Code Geass / Lycée Ashford

Forum RPG Code Geass
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 ZERO REQUIEM

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lelouch vi Britannia
{ ~ ♦ ~ Admin + Empereur + Futur Tyran? ~ ♦ ~ }
{ ~ ♦ ~ Admin + Empereur + Futur Tyran? ~ ♦ ~ }
avatar

Féminin Nombre de messages : 3009
Age : 25
Date d'inscription : 26/02/2009

Carte d'identité
Grade/Niveau: Empereur
Points de prestige:
0/0  (0/0)
Points de prestige à distribuer:
666/0  (666/0)

MessageSujet: ZERO REQUIEM   Lun 27 Sep - 15:08

Le plateau renversé, le Roi victorieux. Et au bout du jeu, une victoire à la saveur de défaite.

Checkmate

La marche immémoriale de ceux qui ont vaincu. C’est sa domination qu’il exerce, alors que son regard enveloppe ce qui est désormais offert à lui. Tout. Un monde. Arrogance, fierté, douleur.. Douleur ? Son sourire efface les vestiges de ses doutes sur son visage de marbre. Ce qui l’entoure est crainte et haine. A peine une lame qui émousse les liens de sa détermination. Il y a tant à laisser, tant à gagner. Son cœur écartelé bat faiblement sous les murs de son pouvoir et de sa grandeur déchue. Son cortège-mascarade accapare son attention. Amis, ennemis. Ce qu’il voit n’est que le reflet de ses batailles et de ses espoirs. Il ne reste de ses masques et de ses manipulations que la colère et la déception de ceux qu’il a trahis. Il ne restera de son nom et de ses actes que le récit faussé de ceux à qui il a tout volé – offert. Son sourire cruel éclaire son visage. Donner le change. Garder la tête haute. Une image qu’il a façonnée sans penser un jour qu’elle puisse lui brûler ses mains et emmener loin de lui tout ce à quoi il a pu tenir. C’est l’accomplissement, pourtant.

La consécration. Une victoire reposant sur les corps brisés d’une famille qu’il a reniée. Une victoire construite sur ses péchés et sur la souillure qu’il n’a pu lui éviter. Elle est là, pourtant. Comme les autres. Prisonnière de sa folie. Nanaly. Nanaly. Son regard vacille, se perd. Son choix est là. Devant lui. C’est ce mensonge, cette comédie qu’il a mise au point. Un spectacle qui régalera les monstres assoiffés de sang, de paix, d’amour, qu’ils sont tous. Désespérément humains. Un spectacle qui souillera les mains du monde et lavera les péchés. Un spectacle qui ne laissera à leurs esprits repus que la certitude que tout aura changé.

Alors il peut à nouveau respirer. Il peut à nouveau s’autoriser à garder la flamme de l’arrogance sur ses traits tirés. Il n’y aura pour lui nulle rédemption. Seulement la fin. Une fin.
Sa main cherche discrètement celle de l’Impératrice, à ses côtés. Le besoin de savoir qu’elle est toujours là, à ses côtés, en devient physique. Il voudrait fermer les yeux et s’enfuir, partir. Pour qu’elle oublie ce qu’il a fait, ce qu’il va faire. Pour qu’elle puisse lui pardonner. Parce qu’il l’entraîne avec lui. Parce qu’il est incapable de l’abandonner, de lui offrir la vie qu’elle désire. Il n’y a plus que son ombre. Et ce qu’il restera ne sera que le cadavre de celui qu’elle aura aimé.

C’est à peine un clignement d’œil, une impression de regret sur son visage. Elle seule peut l’avoir perçu. Elle seule peut l’avoir compris. Malgré tout. Malgré lui. Ce qu’il a recherché a fui trop loin et il ne lui reste que l’alternative de perdre son humanité. Il devient monstre assoiffé de pouvoir pour réaliser un rêve qui n’est plus sien. La douleur de tout perdre s’enroule autour de l’espoir de ses plans et de ses jeux. Il n’est plus questions de pions et de stratégie. Mensonge. Il n’est plus question de monde en paix et d’amour. Mensonge. Il n’est plus question de sacrifices et de morts. Mensonges ! Encore et encore. Pour oublier la blessure dans le regard enfin ouvert, pour oublier l’ordre qui a détruit une confiance déjà réduite en miette, pour oublier la parade sa cruauté, pour oublier des alliés et des ennemis qui attendent une même chute. Il lui suffit de fermer les yeux pour voir ce qui suivra. Il lui suffit de les ouvrir à nouveau, pour être prêt à affronter ce qu’il attend, lui semble-t-il, depuis toujours.

- Bientôt…

C’est un murmure, à peine perceptible. Une attente qui en devient presque douloureuse. Un sentiment diffus qui mêle regret à espoir. Un achèvement qui viendra parfaite l’histoire abjecte et sublime de son existence.

Checkmate

_________________



Dis-moi, Invité... Sais-tu qui je suis réellement ?

Merci mon ex-future-belle-filleuh ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zac Kurohikage
♦ Admin | Officier-Commandant ♦
♦ Admin | Officier-Commandant ♦
avatar

Masculin Nombre de messages : 1465
Age : 27
Date d'inscription : 15/08/2009

Carte d'identité
Grade/Niveau: Officier de l
Points de prestige:
0/0  (0/0)
Points de prestige à distribuer:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: ZERO REQUIEM   Mer 29 Sep - 14:17

Tokyo.
Là même où la tragédie ayant déchiré sa famille eût lieu. La même ville où ses parents adoptifs furent exécutés par ceux qu'ils avaient pourtant voulu aider. C'était l'endroit où il avait reçu le Geass... ainsi que celui où il était entré à l'académie Ashford. Tout ce qu'il avait désiré alors en s'y introduisant, c'était de s'assurer une couverture pour un court laps de temps. Il menait à l'époque une simple vie de malfrat solitaire.
Si tous ceux à qui il s'attachait finissaient éventuellement par disparaître, mieux valait pour lui qu'il vive sans se lier à quiconque. C'était là ce qu'il avait pensé. Mais pourquoi alors était-il demeuré dans cette école? Pourquoi avait-il finit par céder à l'affection dont il s'était épris pour ses élèves? Pourquoi à chaque fois qu'il quittait cette ville dans laquelle se trouvaient tant de souvenirs douloureux, finissait-il toujours par revenir?
La réponse était toute simple. Et bien qu'il l'eût toujours sue, il avait alors quand même essayé de fuir.
Il était ce que l'expérience de sa vie avait fait de lui. Se défaire de son passé était tout simplement impossible. Tout ce qu'il pouvait faire, c'était de porter ce fardeau, aussi lourd soit-il, et de faire au mieux avec... tout en continuant à avancer et en protégeant tout ce qu'il avait appris à aimer.
C'était exactement la route qu'il avait suivie... et c'était cette voie qui l'avait aujourd'hui conduit jusqu'ici.

Du haut du toit de son immeuble, le jeune comte Lenoir observait le cortège qui s'avançait dans la rue qu'il surplombait. Du haut de son trône, le 99ème empereur britannien, Lelouch Vi Britannia, dominait tous ceux qui s'étaient opposés à lui, qui s'étaient battus pour leurs propres idéaux de liberté ainsi que pour leur rêve d'un monde débarrassé du joug de la tyrannie. Mais au final, ils avaient été défaits, et leurs efforts, réduits à néant.
Leur ancien leader, celui qui leur avait autrefois montré un rêve, venait de cruellement le leur retirer. Et le plus ironique était ce que tous ignoraient... que celui qu'ils haïssaient à présent le plus au monde, était en fait celui qui allait créer le monde dont ils rêvaient... et ce, au prix de son propre bonheur.
Zac eût un léger sourire sans joie.

La seule raison pour laquelle il avait soutenu le jeune empereur malgré le fait que son but aille en partie à l'encontre de ses propres objectifs, était qu'il savait désormais qu'il n'obtiendrait jamais la paix qui assurerait la sécurité de ceux à qui il tenait, sans aller jusqu'au bout de ce plan... et qu'il connaissait désormais certains détails qui avaient fini par le convaincre.
C'est pourquoi désormais, il ne laisserait personne se mettre en travers du chemin de Lelouch.

Son objectif officiel en ce jour, était d'assurer la couverture à distance du nouveau maître du monde. Toutefois, son véritable but, celui pour lequel il s'était porté volontaire, était de faire en sorte à ce que personne ne vienne gêner le bon déroulement du plan... afin que le monde assiste à ce qui serait la plus grande mise en scène historique de tous les temps.

Toute son unité de soldats, dont les membres étaient sous le joug du Geass du souverain britannien, étaient répartis et dissimulés sur plusieurs toits, tous en position d'intervenir.
Si quelque rebelle encore libre ou citoyen trop enthousiaste tentait d'intervenir pour sauver leurs camarades prisonniers, il serait prêt. Et avec Jeremiah assurant la sécurité rapprochée, plus rien ne devrait pouvoir les gêner.

Reposant son regard sur la parade qui suivait lentement son cours, Zac attendit.
* Montre-moi, Lelouch... l'aboutissement de cette route maculée de sang. *


_________________



Merci C.C ♫
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.earllenoir.skyblog.com
 
ZERO REQUIEM
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» The requiem of death (Finisss)
» Requiem du Guerrier [Ombre]
» The Book. [Eva, Sonata, Requiem]
» REQUIEM V.2 ◑ « Flesh & Blood. // I'm Alive. »
» [UPTOBOX] Requiem for a Dream [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Code Geass / Lycée Ashford :: RPG :: UFN :: Japon (ex-Area 11) :: Villes et zone touristique-
Sauter vers: