Code Geass / Lycée Ashford

Forum RPG Code Geass
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Alphabet d'une enfance

Aller en bas 
AuteurMessage
Lelouch vi Britannia
{ ~ ♦ ~ Admin + Empereur + Futur Tyran? ~ ♦ ~ }
{ ~ ♦ ~ Admin + Empereur + Futur Tyran? ~ ♦ ~ }
avatar

Féminin Nombre de messages : 3009
Age : 26
Date d'inscription : 26/02/2009

Carte d'identité
Grade/Niveau: Empereur
Points de prestige:
0/0  (0/0)
Points de prestige à distribuer:
666/0  (666/0)

MessageSujet: Alphabet d'une enfance   Dim 29 Nov - 14:03

Titre:Alphabet d'une enfance
Statut: En cours [Mais peut être considéré comme terminé]
Auteur: Rika
Disclamer: Les personnages ne m'appartiennent évidemment pas...
Série concernée: Code Geass
Rating: Tout public


Une lettre, un drabble. Un moment d'une enfance heureuse, sur un thème différent. 100 mots à chaque fois.

Cette histoire a déjà été posté sur un autre forum *retient ses larmes*.
Je la poste aussi ici. Je ferai bientôt les dernières lettres pour terminer tout ça... Petite modification faite au Drabble "Jeu"... Huhu

Bonne lecture (même si c'est très court)

A
Age


Schneizel et Cornelia, ils étaient déjà vieux. Beaucoup trop vieux, ils ne venaient jamais jouer avec Nanaly. La plupart des autres enfants étaient pareil. Du haut de ses quatre ans, elle était encore trop jeune.
Pourtant, ça ne la dérangeait pas vraiment. Elle, elle n'avait pas besoin d'excuses pour se faire cajoler pour sa maman. Elle ne se faisait pas gronder non plus. Elle pouvait faire des bêtises, elle était plus jeune.
Mais pourtant, quand elle voyait la complicité d'Euphie et de Lelouch, elle se disait, parfois, qu'elle aurait bien voulu, elle aussi, avoir leur âge.

B
Bêtises


Les trois inséparables, comme on les appelait maintenant
au palais, faisaient souvent des bêtises. Trop souvent. Ils renversaient des vases, laissaient s'échapper des animaux, cassaient leurs tasses de thé, tombaient dans la piscine, cachaient la cape de Cornelia, volaient les peignes de Clovis...
Ils étaient punis, mais ça ne les empêchait pas de recommencer. Les adultes savaient à quoi s'en tenir quand ils voyaient Euphie avec un sourire espiègle, Lelouch avec un air calculateur, et Nanaly qui répétait "On ne devrait pas".
Mais ils ne se sentaient pas le courage de les arrêter. Leurs bêtises leur auraient manqué.

C
Cage


Lelouch aimait bien le palais. Il s'y amusait bien, il y était heureux. Il adorait jouer avec Nanaly et Euphie, affronter Schneizel aux échecs, provoquer Clovis, discuter avec sa mère, se moquer de Cornelia.
Il ne connaissait pas d'autre endroit que ce château. Alors, comme il avait beaucoup de livres, il lisait. Il aimait bien lire, car là, il découvrait des nouveaux pays, inconnus, merveilleux. Il avait lue une histoire un jour, qui parlait d'une princesse emprisonnée. Il n'avait pas pu s'empêcher de se comparer à elle. Lui aussi, était enfermé dans une cage dorée.

D
Dialogue


Lelouch parlait beaucoup. On pouvait même dire qu'il était intarissable. Il avait un esprit très aiguisé, et une logique infaillible, et on s'on étonnait, car il était encore très jeune. Il passait beaucoup de temps à discuter avec Schneizel, Clovis, ou Marianne, de différents sujets, parfois incompréhensibles pour Nanaly ou Euphémia.
Son visage prenait un air sérieux, grave, ses yeux s'illuminaient et il semblait grandi.
Pourtant, quand Euphie ou Nanaly se sentaient mal ou quand elles pleuraient il n'hésitait pas à les serrer dans ses bras. Car parfois, les gestes sont plus importants que les dialogues.

E
Echecs (le jeu)


Lelouch est vraiment très doué aux échecs. Il comprend toujours la stratégie de ses adversaires, joue sans aucune hésitation, et gagne à une vitesse stupéfiante. Tout le palais a maintes fois entendu des cris de rage s'élever de la pièce ou il jouait avec Clovis, signe d'une nouvelle défaite.
Pourtant, il n'a jamais battu Schneizel. Ce n'est pas faute d'essayer... Ses efforts restent vains.
Nanaly a joué contre Lelouch, un jour, pour lui faire plaisir. Evidemment, elle a perdu, mais elle se souviendra toujours de l'expression réjouie de son visage quand il a gagné.

F
Famille


L'empereur, leur père, avait beaucoup d'enfants. Lelouch savait que ce n'était pas pareil pour tous les hommes. Mais son père était Empereur, ce n'était pas n'importe qui. Et puis, il aimait bien ses frères et sœurs. Euphie, Nanaly, Cornelia, Clovis (enfin, Clovis peut-être un peu moins...), Schneizel...
Et il était sur qu'il y en avait encore des autres qu'il ne connaissait pas encore, ou qui viendraient. Mais ça n'avait pas d'importance. Car même s'ils étaient vraiment beaucoup, et que la leur était étrange, ils étaient tout de même une famille.

G
Gardien


Nanaly se blessait souvent. Très souvent. Elle tombait en courant, se cognait la tête en sortant de voiture, se coupait en mangeant... Sa maladresse faisait parfois rire Lelouch.
Alors, il la soignait et elle retrouvait le sourire. Mais elle recommençait, à chaque fois.
Il faisait donc plus attention à elle, la prévenait quand il y avait un obstacle, lui expliquait comment éviter de se faire mal avec telle ou telle chose. Prendre soin de sa petite sœur était devenu un challenge quotidien.
Ce ne fut donc pas une surprise quand Euphie lui fit remarquer qu'il était son ange gardien.

H
Horloge


Euphémia aimait bien les soirées tranquilles qu'ils passaient tous les quatre, avec Marianne-san, Lelouch et Nanaly, dans le grand salon. Ils discutaient, jouaient, se chamaillaient parfois, mais s'amusaient toujours.
Parfois, Clovis venait se joindre à eux, et la pièce résonnait de ses cris de rage, accompagnés des éclats de rire de Nanaly et des commentaires sarcastiques de Lelouch.
Elle-même souriait, se contentant de garder tous les détails en tête, de mémoriser chaque son, pour toujours se souvenirs de ces moments où le temps s'écoulait calmement, où et la grande horloge rythmait de ses "tic-tac" ces soirées inoubliables.

I
Innocence


Euphémia savait que ses frères et sœurs ne s'entendaient pas toujours très bien. Clovis et Lelouch se disputaient sans arrêt, Schneizel raillait Cornelia, sous ses airs enjôleurs. Pourtant, ils se réconciliaient, après, avec parfois de la bonne volonté, et parfois contre leur gré.
Elle ne comprenait pas pourquoi ils avaient besoin de se dire toutes ces méchancetés.
Elle ne comprenait pas que parfois, ces disputes étaient plus graves qu'elles ne le paraissaient. Qu'un simple sourire et un "pardon" murmuré du bout des lèvres ne suffisaient pas à faire disparaitre les tensions. Car elle était encore trop innocente.

J
Jeu


Au début, c'était un jeu. Ils s'amusaient à faire comme les grands. Juste des lèvres posées sur une bouche rosée, geste immédiatement suivi d'un éclat de rire.Cela n'avait pas duré longtemps, mais Lelouch gardait encore le gout de cerise des lèvres d'Alisha sur les siennes.Ils n'étaient encore que des enfants, dans l'innocence de leurs 6 ans.Alors, même si parfois, ils rougissaient en y repensant, la gêne disparaissait avec les parties de cache-cache et les courses-poursuites. C'était un simple jeu... qui accélérait tout de même les battements de leurs cœurs.

K
Kilos


Lelouch avait toujours été très franc. Il ne mentait jamais, disait toujours le fond de sa pensée, même si cela blessait la personne à qui il parlait. Il s'en voulait, un petit peu, après mais le mal était fait. Il ne comprenait vraiment pas pourquoi certaines personnes avaient de telles réactions. On le grondait, on lui disait de ne pas recommencer, que cela ne se faisait pas. Mais on ne levait jamais la main sur lui.
Et là, il venait de se faire gifler... Juste parce qu'il avait fait remarquer à Cornelia qu'elle avait pris quelques kilos.

L
Larmes


Euphie ne pleurait jamais. Pour plusieurs raisons en fait. Premièrement parce qu'elle était une princesse, et elle devait bien se comporter en public, sans jamais faillir à sa tâche. Mais aussi parce qu'elle n'avait aucune raison de pleurer. Elle avait toujours été heureuse, rien ne lui manquait. Et puis, ce n'est pas très joli quand on a le visage tout barbouillé et e nez qui coule. Mais là, maintenant, elle ne pouvait pas s'en empêcher. Car Marianne-san était morte. Et rien qu'à l'idée d'être séparée de Lelouch et Nanaly, ses larmes redoublaient.

M
Maman

Euphemia ne connaissait pas très bien sa maman. Elle ne la voyait pas très souvent. La fillette se contentait donc de rares, très rares visites. Sa maman était très belle, mais elle ne l'aimait pas beaucoup, car elle ne l'embrassait jamais et elle était très froide.
Cela la rendait triste, et elle pleurait beaucoup.
Marianne-san venait toujours la consoler, la prendre dans ses bras et elle retrouvait vite le sourire.
Elle ne voyait pas souvent sa maman, c'était vrai. Mais ce n'était pas grave, parce que Lelouch et Nanaly, ils voulaient bien lui prêter la leur.

N
Naïveté


Nanaly est la plus jeune des enfants de l'empereur. Alors forcément, elle ne connait pas très bien la vie. Pour elle, la plupart des choses sont inconnues. Elle ne sait pas pourquoi la terre tourne, ce qu'est la mort, ce qu'est la vie, pourquoi le ciel est bleu.La plupart du temps, elle ne pose pas de questions. Mais cette fois, elle veut savoir.Alors elle ne comprend pas pourquoi Lelouch est devenu tout rouge quand elle lui a demandé comment on fait les bébés. Elle ne comprend pas qu'elle est encore trop naïve pour comprendre.

O
Oxygène


Lelouch n'arrive pas à imaginer sa vie sans Nanaly et Euphie. Il est toujours resté avec elles, depuis qu'il est petit. Ses journées se résument à leurs jeux, leurs bêtises, leurs conversations. Elles font toutes les deux parties de son quotidien, toujours présentes pour lui redonner le sourire, pour lui faire plaisir. Dans les moments difficiles, comme dans les moments de bonheur, elles ont été présentes. Il ne sait pas ce qu'il passerait si jamais elles disparaissaient. Il ne le supporterait pas. Car elles sont pour lui ce que l'oxygène est aux humains: elles sont indispensables.

P
Princesse


Etre une princesse, ce n'est pas facile. Nanaly et Euphemia le savent, parce que Cornelia le leur a dit. Il faut toujours bien se comporter en public, sourire d'un air poli en toute circonstance et apprendre par coeur le nom de tous les nombreux invités. Quand leur grande soeur parle de tout ça, les fillettes voient bien qu'elle ne ment pas. Cornelia est une femme d'action, elles le savent bien. Mais elles ne peuvent s'empêcher de se dire qu'être des Princesse, c'est bien. Parce que tout le monde les chouchoute et les complimente.

_________________



Dis-moi, Invité... Sais-tu qui je suis réellement ?

Merci mon ex-future-belle-filleuh ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gino Weinberg
♦ Knight of Three ♦
♦ Knight of Three ♦
avatar

Nombre de messages : 1903
Age : 26
Date d'inscription : 01/08/2009

Carte d'identité
Grade/Niveau: Knight of Round
Points de prestige:
0/0  (0/0)
Points de prestige à distribuer:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Alphabet d'une enfance   Dim 29 Nov - 21:36

J'aime bien comment c'est présenté. Pis certains passages m'ont bien fait rire ! XD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rise-of-britannia.forumactif.org
 
Alphabet d'une enfance
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les marrons de l'alphabet et l'audiovisuel
» L'alphabet vampire knight !
» Alphabet des Celtes
» Alphabet HP
» L'alphabet

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Code Geass / Lycée Ashford :: Hors RPG :: Vos créations :: Fanfictions-
Sauter vers: