Code Geass / Lycée Ashford

Forum RPG Code Geass
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Mangeons politique et alliance... [ Pv Letho & Arisu]

Aller en bas 
AuteurMessage
Cornelia Li Britannia
• Leader | Princesse Déchue •
• Leader | Princesse Déchue •
avatar

Féminin Nombre de messages : 26
Localisation : ... Quelque part au milieu de nulle part?
Date d'inscription : 26/06/2010

Carte d'identité
Grade/Niveau: Leader
Points de prestige:
0/0  (0/0)
Points de prestige à distribuer:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Mangeons politique et alliance... [ Pv Letho & Arisu]   Ven 2 Juil - 10:16

Musique - Colors de Code Geass:
 


{ Damocles – 12h17}




    Cornelia attendait dans une salle aux murs hauts dont le plafond en voute était soutenue par de larges colonnes de pierres. Sur le carrelage, des plantes étaient posées : elles entouraient les colonnes, longeaient les murs de la pièce arrondie et s’arrêtaient à côté de la cheminée. Il y avait dans cette salle trois éléments majeurs qui attiraient le regard : la haute fenêtre, omniprésente, qui occupait la moitié d’un mur et éclairait la salle tout entière; une table qui occupait le milieu de la pièce et des fauteuils , en face de la cheminée. Dans là fenêtre, une porte en verre était icachée, pour plus d'esthétique et permettait de sortir sur un petit balconnet sans intérêt. Aujourd’hui, le fenêtre offrait un vue imprenable sur le paysage du bas et le ciel, mais Cornelia n’était pas d’humeur à contempler le ciel.

    Il y avait aussi la longue table, posée au centre de la pièce, et bordée de plusieurs chaises : 3 sur chaque bord et une à chaque extrémités. Mais ce n’est pas sur cette table qu’elle mangerai aujourd’hui, mais sur celle proche de la fenêtre, posée pour l’occasion. C’était une large table en forme de demi-cercle. On l’avait collée au mur et on avait dressée trois couverts. Près de la cheminée, à l’autre bout de la pièce, on avait nettoyé les fauteuils rouges et le canapé, ajouté une table basse et posé dessus une corbeille de fruits. C’était la salle à manger, pour ceux qui n’avaient pas compris. Ou, du moins, une salle où elle déjeunerai aujourd’hui.

    Elle n’avait pas pris la salle à manger habituelle, pas pour un rendez-vous pareil. Elle avait choisi une salle d’une section isolée de Damoclès, dont elle avait interdit l’accès aujourd’hui. Peu de gens l’utilisait de toute façon, mais elle voulait s’assurer que personne ne les dérangerait ou n’écouterait. Guilton et ses 5 chevaliers veillaient à ce que personne ne vienne. Cette discussion devait rester privée, elle devait avoir la conscience tranquille pour dire tout ce qu’il y avait à dire.
    Elle était nerveuse : beaucoup de choses dépendrait de cette rencontre.

    Dans la pièce, un régulier clac-clac résonnait tandis qu’elle faisait les cents pas devant la fenêtre. Derrière son dos, on voyait des mains serrés dont les jointure avaient blanchies suite à la pression excessive. Ils ne seraient pas là avait une dizaine de minutes… Le visage tendu, elle prit appui sur une colonne, appuyant son dos sur la pierre froide. Silencieusement, elle se récita dans son esprit tout ce qu’elle avait pu apprendre de lui. Letho Mac Guinness, chef de l’UFN, elle ne comprenait toujours pas comment un personnage pareil pouvait devenir un leader. On le décrit comme un personnage désintéressé et terne… mais si il était si désintéressé que ça, comment avait-il réussi à s’imposer comme leader ? Elle avait également appris qu’il était irlandais. Les irlandais étaient des personnages très fiers, surtout de leur culture. Ils avaient eu beaucoup de soucis après avoir conquis l’Irlande. Britannia avait beaucoup d’ennemis, pensa-t-elle en soupirant…

    Quelques minutes déjà étaient passées et, sous son costume, elle avait la chair de poule. Cette pièce était trop froide… malheureusement, seule la cheminée la réchaufferait, et elle ne voulait pas allumer la cheminée à midi, un jour d’été. La lumière du soleil la réchaufferait tout à l’heure, maintenant elle ne pouvait qu’attendre, dans cette grande salle vide.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arisu El Britannia
♦ Princesse | Pilote d'Elite ♦
♦ Princesse | Pilote d'Elite ♦
avatar

Féminin Nombre de messages : 35
Age : 22
Localisation : Sûrement en train de m'enterrer en faite..
Date d'inscription : 30/06/2010

Carte d'identité
Grade/Niveau: Sous-Capitaine des Dissidents.
Points de prestige:
0/0  (0/0)
Points de prestige à distribuer:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Mangeons politique et alliance... [ Pv Letho & Arisu]   Ven 2 Juil - 11:27


    Je m'apprêtais à franchir la porte pour entrer dans cette salle, j'avais attaché mes cheveux en une queue de cheval haute ainsi que des camélias dans ma chevelure comme j'en avais l'habitude et avait mis les habits convenants à une négociation. Je me remémorais alors ce que Cornélia m'avait dit la veille au soir, son inquiétude était déjà forte et je décelais dans sa voix des doutes. Elle ne me l'avait pas dit directement, mais dans ses propos, je sentais bien que si nous n'avions pas cette alliance, nos chances de plans seraient alors divisées. Mais je faisais confiance à cette déesse de la guerre, elle avait toujours était brillante en politique, de plus, elle avait réuni avec soins le plus d'informations possible sur Letho Mac Guinnesse, cet homme que nous allions rencontrés. Il semblait être bien mystérieux et étrange, je me demandais comment se passerais l'entretien, mais aussi ce que nous ferions si ce plan venait à échouer. Cornélia devait déjà être dans la salle, j'aurais dû la rejoindre il y a déjà une dizaine de minutes, pourtant, l'envie d'y aller ne me venait pas. Je devais semblait être pacifiste et posée, comme mon frère Schneizel. Je me devais de montrer une fois de plus que j'étais digne d'aider les Dissidents contre l'Empereur.

    Je sortis donc de ma chambre, je traversa d'une allure posée les couloirs. Arriver devant la salle, je vis Guilford ainsi que cinq autres hommes. Je le salua brièvement d'un signe de tête, prenant une grande respiration, j'entra alors dans la pièce lumineuse mais froide. Ma soeur faisait les cents pas devant l'unique et vaste fenêtre, ses mains dans le dos. Je n'avais pas autant d'importance que Euphemia face à sa soeur, mais je comptais sur mes compétences pour prouver à nouveau comme par le passé que j'étais digne, aujourd'hui, durant ce repas, je montrerais mes connaissances. Je ne parla pas, regardant la grande salle en voûte surmontait de colonnes taillées. Remontant d'un petit cou sec les plis de ma jupe droits, je m'avança juste après vers Cornélia.

    « Cornélia.. J'insiste à nouveau pour que tu me laisse t'aider à négocier pendant ce déjeuner. J'ai prouvé par le passé que j'en étais capable.. »

    Ma voix se brisa à la fin de ma phrase, je n'arrivais pas à contenir mes doutes et ma colère en moi. Je n'avais pas parler sur un ton énerver, si suppliant, je venais de plaider pour ma cause, mais à peine avais-je commencer que je ne pu terminer ma phrase. Ce n'était pas comme ça que j'allais lui faire comprendre que j'en était capable, pourtant je gardais une foie inébranlable en ce jour envers mes capacités, je savais que j'en étais capable. Je m'avança vers la fenêtre, tapotant les carreaux fait d'un verre fin avec mes ongles, essayant de faire passer l'atmosphère stressante venant peser mes épaules d'un poids lourd. À l'instant où j'entendrais des pas dans le couloir, des voix, et que la porte s'ouvriras, mon coeur battra à la chamade mais je resterais posée, je ne montrerais pas d'inquiétude. Je me tourna à nouveau vers Cornélia, mes yeux bleu gris ne croisèrent pas son regard, mais je voulu lui faire comprendre que j'étais motivée pour ne pas laisser tomber.

    « Ne me sous-etime pas. »

    Je prit un ton cette fois plus dur, plus froid. Je priais alors pour qu'elle me réponde avant que le Leader de l'UFN n'arrive. Mes poings étaient serrés sur la table, mon regard devait en dire long sur mes pensées, pourtant je ne démordais pas, même si je savais que je me ferais sûrement envoyé balader par ma sœur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Letho Mac Guinness
• Le loup Irlandais + Leader •
• Le loup Irlandais + Leader •
avatar

Nombre de messages : 21
Age : 28
Localisation : en train de creuser une tombe
Date d'inscription : 27/02/2010

Carte d'identité
Grade/Niveau:
Points de prestige:
0/0  (0/0)
Points de prestige à distribuer:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Mangeons politique et alliance... [ Pv Letho & Arisu]   Ven 2 Juil - 13:39

Cornelia Li Britannia, la déesse de la guerre… Un nom qu’il avait entendu assez souvent pour le respecter et pour s’en méfier comme de la peste ; un des membres les plus importants de Britannian autrefois, un des membres les plus important des dissidents à présent. Décidément, entre splendeur et décadence il n’y avait qu’un seul pas jugea t-il en observant les gardes du Damocles. Voilà trente minutes qu’ils s’afféraient tous pour être sur qu’il n’y avait pas de piège. Letho lâchât un soupir exaspéré et coupa la connexion avec son Knightmare Frame avant d’en sortir, d’un coup d’œil il fit signe aux cinq autres machine d’en faire de même, révélant ainsi sa « garde ». Malgré les protestations des soldats, ils descendirent en même temps. Vraiment cette attitude commençait à l’exaspérer, le loup irlandais avait à parler à la déesse de la guerre. Une fois arrivé au sol, il retira sa veste dévoilant son pistolet, ainsi que les trois couteaux attaché à son bras et les remis à un homme, il ouvrit ensuite le sac qu’il avait avec lui, révélant des cartes, des livre, une boite de cigares et une bouteille de whiskey. Ses compagnons firent de même sous le regard surpris des hommes qui les surveillaient.

« Bien ! À présent j’espère que vous en avez terminé ! J’ai une affaire à régler avec Cornelia Li Britannia, donc j’espère que vous allez enfin me laisser passer et peu importe votre protocole cette fois ! »

Si ses yeux avaient pu tuer, ils l’auraient fait. Sauf qu’il ne lui restait plus qu’un seul œil et qu’il n’avait pas pris celui de synthèse pour cette fois. Il avait donc opté pour un simple bandeau de cuir noir et mat, sa tenue sobre se composant d’un T-shirt de pilotage moulant faisant ressortir sa fine musculature, d’un pantalon de toile large, de bottes de cuir noir et d’un long manteau noir. Après avoir patienté encore quelques minutes un homme vint le voir et lui annonça qu’il allait le guider jusqu’à la salle qui avait été choisie pour leur réunion. Il s’engagea donc à la suite du soldat, accompagné de ses cinq hommes. Il les avait trié sur le volet pour choisir des personnes de confiance et était sur de son choix, ils respecteraient ses ordres.
Les talons du soldat claquaient dans les couloirs de marbre de la forteresse et le leader de l’UFN s’efforçait de retenir le chemin qu’il avait emprunté ainsi que toutes les intersections possibles. Il venait certes ici en tant qu’invité et leader de l’UFN pour s’assurer que les deux puissances puissent coopérer ensemble, mais malgré cela il fallait parer à toute éventualité. La tentation de déployer son geass était très forte, mais il se retenait ; ce n’était pas le moment d’agir ainsi. Il se contenta donc de suivre calmement le soldat avant d’arriver dans une aile isolée de la forteresse. Cinq soldats gardaient une grande porte avec attention… Six chevaliers, la garde personnel de Cornelia.

Il fit alors un signe de main à ses hommes pour que ceux cis s’arrêtent et reste à l’entré avec les six soldats, échangea de brèves paroles avec les chevaliers puis pénétra dans la salle. IL poussa les deux battants de la grande porte en même temps, pénétrant dans la salle de « réception » avec assurance. Son seul sourcil visible s’arqua alors lorsqu’il vit la déesse de la guerre ainsi qu’une autre personne. Soit, ce devait être une personne de confiance pour rester ici. Il croisa le regard des deux femmes puis s’avança vers Cornelia, avant de lui faire un salut militaire.

« Enchanté de vous rencontrer Cornelia Li Britannia. Si votre réputation vous précède, je ne sait pas à qui j’ai l’honneur quand à cette autre demoiselle. »

Il avait parlé d’un ton jovial qui ne semblait pas du tout s’accorder avec le but de cette réunion. En accordant un salut militaire à Cornelia, il lui accordait sa reconnaissance militaire. Il se dirigea alors vers la jeune fille qui semblait légèrement surprise et inquiète qu’il soit présent et, lui déposa un baisemain ; après tout n’appartenait-il pas à la noblesse britanienne lui aussi et ne devait-il pas se comporter ainsi?
Il se dirigea alors ver la table et prit un plateau avec trois verres avant de déposer le petit sac qu’il avait pris avec lui ; il en sortit alors la bouteille de whiskey qu’il avait emmené et en versa deux doigts dans chaque verres avant de prendre le plateau et de proposer un verre à chacune des demoiselles, puis reposa ensuite le plateau avant de prendre le verre qui lui était attribué. Il prit ensuite la parole.

« Veuillez m’excuser, mais je pense qu’il n’est pas nécessaire de se presser pour parler, j’ai amené ce whiskey car l’idée de venir les mains vide ne me plaisait guère… Puis l’alcool délie les langues… »

Pendant quelques secondes le silence régna dans la salle.

« Je me nomme Letho Mac Guinness, je suis le leader militaire de l’UFN. On me connais aussi sous le surnom du loup irlandais… »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cornelia Li Britannia
• Leader | Princesse Déchue •
• Leader | Princesse Déchue •
avatar

Féminin Nombre de messages : 26
Localisation : ... Quelque part au milieu de nulle part?
Date d'inscription : 26/06/2010

Carte d'identité
Grade/Niveau: Leader
Points de prestige:
0/0  (0/0)
Points de prestige à distribuer:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Mangeons politique et alliance... [ Pv Letho & Arisu]   Ven 2 Juil - 15:33

    C'est sans surprise qu'elle vit Arisu débarquer dans la salle. La porte s'ouvrit et sa demi-soeur arriva en pompe. Le fait qu'elle débarque ainsi était sans surprise. La petite était trop prévisible... Cornélia jeta un oeil à la table. Elle ne regrettait d'avoir demandé un troisième couvert tout à l'heure. Elle songea un instant que ce devait être de famille de s'imposer par la force. Elle eut aussi une pensée pour Guinevere, qu'elle plaignait sincèrement...

    « Cornélia.. J'insiste à nouveau pour que tu me laisse t'aider à négocier pendant ce déjeuner. J'ai prouvé par le passé que j'en étais capable... »

    Sa voix tremblait de colère... Cette petite serait elle vraiment capable de contenir ses émotions? Son regard se posa sur sa jupe. Féminin, mais était-ce une bonne idée, pour une première rencontre avec un leader, de montrer son côté féminin plutôt que militaire? Elle manquait de charisme et l'image qu'elle dégageait avec cette jupe était celle d'une femme, pas d'un chef. Elle gardait malgré tout l'attitude d'une princesse, elle se retourna et pria la chance Britannienne d'être de son côté.

    « Ne me sous-estime pas. »

    Elle se retourna, affrontant Arisu du regard. Elle était à la limite de l'exaspération, elle expira lentement et silencieusement. Scrutant Arisu des yeux, elle esquissa un sourire:

    « Tu es, sans nul doute, une princesse Britannienne. »

    Elle n'avait pas le temps de lui faire une longue critique de tous les détails auxquels elle devait faire attention. Elle n'avait pas le temps de renvoyer Arisu, et ne voulait pas provoquer de disputes maintenant. Aussi ajouta t-elle simplement:

    « Bien. Garde cette image de princesse respectable tout au long du déjeuner... »

    Elle la détailla du regard une dernière fois et espera que le leader de la FLN n'ai pas d'attachement pour les jolies jeunes filles. Ce serait délicat. Letho Mac Guiness... Etait-il comme on le lui avait décrit?

    Enfin, alors que la patience de Cornélia atteignait ses limites, c'est à dire après quelques minutes, une dizaine tout au plus, la porte s'ouvrit. Il entra, le loup irlandais. Sa marche animée rythma la pièce jusqu'alors silencieuse. L'Homme en lui même n'était pas imposant, il inspirait à la confiance malgré sa musculature. Le plus étrange devait être... le manque de tension. Un manque qui la tendait plus. Il était dangereux, n'importe quelle combattant aguerrie le sentirait. Ce n'était pas le premier cas du genre pour Cornélia, mais ici, il s'agissait de collaborer. "Le loup irlandais" la salua d'un geste militaire.

    « Enchanté de vous rencontrer Cornelia Li Britannia. Si votre réputation vous précède, je ne sais pas à qui j’ai l’honneur quand à cette autre demoiselle. »

    Elle n'en attendait pas moins du Leader de ses ennemis. Connaitre son ennemi était un atout majeur, il avait le mérite de le savoir. Il fallait aussi admettre qu'il était dur de ne pas connaitre Cornélia Li Britannia... Sa jovialité était cependant agaçante, elle était hors contexte et surement pas naturelle. A peine Arisu présentée, qu'il se dirigeait déjà vers la table et sortait du whisky. *Typiquement irlandais*. Elle continua à l'observer, agaçée et impatiente. Son visage restait neutre, inexpressif, un instant elle fronça les sourcils lorsque l'odeur de l'alcool, qu'elle avait oublié, vint à elle. Elle attrapa le verre qui lui était tendu. Ayant ouvert la bouteille devant elle, elle inspecta de côté, rien de suspect. Pourquoi était-elle aussi tendue? Elle savait qu'il ne tenterait rien maintenant, ce serait d'une stupidité absurde. Cette histoire de Geass la hantait... Mais elle devait se calmer. Ce n'était pas du Geass dont on parlait aujourd'hui, pas encore.

    « Je me nomme Letho Mac Guinness, je suis le leader militaire de l’UFN. On me connais aussi sous le surnom du loup irlandais… »

    Il y eut une courte pause avant qu'elle ne reprenne, solennelle.

    « - Le loup irlandais... on m'a souvent parlé de vous , elle fit une pause et plongea ses yeux dans les siens, de vos exploits, entre autres. »

    Le bandeau de cuir sombre ne la fit pas sciller. Elle leva son verre :

    « Brillant! Il est regrettable que vous ne fassiez pas partie de nos rangs... Portons un verre à votre génie, il en existe si peu aujourd'hui... »

    Elle portait un verre à l'ennemie. C'était étrange, mais il faut parfois savoir saluer le génie de l'ennemi. Elle avala une gorgée, baissa un peu son verre et reprit, sans s'accorder de pause.

    « Mais ne parlons pas de ça maintenant... Commes vous le dites si bien, l'alcool délie les langues, mais la satiété calme aussi les esprits. Je vous invite donc à passer à table. »

    L'alcool lui brillait la gorge et une douce chaleur montait dans son coeur. Un sentiment familier et nostalgique... Elle se dirigea vers la fenêtre et lui désigna une place. Elle fit le tour de la demi table, regrettant qu'elle soit aussi grande. Elle posa son verre sur la table et invita tout le monde à s'asseoir. Le ruckus des chaises raisonna dans la salle et un silence s'installa à nouveau...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arisu El Britannia
♦ Princesse | Pilote d'Elite ♦
♦ Princesse | Pilote d'Elite ♦
avatar

Féminin Nombre de messages : 35
Age : 22
Localisation : Sûrement en train de m'enterrer en faite..
Date d'inscription : 30/06/2010

Carte d'identité
Grade/Niveau: Sous-Capitaine des Dissidents.
Points de prestige:
0/0  (0/0)
Points de prestige à distribuer:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Mangeons politique et alliance... [ Pv Letho & Arisu]   Sam 3 Juil - 11:00


« Tu es, sans nul doute, une princesse Britannienne. »

J'esquissa un sourire, essayant de contenir en moi ma joie. Cornélia ne m'avait pour le moment pas encore listé tout ce que je ne devais pas faire, le temps devait être trop avancé pour qu'elle commence à me sermonné. Heureusement d'ailleurs, car les discours de la jeune homme était dur et directe, et ramenait assez souvent vos dernières bêtises. Mais à ce que je vis, elle avait prévu que je viendras lui demander une dernière fois, et elle avait vu juste.

« Bien. Garde cette image de princesse respectable tout au long du déjeuner... »

Je m'étonnais de sa remarque, pourtant je ne pu réprimer un petite rire en m'imaginant me dénigrer de milles et unes façons les plus ridicules. Je ne m'étais jamais ridiculisé, je n'avais jamais ridiculisé Cornélia ou ma famille. Pourtant à cet instant, je crû bien comprendre que la chose la plus importante était ce déjeuner. J'acquiesça d'un signe de tête, le regard vague, puis me retourna vers l'unique porte de la salle. Je vis une carrure imposante, des cheveux sombre, et la résonance de la pièce me parût tout à coup amplifié. Le rythme de ses pas étaient militaires, un de ses yeux était bandé, l'unique sourcil qu'il avait s'arqua en nous apercevant. Je ne ressentis aucune peur, aucune animation en moi pour tout dire. Je pensais tout bonnement, que Cornélia s'était trop inquiétée et impatientait, que cet homme semblait censé. Malgré que je m'imaginais un homme plus vieux, à la carrure et à la taille imposante, je voyais devant moi cet homme qui me semblait être tout à fait respectable. Les salutations se firent en tout bien tout honneur.

« Enchanté de vous rencontrer Cornelia Li Britannia. Si votre réputation vous précède, je ne sait pas à qui j’ai l’honneur quand à cette autre demoiselle. »

Son ton joviale, soit me surpris, je ne le voyait pas être quelqu'un d'avenant, aimant rire. Il me fit un baise main, et je décida donc de me présenter.

« Arisu El Britannia, c'est un honneur de faire votre connaissance. »

Je lui sourit calmement, le regardant dans les yeux. Le Leader de l'UFN hein.. Mais ce qui me surpris encore plus, ce fût sûrement qu'il prit de suite l'initiative de sortir une bouteille de whisky qu'il avait apporté, il prit un plateau sur lequel était disposé trois verres et servit l'alcool dans les verres à la transparence tel qu'on aurait pu la comparait au cristal.

« Veuillez m’excuser, mais je pense qu’il n’est pas nécessaire de se presser pour parler, j’ai amené ce whiskey car l’idée de venir les mains vide ne me plaisait guère… Puis l’alcool délie les langues… »

Je jeta un regard furtif sur Cornélia, elle impatiente de pouvoir régler cette alliance. Elle ne pouvait refuser cet apéritif alcoolisé, pourtant, je me demandais combien de temps encore tiendrait-elle avant que sa patience est brûlé toutes les limites de son être. Je restais pour le moment quelque peu à l'écart, l'alcool, quantité aussi petite qu'elle soit, me donnait des gueules de bois encore plus forte que lorsque j'aperçois Mihael Phantom, c'est pour dire. Pourtant le temps n'était pas à noyer le liquide dans l'eau, je bu donc avec un sourire en regard le Loup Irlandais, pensant tristement à mes futurs nausées. Cornélia amena tranquillement le véritable sujet de conversation, j'étais impressionnait de ses capacités à la feinte, pas au coup bas, à la feinte. Elle amenait peu à peu le coeur de la venu de Letho Mac Guinness.

« - Le loup irlandais... on m'a souvent parlé de vous , elle fit une pause et plongea ses yeux dans les siens, de vos exploits, entre autres. »

Levant son verre à ce qu'elle aurait appelé il y a peu, je fit de même. Même si je me comportais en tant que spectatrice, j'étais amusé de voir ce déjeuner et ses surprises arrivées.

« Brillant! Il est regrettable que vous ne fassiez pas partie de nos rangs... Portons un verre à votre génie, il en existe si peu aujourd'hui... »

Cornélia était lancée pour négocier et j'étais curieuse de voir si ce sentiment quelque peu pressé la poussant à agir aussi rapidement plairait à notre hôte qui semblait plus être venu boir un peu de whisky en notre compagnie que pour venir négocier sur l'avenir du Saint Empire Britannien que dorénavant, Lelouch gouverné et pousser à la destruction.

« Mais ne parlons pas de ça maintenant... Commes vous le dites si bien, l'alcool délie les langues, mais la satiété calme aussi les esprits. Je vous invite donc à passer à table. »

Je sous-estimais ma soeur, elle avait réussi à nouveau à m'impressionner, ce qui était normal de toute évidence. Nous nous installâmes alors tous à table. Le goût de ce whisky ne me semblait pas inconnu, l'arrière goût, la couleur, je me demandais où avais-je pu boire un alcool aussi délectable sans me souvenir du lendemain pendant les heures matinales. Le silence s'installa à nouveau, je voyais pour moi une chance de montrer à ma soeur que j'étais capable de négocier, pourtant, maintenant que l'occasion se présentée, je ne voyais pas ce que je pouvais dire sans avoir le regard de ma soeur m'écrasant, pourtant ce silence, il fallait le briser, je n'étais pas venu pour faire la décoration de table !

« Letho Mac Guinness, puis-je vous posez un question ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Letho Mac Guinness
• Le loup Irlandais + Leader •
• Le loup Irlandais + Leader •
avatar

Nombre de messages : 21
Age : 28
Localisation : en train de creuser une tombe
Date d'inscription : 27/02/2010

Carte d'identité
Grade/Niveau:
Points de prestige:
0/0  (0/0)
Points de prestige à distribuer:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Mangeons politique et alliance... [ Pv Letho & Arisu]   Sam 3 Juil - 16:12

A la réponse de la jeune fille, un mince sourire se dessina sur son visage. Arisu El Britannia… Décidément, la famille Britannia semblait immense, Letho ne voulait même pas imaginer le chaos engendré lorsqu’il fallait décider de qui succèderait au trône. L’ancien empereur étant mort, Lelouch Vi Britannia avait évité le chaos de la succession en prenant le pouvoir de force. Et s’il y avait bien une chose de laquelle il était sur, c’était que ce nouvel empereur avait usé du geass pour prendre le pouvoir. Comment ? Il ne le savait pas mais il en était sur, ce dictateur n’avait pas pu faire autrement pour asseoir son pouvoir aussi efficacement et rapidement. De toute façon ce sujet reviendrait certainement à un moment ou à un autre.
Après avoir servi les deux femmes, il bu une gorgée de son alcool favori ; doucement et tranquillement, savourant les arômes de tourbes qui lui rappelaient son pays natal, sa terre chérie et adoré ou il avait vu le jour. Comme lui avait dit son père autrefois, chaque chose en son temps. Et s’il était évident que l’alliance entre l’UFN et les dissidents britannien aurait lieu, il fallait encore que l’on puisse faire confiance à l’autre ; et pour cela il fallait échanger des informations. Letho lui, était prêt à faire confiance à ses anciens ennemis car leur ennemi était commun. Il leur ferait confiance, jusqu’à ce qu’ils remportent l victoire ensemble ; le reste serait une autre histoire.

Cornelia lui fit alors une remarque sur sa réputation et sur ses… exploits, lui montrant ainsi qu’elle aussi savait à qui elle s’adressait. IL soutint son regard le temps qu’il fallut, refusant de perdre ce qu’il considérait comme un affrontement certes inutile mais un affrontement. Son unique œil d’un vert sombre la fixant. Encore une fois, la tentation de déployer son geass était particulièrement tentante, juste pour tester la dissidente. Il se promit de le faire plus tard.
La déesse de la guerre enchaina immédiatement sur des éloges, reconnaissant son génie et son talent tout en regrettant qu’il n’ai jamais été du coté de Britannia. L’espace d’une seconde son regard se fit meurtrier et ses mains se crispèrent, l’espace d’une seule seconde les deux jeune filles purent percevoir la rage d’un irlandais. Mais il se reprit immédiatement, laissant apparaître un visage serein avant de laisser échapper un rire calme et maitrisé avant de prendre la parole.

« Du génie ? Le seul mérite que j’ai eu est d’avoir su être sans pitié et de suivre les règles que ma famille m’a toujours dictée. Quand à faire parti de vos rangs... Cela eu été possible si Britannia n’avait pas cherché à asservir ainsi l’Irlande. Car qui s’attire la fidélité de l’Irlande s’attire un allié à la détermination aussi inaltérable que les profondeurs de la mer. »

Il laissa quelques secondes s’écouler avant de reprendre après avoir bu une gorgée d’alcool.

« Mais vous êtes loin d’être en reste ; je ne lèverais par contre pas un toast à votre personne car j’estime que vous n’en avez pas besoin. Puis à présent il est évident que nous nous devons de combattre côte à côte. »

A la remarque de Cornelia il prit place et s’assit face à la jeune britanniene nommée Arisu, choisissant sa place avec attention pour déclencher un petit teste s’adressant à ses deux interlocutrices. Puis il devait reconnaître que jusqu’à présent la jeune fille avait été tenue quelque peu à l’écart de la conversation. Il la jaugea donc sans s’en cacher, laissant le silence s’installer. Si dans les yeux et l’attitude de Cornelia il avait pu cerner la détermination, l’impatience et l’inquiétude, à travers l’attitude d’Arisu il pouvait voir l’indécision. IL se décida donc à répondre avec plaisir à sa question.

« Ne vous gênez pas mademoiselle, après tout nous sommes là pour conclure une alliance n’est-ce pas ? »

Et il déclencha alors son geass, voyant les lignes d’avenir qui se dessinaient. Il attendait avec impatience la réaction de ses deux protagonistes, se demandant lequel des deux remarquerait son étrange pupille en premier. Il voyait les différentes possibilités qui s’offraient à lui et il devait avouer que les réactions possible de la déesse de la guerre l’amusait. Il fixa de son unique œil sur lequel s’affichait le symbole du geass sur Arisu…

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cornelia Li Britannia
• Leader | Princesse Déchue •
• Leader | Princesse Déchue •
avatar

Féminin Nombre de messages : 26
Localisation : ... Quelque part au milieu de nulle part?
Date d'inscription : 26/06/2010

Carte d'identité
Grade/Niveau: Leader
Points de prestige:
0/0  (0/0)
Points de prestige à distribuer:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Mangeons politique et alliance... [ Pv Letho & Arisu]   Sam 3 Juil - 17:30

« Ne vous gênez pas mademoiselle, après tout nous sommes là pour conclure une alliance n’est-ce pas ? »

    Elle avait un mauvais pressentiment. Elle ne s'inquiétait pas pour Arisu, elle ne ferait pas d'erreur. La chose la plus idiote qu'elle pourrait faire pendant ce déjeuner, était surement de révéler qu'elle était pilote. Si elle le faisait, elle disait adieu à l'image de gentille princesse et Cornélia perdait un atout. Quoi de mieux, pour calmer la tension entre deux leaders, qu'une présence féminine et discrète? Elle espérait, sans trop en être convaincue, qu'Arisu avait bien compris ce qu'elle lui avait dit. Gentille princesse, pas pilote de l'armée. Ca changerait la donne. Elle ravala un soupir avec un gorgée d'alcool, reposa son verre et leva les yeux vers le leader de l'UFN. Son assurance l'inquiétait.

    Elle ne pouvait intervenir, cela relèverait de l'impolitesse. De plus, les réactions du leader l'intéressaient. Il avait clairement établi sa position: il était prêt à collaborer avec eux, même s'il ne les aimaient pas. Sa présence même, et son attitude le prouvaient. C'était sans surprise, chacun des clans avait besoin de l'autre pour arriver à leurs fins. Cornélia venait de comprendre la véritable raison de son impatiente et de son stress. C'était lui. Elle voulait en finir avec déjeuner la plus vite, sa présence l'inquiétait. Son assurance, elle le sentait, n'était pas feinte. Il en savait plus qu'elle...

    Elle n'appréciait pas la tournure des choses. Mais il valait mieux rester silencieux et observer comment les choses allaient se dérouler... pour l'instant. Elle détourna donc son regard et le posa sur Arisu. Elle se demandait sincèrement de quoi Arisu pouvait bien parler...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arisu El Britannia
♦ Princesse | Pilote d'Elite ♦
♦ Princesse | Pilote d'Elite ♦
avatar

Féminin Nombre de messages : 35
Age : 22
Localisation : Sûrement en train de m'enterrer en faite..
Date d'inscription : 30/06/2010

Carte d'identité
Grade/Niveau: Sous-Capitaine des Dissidents.
Points de prestige:
0/0  (0/0)
Points de prestige à distribuer:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Mangeons politique et alliance... [ Pv Letho & Arisu]   Dim 4 Juil - 19:57


Les tensions ne démentaient pas, la remarque du leader arracha un regard dubitatif de la jeune princesse qui sembla surprise. Cet homme semblait être bien sûr de lui, comme si chacune des capacités que mettait Cornélia en avant été vaincu par une chose inexplicable. Arisu se sentait épiais, comme si chaque geste, paroles qu'elle pouvait faire ou dire avait été préalablement étudié et donc n'étonner en aucun cas le Leader de l'UFN. Elle savait très bien que lui autant que les Dissidents avaient besoins de cette alliance, que par ailleurs, jamais il ne refuserait, dû moins, la jeune femme pensait cela. Trouvant cette conversation trop sage, ainsi que surveillé. Arisu avait demandé en toute impudence il y a quelque secondes si elle pouvait se permettre de poser une question, Letho accepta et répondit simplement ;

« Ne vous gênez pas mademoiselle, après tout nous sommes là pour conclure une alliance n’est-ce pas ? »

La pupille de son unique oeil s'illumina, le signe de deux ailes d'oiseaux rougeâtre se déployants alors. La jeune femme essaya de cacher sa surprise et son dépourvue face à ce qu'elle venait de voir. Dans un sourire elle remercia le Leader de l'UFN. Quoiqu'il pouvait advenir, il ne semblait pas être inquiet face aux éventuelles question qu'elle pouvait lui poser. Quel genre de geass possédait-il ? Arisu se leva calmement, ne prenant pas les regards que pouvait lui jeter sa soeur et marcha jusqu'à la fenêtre, regardant l'extérieur. Elle se retourna vivement vers le jeune homme, sur un ton impudent, le regard insolent :

« Letho, pouvez-vous nous dire quel est la nature de votre Geass ? »

Arisu le regarda droit dans les yeux, un silence s'installa. Elle alla calmement se rasseoir un sourire amusé aux lèvres, la négociation pouvait enfin commencé et cela d'une façon plus sérieuse ainsi que plus honnête. La jeune princesse ne regarda pas sa sœur, pas un seul instant depuis qu'elle avait posé la question elle ne s'était préoccupé de Cornélia. Étais-ce une erreur de montrer que l'on était pas de bêtes oiseaux à plumer ? Aucun sentiment de victoire ou même de colère, un grand amusement se lisait sur le sourire d'Arisu ainsi que de l'audace dans ses questions. Elle prit à nouveau la parole ;

« Maintenant que nous pouvons parlés en toute honnêteté, qu'attendez-vous des Dissidents Britanniens grâce à cette alliance ? »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Letho Mac Guinness
• Le loup Irlandais + Leader •
• Le loup Irlandais + Leader •
avatar

Nombre de messages : 21
Age : 28
Localisation : en train de creuser une tombe
Date d'inscription : 27/02/2010

Carte d'identité
Grade/Niveau:
Points de prestige:
0/0  (0/0)
Points de prestige à distribuer:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Mangeons politique et alliance... [ Pv Letho & Arisu]   Dim 4 Juil - 20:38

La première chose qui résonna dans la pièce devenu soudainement calme face à la réaction de la jeune fille et de sa question, fut un rire charmeur et amusé. En effet, la réaction d’Arisu avait été très drôle. Il pouvait sentir la rage de la déesse de la guerre, et surtout une méfiance sans limites à présent. De plus la réaction de la cadette lorsqu’elle avait aperçu le geass était significative. D’une lenteur calculé il sortit sa boite à cigare et en sortit un pour lui avant de repousser la boite. En toute impudence il glissa la main vers sa botte gauche et en sortit un couteau qu’il utilisa pour couper le cigare. Il s’empara alors d’un paquet d’allumettes et alluma l’objet de son attention. Une fois cela fait, il inspira quelque bouffée et bu une gorgée d’alcool. Toute l’action s’était déroulée avec une extrême minutie et un calme calculé. Enfin il tourna la tête vers Cornelia et lui fit un signe de tête et lui accorda un sourire amusé avant de se tourner de nouveau vers Arisu, geass toujours éveillé. Et d’une voix tout aussi amusé que son sourire répliqua d’un ton égal.

« Alors dites moi votre tour de poitrine Arisu El Britannia… »

Silence particulièrement indiscrète et gênante, il attendit quelques secondes sans avoir de réponse si ce n’était des yeux brulants de colère pointés su lui. Il n’avait pas encore franchi la ligne de non retour et donnait pour l’instant une leçon basique. Sa question avait été déplacé, voir vulgaire. Mais la guerre ne se préoccupait pas de ce genre de choses. Il reprit alors plus séreusement.

« Veuillez m’excuser, les règle de bienséance m’interdisent de poser ce genre de question. Mais les règles de la guerre sont différentes. Je vous dirais la nature de mon œil mais retenez bien une chose, jusqu’ou êtes vous prêtes pour vaincre Lelouch ? Dévoiler votre tour de poitrine serait un sacrifice bien dérisoire par rapport au choix que vous devrez forcement faire. Personnellement j’irais jusqu’à perdre tout ce qui me reste. »

Il tira une bouffée sur son cigare calmement. Le jeune fille avait eu le culot de lui demander de façon direct quel était la nature de son geass, il était évident qu’elle n’était pas qu’une jolie poupée. Il reprit alors plus souriant après s’être concentré sur les lignes de la jeune princesse.

« Mon geass me permet de voir ce que nous pourrions appeler les lignes d’avenir, je vois les différent futurs possibles avec une précision plus ou moins net en fonction de ma concentration… Comme le fait que dans chacun de vos avenirs je vois que vous pilotez un Knightmare Frame Arisu. »

IL se tourna alors vers Cornelia avec un air sérieux, le jeu ayant assez duré comme cela.

« Sachez que je me vois navré d’agir ainsi comme ça, mais mener la danse est une autre règle si l’on veux gagner. Soyons honnêtes, vous représentez un aspect de Britannian que moi et mes pairs avons toujours combattu, mais Lelouch votre frère est actuellement bien plus dangereux et le vaincre est la priorité. Je ne révèle pas mon visage et mon geass à mes anciens ennemis sans regret, mais c’est la règle et nous devons nous faire confiance. Sachez que j’ai toujours respecté mes ennemis ainsi que mes amis. Heureusement nous ne sommes plus ennemis pour l’instant… »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cornelia Li Britannia
• Leader | Princesse Déchue •
• Leader | Princesse Déchue •
avatar

Féminin Nombre de messages : 26
Localisation : ... Quelque part au milieu de nulle part?
Date d'inscription : 26/06/2010

Carte d'identité
Grade/Niveau: Leader
Points de prestige:
0/0  (0/0)
Points de prestige à distribuer:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Mangeons politique et alliance... [ Pv Letho & Arisu]   Lun 5 Juil - 17:37

    Le verre de whisky tournait entre les doigts de la leader tandis que la main restait inanimé sur la nappe blanche. Quand Arisu se leva, sûre d'elle, elle avala une gorgée de whisky et appuya son visage sur son poing serré. Arisu n'avait pas compris son rôle dans ce déjeuner. Une observatrice neutre qui devait calmer les tensions pour faciliter la communication... pas l'empirer. Cette petite était irrécupérable, incapable de songer aux conséquences de ses actes et trop sure d'elle. Cornélia leva un œil fatigué sur la petite, elle se tenait droite et fière. Un instant, elle se demanda d'où provenait cette soudaine assurance. Arisu avait surement découvert quelque chose d'important. Si c'était le cas, le mieux était de garder son atout pour un point de crise...

    « Letho, pouvez-vous nous dire quel est la nature de votre Geass ? »

    Cornélia reporta son attention sur le leader. C’était donc de là que venait son assurance. Elle avala une gorgée de plus avant de reposer le verre sur la table. Elle scruta l’œil intacte qui lui restait, y découvrait une lueur familière. Un Geass…

    « Maintenant que nous pouvons parlés en toute honnêteté, qu'attendez-vous des Dissidents Britanniens grâce à cette alliance ? »

    Arisu avait sorti le bazooka pour tuer la mouche. Elle comprenait maintenant pourquoi l’ancien empereur ne l’avait même pas envisagée pour le trône… Elle était trop naïve, immature. . Dans une équipe, il fallait faire confiance à son coéquipier et jouer son rôle fidèlement. Arisu n’en était pas capable… Elle partait seule, fière et trop sure d’elle. Elle ne semblait pas comprendre qu’il n’était pas question de sa valeur ici, mais de l’avenir de Britannia. Mais Cornélia n’y fit plus attention : c’était un cas classé sur lequel elle ne perdrait plus de temps. Cornélia posa les mains à plat sur la table et se concentra donc sur ce qui en valait véritablement la peine. Letho Mac Guinesse. Les irlandais étaient connus pour être têtus et fidèles. Vu sa dévotion pour l’Irlande, elle le jugeait fiable : ils partageaient un même but et un même ennemi. De plus, Arisu venait de lui révéler un avantage qui avait une importance majeure… et qu’avait omis de lui dire Mac Guinesse. Cette omission remettait en question la confiance qu’elle pouvait avoir dans cette alliance. Arisu s’était assise et c’était maintenant un silence gênant qui s’était installé. Cornélia ne bronchait pas, si Arisu avait commis l’ultime erreur de révéler son atout majeur, cela lui avait tout de même permis de se concentrer sur ce qui en valait vraiment la peine. Ce n’était pas le comportement d’Arisu qui alternerait sur l’alliance. C’était le sien.

    Et, là tout de suite, Cornélia Li Britannia préférait rompre les négociations plutôt que de prendre le risque d’avoir un allié qui les poignarderait dans le dos. Mac Guinesse riait. Cornélia ne scia pas, sa réaction était normale et Arisu risquait bientôt de payer les frais de sa naïveté. Si certains leader restaient stoïques face à l’arrogance de nouveaux venus, certains s’énervaient également et d’autre, comme Letho, riaient. Mais tous faisaient payer cette idiotie d’une façon ou d’une autre, le stoïque ignore, ne le jugeant pas digne d’intérêt, l’énervé brutalise le naïf, histoire de lui faire comprendre sa place et enfin, la plus appropriée des trois, celle pour laquelle Mac Guinesse avait : moquer la princesse. On ne peut pas ignorer ou brutaliser un princesse, sous peine de créer des tensions … ou, ici, de les aggraver.

    « Alors dites moi votre tour de poitrine Arisu El Britannia… »

    Cornélia continuait de le regarder, impassible. Si la plupart des moqueries se faisaient dans la finesse, Mac Guinesse avait opté pour une réplique plus rudimentaire qui frôlait l’harassement sexuel. Mais le leader, on le sentait bien, n’était pas un personnage à se préoccuper de la gente féminine dans ce genre de situations…

    « Veuillez m’excuser, les règle de bienséance m’interdisent de poser ce genre de question. Mais les règles de la guerre sont différentes. Je vous dirais la nature de mon œil mais retenez bien une chose, jusqu’ou êtes vous prêtes pour vaincre Lelouch ? Dévoiler votre tour de poitrine serait un sacrifice bien dérisoire par rapport au choix que vous devrez forcement faire. Personnellement j’irais jusqu’à perdre tout ce qui me reste. »

    Elle observa l’homme détaché et calme qui se trouvait devant elle. Elle le laissa fumer le cigare qu’il venait de couper en silence, attendant la suite du prometteur discours.

    « Mon geass me permet de voir ce que nous pourrions appeler les lignes d’avenir, je vois les différent futurs possibles avec une précision plus ou moins net en fonction de ma concentration… Comme le fait que dans chacun de vos avenirs je vois que vous pilotez un Knightmare Frame Arisu. »

    Cornélia se tendit. Il mettait là le point sur le gros point faible de Cornélia pendant ce déjeuner : son manque d’informations. Si elle le connaissait de réputation, il lui manquait les informations essentielles qui jouaient maintenant dans la balance. Ses inquiétudes n’étaient pas vaines : on ne pouvait traiter un leader pareil comme un simple homme de pouvoir. Il avait atteint ce statut grâce à ses capacités, et son geass. Son erreur lui coûtait maintenant cher.

    « Sachez que je me vois navré d’agir ainsi comme ça, mais mener la danse est une autre règle si l’on veux gagner. Soyons honnêtes, vous représentez un aspect de Britannian que moi et mes pairs avons toujours combattu, mais Lelouch votre frère est actuellement bien plus dangereux et le vaincre est la priorité. Je ne révèle pas mon visage et mon geass à mes anciens ennemis sans regret, mais c’est la règle et nous devons nous faire confiance. Sachez que j’ai toujours respecté mes ennemis ainsi que mes amis. Heureusement nous ne sommes plus ennemis pour l’instant… »

    Un sourire discret vint illuminer le visage de la Déesse de la guerre. Effectivement, c’était les règles du jeu. Elle refoula un amère rancune, celle de la perdante qui n’avait pas toutes les cartes nécessaires, et hocha la tête. Elle partageait son point de vue en général, mais son geass devait bien lui indiquer que son omission ne facilitait pas cette alliance. De plus, la colère qu’avait provoqué l’attitude irréfléchie d’Arisu n’aidait en rien la Déesse de la Guerre. Mais elle devait rester maitresse de ses émotions, c’est ce qui l’avait maintes fois sauvées, aussi elle se força à tasser la bouillante colère. Il lui fallut une longue minute de silence avant d’être maitre de ses esprits et de pouvoir parler d’une voix sure et neutre.

    « Letho Mac Guinness, le loup irlandais… »

    Elle ramena ses mains sous son menton, tandis que le sourire persistait, tenace. Sa voix était moins dure, ses gestes plus carrés et son attitude plus imposante. Plus bas, elle repris, à l’attention de Mac Guinness.

    « … vous avez un pouvoir intéressant. »

    Sans réellement le désirer, elle laissa s’installer un court silence où elle contempla l’œil de Mac Guinness. Le leader de l’UFN avait un geass pareil… Ce serait un terrible ennemi, mais cela lui donnait une longueur d’avance sur Lelouch… pour son plus grand bonheur.

    « Mac Guinness, vous connaissez bien les règles de la guerre. »

    C’était cette guerre qui l’avait poussé à cacher son geass et qui l’avait poussé, elle, à cacher le fait que la princesse était aussi pilote. Elle avala une gorgée de whisky avant de reprendre…

    « Vous savez… le peuple irlandais est un de mes préférés. Sa fidélité et sa détermination restent intactes… Ce n’est pourtant pas faute de les avoir massacrés. »

    C’était là sa douce revanche… Elle restait une femme fière et irritée par cet échec. Mais c’était aussi un chef qui devait voir les intérêts de son clan, elle reprit donc aussitôt.

    « Mais c’est le premier peuple à m’avoir appris, à mes dépends, qu’une nation en reste une, conquise ou pas. Vous devez le savoir, mais je répugne quiconque n’appartiens pas à nos rangs. Néanmoins, la fidélité irlandaise est devenue légendaire, et pour l’avoir moi-même connue, je puis l’assurer. Aussi, un leader avec des origines pareilles et ce tempérament me semblait digne de confiance... »

    Elle cessa de faire tourner son verre et leva les yeux vers lui. Elle n’avait pas menti, préférant ne pas risquer de se faire repérer par son geass. Elle n’avait pas non plus besoin de mentir ou d’exagérer quoi que ce soit, la détermination des irlandais avait été réelle et l’avait réellement atteint... d'une certaine façon. Sa voix se durcit cependant, et elle se raidit, sévère.

    « Cependant, après ce qui vient de se passer, qu’est ce qui me garantis que vous ne nous cachez rien d’autre ? »

    Quelqu’un frappa à la porte, dissipant un instant sa colère. Les entrées allaient être servies. Elle se détourna et ordonna à ses soldats de les laisser passer. Bientôt quelques hommes entraient, solennels, et déposaient les entrées devant chaque convive. C’était une entrée irlandaise dont Cornélia s’était souvenue et avait ordonné pour l’occasion. Elle dispensa enfin les serveurs et présenta le plat, par politesse. Tous le connaissaient. Aussi, elle reprit :

    « Bien… Mais vous connaissiez déjà la situation actuelle n’est ce pas ? »

    Elle planta sa fourchette dans l’entrée et reprit :

    « J’aime votre franchise. Aussi, je serais claire. Nous sommes en temps de guerre, et dans notre situation vous savez surement que nous ne pouvons nous permettre de douter de nos alliés… »

    Elle balada sa fourchette sur son assiette, prenant une décision. Si elle devait incessamment vérifier que Mac Guinness ne la trahirait pas , elle préférait encore abandonner l’idée de l’alliance. Elle ne pouvait se permettre de perdre du temps et de l’énergie dessus. Et si Mac Guinnesse ne le comprenait pas, son Geass devait clairement le lui indiquer. Que pouvait-il bien faire à part leur prouver qu’il serait digne de confiance ?

    « Si je peux comprendre pourquoi vous avez omis de parler de votre geass, je ne possède malheureusement pas de geass pour m’assurer que ce n’était qu’une omission ponctuelle. Alors que vous, Mac Guinness, vous possédez ce Geass. Je suppose qu’il doit vous indiquer notre détermination et notre fidélité dans cette alliance… »

    Sa fidélité était sans faille, elle n’était pas du genre à trahir une alliance, même dans un combat perdu d’avance. C’était parce qu’elle était aussi fiable envers ses collègues et alliés qu’ils combattaient avec elle docilement. Parce qu’ils croyaient en elle autant qu’elle croyait en ses soldats. Elle leur aspirait l’admiration et le respect… Elle souleva enfin sa fourchette et lança :

    « Mais vous savez déjà quoi faire. »

    Enfin, elle avala sa bouchée. Elle leva les yeux: le soleil était déjà haut derrière la fenêtre. Schneizel ne devait-il pas les joindre? Elle se retourna vers Arisu, songeant qu'elle pourrait lui être utile, et lui demanda d'aller voir si Schneizel était bien arrivé. Maintenant que la discussion prenait une tournure intéressante, il serait temps qu'il s'y joigne... s'il daigne se pointer.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arisu El Britannia
♦ Princesse | Pilote d'Elite ♦
♦ Princesse | Pilote d'Elite ♦
avatar

Féminin Nombre de messages : 35
Age : 22
Localisation : Sûrement en train de m'enterrer en faite..
Date d'inscription : 30/06/2010

Carte d'identité
Grade/Niveau: Sous-Capitaine des Dissidents.
Points de prestige:
0/0  (0/0)
Points de prestige à distribuer:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Mangeons politique et alliance... [ Pv Letho & Arisu]   Ven 9 Juil - 13:17

« Mon geass me permet de voir ce que nous pourrions appeler les lignes d’avenir, je vois les différent futurs possibles avec une précision plus ou moins net en fonction de ma concentration… Comme le fait que dans chacun de vos avenirs je vois que vous pilotez un Knightmare Frame Arisu. »

La jeune femme fût étonnée de voir que Letho avait pu voir avec son Geass. L'image de princesse délicate et posée que Cornélia avait voulu donner d'Arisu avait lamentablement échoué, contre un Geass et un caractère enjouée ainsi qu'audacieux, créer des illusions semblait être bien difficile. Le Leader de l'UFN était quelqu'un à qui on ne pouvait cacher grand chose, secrets, intentions, il suffisait qu'il enclenche son pouvoir du roi, et les possibilités lui apparaissait. La jeune femme ne comptait pas intervenir à nouveau, que pouvait-elle dire maintenant ? L'alliance ainsi que la négociation se faisaient maintenant, les foudres de sa soeur étant déjà entrain de foudroyer Arisu, elle préféra ne rien dire, laissant les qualités de sa soeur en politique faire. Les deux dirigeant parlèrent, la jeune femme n'écouta plus, son regard semblait être attentif, mais en réalité, elle était loin, très loin dans ses pensées. Cornélia demanda à Arisu d'aller voir si Schneizel était arrivé. Surprise qu'elle lui demande en plein milieux du déjeuner, elle se contenta de sourire, se levant calmement, et dit :

« Je vous pris de bien vouloir m'excuser.»

Le bruit de ses chaussures sur le sol résonnèrent, elle ouvrit la porte et se retrouva dans les couloirs du Damoclès. Elle ignora les hommes étant posté devant, elle en regarda un, un instant qui fût court, et demanda :

« Ordre de Cornélia Li Britannia, allait voir si Schneizel El Britannia est arrivé. Si vous le trouvez, merci de l'amener ici pour qu'il puisse prendre part à ce déjeuner.»

Puis elle tourna les talons, cachant son sourire béant de pouvoir quitter la salle, les larmes de sa propre bêtise. Elle avait désiré montrer qu'elle était capable, elle n'avait su qu'une fois de plus s'attirer les foudres et les regards agaçait de sa sœur. Ses actes étaient mal interprétés et vu d'un mauvais oeil. L'avait-elle cherchée ? Sûrement après tout. une seule larme coula, trop de fierté pour s'avouer que l'on a tort ou que l'on est vaincu à nouveau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Letho Mac Guinness
• Le loup Irlandais + Leader •
• Le loup Irlandais + Leader •
avatar

Nombre de messages : 21
Age : 28
Localisation : en train de creuser une tombe
Date d'inscription : 27/02/2010

Carte d'identité
Grade/Niveau:
Points de prestige:
0/0  (0/0)
Points de prestige à distribuer:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Mangeons politique et alliance... [ Pv Letho & Arisu]   Mar 20 Juil - 13:48

Le loup irlandais écouta Cornelia d’une oreille distraite, il connaissait déjà la teneur du discours qui lui était tenu. Jouant distraitement avec son coute, le faisant passer entre ses doigts il réfléchissait à ce qu’il allait dire. Il se devait d’être honnête. Montrer son geass était déjà pour lui une preuve de son honnêteté, il aurait très bien pu garder secret ce facteur ; après tout qu’es-ce qui aurait pu l’empêcher de cacher son geass et de ne pas dévoiler son atout. Le discours sur la confiance de la déesse de la guerre ne le touchait pas, lorsqu’il faisait un serment il le maintenait jusqu’à ce que toutes les conditions aient été exécutées. D’un mouvement vif il jeta son couteau qui se planta dans le dossier de la chaise.

« Voyez vous, avant de parler de confiance il faudrait s’assurer que celui qui vous fait face ne constitue pas une menace. Depuis tout à l’heure je m’amuse avec ce couteau qui vient de ma botte. C’est le genre de couteau que j’ai tendance à utiliser pour tuer quelqu’un hors d’un Knightmare. Soyons sérieux, je n’ai pas l’intention de vous tuer… pour l’instant en tout cas. Pourtant j’aurais pu le faire sans que vous n’ayez le temps de réagir, j’aurais ensuite pu partir sans que personne ne se rende compte de mon acte assez tôt pour m’arrêter. »

Il vida alors son verre de whiskey et se redressa avant de marcher le long de la table. Cette alliance devait se conclure rapidement. Letho n’était pas du tout à l’aise dans cette immense forteresse et il se sentait oppressé, il avait l’impression d’être dans l’antre du tigre. S’il avait du choisir ce qui l’arrangeait il aurait opté pour une île déserte. Mais il ne pouvait se permettre de faire ce que lui désirait, s’il suivait cette logique il tuerait immédiatement les deux membres de la famille Britannia qui lui faisait face. Il continua alors

« Mais sachez que je n’ai en aucun cas caché mon geass, j’ai juste choisit de vous le dévoiler d’une façon assez direct. Comme je l’ai dit précédemment, le meilleur moyen de remporter la guerre est de mener la danse. Mais il y a une autre règle, bien moins sympathique : pour tromper ton ennemi soit capable de tromper ton ami. De plus, je ne suis pas ici en tant que Letho Mac Guinness, mais en tant que leader de l’UFN. Lorsque l’on s’allie à son ancien ennemi on sacrifie toujours quelque chose. Mais qu’avez-vous sacrifié à par votre assurance ? »

Il contourna la table calmement lorsque la petite princesse fut sortit et se positionna derrière Cornelia. Un sourire digne d’un loup se dessina sur son visage lorsqu’il déposa une main à la poigne d’acier sur l’épaule de la jeune femme tandis que son geass disparaissait. L’empêchant de se redresser il porta sa bouche jusqu’à l’oreille de son interlocutrice lui susurant quelques paroles à l’oreille.

« Et sachez que lorsque j’ai parlé de vous tuer je n’ai pas parlé à la légère. Lorsque cette guerre sera terminé, si l’Irlande retrouve sa liberté, tout sera bien qui finit bien pour les vainqueurs. Sauf pour moi, en effet, j’ai fait un serment pour obtenir le geass, j’ai juré de tuer tous les membres de la famille royale ; je ne pourrais me reposer que lorsque j’aurais tenu mon serment ou lorsque je serais mort. »

Il prit alors le couteau planté dans le dossier de la chaise de sa main libre et le plaça au niveau de la gorge de la déesse de la guerre, puis le retira et se détourna avant de reprendre d’une voix plus calme mais pourtant amère.

« J’ai choisit de me lancer sur une voie ou la mort m’attend, mais pour l’instant nous sommes alliés. Et mon serment ne fait pas le poids, je ne suis plus le simple terroriste d’il y a quelques années. Ce que je veux n’a pas de valeur si cela va à l’encontre de l’UFN… tout du moins tant que cette guerre dure. J’en fais le serment, je veillerais sur vous comme sur n’importe lequel de mes camarades. Je le jure sur mon sang. »

Il empoigna alors la lame de son couteau et la serra avant de faire glisser le couteau. Sa main gauche ensanglantée était le symbole de son serment. Il observa alors son sang goutter sur les dalles de marbre de la salle, ne prêtant plus attention à ce qui l’entourait. Il s’était dévoilé et avait juré de se battre au cotés des dissident britanniens. Il l’avait juré en tant qu’individus mais aussi en tant que leader, à présent il ne pouvait plus rien faire pour faire preuve d'honnêteté. et cela lui coutait…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cornelia Li Britannia
• Leader | Princesse Déchue •
• Leader | Princesse Déchue •
avatar

Féminin Nombre de messages : 26
Localisation : ... Quelque part au milieu de nulle part?
Date d'inscription : 26/06/2010

Carte d'identité
Grade/Niveau: Leader
Points de prestige:
0/0  (0/0)
Points de prestige à distribuer:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Mangeons politique et alliance... [ Pv Letho & Arisu]   Mer 28 Juil - 19:15

    Cornélia regarda Arisu claquer la porte derrière elle. Quand le silence se réinstalla, elle reporta son attention sur son interlocuteur. Il avait gardé un silence pieux pendant tout son discours, et elle attendait maintenant la preuve de sa sincérité. Elle sursauta légèrement lorsque le couteau vint se planter dans le dossier de sa chaise, et il lui fallut une seconde pour remarquer que Mac Guiness s'était mis à parler... Elle l'écouta sans broncher, le poings serré sous le menton et les yeux plantés dans les siens. Elle ne les détourna que lorsqu'il se placa à l'arrière de son siège. Elle se mit alors à tourner la fourchette dans son entrée entamée, avec un petite pensée pour les gardes qui se trouvaient à l'entrée. Elle ne leva pas non plus les yeux lorsque le fer froid du couteau vint lui effleurer la gorge. Elle les garda rivés sur son entrée, de peur d'en renverser et ne scilla pas plus quand la froideur du métal sur sa gorge disparut. Elle se contenta de reposer sa fourchette, jugeant que la crise existentielle du meneur allait bientôt prendre fin, et qu'il était enfin nécessaire de regarder ce qu'il faisait.

    « ... tant que cette guerre dure. J’en fais le serment, je veillerais sur vous comme sur n’importe lequel de mes camarades. Je le jure sur mon sang. »

    Elle regarda le sang coulé sur le sol et releva les yeux sur le pitoyable meneur qui se trouvait devant elle. Un long silence s'installa. Elle se décida alors à s'essuyer les lèvres avec sa serviette et, sans quitter le meneur des yeux, elle se leva de table.

    « Bien, tonna t-elle, c'est ce que je voulais entendre. »


    Elle se détourna vers une commode, en ouvrit un des tiroirs, et en sortit une serviette. Elle se dirigea alors vers l'irlandais saignant et lui tendit la serviette. Tout en le contemplant, elle reprit:

    « Mac Guinness, je ne serais pas ici aujourd'hui s'il était aussi facile de me tuer... et j'ai sacrifié bien plus que vous ne croyez.»


    Elle fit une courte pose, en proie à de nostalgiques souvenirs.

    « Que cela ne soit pas venu à votre esprit est étonnant, glissa t-elle, sarcastique avant de reprendre, maintenant, mettons les choses au clair, bien que je crois que cela ne soit pas nécessaire avec vous. Cette alliance temporaire vise à mettre nos différents de côtés et ce dans le but de battre notre ennemi commun: Lelouch vi Britannia.»


    Elle contourna la table et retourna à sa place. Elle éloigna d'un geste l'assiette vide, continuant avec entraint.

    « Dans ce but, il nous faudra allier nos forces. Nous pouvons mettre à votre disposition toute l'armée des dissidents, ses scientifiques et le Damoclès servira également à nos fins communes. Il en sera évidemment de même avec l'UFN, des objections?»


    Une vague pose s'installa. Un temps de suspension où Cornélia attendait les remarques du leader, ses possibles requêtes. Elle attendait, impatiente et agitée, la réponse prochaine de l'irlandais saignant et pitoyable qui se trouvait en face d'elle...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mangeons politique et alliance... [ Pv Letho & Arisu]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Mangeons politique et alliance... [ Pv Letho & Arisu]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le boulangisme politique de Préval
» Tragédie-comédie des bouffons de la politique en Haiti
» Victoire Repugnante de la classe politique traditionnelle
» LA METEO POLITIQUE HAITIENNE ET LE JUDEO VODOU !
» Une nouvelle ou une proposition politique ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Code Geass / Lycée Ashford :: RPG :: Quartiers généraux amovibles :: Damocles (Dissidents Britanniens)-
Sauter vers: