deux hirondelles virevolter un peu plus loin. '' … J'imagine qu'on ne te changera pas. ''

Il se rendit alors comte qu'il se mettait à parler comme S.S.
Il jura intérieurement. Elle n'était ici que depuis quelques mois, et commençait déjà à influencer sa façon d'être. Maintenant qu'il y repensait, il s'était mis à manger des spaghettis de plus en plus souvent ces derniers temps.
Alors qu'il se promettait de ne manger plus que la nourriture non-italienne pour le mois suivant, un coup de vent plus violent que les autres vint l'arracher à ses pensées.

Reportant son attention sur l'adolescent assis près de lui, il remarqua alors que son ''béret'' n'avait pas bougé d'un pouce, ce qui l'impressionna quelques peu.
En descendant ses yeux sur le visage de l'empereur de Britannia, il insista quelques secondes sur ses lunettes, qui cachaient un regard rougeâtre similaire au sien... le même que l'ex-secrétaire du conseil des élèves avait utilisé lors de ce jour fatidique.

Il n'avait toujours pas donné de réponse claire à Lelouch. Il ne lui avait toujours pas affirmé qu'il le suivrait.
Cette omission était justifiée... et cachait une blessure qu'il avait subie, voilà presque deux ans maintenant.
Cette question qu'il avait repoussé jusqu'à aujourd'hui, qu'il s'était retenu de poser à l'homme masqué, pensant le faire une fois qu'il en saurait plus sur lui.
Aujourd'hui, il savait. Il avait en main tous les éléments qu'il avait désiré connaître à cette époque. Alors, pourquoi hésitait-il encore? Étais-ce parce qu'il avait peur de la réponse? Oui... ce devait-être le cas.
Bien que tout ce que venait de lui affirmer celui qui se faisait autrefois appeler Zero, le confortait dans la réponse qu'il s'était lui-même forgée, il ne pouvait s'empêcher de ressentir ce malaise.
Toutefois, il ne pouvait attendre plus longtemps. Il le savait. S'il voulait suivre Lelouch sans douter de ses positions, il devait le faire.

Prenant une longue inspiration, il se jeta alors à l'eau.
'' Lelouch... '' commença-t-il. Son expression ne comportait plus aucune complaisance, ni même de malice. Son regard s'était durcit, accentué par la lueur qu'il dégageait. Ses mâchoires contractées, il continua d'une voix douce et calme... mais à la fois froide, et dépourvue de sympathie.
'' J'aimerais que nous parlions d'un certain évènement qui s'est déroulé aux environs de Fuji, il y a quelques temps... pourrais-tu, s'il te plaît m'expliquer ce qui s'est exactement passé lors de ce jour, qui sera sans doute connu jusqu'à la fin des temps dans les livres d'histoire comme: la folie de la princesse au carnage''.
Marquant une pause, il laissa quelques secondes de répit à l'adolescent, avant de reprendre.
'' Qu'est-il exactement arrivé à Euphie, ce jour là? ''

Il l'avait finalement fait. C'était la seule chose qui l'avait empêché de se présenter directement en tant qu'allié de l'empereur en arrivant au palais. La seule raison pour laquelle il n'avait pu s'empêcher d'en vouloir à l'homme masqué, puis maintenant, à celui qui se cachait derrière.
Il avait beau n'être resté avec elle qu'un peu plus d'une semaine, voilà maintenant plusieurs années, cela avait suffi pour qu'il s'attache grandement à elle.
Il ne pourrait suivre Lelouch plus longtemps sans savoir. Étais-ce un accident dû au Geass comme il l'espérait? Ou avait-il vraiment... ? Non! Il refusait de le croire. Il ne le pourrait, que lorsqu'il aurait entendu de sa bouche...


[HRP: Pour mon avis, je te renvoie à mon mp sur ton perso ^^. Kampeki desu yo. Wink]

_________________



Merci C.C ♫
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.earllenoir.skyblog.com
Lelouch vi Britannia
{ ~ ♦ ~ Admin + Empereur + Futur Tyran? ~ ♦ ~ }
{ ~ ♦ ~ Admin + Empereur + Futur Tyran? ~ ♦ ~ }
avatar

Féminin Nombre de messages : 3009
Age : 25
Date d'inscription : 26/02/2009

Carte d'identité
Grade/Niveau: Empereur
Points de prestige:
0/0  (0/0)
Points de prestige à distribuer:
666/0  (666/0)

MessageSujet: Re: Retrouvailles au coeur de la terre mère... [Lelouch]   Ven 6 Nov - 0:29

'' Est-ce là le prix à payer? N'y avait-il aucun autre moyen que celui-ci?
Tu dis que tu désire vivre heureux avec ceux qui te sont cher. Dans ces cas là, pourquoi as-tu sacrifié ce rêve? "


Face à la question, Lelouch ne peut retenir un sourire. Ses mèches sombres dansaient devant ses yeux et on ne voyait rien d'autre que le pli amer de ses lèvres. Que devait-il lui dire? Qu'il aurait voulu rester avec eux, qu'il aurait voulu réaliser tout cela? Que s'il en avait eu la possibilité, il aurait pris une autre décision, une décision qui lui permettrait de rester avec eux? Que cela lui en coûtait, à lui aussi? mais il n'en ferait rein. C'était inutile. Il savait qu'il n'avait pas le droit de se lamenter. Dès le moment où il avait effleuré ce pouvoir, où il s'était brûlé les ailes face au feu de la puissance, il n'avait plus eu d'autre choix. Parce qu'il était prisonnier d'un sourire, d'un regard éteint, d'une promesse.

- Tu sais... j'ai comme l'impression que les êtres qui me son chers n'ont pas particulièrement envie de vivre avec moi... Après tout cela... Je pense que ma disparition les aiderait plus qu'autre chose.

C'était vrai. Il éprouvait comme un pincement au cœur quand il pensait que Nanaly ne voulait plus de lui. Qu'elle souhaitait sa mort, peut-être. Il repensait à son visage blessé. A sa petite voix brisée. A sa déception. Cela avait été plus difficile qu'il ne l'avait cru. Parfois, il avait peur de ne pas pouvoir aller jusqu'au bout de sa décision. Peur d'avoir envie de tout abandonner, de partir se cacher quelque part avec Alisha, sans se soucier de quoi que ce soit. Mais il ne pouvait tout simplement pas. Il se tiendrait à sa décision. Il créerait ce monde qu'il avait promis à Nanaly. Quand elle ouvrirait les yeux, elle pourrait être heureuse. Et peu importe si la dernière image qu'elle ait eu de lui ait été celle d'un meurtrier qui l'a trahie et abandonnée. Son bonheur était le plus important.

- Je suis devenue l'ennemi public numéro un. J'ai toujours été doué pour être au centre de l'attention, n'est-ce pas?


Le ton léger n'arrivait pas à masquer totalement la dureté de sa voix. C'était tellement plus facile de passer pour un homme sans scrupules, prêt à tout pour le pouvoir que d'admettre qu'on voulait juste un peu de bonheur. Sa fierté mal placée revenait à la charge. Malgré la situation actuelle, malgré tout, il devait à tout prix garder cette nouvelle image qu'il s'était créée devant le peuple. A moins que celui-ci ne soit vraiment son visage? Comment en être sur, en fin de compte? Lequel était le plus vrai? Celui qui souhaitait le pouvoir, qui voulait vivre puissant ou celui qui était prêt à tout sacrifier pour ceux qu'il aimait? Un peu des deux, sans doute.... Et il avait été contraint de faire ce choix. Ce choix qui l'avait assis sur le trône, qui l'amenait à discuter avec Zac, à présent.

Il resta silencieux un moment. Cette discussion le mettait mal à l'aise. Lui rappelait tout ce qui lui restait à faire. le courage dont il devrait faire preuve pour se tenir à ce qu'il avait prévu. les chances qu'avait son "plan" d'échouer. Ce qui en résulterait si c'était le cas. Il misait le tout pour le tout. Sa vie contre la paix. Ce n'était pas si cher payé, en fin de compte. La vie d'un menteur, d'un tyran, d'un manipulateur pouvait bien être sacrifiée si elle pouvait en sauver d'autre.


* Mais quel dommage que ce soit la mienne!*


Lelouch eut un sourire ironique. Qui disparut immédiatement en entendant la question de son interlocuteur. Il était bon comédien, certes. Mais il ne put s'empêcher de détourner le regard et de pâlir, sous les yeux inquisiteurs qui lui faisaient face.
LA question tant redoutée? Sans doute. C'était l'acte le plus cruel que Zero ait jamais commis. celui qui s'est perdu, celui qui avait fait de sa petite sœur une criminelle. Son premier regret. Il ferma un instant les yeux.

Tout lui revenait avec une netteté saisissante. La main d'Euphie tendue vers la sienne. la solution qu'elle proposait. Le bonheur avait été si près à ce moment précis! Il se présentait sous la forme d'un sourire doux, de doigts fins qui réclamaient les siens. Il lui aurait juste fallu accepter cette promesse. Il avait pensé à ce qu'aurait pu être la situation s'il n'avait pas dit ces mots stupides. Il savait que le cours des choses en aurait été changé. Il savait que c'était l'une de ces plus grosses erreurs. Que cela ne cesserait jamais de le poursuivre. Que quoi qu'il arrive, il ne pourrait jamais oublier le sang sur les mains d'Euphemia, les cadavres qui s'empilaient et sa responsabilité dans tout cela. Mais comment répondre à Zac. Il savait qu'il comprendrait. Après tout, il était lui-même détenteur du Geass. Il savait pourquoi il se battait. Il savait qu'Euphemia lui offrait tout ce qu'il désirait et qu'il y aurait gagné à accepter. Il serait en mesure de le croire, de le comprendre.

Peut-être que le moment de révéler à quelqu'un d'autre que C.C ce qu'il s'était passé réellement ce jour-là était venu? Peut-être était-il temps qu'il se décharge de ce fardeau à présent inutile? Peut-être pourrait-il permettre à une autre personne de comprendre qu'Euphemia était innocente, qu'elle ne méritait pas d'être considérée ainsi?
Oui... Surement...Mais les mots se bloquaient dans sa gorge. En plus de la culpabilité et du regret, il se sentait comme un enfant pris en faute. Un gamin qui a joué à un jeu trop dangereux pour lui. Un gosse qui a voulu faire comme les grands et qui y a laissé des plumes.
C'est au moment où il croise le regard de l'ancien membre de l'Odre des Chevaliers Noirs qu'il comprend qu'il doit se montrer sincère. Dire la vérité, pour une fois, telle qu'elle est vraiment.
Pour la mémoire d'Euphie... et pour lui-même, aussi.


- Euphie.. a été une victime de ma maladresse et de ma stupidité. Elle n'est pas responsable de tout cela. Tout est de ma faute.


Le jeune homme posa son visage dans ses mains, dans l'espoir de rafraîchir un peu sa peau brûlante.

- A ce moment-là, mon Geass était encore plus ou moins contrôlable. Mais les choses ont mal tourné. J'ai dit quelques paroles maladroites. Ce ne devait pas être un ordre. Je lui expliquais simplement ce que je pourrais être capable de faire. Je lui dit que si je le voulais, je pouvais lui ordonner de tuer tous les Japonais présents. C'était imprudent, je le sais bien. C'était idiot. Et bien sûr, le Geass s'est déclenché à ce moment précis. Euphie a bien essayé d'y résister... Mais... Tu connais la suite.


Sa voix avait été impassible, même si ses mains tremblaient un peu. Elles étaient l'unique preuve de son trouble. Pour une personne extérieure, il aurait paru digne et sur de lui. Mais quelqu'un qui le connaissait saurait facilement comprendre ce qu'il en était vraiment.
Il repensa un moment à la réaction de la jeune femme.


- Elle... avait énormément de volonté. Je crois qu'Euphemia a été mon plus valeureux adversaire.

Le jeune Empereur releva de nouveau la tête vers Zac.


- Tu es libre de ne pas me croire, bien entendu. Je sais bien que, dans ce cas précis, penser que je n'ai pas voulu cela peut paraître difficile. Mais tu dois savoir aussi bien que moi tout ce que le Geass est capable de faire. Ces lunettes n'en sont-elles pas la preuve?


D'un geste précis, il les remonta sur son nez, en faisant toujours attention à les garder en face de ses iris. Il guettait la réaction de l'homme assis à côté de lui, sans rien dire. Avouer tout cela ne l'avait pas soulagé plus que cela. Le gout amer des remords le faisait toujours suffoquer et il était à présent mêlé à celui, acide, des doutes.

_________________



Dis-moi, Invité... Sais-tu qui je suis réellement ?

Merci mon ex-future-belle-filleuh ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zac Kurohikage
♦ Admin | Officier-Commandant ♦
♦ Admin | Officier-Commandant ♦
avatar

Masculin Nombre de messages : 1465
Age : 28
Date d'inscription : 15/08/2009

Carte d'identité
Grade/Niveau: Officier de l
Points de prestige:
0/0  (0/0)
Points de prestige à distribuer:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Retrouvailles au coeur de la terre mère... [Lelouch]   Ven 6 Nov - 2:40

'' Tu ne m'entendra jamais dire le contraire. '' dit-il, en riant.
Il était vrai que, même lorsqu'il faisait tout pour rester discret, Lelouch avait un véritable don pour s'attirer l'attention de publics indésirables. Surtout lorsqu'il était encore élève à Ashford. Milly lui laissait rarement un moment de répit.
Il sourit en repensant à l'épisode du ''Cupid no Hi''. Il s'était gardé jusqu'ici de révéler qu'il était celui qui avait eut l'idée d'utiliser ''L'escadron bikini'' pour lui faire perdre ses moyens. Si il avait su à ce moment là que c'était Sayoko qu'il avait tenter de charmer... enfin. Tout ceci appartenait désormais à une époque révolue, à laquelle ni lui, ni l'ancien vice-président du conseil des élèves, ne pourraient retourner.

Le nouvel empereur avait choisi de continuer sur la voie qu'il avait décidé de prendre, dès l'instant où il avait accepté le Geass: celle du carnage. Aucune autre solution n'était aussi efficace. L'histoire l'aura prouvé à maintes reprises. Bien qu'aucune paix globale et durable n'ait pu être atteinte, c'était de Lelouch, l'homme aux miracles, de qui il s'agissait désormais. Rien ne lui était véritablement impossible... ou du moins, rien n'avait su l'arrêter jusqu'ici.

Il ne restait plus qu'un problème à régler, qu'un obstacle à éliminer...
Lorsque celui qui se fit autrefois connaître sous le nom de Zero, répondit enfin à sa question à propos de Euphie, l'adolescent avait tenté de prendre un air détaché, indifférent. Mais malgré tous ses efforts, il ne put cacher ce qu'il ressentait vraiment, le poids de la culpabilité qui le torturait.
En écoutant sa version, Zac se remit à respirer normalement: c'était exactement ce qu'il avait espéré entendre. * Un accident... ce n'était qu'un simple accident... *
Cependant, il ne ressentit aucun soulagement, juste de la frustration, ainsi que de la colère.

Se laissant tomber sur l'herbe, il eut un petit rire, sans aucune joie.
'' Tu est en train de me dire... que Euphie est morte... à cause d'une mauvaise blague? '' Se posant l'avant bras sur les yeux, il continua à rire ainsi, comme un dément, pendant quelques secondes.
'' Maudit soit ton humour tordu, Lelouch. '' hoqueta-t-il, hilare.
Il repensa alors au visage de ce père, qui, après avoir subi le Geass du jeune Kurohikage, avait assassiné de sang froid sa propre fille. Il repensa au vieillard qui s'était jeté de la fenêtre du neuvième étage d'un immeuble, avant d'aller s'écraser sur une mère, qui accompagnait son fils à l'école, la tuant sur le coup. Il y avait aussi ce petit garçon, qui, pensant être de nouveau réuni avec sa défunte grande sœur, n'avait pu voir la voiture qui avait fini par le percuter. Cette dernière fois l'avait d'autant plus marqué, qu'il lui avait lancé le Geass volontairement, cherchant juste à rendre service. Un simple moment d'inattention avait fini par être fatal.

S.S lui avait un jour dit que le pouvoir des rois finirait par l'isoler complètement. A cette époque, il avait commencé à se dire qu'elle avait peut-être raison. Mais maintenant... après avoir goûté au bonheur d'être entouré d'êtres chers, même s'il était condamné à leur mentir... il était on ne peux plus, persuadé du contraire. L'utilisation du Geass avait un prix. Comme toute arme, l'utiliser signifiait s'exposer à un retour de feu. Toutefois, du moment que l'on pouvait trouver la force de se relever et de continuer à avancer, la solitude cessait alors d'être une fatalité. Telle était la manière dont il voyait les choses. S'il avait raison ou pas... il le saurait, à la fin.
Mais en attendant...

Se redressant, il lâcha un soupir. Posant son regard flamboyant sur le visage de l'adolescent assis près de lui, il lui sourit amicalement.
'' Effectivement. Je suis, moi-même, loin d'être tout blanc, et mes mains sont également tachées du sang d'innocents. ''
Posant une main à l'arrière de sa tête, il se mit à rire, avec cependant une nuance de culpabilité sur le visage.
'' J'ai juste eu plus de chance que toi: il s'est avéré qu'aucune de mes bourdes n'a eu d'aussi grosses répercussions que celle-ci. Si j'avais été à ta place, une chose similaire se serait sûrement produite.''
Un silence s'installa alors entre les deux... alliés? Oui... il pouvait se permettre de l'appeler ainsi, maintenant.

Envoyant une tape dans le dos de l'homme le plus puissant du monde, il finit par lui dire les mots qui scelleraient définitivement cette association.
'' Je te crois. ''

Posant un genou à terre, il se releva. Levant les bras au ciel, il s'étira, avant de laisser échapper un long bâillement. Maintenant qu'il y pensait, il n'avait pas beaucoup dormi la nuit dernière... ni aucune nuit depuis sa dernière entrevue avec Tôdô, en fait. Il faut dire que l'amélioration du Hades les avaient gardés occupés, lui et S.S, durant d'innombrables heures. Sans parler des longues conversations qu'ils avaient parfois, certaines se prolongeant jusque dans la matinée.

'' Je ne sais pas pour toi. Mais en tous cas, je meurs de faim. '' dit-il sur un ton réjoui. '' Je n'ai plus de barres chocolatées. Tu crois que tu pourrais ordonner aux gardes d'amener quelque-chose à mettre sous la dent? ''

Faisant quelques pas en direction d'un carré de roses -encore le résultat de sa dernière visite au palais- il repensa à ce que lui avait dit Lelouch,quelques instants plus tôt.
'' … Je pense que ma disparition les aiderait plus qu'autre chose... ''
Étais-ce vraiment ce qu'il pensait? Il était clair que pour finaliser son plan, Lelouch devrait laisser le monde à ceux à qui il avait déclaré la guerre... Cependant, il était resté assez flou quant au moyen qu'il avait l'intention d'employer pour parvenir à ses fins.
Zac espérait de tout son cœur qu'il ne s'agissait pas de ce à quoi il pensait. Ce qui l'effrayait, c'était la pensée... ou plutôt la certitude, que le frère de Nunnally en était parfaitement capable. Pour la première fois, il se mit à craindre la détermination du jeune empereur.

Sans se retourner, il parla sur un ton calme, ne laissant transparaître aucun sentiment particulier dans sa voix.
'' Tu n'as pas l'intention de mourir... n'est-ce pas? ''

Le compte Lenoir espéra de toutes ses forces que pour une fois, Lelouch n'ait pas choisi la méthode la plus efficace. Bien qu'au fond de lui, quelque-chose lui hurlait que c'était le cas...

_________________



Merci C.C ♫
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.earllenoir.skyblog.com
Lelouch vi Britannia
{ ~ ♦ ~ Admin + Empereur + Futur Tyran? ~ ♦ ~ }
{ ~ ♦ ~ Admin + Empereur + Futur Tyran? ~ ♦ ~ }
avatar

Féminin Nombre de messages : 3009
Age : 25
Date d'inscription : 26/02/2009

Carte d'identité
Grade/Niveau: Empereur
Points de prestige:
0/0  (0/0)
Points de prestige à distribuer:
666/0  (666/0)

MessageSujet: Re: Retrouvailles au coeur de la terre mère... [Lelouch]   Ven 6 Nov - 15:56

Lelouch retient un rire moqueur. C'était vrai...Euphemia était morte à cause de son humour douteux. Cela paraissait tellement ridicule ainsi! Surement parce que ça l'était en fait. Que pouvait-il faire d'autre qu'approuver? Qu'accepter qu'il avait été un parfait imbécile? Qu'il avait tout gâché? La réaction de Zac était le reflet de la sienne quand il avait réalisé tout cela. Quelque part, il aurait préféré qu'il lui en veuille, qu'il essaye de le frapper, qu'il le traite de tous les noms. Juste pour faire partir ce sentiment oppressant, cette culpabilité qui le rongeait. Mais il devait vivre avec cela, n'est-ce pas? Il n'y a nulle rédemption pour les pécheurs et il doit accepter les blessures qui sont gravées en lui. A la mémoire de ses victimes, de ceux qu'il a aimés, mais aussi haïs. Parce que c'est grâce à eux qu'il se trouve là, pour le moment.

'' Je ne sais pas pour toi. Mais en tous cas, je meurs de faim. Je n'ai plus de barres chocolatées. Tu crois que tu pourrais ordonner aux gardes d'amener quelque-chose à mettre sous la dent? ''

Le ton réjoui et la demande surprirent le jeune Empereur. Il oubliait toujours à quel point le jeune homme changeait facilement de sujet et d'humeur. Il se leva néanmoins pour accéder à son désir (ne pensait-il qu'à son estomac?) et appela un garde. Le coup d'œil soupçonneux qu'il jeta à Zac, qui prenait ses aises dans le jardin, n'échappa pas à Lelouch. Mais l'air perplexe fut rapidement remplacé par le regard vide, quand il reçut ses ordres et il s'inclina, partant pour aller chercher quelque chose à manger.

- Vos désirs sont des ordres.


Sa voix était ironique, amusée aussi. Il voulait masquer le soulagement qu'il avait ressenti quand son interlocuteur lui certifiait qu'il le croyait. L'idée qu'il puisse le croire (volontairement) responsable, le mettait à l'aise. Tant de gens pensaient déjà que tout était de sa faute! Il n'avait pas besoin, en plus, que ses propres alliés s'y mettent aussi. Car c'était bien comme un allié qu'il pouvait considérer l'ancien membre des Chevaliers Noirs. Sa réponse l'avait finalement décidé et il était satisfait de l'avoir à ses côtés.

Mais cette satisfaction ne dura pas bien longtemps. La dernière question le fit pâlir et il ne put retenir un petit rire nerveux. L'intention de mourir, hein? Lelouch eut un sourire amusé, presque joyeux. Cet homme était décidément trop intelligent pour son propre bien. Et il le connaissait bien plus qu'il ne l'avait cru.


- Lelouch vi Britannia risque bien de disparaître, en effet.... Qui voudrait d'un tyran?

Sa voix était basse, calme. Il avait tellement réfléchi à cette situation! Et il y avait si peu de personnes qui savaient ce qu'il avait l'intention de faire! Mais Zac était incontestablement sur la bonne voie. Lelouch leva les yeux vers lui, et le fixa, soudain sérieux:

- Et toi, qu'en penses-tu? Devrais-je mourir?


L'arrivée du garde l'obligea à détourner la tête, laissant par là le temps à Zac de réfléchir. Lelouch alla prendre le plateau qu'on lui tendait, et, fixant l'homme dans les yeux, lui demanda:

-Vous n'avez rien entendu, n'est-ce pas?

Le soldat secoua la tête, les yeux brillants de la lueur rouge du Geass. 'Empereur secoua la tête, soulagé. Il ne fallait pas qu'on entende un seul mot de ce qu'il s'était passé ici. Cela aurait pu tout gâcher. Il revient dans l'herbe et posa la plateau entre eux, sans rien dire. Il était curieux de voir la réponse du jeune homme. S'il était vraiment sincère, il lui dirait clairement que la meilleure solution pour lui était de disparaître. Définitivement. Mais il ne savait pas de quelle façon il lui répondrait. Qui suivait-il, au fond? Était-ce Lelouch Lamperouge? Lelouch vi Britannia? Ou bien celui qui avait été Zero?
Car Zac ne lui avait toujours pas dit ce qu'il attendait de lui. Ce qu'il devrait lui offrir en échange de son aide. Et il ne connaissait toujours pas l'exacte nature de son pouvoir.

Mais cela attendrait bien pour le moment. La discussion qu'ils avaient lancée ne manquait pas d'intérêt. Elle résumait ce qui allai être son futur, et peut-être celui du monde. Toujours silencieux, le jeune Empereur attendait.


[HRP: pas très long, désolée, mais je suis surtout curieuse de voir la réponse de ton personnage =D]

_________________



Dis-moi, Invité... Sais-tu qui je suis réellement ?

Merci mon ex-future-belle-filleuh ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zac Kurohikage
♦ Admin | Officier-Commandant ♦
♦ Admin | Officier-Commandant ♦
avatar

Masculin Nombre de messages : 1465
Age : 28
Date d'inscription : 15/08/2009

Carte d'identité
Grade/Niveau: Officier de l
Points de prestige:
0/0  (0/0)
Points de prestige à distribuer:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Retrouvailles au coeur de la terre mère... [Lelouch]   Sam 7 Nov - 2:26

[HRP: Salut! ^^. Juste pour dire qu'en tapant le RP, il m'est venu une petite idée: pourquoi ne pas ajouter à l'ambiance de la scène en ajoutant un peu de zik?
Pour tester la chose, va sur le lien suivant, et lis le post avec la musique de fond :
http://www.coucoucircus.org/ost/generique.php?id=1721
(choisis-en une autre sur le site ci celle-ci ne te convient pas. Voici le lien:
http://www.coucoucircus.org/ost/index.php)
Sur ce, bonne nuit ^_^.]



Zac n'était pas vraiment quelqu'un de nature colérique. Il en fallait généralement beaucoup pour le faire sortir de ses gonds. Et personne d'autre que son oncle, ou encore S.S, n'avait jamais réussi à le mettre dans un tel état.
De nature calme, posée, il tentait de ne voir à chaque fois, que le bon coté des choses. Étais-ce par lâcheté? Par peur d'affronter les obstacles qui se dressaient devant lui pour ce qu'ils étaient réellement? Ou alors, étais-ce dû à un optimisme débordant?

Dans tous les cas, pour des raisons qu'il ne saurait définir, le rire nerveux que poussa alors le jeune empereur eut pour effet de l'exaspérer au plus haut point.

'' Lelouch Vi Britannia risque bien de disparaître, en effet.... Qui voudrait d'un tyran? ''

Après avoir entendu ces paroles, le jeune compte demeura immobile durant une bonne seconde... avant de laisser tomber sa tête. Ses cheveux lui dissimulant les yeux, n'était visible que le sourire crispé que formaient maintenant ses lèvres.
* Je vois... c'est donc ça ta réponse... *

Sans crier gare, il se jeta sur l'adolescent, et le saisit par le col. Ses yeux lançaient des éclairs, et ses mains tremblaient. La dernière personne à avoir réussi à le faire entrer dans une telle fureur, n'était autre que S.S, après lui avoir révélé sa part du contrat, la nature du souhait qu'elle hésitait d'ailleurs toujours à lui demander d'accomplir.
Qu'avaient-ils donc tous à vouloir quitter ce monde? Ne comprennent-ils pas l'importance de leur propre vie?

'' Bien sur que personne ne voudrait d'un tyran. '' siffla-t-il. '' Mais beaucoup d'autres seraient prêts à t'accepter tel que tu est... si seulement tu n'étais pas aussi buté! '' D'un geste vif, il remit en place les lunettes sur le nez de Lelouch, avant que celles-ci ne tombent complètement.
'' Tu as toujours cette sale manie de te faire passer pour responsable de tous les malheurs. Même quand tu n'étais pas directement responsable, tu affrontais les conséquences sans rien dire. Si seulement tu daignais dire les choses pour ce qu'elles étaient, tu n'en serais pas là ou tu est aujourd'hui. Tu n'aurais pas eu à subir toutes ces épreuves. Tu serais entouré de tous ceux à qui tu tiens. ''
Il marqua une pause, tentant de deviner ce à quoi pensait Lelouch à cet instant précis. Mais ce dernier se contentait de l'observer, impassible.

Zac poussa un soupir d'exaspération.
'' Je ne dis pas que tu n'aurais pas du faire ce que tu as fait. Tu t'es battu pour ceux que tu aimais, et pour pouvoir enfin vivre en paix avec eux. '' Sa voix, bien que toujours colérique, avait cependant baissé d'un ton. '' Mais tout cela n'aura plus aucun sens si tu meurs. ''
Le lourd silence qui s'installa alors ne fut brisé que par le son des oiseaux, et le bruissement des feuillages aux alentours.

'' Et toi, qu'en penses-tu? Devrais-je mourir? '' demanda finalement l'empereur de Britannia.

La colère de Zac monta alors en flèche.
'' Qu'est-ce que je viens de te-- ''
Il s'interrompit presque immédiatement, comprenant le sens de la question de Lelouch.
* Tu me demandes quelle serait concrètement la meilleure solution, n'est-ce pas? *
Lorsque la réponse s'imposa alors dans son esprit, son sang sa glaça, ses muscles se relâchèrent, et Lelouch fut libéré de son étreinte.
Le regard de l'adolescent, bien que n'exprimant aucun sentiment particulier, le fit reculer d'un pas.
Au fond, n'avait-il pas raison? Pour faire disparaître l'ennemi du monde, quel moyen plus sur, plus efficace, que de l'éliminer de manière définitive?
Ainsi, son plan serait un succès, et la paix règnerait dans le monde...

* Non! *
Il ne l'accepterais jamais. Si il laissait une telle chose se produire, il irait à l'encontre de ses propres objectifs, de tout ce pourquoi il s'était battu jusqu'ici.

Au moment où il ouvrit la bouche pour rétorquer, un des gardes s'approcha, un plateau garni de victuailles dans les mains.

'' Vous n'avez rien entendu, n'est-ce pas? '' Lui demanda alors l'empereur de Britannia.
Zac se tourna en direction du soldat.
* Barres-toi! Tu déranges. * pensa le jeune comte, avant de se rappeler qu'il était lui-même à l'origine de cette interruption.
Maudissant son estomac, il observa en silence le soldat, ses pupilles entourées d'un léger halo rouge, -marque indiquant qu'il était devenu un pantin du détenteur du pouvoir des rois- répondre par la négative.
Une fois cette gêne éloignée, Lelouch revint près de lui, et d'un geste tranquille, posa le plateau dans l'herbe, s'asseyant devant le repas.
Après quoi, l'adolescent reporta son regard sur lui, attendant toujours sa réponse.

Cette interruption, bien qu'elle l'eût quelques peu irrité, avait tout de même laissé au dernier Kurohikage le temps de se reprendre.
Ses idées étaient désormais claires, et son esprit, apaisé. Il savait maintenant parfaitement ce qu'il allait répondre à l'ancien président-adjoint du conseil des élèves.

Ses lèvres s'esquissèrent en un sourire, et il alla s'installer juste devant celui qui s'apprêtait à sauver le monde malgré lui.

'' Tu sais, je crois que tu est le premier à avoir accompli de telles prouesse. Partir de rien comme tu l'as fait, pour ensuite te créer un mouvement de coalition, puis transformer ce dernier en la seule et unique force armée de la partie orientale du globe... '' Il eut un petit rire. '' Te rends-tu comptes qu'en seulement quelques mois, tu as été successivement le leader des deux plus grandes puissances mondiales de l'histoire? ''
D'un mouvement aussi théâtral que lui permettait sa position assise, il inclina son buste tout en applaudissant.

Lorsqu'il se redressa, ce fut pour dévisager l'héritier du trône, un faible sourire aux lèvres.
'' Sous la tutelle de Zero, les ennemis de Britannia se sont unifiés, et face à la menace du 99ème empereur, c'est le monde qui s'est rassemblé. '' reprit-il. '' Si tu venais à disparaître, alors ton plan serait un succès, et le monde connaîtrait enfin la paix... Mais pour combien de temps? ''
Il le regardait à présent intensément, toute trace de sourire ayant disparue de son visage.
'' Toi, mieux que personne, devrait comprendre: seuls ceux qui l'ont connue, craindront la guerre.
Si jamais tes projets venaient à aboutir, les combat cesseraient pour quoi? Une génération, peut-être deux... et ensuite? Qu'arriverait-il ? ''

Il laissa s'écouler quelques secondes. Si Lelouch comptait toujours mettre un terme à sa propre vie après ça, alors...

'' Les combats finiront éventuellement par reprendre, si tu renonces à agir en tant que gardien. '' Zac haussa les épaules. '' Je suis bien conscient que d'ici là, la plupart de ceux à qui tu tiens aujourd'hui, ne seront plus concernés... Mais as-tu pensé à ceux à qui EUX, tiendront? Leurs enfants, petits enfants... Et encore plus que tout... ''
Il rapprocha alors son visage de celui de l'adolescent. C'est à voix basse qu'il prononça les mots suivants. '' As-tu pensé à C.C? ''

S'écartant, il posa son avant bras sur une de ses cuisses. Se saisissant de l'un des deux verres posés sur le plateau d'argent, il en vida le contenu. La douceur du vin l'aida à se décontracter.
Ce ne fut que lorsqu'il reposa le récipient, qu'il reprit finalement la parole.

'' Ne te méprends pas. Je ne suis pas en train de te dire de tout abandonner. J'essaie juste de te faire comprendre à quel point ta mort manquerait de sens, en connaissant ton talent naturel pour disparaître. '' Il eut un sourire amusé. '' Te fondre dans la masse ne devrait pas être trop difficile pour toi. Et puis... ce n'est pas comme si tu étais totalement seul pour traverser cette épreuve. Je me trompe? ''
Il répéta alors les mots que lui avait un jour dit S.S, des années auparavant...
'' Ta vie n'appartiens plus uniquement à toi, une fois que tu as laissé des gens s'y attacher. Pense un peu à la douleur que causerai ta mort. Et j'imagine que toi non plus, tu n'as pas vraiment envie de quitter ce monde.''

D'un geste nonchalant, et après un joyeux ''Bon appétit!'', il se saisit de la fourchette argentée devant lui, piqua une crevette, qu'il fourra dans sa bouche.
'' Délichieux! ''

''Et puis, si jamais tu venais à mourir, ce serait un problème pour moi aussi. '' Ajouta-t-il après avoir avalé. '' Après tout, j'ai juré de tous vous protéger. Les élèves d'Ashford, le conseil des élèves... et son président-adjoint, qu'il ait pris sa retraite ou non, ne fait pas exception. ''

_________________



Merci C.C ♫
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.earllenoir.skyblog.com
Lelouch vi Britannia
{ ~ ♦ ~ Admin + Empereur + Futur Tyran? ~ ♦ ~ }
{ ~ ♦ ~ Admin + Empereur + Futur Tyran? ~ ♦ ~ }
avatar

Féminin Nombre de messages : 3009
Age : 25
Date d'inscription : 26/02/2009

Carte d'identité
Grade/Niveau: Empereur
Points de prestige:
0/0  (0/0)
Points de prestige à distribuer:
666/0  (666/0)

MessageSujet: Re: Retrouvailles au coeur de la terre mère... [Lelouch]   Dim 8 Nov - 18:19

[HRP: super *__* Mais je suis plus inspirée par .. http://www.coucoucircus.org/ost/generique.php?id=1722 ♥️]

Dire que la colère de Zac n'avait pas surpris le jeune Empereur aurait été un mensonge. Il n'en laissa pourtant rien paraître. Il pouvait comprendre qu'on lui en veuille... Mais pourquoi? Pourquoi le jeune homme réagissait-il ainsi? Était-ce parce qu'il avait vraiment besoin de lui pour atteindre son objectif? Etait-ce par pitié pour lui? Ou tenait-il vraiment à ce garçon étrange, qui blessait les autres et lui-même par des actes qu'il faisait, au fond, pour rendre ceux qu'il aimait heureux? Il ne savait pas le dire. Il se contentait de le regarder s'agiter, sans l'interrompre. Parce qu'il savait que des choses devaient être dites, révélées, pour qu'ils puissent travailler ensemble. Ils partageaient et allaient partager trop de choses pour ne pas devoir mettre les choses au clair. Bien sur, une sincérité totale n'était pas totalement possible. Bien sur, il y aurait forcément des désaccords. Seulement, le fait que cela commence dès maintenant embêtait un peu Lelouch.

- Il est beaucoup trop tard pour seulement oser espérer tout cela. Je sais quelle a été ma responsabilité et quels sont mes torts. D'ailleurs, je ne pense pas avoir à me justifier de cela devant toi. Et pourquoi se leurrer? Tu sais aussi bien que moi que ma disparition est la clef du problème. La seule façon de résoudre cela, de mettre fin à la chaine sans fin de haine et de souffrance qui se poursuit depuis maintenant trop longtemps.
Je sais quelles seraient les conséquences. Je sais que cela ne durera pas toujours. les guerres et les conflits sont le lot de toute civilisation humaine. D'ailleurs, je n'ai pas la prétention de croire que cela durera éternellement.


Le jeune Empereur se leva, faisan t les cents pas sur le chemin, sans prêter attention à la beauté de ce qui l'entourait. Tout ce qu'il voyait, c'était cette fin, toute proche. Mais aussi le commencement d'une nouvelle ère. Une époque où on comprendrait réellement ce que signifie le mot "paix". Une époque où eux, pourront vivre heureux. Zac voyait-il la même chose que lui? Apercevait-il le visage de ceux qu'il aimait, rayonnants, sans soucis en tête? Voyait-il le tarissement des larmes, l'absence de cadavres? Voyait-il ce nouveau monde qu'il avait construit petit à petit?

Certainement. Il savait que l'ancien membre de l'Odre des Chevaliers Noirs savait très bien ce qu'il avait accompli jusqu'à maintenant. Qu'il comprenait les changements qui avaient eu lieu, que ce soit pour lui ou pour le monde entier. Zero était devenu synonyme de miracle et Lelouch équivalait à hurler sa rage et sa haine. N'était-ce pas parfait? exactement ce qu'il fallait. Il devait bien sur disparaître. Lelouch vi Britannia devait partir. Pour prendre un nouveau départ, peut-être?

La dernière réflexion le fit sourire. Il n'était pas le seul à prendre ses rôles très au sérieux. Prenant une inspiration, il continua:


- Te rappelles-tu du contrat Zac? Ce pouvoir... Ce pouvoir maudit, qui ne nous apporte que solitude. Il nous isole du reste des mortels...

Il mit un léger accent sur le dernier mot, souriant doucement. L'avantage était que le jeune compte connaissait l'existence du Geass. Et qu'il savait certainement tout ce qu'il pouvait entraîner. Ses pas le rapprochèrent à nouveau du jeune homme et il se pencha vers lui, comme pour lui souffler un secret:

-Sais-tu que mon si glorieux père avait acquis le Code? Au cours de la... eh bien disons, de la petite réunion de famille qui l'a suivi... il se peut que j'aie eu le dessus sur lui. Et que ce soit moi qui l'a définitivement fait disparaître.

Tout sourire avait disparu de son visage. Il y avait une dureté dans ses traits qu'il n'avait jamais manifestée, que ce soit en utilisant le Geass ou les autres pouvoirs qu'il avait à sa disposition. La situation était totalement différente de celles qu'il avait connues auparavant. Il savait que tout avait désormais changé. Que LUI avait changé. Il se préparait à ce qui allait suivre, sans aucun doute. l'adolescent encore plain d'espoir, mais en même temps haineux et blasé, avait-il finalement disparu? Resterait-il, en fin de compte, quelque chose de Lelouch Lamperouge? Ou même de Lelouch vi Britannia ? Cet "isolement" n'avait-il pas déjà commencé à se manifester? n'avait-il pas fait déjà de lui un être à part, un humain stupide qui avait trop joué avec le feu? Surement... mais quelle importance, au fond? N'avait-il pas suivi la voie du carnage dès le départ?

- J'apporterai la paix, Zac, quoi que tu puisses penser. Et je la ferai durer. Parce que ce monde que j'ai voulu construire, ce monde qu'elle voulait tant, je ne veux pas le laisser aux mains d'imbéciles qui feront disparaître les faibles bases que j'y aurai apportées. Pourtant, Lelouch vi Britannia devra disparaître. Il n'y a plus de place nulle part pour lui, ici. Il a été rejeté par le monde en essayant de le soumettre à sa volonté. Il a été exclu, son nom a été maudit dès l'instant où il s'est assis sur ce trône.
J'aurais peut-être pu éviter cela, c'est vrai. Les choses auraient été différentes. mais penses-tu que j'aurai trouvé un meilleur moyen de mettre fin à tout cela? Il nous fallait un coupable. Une sorte de bouc émissaire. Que ce soit Britannia, ou le Japon... Ils suivent en fin de compte ce que leur dicte leur cœur ou leur conscience, peu importe. Ce ne sont au final que des gens qui doivent sauver leur vie. Ils ne sont coupables de rien. Alors que moi, je remplis si bien ce rôle. Ce serait dommage de ne pas l'utiliser, n'est-ce pas?

Il savait bien qu'il ne pouvait pas mentir au jeune homme. Il le comprenait trop bien. Arrivait à deviner ce qu'il taisait, voyait le ce que sous entendaient ses paroles et ses gestes. Quelque part, peut-être qu'il avait envie de s'entendre dire que c'était faux, que cela n'arrangerait bien. Il aurait aimé être un peu moins sur de lui, un peu plus naïf. Juste pour garder l'espoir qu'il pourrait revoir le sourire de Nanaly une dernière fois. Qu'il pourrait récolter autre chose que les paroles haineuses et que sa mort apporterait autre chose que le soulagement. Mais cela était impossible, il le savait. Toute sa vie avait été un mensonge. Pourquoi en serait-il autrement de sa mort?
Il ne récoltait au final que ce qu'il avait récolté.


'' Tu as toujours cette sale manie de te faire passer pour responsable de tous les malheurs. Même quand tu n'étais pas directement responsable, tu affrontais les conséquences
sans rien dire. Si seulement tu daignais dire les choses pour ce qu'elles étaient, tu n'en serais pas là ou tu est aujourd'hui. Tu n'aurais pas eu à subir toutes ces épreuves. Tu serais entouré de tous
ceux à qui tu tiens. ''


Les paroles prononcées précédemment lui revinrent en mémoire et il ne put retenir un sourire. S'agissait-il seulement de mots rassurants destinés à le faire changer d'avis? Ou était-ce ce que Zac pensait réellement? Ne verrait-il donc en lui que cet étudiant maladroit qui voulait simplement que ce qu'il aime trouvent le bonheur? Possible... d'ailleurs, il était sans doute l'une des seules personnes à savoir réellement voir au delà des masques. Peut-être parce qu'il en revêtait lui-même quelques-uns, en fait.

- Les jeux sont maintenant faits... Le Roi aura perdu cette partie.


Retenant un sourire, il caressa distraitement le verre qu'il avait pris entre ses mains. Même s'il ne le disait pas, les mots "Échec et mat" flottaient autour de lui. Et pour la première fois, il ne serait pas vraiment le vainqueur.

_________________



Dis-moi, Invité... Sais-tu qui je suis réellement ?

Merci mon ex-future-belle-filleuh ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zac Kurohikage
♦ Admin | Officier-Commandant ♦
♦ Admin | Officier-Commandant ♦
avatar

Masculin Nombre de messages : 1465
Age : 28
Date d'inscription : 15/08/2009

Carte d'identité
Grade/Niveau: Officier de l
Points de prestige:
0/0  (0/0)
Points de prestige à distribuer:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Retrouvailles au coeur de la terre mère... [Lelouch]   Lun 9 Nov - 2:29

[HRP: http://www.coucoucircus.org/ost/generique.php?id=1720 ^^]



Les paroles de Lelouch laissèrent le jeune compte perplexe. Charles Di Britannia avait été un possesseur du code? Comment cela pouvait-il être possible? C.C aurait...
Il secoua la tête. Non. Ce n'était pas possible: si cela avait été le cas, elle ne serait plus aux cotés de son protégé, à l'heure actuelle. D'autant plus que l'ancien empereur n'aurait eu alors aucune raison de la laisser en vie.
Mais dans ce cas, cela ne pouvait signifier qu'une seule chose: il existait... ou plutôt, il avait existé, une autre ''source'', celle qui aurait permis au père de Lelouch de mener toutes ces expériences, la même dont lui avait parlé Desmond Lenoir.
L'adolescent lui avait dit qu'il était parvenu à le faire disparaître, et ce, malgré le code? Décidément, il était pleins de surprise. A peine Zac découvrait-il la vérité sur un mystère le concernant, qu'un autre faisait surface.
A moins que... le Thought Elevator était un endroit aux capacités inexploitées, et l'utilisation de l'Épée d'Akasha demeurait, pour la plus grande partie, un mystère pour lui.
Il se promit alors, d'approfondir ses recherches sur le sujet.
* On dirait que nous allons devoir reprendre notre petite conversation, S.S. *
Mais en attendant...

Il écouta patiemment la réponse du jeune empereur, faisant tout son possible pour demeurer impassible... alors qu'en réalité, il bouillonnait intérieurement, brûlant de répliquer à chacun des mots que l'adolescent prononçait.
N'avait-il donc rien compris? Ou n'étais-ce là, qu'une nouvelle preuve de l'entêtement acharné de l'ancien élève d'Ashford? Si c'était le cas, alors il perdait son temps: le jeune Lenoir en avait assez vu ces derniers mois, pour avoir besoin d'un nouvel exemple de son obstination.

'' ...Je ne veux pas le laisser aux mains d'imbéciles qui feront disparaître les faibles bases que j'y aurai apportées... ''

* Alors, reste! Ne quitte pas ce monde. Veille à ce que tout ce tu as bâti jusqu'ici ne disparaisse pas après ton départ.*

'' ...Mais penses-tu que j'aurai trouvé un meilleur moyen de mettre fin à tout cela?... ''

* Non! Ton plan est génial. Comme d'habitude, d'ailleurs. Mais aller jusqu'à donner ta vie pour sa réussite... *

'' … Alors que moi, je remplis si bien ce rôle. Ce serait dommage de ne pas l'utiliser, n'est-ce pas? ''

Cette fois, le fort intérieur de Zac demeura silencieux.
Qu'avait-il à répondre à ces mots, dont la logique dépassait toute réplique hargneuse qu'il pourrait lui envoyer au visage, tout raisonnement opposé auquel il pouvait penser?
Cependant, ce n'était pas la logique qui poussait Lelouch à de telles extrémités, mais les sentiments... Les sentiments qu'il avait pour ses amis, ses sœurs...
Bien que seule une petite poignée de personnes ne le regretterai, ne pouvait-il pas comprendre à quel point sa disparition les blesserait? Croyais-t-il que sa mort leur apporterait du bonheur?

'' Toujours en train de prendre tout sur toi, hein? '' dit-il entre ses dents. '' Quoi qu'on te dises, tu tiens toujours à être puni, pour des pêchés que d'autres ont commis, pour laver les souffrances provoquées par ton père... ''
Il eut un petit rire.
Au fond, qui étais-t-il pour lui dire ce qu'il devait faire de sa vie? Un simple surveillant inquiet pour son élève? Un noble refusant de voir les choses se passer autrement qu'il l'avait prévu? Ou juste un homme, ne pouvant accepter de voir disparaître un de ceux auquel il s'était attaché?
Il soupira. Cela n'avait pas d'importance. Peu importait la raison d'origine. Tout ce qui comptait, c'était ce qu'il voulait, maintenant.

Il comprenait très bien ce que Lelouch lui disait, pourquoi il était prêt à donner sa vie: les sourires de ceux qui lui étaient cher... et s'il pouvait en offrir au monde entier au passage, eh bien, pourquoi pas? Au moins, ses êtres chers vivraient, et mourraient en paix.


'' Les jeux sont maintenant faits... Le Roi aura perdu cette partie. ''

Échec et Mat. Le fermé de rideau final pour le roi noir. Telle était la manière dont l'empereur de Britannia voyait les choses se terminer.

Il avait échoué. Zac n'était pas parvenu à convaincre Lelouch... et ce dernier allait mourir.
Au final, peut-être n'avait-il eut aucune chance de réussir depuis le début.

Un sourire aux lèvres, il baissa les yeux, en signe de défaite.
* Je te jures. Tu est vraiment trop buté, Lelouch. *
Il ne lui restait plus qu'une chose à faire... plus qu'une dernière carte à abattre.
Manifestement, cela commençait à devenir une mauvaise habitude. La troisième fois en moins d'une heure. Mais il ne lui laissait pas le choix. Il le devait.

'' Désolé, Lelouch. ''
D'un mouvement brusque, il lui agrippa les bras, qu'il joignit, de sorte à ce qu'il n'ai à les saisir que d'une main. Avec l'autre, il attrapa ses lunettes entre le pouce et l'index.
Peut-être allait-il lui même subir le Geass de l'ancien directeur adjoint du conseil des élèves, mais ce serait également le cas de l'adolescent. La dernière illusion de Zac Lenoir. Il n'aurait qu'à faire en sorte de recevoir un ordre sans aucune importance, voir aucun. En lui faisant voir sa sœur, par exemple. Une fois en possession du pouvoir de Lelouch, lui ordonner de rester en vie serait facile.

'' Ce n'est pas contre toi. Je refuses juste que tu te sacrifies, tu comprends?''
Il se mit à rire nerveusement.
'' Non... ce n'est surement pas le cas. '' Il leva les yeux au ciel. Il n'y avait aucun moyen qu'il le puisse sans connaître son passé.
'' Ne t'en fais pas. Je n'empêcherai pas ton plan de se faire. Je vais juste réécrire la fin. Lelouch Vi Britannia mourra devant le monde entier. Ce sera la plus grande mise en scène de toute l'histoire de l'humanité. Après quoi, tu feras ce que tu veux de ta vie. Partir avec C.C, aller faire ta vie seul, ou avec qui tu désires... Mais ne meurs pas avant d'avoir vu de tes propres yeux l'héritage que tu auras laissé au monde. ''

Lelouch le haïrait certainement pour ça. Mais au fond, ne prévoyait-il pas exactement la même chose? Faire ce qu'il voulait de sa vie, sans se soucier de ce que pouvaient ressentir les autres?
S.S... non. Tous ceux que le jeune compte avait chéri tout au long de sa vie, lui avaient tous demandé la même chose: de survivre, quoi qu'il arrive. Ils lui avaient inculqué la croyance que rester en vie, peu importe les obstacles qu'il devait rencontrer, les souffrances qu'il devait subir, ou les péchés qu'il devait commettre... rester en vie, tant qu'il en avait une raison, était plus important que tout. C'était sans doute pour cela qu'il ne pouvait accepter que l'on puisse mettre un terme aussi facilement à sa propre vie. Qu'il s'agisse de Lelouch, qu'il s'agisse de S.S...


'' Te rappelles-tu du contrat Zac? Ce pouvoir... Ce pouvoir maudit, qui ne nous apporte que solitude. Il nous isole du reste des mortels... ''

'' ...il se peut que j'aie eu le dessus sur lui. Et que ce soit moi qui l'a définitivement fait disparaître. ''

''...je ne veux pas le laisser aux mains d'imbéciles qui feront disparaître les faibles bases que j'y aurai apportées... ''

Le dernier des descendants Lenoir s'arrêta net, alors que les paroles prononcées plus tôt par le jeune empereur, lui revenaient à l'esprit.

Mais quel... Mais quel ABRUTIT!
Comment avait-il pu passer à coté de ça? Alors que tous les indices lui avaient été présentés...
Le code de son père... Il ne lui avait jamais dit ce qu'il était arrivé au symbole. Avait-il vraiment disparu avec son possesseur? Un tel pouvoir, pouvait-il vraiment disparaître ainsi?
Son ancêtre l'avait prévenu à quel point la puissance du code était imprévisible. Qu'était-il advenu de celui-ci?
Maintenant qu'il y repensait, l'adolescent avait toujours référé à la conclusion de son plan comme de la ''disparition de Lelouch Vi Britannia'', qui n'était au fond, qu'une partie de celui qu'il était réellement, ou du moins, c'était ainsi que le jeune compte le percevait.
Mais qu'en était-il de Zero? De Lelouch Lamperouge?

Alors que tous les indices lui avaient été donnés, lui, n'avait rien écouté. Aveuglé par sa colère, et obsédé par sa volonté de garder l'ancien élève d'Ashford en vie...

[ '' La colère est quelque-chose de bien. C'est elle qui t'aidera à avancer lorsque tu n'aura plus d'espoir. Cependant, veille à ne pas la laisser prendre le dessus. '' Elle haussa les épaules e signe de dédain. '' Tu ne te mets pas souvent en rogne. Mais dès que ça arrive, ta cervelle devient alors pire que celle d'un bulldog enragé.''
Elle ajouta, un sourire narquois aux lèvres.'' Tu n'es encore qu'un gamin, après tout.''
]

* Oh, la ferme! *

Relâchant Lelouch, il recula d'un bon mètre.
Malgré tous ses efforts, il ne parvint pas à croiser son regard. Dire qu'il avait failli...
Zac ne voyait pas comment il pourrait se faire pardonner, ni gagner de nouveau la confiance de l'empereur... s'il l'avait jamais eue.
Il resta planté là, à ruminer, avant de finalement prendre une expression résignée, et de tendre la main.

'' Donne-moi tes lentilles.'' Finit-il par dire. '' Si je les enfile, tu ne craindras plus rien de mon Geass. Comme ça, tu pourras faire en sorte qu'une telle chose ne se reproduise plus. ''
Il releva les yeux, et planta son regard dans celui de l'adolescent.
'' Je ne demanderais qu'une seule chose en échange: dis-moi tout. Que s'est-il exactement passé ce jour-ci avec ton père? Qu'est-il advenu de son code? Et surtout, que deviendras-tu, toi, Lelouch, Zero... une fois ton plan accomplit? ''

Mais qu'est-ce qu'il était en train de faire? Avait-il perdu la raison? Il se sentait coupable, certes, mais de là à faire preuve d'autant d'imprudence, à lui offrir ce choix... Qu'avait-il...

* Je suis vraiment irrécupérable. *
Il comprit alors ce qui l'avait poussé à faire une telle chose. Encore ces sentiments qui faisaient des leurs. Depuis un bon bout de temps déjà, il avait décidé de ne plus douter de ceux à qui il s'était attaché, de leur accorder sa confiance. C'était surement ce qui s'était produit avec le jeune joueur d'échecs. Zac, sans s'en rendre compte, s'était mis à croire en lui.

Mais maintenant, un problème demeurait: Lelouch allait-il prendre le risque de le garder à ses cotés, tel qu'il était, où trouverait-il plus prudent de faire de lui une marionnette de plus?
Il imagina alors la réaction de S.S. Si jamais elle venait à apprendre la manière dont il s'exposait, et ce, de manière volontaire... Surement le lui ferait-elle payer un bon millier de fois.
La pensée le fit sourire, et il se demanda alors si c'était là, la dernière qu'il aurait par sa propre volonté... jusqu'à ce que le plan de Lelouch n'aboutisse.

[HRP: Sois gentille, onegai. xD]

_________________



Merci C.C ♫
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.earllenoir.skyblog.com
Lelouch vi Britannia
{ ~ ♦ ~ Admin + Empereur + Futur Tyran? ~ ♦ ~ }
{ ~ ♦ ~ Admin + Empereur + Futur Tyran? ~ ♦ ~ }
avatar

Féminin Nombre de messages : 3009
Age : 25
Date d'inscription : 26/02/2009

Carte d'identité
Grade/Niveau: Empereur
Points de prestige:
0/0  (0/0)
Points de prestige à distribuer:
666/0  (666/0)

MessageSujet: Re: Retrouvailles au coeur de la terre mère... [Lelouch]   Lun 9 Nov - 16:32

Quelques secondes à peines pouvaient tout changer. la perception du monde. La perception de ceux qui nous entourent. le futur aussi. L'avenir de Lelouch aurait-il été différent si Zac était allé jusqu'au bout? Son plan aurait-il abouti différemment s'il devenait immédiatement l'esclave de ces yeux rouges? pendant un moment, le jeune Empereur ne put rien faire. Sa force physique n'arriverait jamais à venir à bout de celle du jeune comte. ne lui avait-on pas souvent reproché sa faiblesse et sa paresse? Voilà qu'elle aurait pu devenir responsable d'une véritable catastrophe. mais l'issue de cette vaste mascarade qu'était devenue son règne en aurait-elle été différente? Si l'on considère le fait qu'il partageait le but de celui qui lui faisait face, on aurait pu dire que non.

Lelouch ne connaissait pas la nature du pouvoir de l'ancien surveillant. Il était curieux, quelque part, de voir ce que cela donnerait. Geass contre Geass. Il en avait fait l'expérience, une fois. Mao était un souvenir désagréable, mais il avait beaucoup appris de cet affrontement. Il était également venu à bout de la puissance de Rollo. N'avait pas su contrer son père... Que se passerait-il s'il fixait vraiment ces yeux carmins? Zac avait-il vraiment le pouvoir de le faire changer d'avis? Car c'était sans doute ce qu'il recherchait. Trop sûr de lui, une fois de plus, Lelouch pensait être capable de venir à bout de lui.

Il était pourtant dans une situation délicate. Ses propres yeux ne lui servaient plus à rien. Ses mains emprisonnaient l'empêchaient de faire quoi que ce soit. Et sa fierté, sa foutue fierté, lui interdisait d'expliquer clairement la situation. Le jeune Empereur était assez surpris que son interlocuteur n'ait pas compris le sens exact de ses paroles. Il avait compté sur ses connaissances, sa perspicacité pour deviner la nature de ses propos. Il s'était trompé. Allait-il simplement perdre à cause de la confiance qu'il avait témoignée à cet homme? Malgré la gravité de la situation, l'idée le faisait rire.

Pourtant, sans signe annonciateur, il vit un éclair de compréhension passer sur le visage du jeune homme. Comme s'il se rendait compte de quelque chose, soudainement. Comme s'il ouvrait les yeux. Profitant du fait qu'il avait été relâché pour frotter ses poignets endoloris (mine de rien, il avait la peau fragile!), il eut un ricanement moqueur.


- Je vois que Karen n'est pas la seule à cacher un tempérament explosif! Encore un peu et j'y passais.
La gêne du jeune comte était compréhensible. Ainsi que sa réaction. n'avait-il pas tout simplement cherché à le protéger? Il avait la réponse à l'une de ses questions maintenant. D'une façon ou d'une autre, l'ancien Chevalier Noir tenait à lui. Pourquoi se serait-il autant acharné à le "garder en vie" comme il disait? Pourquoi aurait-il déployé ses efforts pour le convaincre? Pourquoi aurait-il été jusqu'à utiliser sa dernière ressource?
Oui, son acte partait d'un geste noble. Il venait néanmoins de lever la main sur l'Empereur, d'essayer de le soumettre. Peut-être que Lelouch Lamperouge aurait compris tout cela. Peut-être aurait-il été même touché, malgré sa fierté. Peut-être que Zero aurait admiré sa témérité et sa détermination. Mais qu'en était-il de Lelouch vi Britannia? Car il vivait encore en lui! Il n'avait pas encore disparu. Saurait-il accepter ce manque de confiance, ce défi? Il avait besoin d'hommes infaillibles. Pourrait-il vraiment remettre sa vie entre les mains de celui qui s'était retourné contre lui? Le fait qu'il l'ait fait pour le protéger n'était pas négligeable.

* Pourquoi me poser des questions stupides alors que je sais parfaitement ce que je vais faire? *

Quand il secoua doucement la tête, ses mèches noires tombèrent devant son visage.

- Je t'offre l'hospitalité, je t'offre même de te restaurer dans mon palais... Et tout ce que tu trouves à faire, c'est de m'attaquer...


Poussant un profond soupir, sonnant aussi faux qu'une déclaration d'amour pour Zero de la bouche de Nina, il regarda Zac dans les yeux, l'obligeant à ne pas détourner son regard. Il s'approcha de lui, et posa les lunettes sur le nez du jeune homme, toujours silencieux. Ses propres iris flamboyaient de reproches, mais les lentilles étaient toujours là, en place.


- Il faut que tu saches que j'attends de mes alliés un comportement exemplaires. Qu'ils soient comtes et détenteurs du Geass en plus ne les autorise pas à m'attaquer deux fois en..., il jeta un coup d'œil à son portable, une demi-heure. La seule chose qui me retient de faire ce que tu me conseilles est le fait qu'être entouré par des hommes sont volontés est bien ennuyeux. Et qui sait, peut-être ai-je été touché par ton acharnement à vouloir préserver ma vie?

Un sourire moqueur fleurit sur ses lèvres, alors qu'il se rasseyait. Il avait l'impression qu'ils discutaient là depuis tellement longtemps... peut-être aurait-il du avoir du ressentiment envers cet homme qui venait ainsi de bouleverser sa journée et de le mettre par deux fois en position de faiblesse? ceux qui avaient pu faire cela se comptaient sur les doigts d'une main. Et ceux qu'il n'avait pas haï après un échec étaient encore plus rares. Il ne savait pas ce qui le poussait à ne pas prendre en compte les réactions parfois déplaisantes de Zac. Peut-être était-ce à cause des points communs qu'il leur retrouvait? Peut-être était-ce parce que le jeune homme était venu le rejoindre de sa propre volonté? peut-être était-ce parce qu'il croyait qu'il tenait sincèrement à l'aider? Un peu de tout cela, sans doute. Il était un allié de longue date. Pourquoi changer de tout cela? La probabilité qu'il se retourne un jour contre lui existait toujours, bien entendu. Mais les hommes étaient ainsi, imprévisibles. Et quelque part, cela lui plaisait.

La dernière question du jeune comte lui donna envie de rire.


-Tu crois vraiment que je vais répondre à tes questions après cela? Non, je crains que tu ne doives attendre! D'ailleurs, je pense que c'est maintenant à mon tour de te poser quelques questions! Qu'en dis-tu?

Question purement rhétorique. Il n'allait pas se retenir, à présent. La liste qu'il avait dressée mentalement n'attendait que de se remplir de réponses. Par où commencer? Il avait tellement de choses à te demander! Ils avaient le temps, à présent. Mais il ressentait le besoin de se mettre à égalité. Sa curiosité ne pouvait plus attendre d'être satisfaite. Et après ce qu'il s'était passer, Zac lui devait bien cela, non?

- Donc... Je voudrais que tu me parles de ton Geass. De qui tu l'as reçu, ce qu'il est capable de faire. Tout ce qui y est lié, en sommes.


Il marqua une légère pause, avant de lever les yeux vers le ciel.

- Et je voudrais aussi savoir qui est réellement Zac Lenoir... Il faut dire que ce personnage m'est encore inconnu.


[Mon Lelouch est décidément trop gentil *désespère* Mais bon, j'allais pas faire de Zac une marionnette hein, ça le ferait pas xD]

_________________



Dis-moi, Invité... Sais-tu qui je suis réellement ?

Merci mon ex-future-belle-filleuh ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zac Kurohikage
♦ Admin | Officier-Commandant ♦
♦ Admin | Officier-Commandant ♦
avatar

Masculin Nombre de messages : 1465
Age : 28
Date d'inscription : 15/08/2009

Carte d'identité
Grade/Niveau: Officier de l
Points de prestige:
0/0  (0/0)
Points de prestige à distribuer:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Retrouvailles au coeur de la terre mère... [Lelouch]   Mar 10 Nov - 14:48

Les secondes qui suivirent la déclaration du jeune compte semblaient durer une éternité.
Dire qu'il avait mis en jeu son libre arbitre... sur un simple coup de tête. Il avait du mal à assimiler le fait qu'il s'agissait peut-être de ses derniers instants en tant que... en tant que quoi, exactement? Zac Lenoir? Kurohikage?... Il secoua la tête.
Peu importait, désormais. Il avait décidé de s'en remettre au jugement de Lelouch, cet adolescent qu'il croyait connaître, encore quelques mois auparavant. Pas question de revenir sur sa décision.
Il voyait déjà S.S s'avancer vers lui, un gourdin à la main, prête à lui donner la leçon de sa vie pour ce qu'il était en train de faire.
Ne quittant pas des yeux le visage du jeune empereur, il attendit, en silence, que sa sentence soit prononcée.
Cependant, le ton sur lequel lui parla alors l'ancien élève d'Ashford, ne fut pas ce à quoi il s'attendait. Lui qui s'était préparé à de la colère, voire, à de la déception; le ricanement de Lelouch le surpris quelques peu.

'' Je vois que Kallen n'est pas la seule à cacher un tempérament explosif! Encore un peu et j'y passais. ''

La comparaison avec l'As des Chevaliers Noirs le fit sourire. Maintenant qu'il y pensait, depuis combien de temps n'avait-il pas vu la jeune rouquine?
Depuis la veille de son départ, en réalité, alors qu'il s'apprêtait à quitter le Japon pour se rendre en Iran, en compagnie de son amie immortelle. A cette époque, il ignorait encore l'existence du Thought Elevator, ainsi que du Monde de C.
Il ne put alors s'empêcher d'imaginer comment les choses auraient put tourner s'il était resté, à ce moment là. Peut-être serait-il parvenu à convaincre l'Ordre des Chevaliers Noirs de ne pas trahir leur leader. Peut-être aurait-il suivi Lelouch, et aurait été présent pour l'aider à élaborer on plan, comme l'avaient fait Suzaku et C.C. Peut-être ne se serait-il pas alors retrouvé dans cette situation aujourd'hui...

Les paroles prononcées par l'adolescent l'arrachèrent à ses pensées. Il remarqua alors le changement qui s'était opéré dans sa voix. Cette fois, celle-ci était lourde en reproches, et l'accusa d'ingratitude envers sa personne, alors qu'il l'avait accueillit dans son palais.
Cette dernière remarque fit tiquer le je jeune homme, en même temps qu'elle l'amusa. Zac dut fournir de gros efforts pour se retenir de répondre que, plutôt que de s'être fait invité, c'était plutôt lui qui s'était introduit en ces lieux. Seule un sentiment de culpabilité, par rapport à son attaque de tout à l'heure, l'en empêcha.

Cependant, tout amusement eut vite fait de disparaître lorsque Lelouch retira les lunettes aux verres fumés.
* Est-ce là ta réponse, Lelouch? *
Avait-il finalement décidé que faire de lui un pantin, était la décision la plus sure?
Rester ainsi, sans bouger, à attendre que son châtiment arrive, était quelque-chose de très difficile pour le jeune Lenoir. Jamais encore, il ne s'était laissé faire ainsi. Faisant appel à toute sa volonté, il demeura toutefois immobile.
Alors qu'il s'attendait au pire, j'imagine que vous comprendrez sa surprise lorsque l'empereur de Britannia posa finalement les lunettes sur le nez de leur propriétaire, après avoir lui-même remis en place ses lentilles de contact, cachant ainsi ses pupilles écarlates.

Lançant à Lelouch un regard interrogateur, il ressentit alors une vague d'espoir l'envahir.
Au fur et à mesure que les mots de l'adolescent lui parvenaient aux oreilles, les lèvres de Zac s'étiraient de plus en plus, en un large sourire.
Il n'allait rien lui faire... le jeune héritier allait le garder à ses cotés... tel qu'il était.

'' ...Et qui sait, peut-être ai-je été touché par ton acharnement à vouloir préserver ma vie? ''

En entendant ces dernières paroles, le dernier Kurohikage ne put s'empêcher de rire à gorge déployée. En lui, toute colère ou autre sentiment de culpabilité s'était envolé. Tout venait de rentrer dans l'ordre... mis à part peut-être, la dette qu'il avait maintenant envers l'adolescent. Mais au fond, cela ne le dérangea pas plus que ça: il suivrait celui qui se tenait devant lui à cet instant... Lelouch... Zero... de toutes les manières, et ce, quoi qu'il arrive.

Un air insouciant sur le visage, il envoya une tape amicale dans le dos de l'ex directeur-adjoint du conseil des élèves.
'' Ah! Lelouch. Je l'avais déjà remarqué lorsque tu portais encore le masque de Zero, mais... tu adores t'entendre parler, n'est-ce pas? ''
Il ajouta sur un ton moqueur. '' Mais ne t'en fais pas. C'est exactement le comportement nécessaire au rang d'empereur. ''

A cet instant, il était redevenu le surveillant sermonnant l'élève.
Toutefois, cette vague de nostalgie céda de nouveau la place à la réalité, lorsque l'adolescent se mit à l'interroger sur son Geass, sur celle qui le lui avait donné... ainsi que sur sa famille.
Bien que le sourire de Zac ne disparut pas totalement, il perdit cependant en intensité.
Il aurait dû s'y attendre. Il était clair que Lelouch n'allait pas répondre docilement à ses questions, après ce qu'il avait tenté de lui faire.
Il avait beau avoir échappé à sa punition, il ne pouvait s'esquiver alors que la vérité lui était demandée.
Le jeune Lenoir avait tout appris de ce qu'il voulait savoir à propos de son interlocuteur... sauf le plus important. S'il voulait des réponses, Zac devrait, à son tour, lever le voile sur qui il était.

'' Très bien. ''

C'est en affichant un air résigné, qu'il retourna s'asseoir auprès de l'empereur.
Mais par où commencer?... Et jusqu'à quel point pouvait-il parler de S.S sans la trahir? L'immortelle accepterait-elle d'être révélée ainsi?

C'est à ce moment précis, alors que le jeune compte hésitait, que quelque-chose dans sa poche se mit à vibrer. Son portable... Parfait! Voilà le parfaite prétexte pour gagner un peu de temps.
Lançant un regard d'excuse au ''Roi Noir'', il sortit l'appareil de sa poche... Un message texte.
Après un bref coup d'œil en direction de l'adolescent, il activa la commande qui lui permettrait de lire le courrier... dont le contenu, lui fit hausser des sourcils de surprise.
'' Fait ce qui est nécessaire. ^^ ''

Ses lèvres formèrent un large sourire.
* Celle-là... *

Remerciant son ancêtre intérieurement, il referma le clapet du téléphone, et fit face à Lelouch, débordant d'assurance, cette fois.

'' Copycat! '' Lâcha-t-il simplement.
Lorsqu'il reprit la parole, il entreprit de s'expliquer.
'' Grâce à mon Geass, il m'est possible d'imprimer celui d'un autre sur mes pupilles, au même niveau de puissance que celui de ma cible. Pour cela, il me faut moi-même, subir ce pouvoir. ''
Marquant une pause, il dégagea la mèche qui s'était installée devant son œil.
'' Pour bien saisir le principe, tu peux t'imaginer une cage à oiseaux. Dès qu'un volatile entre, il lui devient impossible de sortir, à moins qu'un autre ne le libère, devenant prisonnier à son tour. '' Il soupira. '' Mais malheureusement, il s'agit d'un pouvoir passif. Je ne peux donc pas choisir de ne pas l'activer, ni de décider quel Geass garder ou perdre.
La capacité actuellement imprimée sur mes yeux, est celle de l'illusion. Elle fera voir à la victime les pensées qui me passeront par la tête au moment du contact visuel. Je ne peux cependant, utiliser ce pouvoir qu'un certain nombre de fois par jour.''

Il ajouta, après avoir remarqué l'expression du jeune empereur: '' Ne t'inquiètes pas. Tu n'auras pas à te soucier du propriétaire original. Celui-ci est mort depuis longtemps. ''

Zac s'interrompit. La suite allait être le plus délicat. Cependant, repenser au message envoyé par S.S, lui ôta toute hésitation.
Il débuta alors son récit.

'' Zac Lenoir... est en réalité mon vrai nom... ''

Pendant les minutes qui suivirent, il raconta à Lelouch ce qui avait été la majeure partie de sa vie.
Il lui parla des origines de sa famille, mentionnant son ancêtre, et la manière dont elle avait veillé sur sa descendance jusqu'à ce jour. Il lui raconta l'assassinat de ses parents, ainsi que de sa sœur, perpétré par son oncle, qu'il avait finit par retrouver et tuer par la suite. Il demeura cependant flou quant aux circonstances de sa dernière escapade à Pendragon, évitant de citer Rosa. Non pas qu'il refusait que l'adolescent n'apprennes son lien avec elle, mais il ne se sentait pas en droit d'en parler. Ce n'était pas uniquement son histoire, après tout.
Il poursuivit, racontant ses années passées en compagnie des Kurohikage, ainsi que la mésaventure qui avait impliquée la jeune Euphemia, et qui avait résulté par la mort de sa deuxième famille.

Pour la suite, il se mit à faire part à l'ancien d'Ashford, de ses recherches personnelles concernant sa famille.
'' Les Lenoir ont toujours été impliqués d'une manière plus ou moins prononcée, avec le pouvoir des rois. Ils se sont transmis les informations de génération en génération. Et le dernier possesseur de ces données fut mon père, Mark Lenoir. Or, je n'ai strictement aucune idée de l'endroit où il aurait put cacher cette base de donnée. Il en va de même pour mon ancêtre. ''
Il lâcha un profond soupir.
'' Selon elle, certains membres de la famille auraient fait certaines découvertes, connues d'eux seuls. Ils étaient des électrons libres, un peu comme Desmond. Elle n'est donc pas au courant de la nature de leurs recherches. ''

Une fois terminé, Zac se laissa tomber dans l'herbe. Attrapant la carafe avec la main la plus proche du plateau argenté, il se servit un nouveau verre, dont il versa progressivement le contenu dans son gosier.
Décidément, ce vin était exceptionnel. Il fallait qu'il se renseigne sur ses origines.
Tournant légèrement la tête, il se mit à fixer l'adolescent à travers ses lunettes.

''Satisfait?'' Demanda-t-il sur le ton insouciant qu'on lui connaissait bien.

Parler aussi ouvertement de son passé était une première pour le jeune Lenoir, et l'expérience l'avait littéralement vidé.
Cependant, il se sentait... bien, comme libéré d'un fardeau qu'il aurait traîné depuis ses huit ans.
Mis à part l'emplacement de sa résidence actuelle, -l'ancienne des Lenoir à Tokyo- ainsi que la nature du souhait de S.S, il n'avait rien caché à l'empereur de Britannia. C'était bien plus que ce dernier ne lui avait demandé, mais quitte à répondre à ses questions, tout dire, ou presque, lui avait paru la meilleure solution. Garder ces secrets était devenu inutile.
Désormais, il n'avait plus qu'à espérer que Lelouch lui explique exactement ce qu'il projetait... Sans quoi, Zac serait forcé de mener lui même son enquête. Suzaku serait une bonne source d'informations, ainsi que Sayoko. S'il utilisait son Geass de la bonne manière, leur tirer les vers du nez deviendrait un jeu d'enfant.

Toutefois, il aimerait vraiment l'entendre de la bouche de l'ancien du conseil des élèves. Enfin...

En attendant, il leva son verre en direction du jeune héritier, et but la dernière gorgée de vin.
* A la tienne! *


[HRP: Désolé pour le retard. ^^
Et désolé pour la qualité. C'était pas terrible sur ce coup là.]

_________________



Merci C.C ♫
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.earllenoir.skyblog.com
Lelouch vi Britannia
{ ~ ♦ ~ Admin + Empereur + Futur Tyran? ~ ♦ ~ }
{ ~ ♦ ~ Admin + Empereur + Futur Tyran? ~ ♦ ~ }
avatar

Féminin Nombre de messages : 3009
Age : 25
Date d'inscription : 26/02/2009

Carte d'identité
Grade/Niveau: Empereur
Points de prestige:
0/0  (0/0)
Points de prestige à distribuer:
666/0  (666/0)

MessageSujet: Re: Retrouvailles au coeur de la terre mère... [Lelouch]   Mer 25 Nov - 15:51

Ces secrets.... Et ces masques, toujours présents. A ce moment précis, Lelouch pouvait comprendre ce qu'avaient pu ressentir, vouloir ses parents. Cette maudite vérité, qui cherchait à nous échapper, qui nous embrouillait souvent... On la recherchait toujours, quoi qu'il arrive. Zac venait de lui livrer son histoire. Lui aurait-il confié tout cela s'il n'avait pas commis ce geste malheureux? Lui aurait-il fait confiance au point de lui révéler son passé, tout ce qui l'avait mené à cette situation? Ou aurait-il simplement évité ses questions? Le résultat était tout de même là. Comme à chaque fois.

Peu importait, au fond, la manière dont on l'obtenait. Lelouch avait eu ce qu'il voulait.


"Satisfait?"

Retenant un sourire moqueur, le jeune Empereur poussa un soupir. Il savait que le fait de connaître le passé du jeune homme n'était pas totalement nécessaire. Ses actes avaient montré qu'il serait là. Qu'il combattrait à ses côtés. Ses origines ne devraient pas être importantes. Pourtant, la curiosité l'emportait, une fois de plus. Il avait été incapable de la faire taire.

- Très.

Il n'ajouta rien, se contentant de penser à ce qui lui avait été révélé. Toujours ce Geass, qui revenait toujours... Est-ce que Zac était prêt à aller jusqu'au bout? Le contrat qui le liait à la personne qui le lui avait offert était-il de la même nature que celui qu'il avait passé avec C.C? Il avait encore tant de choses à demander, en fait...
Le Geass que possédait le jeune compte lui plaisait beaucoup. C'était un pouvoir qui devait se révéler fort utile... La perspective d'avoir une autre personne pouvant soumettre à sa volonté les autres était réjouissante et l'idée de lui demander d'obtenir le même Geass que lui n'était pas à exclure. Oui, après... cela, il en aurait peut-être besoin. Peut-être, peut-être..
.

- Je suppose que nous pourrons discuter une autre fois du Geass, plus en détail, alors.


Il ne voulait... Non, ne pouvait rien dire. Qu'aurait-il pu faire, de toute façon? Lancer une banale phrase de compassion, le plaindre? Il n'avait pas à se forcer. Il comprenait simplement mieux ses actions, son savoir, maintenant. Il n'avait pas à juger. Ce passé était ce qui l'avait amené là, ce qui avait forgé le caractère et la volonté de l'homme qui lui faisait face.
Une autre pensée vient néanmoins lui faire froncer les sourcils. Le jeune Empereur planta ses iris violettes dans les yeux de Zac.


- Qu'attends-tu de moi, alors? Si tu as pu avoir ta vengeance, si tu as un pouvoir suffisamment puissant, qu'est-ce que Lelouch vi Britannia pourrait t'apporter?

Car c'était de l'Empereur, qu'il avait besoin, non? L'étudiant trop absent n'avait rien à lui offrir... Zero lui avait sans doute déjà donné ce dont il était capable. Mais pourquoi avait-il besoin de se mettre sous ses ordres, d'être un allié, alors? N'avait-il pas le pouvoir nécessaire pour arriver lui-même à son objectif, quel qu'il soit? Il était intelligent et disposait en plus d'un Geass qu'il devait avoir appris à parfaitement maîtriser. Sa décision de le rejoindre ne déplaisait pas à Lelouch, au contraire! Pouvoir compter sur une personne en laquelle il avait confiance était sans doute mieux manipuler des imbéciles sans volonté propre. Et puis, il savait qu'il pourrait compter sur lui même après la fin. Il ne savait pas ce que le jeune homme ferait exactement après cela. En fait, il ne savait même pas ce qu'il ferait avant. Quel serait son rôle exact dans la disparition de Lelouch vi Britannia. Ce qu'il voudrait et ce qu'il accepterait de faire pour réaliser ce que le jeune Britannien espérait. Maintenant qu'il savait ce qu'il se passerait, maintenant qu'il était dans le secret, Lelouch ressentait vraiment que tout allait changer.

Qu'il avait pris une décision qui n'acceptait aucun retour en arrière, qu'il était bloqué par les murs de ses propres actions. Un nouveau départ pour le monde, mais aussi pour lui. Et il y avait tellement de choses qui pouvaient encore mal se passer! Tellement de moyens pour que tout soit gâché et un seul pour qu'il réussisse. C'était pour cela qu'il avait besoin de personnes comme Zac, comme Suzuaku, comme Mahna, comme C.C...
Il s'était finalement entouré de personnes importantes pour lui, même si beaucoup manquaient. Ils sauraient ce qu'il allait faire, ils sauraient l'aider, le soutenir. Ils participeraient eux-même à tout cela. Parce qu'eux aussi, avaient leur objectif, leur rêve à réaliser.
Ce qu'il lui manquait, maintenant, c'était de savoir ce que Zac attendait de lui. Le rôle qu'il avait à jouer dans son futur, en plus d'être cet Empereur qui allait changer le monde par son sacrifice et son sang.


* Cela sonne de façon tellement dramatique...*

Lelouch retient un rire moqueur en se rendant compte que ses pensées avaient une fois de plus dévié. Il ne pensait qu'à cela, en ce moment. Une obsession qui le rongeait, qui mettait ses nerfs à dure épreuve. On pouvait comprendre sa réaction. Il avait, après tout, tout à perdre. Beaucoup à gagner, aussi. Mais les doutes restaient.

- Tu veux rester à mes côtés, m'aider. Mais je ne sais pas ce que toi, tu y gagnerais... As-tu tellement envie de voir un monde en paix, tel que nous le voulons sans doute tous? Ou est-ce simplement dicté par le désir de protéger quelqu'un? A moins que ce ne soit un souhait égoïste?


Son ton était pensif. Il n'avait aucune idée précise, en fait. Le jeune homme aurait tout aussi bien pu mêler ces trois rêves en un seul. n'était-ce pas ce qu'il avait fait, lui-même? C'était un moyen de voir si leurs ressemblances allaient en accueillir une ou autre ou si la liste s'arrêterait là. Un moyen de s'assurer de sa présence jusqu'au bout, aussi, même s'il ne pensait pas que l'ancien Chevalier Noir l'abandonnerait. Il lui avait donné sa parole. Il ne faillirait pas. Quel que soit son but.

[Désolée de la longueur en plus de la qualité exécrables T.T mais de toute façon, je n'avais rien d'autre à ajouter et je ne vois pas l'intérêt d'essayer de rallonger alors que tout est dit.]

_________________



Dis-moi, Invité... Sais-tu qui je suis réellement ?

Merci mon ex-future-belle-filleuh ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zac Kurohikage
♦ Admin | Officier-Commandant ♦
♦ Admin | Officier-Commandant ♦
avatar

Masculin Nombre de messages : 1465
Age : 28
Date d'inscription : 15/08/2009

Carte d'identité
Grade/Niveau: Officier de l
Points de prestige:
0/0  (0/0)
Points de prestige à distribuer:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Retrouvailles au coeur de la terre mère... [Lelouch]   Jeu 26 Nov - 16:27

La manière dont lui répondit l'adolescent fut directe, et sans faux semblants. Il n'avait pas cherché à faire preuve d'une quelconque sympathie feinte, ni de compassion forcée... ce qui lui valut la reconnaissance silencieuse de Zac. La pitié du jeune empereur était la dernière chose dont il avait besoin. Il n'avait pas envie d'être rassuré, ni réconforté. Son deuil, il l'avait fait depuis déjà plusieurs années... pour finalement l'achever en pressant la détente de l'arme qui avait ôté la vie à son oncle, acte qui, au final, ne lui avait apporté qu'une éphémère satisfaction. Cela ne ramènerait pas ceux qu'il avait perdu, ni ceux qu'il avait fait lui-même disparaître. Au final, tout ce qu'il pouvait faire, c'était de suivre les conseils des êtres qu'il avait aimé: se relever, et continuer à avancer... protéger ceux qui pouvaient encore l'être. C'est pourquoi...

'' La raison pour laquelle je désire m'allier à toi, est en partie la même que lorsque j'ai rejoint les rangs de l'Ordre des Chevaliers Noirs.'' Sa voix était légèrement hésitante: raconter son passé à la manière d'une histoire était une chose, mais parler de ses sentiments aussi ouvertement... était... embarrassant. S.S était la seule à laquelle il s'était jamais vraiment ouvert, depuis qu'il avait perdu ses deux familles. ''Protéger ce que j'ai appris à aimer, ceux à qui je me suis attaché. Cela comprends tout élève étant passé par l'académie Ashford... et tout particulièrement ceux du conseil des élèves.'' Il marqua une pause, et œilla le jeune héritier avec insistance. Il espérait franchement que celui-ci comprenne la signification de ce regard, même dissimulé derrière ses lunettes: lui dire en face ''Je tiens à toi'', n'était pas vraiment dans ses intentions. Il avait tout de même sa fierté.

'' La manière la plus efficace de procéder'' reprit-il '', me semble être d'établir une paix solide et durable.'' Il eut un sourire amusé. '' Il s'agit là effectivement d'une raison purement égoïste. Mais après tout, qui ne l'est pas dans ce bas monde? Tu dois le savoir: quelque soit les prétextes adoptés, les excuses données... toute quête aura pour origine un désir personnel. Il s'agit là de la nature humaine. ''
Il laissa s'échapper un long soupir.
'' Bien sur, j'ai d'autres raison secondaires, plus personnelles. Notamment mettre la main sur la base de donnée de ma famille, concernant le Geass. Avoir librement accès aux informations détenues par l'empire serait d'une grande aide. Mais ne t'en fait pas: je ne me lancerait pas dans une quête personnelle au détriment du plan. ''

Oui... Une telle attitude avait failli lui coûter cher par le passé. Si ces abrutits de l'Ordre étaient parvenus à tuer Lelouch, il ne se le serait jamais pardonné.
C'était là un erreur qu'il n'était pas près de répéter. L'ancien CEO de l'UFN avait, lui aussi appris de cette mésaventure, et avait pris les dispositions nécessaire. Avec presque tout son entourage sous le joug de son œil, il ne courait plus le risque d'une trahison inattendue. Et juste au cas où... Zac prendrait certaines mesures à chaque fois qu'il quitterait le palais.
Il entendait déjà la voix de son ancêtre: ''Je ne suis pas un chien à qui tu peux ordonner de faire ce que tu veux quand ça te chantes!''
Il soupira une nouvelle fois.

Cette fois encore, il avait omis de mentionner certains détails. Par exemple, sur le fait qu'il n'it pas abandonné ses recherches sur les restes de l'ordre du Geass contrôlé par le précédent leader de la superpuissance. Il savait que le fils de ce dernier n'aurais pas approuvé: apparemment, Lelouch considérait le pouvoir des rois comme une sorte de boîte de Pandore. Alors que le jeune compte, bien qu'il soit conscient du danger que représentait un tel pouvoir, n'était pas tout à fait de cet avis: pour lui, il s'agissait là d'un instrument, d'une arme. Et en tant que tel, les conséquences de son utilisations variaient selon les intentions de son propriétaire. La plupart de ceux l'ayant obtenu, s'étaient laissés aveuglés, puis consumés par le pouvoir qu'il représentait. Cependant, s'ils gardaient bien leurs objectifs en vue, ni lu, ni Lelouch, ne perdraient contre le Geass.
'' Le pouvoir des rois finira par t'isoler''? Si ces dires s'étaient révélés vrais jusqu'à aujourd'hui, c'était uniquement à cause de la méfiance, et de l'incompréhension des autres par rapport à quelque-chose qu'ils ne pouvaient, ni ne voulaient comprendre. Tout cela à cause de la peur causée par l'ignorance... la nature humaine.
Il avait ses raisons de persévérer dans ce sens: il désirait à tout prix trouver trouver une alternative au souhait de S.S, voir s'il était possible de la sauver de ce pouvoir dont elle désirait se débarrasser... ainsi que d'elle même. Sans parler du fait que de laisser ainsi aux oubliettes les recherches de ses parents perdus... il ne pouvait s'y résoudre aussi facilement.

Dans tous les cas, cela ne changeait rien à ses objectifs immédiats: soutenir l'adolescent de toutes ses forces... et le protéger, quoiqu'il arrive.

''Je resterais à tes côtés tant que tu le désirera. '' Dit-il finalement, plantant son regard dans celui de l'ancien du conseil des élèves. '' Et même si un jour, tu venais à me renvoyer pour une quelconque raison, je continuerai à t'aider à ma manière... que tu le veuilles ou non.''
Il retrouva alors son sourire narquois habituel. '' Quoiqu'il en soit, tu n'est pas prêt de te débarrasser de moi, «Lulu» ''.

Se relevant, il s'éloigna de quelques pas.
''Quant au Geass... tu as raison. Nous en parlerons plus tard.''
Un silence s'installa alors entre les deux jeunes gens. Le gazouilli des oiseaux parvint aux oreilles de Zac, qui observait maintenant le vol d'un corbeau, un peu plus haut. Ses pensées furent comme emportées par le mouvement des ailes du volatile.
Il pensa alors à la tâche qui les attendait. Celle-ci allait être ardue... bien plus que tout ce qu'ils avaient traversé jusqu'ici. Car ceux qui se tenaient désormais face à eux, étaient d'anciens camarades, des compagnons à qui ils s'étaient plus ou moins attachés.
S'ils voulaient que ce plan soit un succès, ils ne pourraient se permettre d'hésiter.

Les paupières de Zac se refermèrent. Parviendrait-il à les affronter? Un des scénarios qu'il craignait le plus, était de se retrouver face à l'obligation de renier en partie ses objectifs. Les visages de l'As des chevaliers Noirs lui revint à l'esprit... ainsi que celui de Chiba, de Kaguya... autant de personnes qu'il s'était mis à apprécier, et auxquelles il s'était attaché.
Faisant volte-face, il se retrouva face à l'ancien élève d'Ashford.
* Toi aussi... tu dois redouter à te retrouver face à une telle décision, n'est-ce pas? La perspective de devoir leur faire du mal... *
Scrutant son visage, il y vit la détermination du jeune homme, ainsi que sa... résignation? Les mots du jeune empereur lui revinrent à l'esprit. ''Et toi, qu'en penses-tu? Devrais-je mourir? ''

Il secoua la tête. Il ne devait pas s'emporter de nouveau. Lelouch ne lui avait pas encore révélé les détails de son plan. Il ne pouvait pas faire de conclusion hâtive.
Retrouvant son calme, le dernier Kurohikage se rapprocha de son jeune interlocuteur, son expression, aussi insouciante que possible.
Ils avaient convenu qu'ils parleraient du Geass plus tard... et c'est ce qu'ils feraient. Zac s'en assurerait. En attendant, rien ne l'empêchait de mener ses propres recherches de son coté.
Quant à ceux qu'ils allaient devoir affronter... Non. Il ne pouvait plus faire marche arrière. Il suivrait Lelouch jusqu'au bout.

Se rasseyant, il jeta un œil au plateau presque intouché. Il se rendit alors compte du creux qui torturait son estomac. D'un geste nonchalant, il piqua un morceau de magret de canard... et laissa s'échapper une petite exclamation.
* Déliceuuux! Il faut vraiment que j'aille faire un petit tout en cuisine.*

'' Chinon... par quoi comptes-tu commencer? Quels sont tes projets dans l'immédiat? ''

Dirigeant une nouvelle fois sa fourchette en direction de la viande, il ne quitta cependant pas le jeune homme des yeux, attendant sa réponse.

[HRP: Délosé, un peu court. ^^
Terminé, ou... ?]

_________________



Merci C.C ♫
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.earllenoir.skyblog.com
PNJ
Admin
avatar

Nombre de messages : 28
Date d'inscription : 22/02/2009

MessageSujet: Re: Retrouvailles au coeur de la terre mère... [Lelouch]   Mer 6 Jan - 2:11

Personnage:
Nom: S.S
Fonction: Porteuse du code/fondatrice de la maison Lenoir



Spoiler:
 

''Fais ce qui est nécessaire ^^''.
Alors qu'elle appuyait sur la commande d'envoi, elle se demandait bien pourquoi Zac était aussi troublé.Elle avait ressentit le malaise du jeune homme comme si son code avait projeté la sensation directement dans son corps.
Normalement, un porteur du symbole ne devrait pas être capable de ressentir aussi distinctement ses ''contractants''. La chose n'avait été possible que grâce au lien de parenté des deux êtres... grâce au sang qui coulait en eux.

La ''jeune'' femme se reprit. Son message avait dû suffire pour cesser de le faire douter.
Elle avait ses propres affaires à régler.

Avançant dans un long couloir, elle n'avait pour toute lumière, qu'une simple lampe torche. Mais les ténèbres autour d'elle étaient trop épaisses pour que le gadget ne puisse éclairer grand-chose. C'est pourquoi elle ne prêta pas vraiment attention aux gravures ornant les murs.
Cela devait maintenant faire une bonne heure qu'elle s'enfonçait de plus en plus dans ces labyrinthes de couloirs interminables. Le lourd silence n'était brisé que par le bruits de ses pas, et l'oxygène commençait cruellement à manquer. Malgré cela, le sentiment de nostalgie qui l'accompagnait depuis qu'elle était revenue en Grèce demeurait, faisant battre son cœur à la chamade dans sa poitrine.
Un instant plus tard, alors que l'immortelle atteignit une nouvelle bifurcation, elle la vit enfin: l'arcade de granit ornée de sculptures de chevaux.
Ralentissant sa cadence, elle s'avança en direction de l'édifice, et passa sa main sur l'encolure de l'animal. La roche était devenue rugueuse, et il manquait sa tête à la bête pétrifiée.
* Endimyon... *





[ ''Non mais c'est pas vrai! Encore en train de regarder cette fichue statue?''
La petite fille fit la moue, une larme à l'œil. '' Maiiiis! Edymion... ''
La femme soupira. '' Vous possédez plusieurs écuries remplies de magnifiques destriers. Pourquoi continuer à déblatérer sur celui-ci qui est mort depuis plus de deux mois.
- C'est... c'était mon ami. ''
Pleurnicha la fillette.
La nourrice lui saisit le poignet, une expression exaspérée sur la visage. '' Et dire que vous êtes censée devenir une déesse. '' Elle se mit à la traîner, alors qu'elle empruntait le couloir de droite, éclairé par des chandelles accrochées le long du mur. '' Vous devriez prendre exemple sur vos consœurs. Hecate, tout particulièrement. ''
La gamine renifla de dédain. ''Cette crâneuse? Elle ne fait que lécher les bottes du prêtre supérieur.
- En attendant, elle est la plus à même à se voir remettre le don. Cette petite fera sûrement une déesse remarquable. Artemis ne devrait pas se débrouiller trop mal non plus.
- Et moi? ''
Une petite lueur d'espoir s'alluma dans ses yeux enfantins.
Après une bonne seconde de réflexion, la femme vêtue de toges finit par lui dire: '' Vous finirez certainement comme Hercules, si vous continuez ainsi. Ce gamin était trop indiscipliné pour se joindre à son père. Il ne méritait pas le don. '' Elle ajouta cependant devant le regard désespéré de l'enfant: '' Mais si vous vous reprenez en main, je suis sûre que vous n'aurez pas de mal à rivaliser avec vos sœurs.
- Et avec dame Athena? Elle est tellement belle. Je veux être comme elle. ''
Son visage poupin s'illumina.
Un rire amusé retentit dans les sous-sols cachés du Parthenon. '' Nous verrons. Tout d'abord, il faut vous adonner à vos devoirs, et montrer plus de respect à son excellence le prêtre supérieur.
- Ce vieux croûton? Je veux dire... ''
Se reprit-elle devant le regard de sa nourrice. '' Oui, Médée. '' ]





La lumière mourante de sa lampe arracha S.S aux limbes de son passé.
'' Tsss...! J'aurais du changer les piles avant de partir. ''
Décidément, elle qui passait un savon à Zac à chaque fois qu'il faisait allusion à son âge, elle était mal placée pour parler: là voilà qui se mettait à ressasser ce qui n'était plus, comme le ferait une personne âgée. Elle soupira en imaginant l'expression moqueuse de son descendant s'il l'avait surprise à cet instant.

D'un geste vif, elle sortit le détecteur-Sk qu'elle avait mis au point avec le dernier de sa lignée. Il s'agissait d'un appareil sensé repérer tout objet électronique alimenté à la sakuradite. Celui-ci était cependant un prototype. Ils ne l'avaient encore jamais essayé: le coup d'état de Lelouch les avaient détournés de leurs travaux.
Elle l'alluma, et espéra qu'aucune erreur de montage n'ait été commise. Ce n'est qu'après une bonne minute d'attente, que l'écran s'alluma enfin.
* Bingo! * Le petit appareil fonctionnait à merveille. Mais cette nouvelle n'était rien comparé à ce qu'elle venait d'apprendre: plusieurs tâches rouges scintillaient maintenant sur le détecteur.
Mark était vraiment un génie. Pour qu'il ait réussi à remonter aussi loin dans son passé...

Du plat de la main, elle se mit à tâter le mur en face d'elle... pour finalement voir sa paume s'y enfoncer: une gravure des trois déesses lunaires... c'était donc ça, la commande qui enclenchait le mécanisme.
Profitant du peu de lumière que lui offrait sa lampe torche, elle pénétra dans la pièce qui venait de s'ouvrir devant elle. C'est alors que des lampes électriques s'allumèrent de toutes parts, l'obligeant à protéger ses yeux, encore habitués à l'obscurité.

La salle dans laquelle elle venait d'entrer, mis à part les ornementations des murs, n'avait plus rien à voir avec la Grèce antique: un panneau de commande, alimenté par un imposant générateur, se trouvaient au fond de la salle. Plusieurs ordinateurs longeaient les parois, cachant une grosse partie des gravures. Sans parler du plafond: recouvert de câbles d'alimentations... ainsi que de la plomberie?
Mais au final, tout était relié d'une manière ou d'une autre... aux deux caissons de métal, posés à la verticale au centre de la pièce. Ces derniers étaient ornés de nombreux motifs, et leur forme, ainsi que leur taille, faisaient penser à des cercueils.
Soudain, une idée s'empara de l'esprit de l'immortelle. Une idée folle.

* Ne me dites pas que... *

Sans une once d'hésitation, elle s'avança en direction du centre de contrôle, et manipula quelques commandes.
Lorsqu'elle eut terminé, le dispositif maintenant les ''tombes'' d'argent massif en place, se mit à se mouvoir, les inclinant légèrement vers l'arrière. Lorsqu'ils s'ouvrirent enfin, un nuage de vapeur en sortit. S.S remarqua alors les petits écrans sur la partie intérieure des couvercles.
* C'est bien ce que je pensais. *

Dans le premier cercueil, elle vit la silhouette d'un homme. Ce dernier était cependant très maigre, comme s'il n'avait rien mangé de consistant durant des années. Ses membres semblaient atrophiés, et un masque à oxygène lui recouvrait la moitié du visage. Elle put en voir cependant assez pour deviner ses traits émaciés, tels des vestiges de la beauté qu'aurait autrefois porté cet homme.
Quant à l'autre... elle était encore en plus piteux état. Bien que les électrocardiogrammes indiquaient que son cœur battait toujours, il ne devait rester rien d'autre en état de fonctionner dans le corps de cette femme. Ses bras et ses jambes n'avaient pratiquement plus de peau les recouvrant, et son visage était dissimulé par un masque... dont l'unique ouverture révélait un œil, maintenu ouvert par deux fines tiges de métal encadrant le petit globe. La porteuse du code remarqua immédiatement que ce regard avait quelque-chose d'étrange: il était vide, regardant droit devant lui sans rien voir... et scintillant d'une étrange lueur écarlate, que S.S l'immortelle aurait reconnue entre milles: le pouvoir des rois... le Geass.

'' Mais que vois-je? Est-ce que toutes ces années de sommeil m'auraient rendu sénile... ou est-ce vraiment toi, l'ancêtre? ''

La femme millénaire fit volte-face, et se retrouva nez à nez avec l'homme, dont les yeux, rougis par l'épuisement, la fixaient avec intensité.
Un faible sourire vint orner le visage de la fondatrice de la maison Lenoir.
'' Non. Tu ne rêves pas. C'est bien moi... Mark. ''
Le père de Zac Lenoir sourit à son tour. '' Mais d'un autre coté, même si je rêvais... mon hallucination ne me le ferait pas savoir, j'imagine. ''

Amorçant un pas en direction de son descendant, S.S lui pince doucement le nez.
'' Aïe! Fais attention bon sang! Fragile!
- J'ai cru remarquer. ''
lâcha-t-elle en balayant une nouvelle fois son corps du regard. '' Tu penses toujours rêver? Ou dois-je te donner une autre preuve physique de ma présence?
- Non, ça ira. ''
Grommela l'ancien compte, avant de s'étirer la nuque... autant que le lui permettaient les lanières qui le retenaient à sa prison argentée. Il balaya ensuite la pièce du regard. Ses yeux s'arrêtèrent quelques secondes sur la femme masquée qui était attachée en face de lui, avant d'aller se reposer sur son ancêtre.
'' Depuis combien de temps... ?
- Douze ans.''
Répondit-elle simplement.
Les yeux de Mark s'écarquillèrent. '' Si peu? '' Il eut un petit rire. '' J'ai l'impression d'avoir dormi pendant des siècles.
- J'ai bien peur que tu n'aurais pas survécu aussi longtemps. ''
Elle était déjà assez étonnée de le voir respirer encore aujourd'hui... et dire qu'elle les avaient crus tous les deux morts durant toutes ces années. Comment diable avaient-ils fait? Se pourrait-il que...?
Son regard sans âge glissa jusqu'au deuxième cercueil.
'' Je vois que tu as compris.'' Lui dit la voix de Mark. '' Le pouvoir de maintenir les autres en vie... le pouvoir d'Elena. ''
* J'en étais sûre. * Elle s'en rappelait comme si cela s'était passé la veille... ce qui, d'une certaine manière, était le cas pour elle: comparé à ses millénaires d'existence, que pouvaient bien représenter ces quelques années. Oui... Elle était celle qui avait donné son Geass à la mère de Zac et de Lenee. La manière dont ce pouvoir s'était manifesté l'avait d'ailleurs surprise: la capacité de calquer les battements de cœur de ceux se situant tout autour d'elle, sur les siens. Ainsi, toute personne se situant dans le champ d'action vivra avec elle... et mourra avec elle.
C'était tout simplement ingénieux, et expliquait pourquoi ils étaient tous deux encore envie. Mark avait dû trouver un moyen de maintenir sa femme en vie le soir de l'attaque, et s'était enfui jusqu'ici à bord d'un des Knightmares de la résidence, où il avait fait en sorte qu'elle ne succombe pas à ses blessures. Après quoi, il avait fait le nécessaire pour pouvoir rester à ses cotés durant les années à venir.
Cependant, quelque-chose turlupinait encore S.S. '' Mais elle est...
- En état de mort cérébrale, oui. ''
Confirma l'ancien comte, un triste sourire aux lèvres. '' Il faut dire qu'il n'y avait plus grand-chose à sauver. Il n'y avait pas d'autre solution. Et il en va de même pour moi. '' Il baissa les yeux. '' Je suis condamné. Seul son Geass me maintient encore en vie. ''


C'est alors que l'immortelle ressentit un petit pincement au niveau du cœur. Elle ne pouvait imaginer à quel point ce corps devait le faire souffrir. Sans parler de la mort de celle qu'il aimait le plus au monde.
'' Pourquoi aller si loin?'' Murmura-t-elle.
Mark haussa les épaules. '' Pour m'assurer que mes recherches ne seraient pas perdues, évidemment. J'y ai passé bien trop d'années pour les voir tomber dans l'oubli. Et puis... j'avais aussi espéré le voir. Histoire de m'assurer qu'il accomplissait bien la tâche qui lui a été incombée. '' L'homme planta son regard froid dans celui de l'immortelle. '' Zac... est-il encore en vie? ''
S.S acquiesça. '' Il est en vie. ''
Mark soupira de soulagement, avant que la dureté de son regard ne revienne. '' Et... qu'en est-il de mon cher frère?
- Tué par ton fils. ''
Ses yeux n'exprimaient plus aucune expression.
Les lèvres de l'ancien comte s'étirèrent en un sourire. '' Voici une excellente nouvelle. Ainsi, le dernier opposant à notre cause a disparu. '' C'est alors qu'il remarqua l'expression hésitante de son ancêtre. '' Qu'y a-t-il? Tu... Non! Ne me dis pas que...
- Ce n'est pas encore sûr. Mais en tous cas, Zac a la ferme intention de prêter main forte à l'actuel empereur... dans sa quête pour éradiquer toute guerre. ''

Le visage de Mark Lenoir, tout d'abord crispé de colère, finit par se détendre... et l'homme explosa d'un rire guttural qui résonna dans toute la pièce. ''Voyez-vous ça. Ainsi, mon cher fils se lance sur les traces de Desmond sans même s'en rendre compte. Voilà qui est amusant. '' Il reporta son regard dur l'immortelle. '' Tu ne lui as donc rien dit?
- J'attends qu'il soit prêt. Tel qu'il est maintenant, il ne l'accepterait pas. Il faut qu'il vienne à le comprendre de lui même. ''
Ne laissant pas le temps à son descendant de rétorquer, elle ajouta. '' Il s'est endurci, et est passé par plusieurs d'épreuves. Mais il a fini par s'attacher à bon nombre de personnes, et se bat pour les protéger. '' Elle sourit. '' On ne pourra pas le manipuler comme tu allais me le proposer. Ce n'est plus un gamin. Je m'en rends de plus en plus compte chaque instant passé à ses cotés. ''
Mark la dévisagea. '' On dirait que tu t'es drôlement attachée à lui.''
S.S se contenta de sourire mystérieusement.

Posant sa tête sur le linceul qui recouvrait le fond de sa tombe, l'ancien comte leva les yeux au ciel. '' Et moi qui croyait qu'il suffisait d'éliminer Desmond. Cet abrutit a failli mettre un terme à tout ce à quoi les membre de notre famille ont œuvré durant toutes ces générations. Et maintenant, voilà que le dernier de la lignée se met aussi à faire des siennes. Je te jures. ''

Un long silence s'en suivit.
Le visage de son dernier descendant traversa alors l'esprit de la ''jeune'' femme. Elle repensa à tout ce qu'elle avait traversé depuis qu'elle était tombée amoureuse de Sebastian, celui avec qui elle avait fondée la lignée. Cet homme l'avait sortit de sa prison, libérée, épousée, et aidée dans sa quête. Elle ne se souvenait pas avoir été aussi proche de quelqu'un auparavant. Il l'avait toujours soutenue, et appuyée dans ses décisions.
Non... Elle ne pouvait laisser les Lenoir disparaître... tout ce qu'il lui restait de son bien aimé. Et la quête qu'ils avaient tous deux accepté... ne devait pas arriver à son terme.
* Zac... un jour, il faudra que tu comprennes... *

'' Ne t'en fait pas. '' Finit-elle par dire. '' Il fera ce qu'il a à faire. ''
Mark la dévisagea longuement. '' Je l'espère.
- Il le fera. ''
Son ton était déterminé. '' Sinon... '' *... je n'aurais plus d'autre choix. *

Le silence retomba.... mais fut de courte durée, cette fois.
S.S tourna la tête en direction du panneau de commande. '' Les données, sont-elles toutes là? ''
Sans attendre de réponse, elle s'avança vers l'ordinateur, et se mit à jouer du clavier. Oui. Tout était là.
D'un geste mécanique, elle sortit un disque-dur portable de sa veste, et l'inséra dans l'espace prévu à cet effet. Malgré la quantité d'information à récupérer, le transfert ne dura pas plus d'une minute.

'' Je suis heureux d'avoir pu te revoir. '' Lui dit son descendant. '' Même si ce ne fut que pour une courte durée.''
Ayant récupéré l'appareil, S.S se retourna, un léger sourire aux lèvres pour toute réponse.
Sans même un regard en arrière, elle amorça le bouton rouge, plus gros que tous les autres, et pressa son pouce dessus, commençant ainsi le décompte.

Lorsqu'elle passa pour la dernière fois devant Mark Lenoir, elle ne dit rien. Les mots étaient inutiles entre deux êtres ayant passé autant de temps ensemble. Tout ce qu'ils ressentaient pouvait se lire dans leurs yeux. Caressant ce qu'il restait de la main d'Elena au passage, S.S finit par atteindre la sortie.

'' Quand comptes-tu le lui donner? '' lança l'ancien comte.
L'immortelle devina qu'il parlait du disque dur. '' Comme je te l'ai dit... quand il sera prêt à accepter la vérité. ''

Une heure plus tard, une explosion retentit dans les sous-sols encore non explorés du Parthenon.

-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-


Alors qu'elle survolait le continent européen à bord du modèle Vincent, S.S se mit à ressasser tout ce qu'elle avait accompli jusqu'à aujourd'hui.... et se demanda comment tout cela allait se terminer. Quelle serait la décision de Zac lorsqu'elle lui révèlerait la vérité sur sa famille? Sur leur famille.
Au cour des siècles, il avait existé plusieurs de ses descendants qui avaient tenté de s'opposer à elle. Que ce soit en tentant d'exposer la vérité au monde, ou en essayant de supprimer la famille dans son intégralité, comme l'avait fait Desmond. Tous, d'une manière ou du autre, en étaient morts.
Aurait-elle la force de faire ce qu'elle avait à faire si le fils de Mark venait à se retourner contre elle? Aurait-elle le courage de mettre fin à sa lignée? A la lignée de Sebastian?
Elle eut un long soupir. Honnêtement, elle ne le pensait pas. Ses sentiments lui barraient la route. Et elle était si fatiguée...
Voilà longtemps qu'elle rêvait d'une relève... qui ne venait jamais. Elle espérait tellement que Zac soit cette relève... Si seulement elle pouvait lui faire comprendre.

Ses pensées furent interrompues par des vibrations provenant de sa poche.
Un coup d'œil sur son portable lui apprit que celui qui était désormais son dernier descendant, avait terminé son entrevue avec l'empereur de Britannia.
Elle secoua la tête. Mieux valait oublier les secret des Lenoir pour le moment. Elle y reviendrait lorsque tout ceci serait terminé, lorsque le plan de Lelouch serait accompli.

S.S se reconcentra sur les écrans devant elle, alors qu'elle pénétrait sur la terre mère du saint empire britannien.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://code-geass-rpg.forumactif.com
Lelouch vi Britannia
{ ~ ♦ ~ Admin + Empereur + Futur Tyran? ~ ♦ ~ }
{ ~ ♦ ~ Admin + Empereur + Futur Tyran? ~ ♦ ~ }
avatar

Féminin Nombre de messages : 3009
Age : 25
Date d'inscription : 26/02/2009

Carte d'identité
Grade/Niveau: Empereur
Points de prestige:
0/0  (0/0)
Points de prestige à distribuer:
666/0  (666/0)

MessageSujet: Re: Retrouvailles au coeur de la terre mère... [Lelouch]   Jeu 4 Fév - 20:06

Le sourire léger du jeune Empereur se renforça. Que ce soient les motivations de Zac, sa façon de s'exprimer, le ton moqueur caché derrière les paroles si sérieuses... Cela lui avait manqué. Il était heureux de le revoir, même sans vraiment vouloir se l'avouer. Retrouvez des événements familiers était rassurant. Devant Zac, il pouvait se permettre de laisser tomber certains de ses masques. Il pouvait faire semblant de croire, ne serait-ce qu'un moment, qu'il pourrait réussir, atteindre son objectif sans pour autant sacrifier ce qu'il avait de plus précieux. Oui... Il aurait préféré que l'assurance qu'il arborait soit vraiment réelle. Qu'elle ne soit pas un masque de plus, pas là pour duper, mais pour éviter inquiétude et incertitude. Car il y avait parfois certaines paroles qui étaient nécessaires. Juste pour ne pas oublier qui il était. Juste pour croire, l'espace d'un instant, qu'il pouvait redevenir ce jeune homme insouciant, à défaut d'avoir été heureux.

Mais la réalité le rattrapait toujours. Peu importait sa course effrénée, son désir de la fuir. Elle finissait toujours par mettre la main sur ses rêves et par faire voler en éclat ses espoirs. Mais ceux qu'il soutenait, à présent, n'étaient pas uniquement les siens. C'étaient ceux de tout un peuple, de toute une nation. D'un monde, même. Il faisait cela pour une sœur un peu trop fragile, pour un ami trop gentil, pour une jeune femme encore trop innocente, pour une plus précieuse que n'importe quoi en ce monde, pour des inconnus, pour ses anciens alliés et même pour ses ennemis. Son égoïsme n'apporterait au final que la réalisation d'un rêve que les humains croient toujours impossible. A travers ses propres objectifs, ce serait ceux des hommes qu'il défendrait. Qu'ils le veuillent ou pas.


- Bien. Notre alliance sera donc profitable. Non pas que j'en doute.


Un sourire amusé avait pris place sur ses lèvres, alors qu'il levait les yeux. Cet homme était sans doute la personne qui comprendrait le mieux ses sentiments, ses motivations. Il était certain de ne jamais trouver quelqu'un d'autre, par la suite, qui corresponde si bien à ses attentes et en qui il se reconnaisse totalement. Oh, bien sur, il y avait des personnes desquelles il était proche. Nanaly, qu'il aurait protégée sans se soucier de sa vie. Mahna qu'il garderait toujours à ses côtés envers et contre tout. Suzaku, engagé dans une cause commune malgré leurs désaccords passés. C.C., mystérieuse, toujours aussi horripilante... mais adorablement insolente. Oui. Il y avait tant de personnes sur lesquelles il pouvait compter, qu'il pouvait mettre dans cette confidence. Mais qui mieux que Zac pourrait comprendre ce qu'il s'apprêtait à faire, ce qu'il avait fait? Qui pouvait mieux que lui comprendre les conséquences d'un pouvoir tel que le Geass, l'importance d'un héros tel que Zero? Le sourie du jeune Empereur s'accentua:


- Il est navrant qu'un Empereur se voit affublé d'un tel surnom... Peut-être ferais-je mieux de renvoyer de suite un homme qui me prend si peu au sérieux, oui. Mais ce serait dommage.


Il se leva, étirant doucement ses bras endoloris. Ils n'étaient pas restés très longtemps dans cette position. Et par comparaison aux longues journées de cours et de combats à rester assis, il n'avait pas à se plaindre. Hm... Que feraient les Britanniens s'ils savaient qu'ils avaient à leur tête un homme qui se plaignait d'une malheureuse douleur musculaire? Mieux valait qu'il ne le sachent pas. Après tout, il avait une réputation à tenir! Peut-être faudrait-il pour cela qu'il évite les échanges de paroles en public avec certains de ses alliés, en fait. Si Rollo continuait à l'appeler "Nii-san", si Zac s'amusait toujours avec ce surnom et si C.C. adoptait une fois de plus ses poses douteuses de même que ses remarques cyniques, son apparence noble et sûre n'aurait pas fait long feu. C'était ... désespérant. Mais il n'aurait jamais le courage et la volonté de s'en plaindre. Accès de sentimentalisme? Certainement. mais s'il était tu, il n'avait pas à s'en soucier.


'' Chinon... par quoi comptes-tu commencer? Quels sont tes projets dans l'immédiat? ''


Le jeune Britannien eut un rire, bref et léger. Ses yeux améthystes se posaient sur le jardin, sans vraiment le voir. Ses projets, hein? Il voyait des combats, toujours des combats. Comment s'en passer? Des trahisons, aussi. Comment faire autrement? Un peu de regrets aussi, puisque cela était impossible de faire sans. Et une fin. Mais pourquoi parler de ces choses si déprimantes, que Zac connaissait déjà si bien? Non, vraiment. Il n'avait plus aucune envie d'aborder ces sujets si peu distrayants. Sourire aux lèvres, dans un mouvement élégant, il invita Zac à l'accompagner:


- Mon actuelle préoccupation serait de donner un aperçu de mon hospitalité à mon invité. Si vous vouliez bien vous donner la peine, cher Comte.

[HJ: ce n'est pas terrible, j'ai eu du mal à me remettre dans le bain, mais je tenais à clôturer ce RP ♥️]

_________________



Dis-moi, Invité... Sais-tu qui je suis réellement ?

Merci mon ex-future-belle-filleuh ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Retrouvailles au coeur de la terre mère... [Lelouch]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Retrouvailles au coeur de la terre mère... [Lelouch]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» " LE COEUR D'UNE GRAND'MERE ".
» CATHERINE CAREY ღ « Rien n'est plus féroce que le coeur d'une mère. »
» Retrouvailles familiales [PV Rosasharn]
» Retrouvailles joyeuses (kili)
» Nuage de Minette-Coeur Mélée :2ème entrainement

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Code Geass / Lycée Ashford :: RPG :: Britannia :: Cité impériale de Pendragon :: Jardins-
Sauter vers: